FANDOM


"On disait de lui qu'il « sentait le futur. » Sa connaissance instinctive de la Force le plaçait dans le présent mais lui permettait de prévoir où toutes les voies mèneraient."
―Plo Koon[src]

Tyvokka était un maître Jedi Wookiee qui servit la République Galactique. Membre respecté du Haut Conseil Jedi, Tyvokka forma plusieurs Padawans dont le Kel Dor Plo Koon. Le Wookiee était renommé pour son habilité à pressentir le futur et à évaluer la meilleure conduite à tenir dans n'importe quelle situation ; c'est pourquoi il fut choisi pour aider le sénateur Finis Valorum à négocier la paix entre le Cartel Commercial de Stark et la Fédération du Commerce lors d'une pénurie de bacta en 44 av.BY.

Tyvokka et Valorum se rendirent sur Troiken pour les pourparlers de paix, accompagnés de quatre autres Jedi : Plo Koon, Qui-Gon Jinn, Obi-Wan Kenobi et la conseillère du sénateur : Adi Gallia. Sur Troiken ils se réunirent avec le représentant de la Fédération : Nute Gunray ; puis rencontrèrent le dirigeant du Cartel commercial : Iaco Stark. Cependant à leur arrivée Stark ordonna à ses sbires de les mettre en joug et exigea leur reddition immédiate. Tyvokka utilisa alors la table pour se protéger ainsi que son groupe mais dans l'escarmouche qui s'ensuivit il fut blessé par l'escorte droïde de Gunray. Finalement il succomba à ses blessures, le rôle de Tyvokka dans cette mission fut repris par Koon qui réussit à vaincre Stark. Koon prendra plus tard la place de Tyvokka au Conseil Jedi.

BiographieModifier

La criseModifier

"Le problème sous-jacent reste la pénurie de bacta et les Thyferriens ne peuvent nous donner aucune estimation de la reprise des opérations.
En présumant qu'il y a une pénurie de bacta.
"
―Finis Valorum et Tyvokka[src]
Youngdooku

Tyvokka et le Grand Maître Yoda, Dooku et son Padawan Qui-Gon Jinn.

Tyvokka était un maître Jedi Wookiee qui vécut pendant l'époque classique de la République. Il forma plusieurs Padawans, le dernier étant Plo Koon. À la fin de l'instruction de Koon, Tyvokka siégeait au Haut Conseil Jedi.[4] En 44 av.BY,[2] la République Galactique fit face à une pénurie de bacta et des troubles éclatèrent dans la Bordure Extérieure. Comme le bacta était plus rare et donc plus cher, de nombreux monde reculés n'avaient plus les moyens de s'en procurer. Profitant de la situation, le Cartel Commercial de Stark fraîchement créé, s'attaqua aux vaisseaux de la Fédération du Commerce pour voler leurs cargaisons de bacta et les revendre à prix réduit aux mondes de la Bordure extérieure. Quand les représentants de la Fédération protestèrent auprès du Sénat Galactique, on décida de rechercher une solution diplomatique. En conséquence, Tyvokka fut choisi pour être le médiateur principal entre les deux parties.[4]

Avant de partir pour le sommet tripartite, le maître Jedi approcha son ancien apprenti car il y avait une ouverture pour l'un des sièges tournants du Haut Conseil et il désirait proposer la candidature de Koon. Au début le Kel Dor refusa l'offre car il pensait que d'autres Jedi, tels Qui-Gon Jinn, étaient plus adaptés au poste. Tyvokka rejeta la suggestion avec dédain, suspectant Jinn d'être un Jedi Gris et affirma que Koon était le candidat le plus adapté à cette position. Finalement le Kel Dor céda et accepta le jugement de son ancien maître. Tyvokka demanda ensuite à ce qu'il soit son premier assistant durant le sommet prochain ce que Koon accepta ; il proposa de plus qu'ils prennent Jinn avec eux dans l'espoir que le Wookiee puisse lui faire partager un peu de sa sagesse.[4]

Le duo se réunit ensuite avec le sénateur Finis Valorum du secteur Lytton,[4][5] pour discuter des détails du sommet. Étaient aussi présents les membres du Conseil Mace Windu, Yoda et Adi Gallia. Tyvokka fit part de ses doutes sur la réalité de la pénurie de bacta : il pensait que c'était une ruse des Thyferriens (les producteurs du bacta) et de la Fédération du commerce qui avaient bénéficiés de profits à court-terme considérables. Pour valider sa théorie, le Wookiee suggéra que Maître Tholme et son apprenti Quinlan Vos soient envoyés sur Thyferra pour enquêter ; ce que Windu accepta. Puis sous l'insistance silencieuse de Koon, Tyvokka déclara qu'en plus de son ancien apprenti il prendrait avec lui Maître Jinn et son Padawan Obi-Wan Kenobi pour l'accompagner au sommet sur la planète Troiken. Valorum demanda que Gallia les accompagnent aussi pour être sa conseillère personnelle.[4]

Sommet sur TroikenModifier

"Vous n'avez vraiment aucune autre solution.
Il y a
toujours un autre choix."
―Iaco Stark et Tyvokka[src]

À leur arrivée sur Troiken, Tyvokka, Koon, Jinn, Kenobi, Valorum et Gallia rencontrèrent Nute Gunray de la Fédération du commerce qui était accompagné d'une garde composée de droïdes chasseurs-tueurs HKB-3. Ils furent rejoints par le dirigeant du Cartel commercial de Stark, Iaco Stark, lui-même accompagné de ses co-directeurs, Trodos, Boor-Daa, Tam Gozon et Lom Protom, ainsi qu'une garde armée. Tandis qu'il s'asseyait à l'opposée de Gunray et des Jedi, Tyvooka lui suggéra de se passer des préliminaires de la négociation et de passer immédiatement à ce que Stark considérait comme la solution. Stark accepta et ses associés et gardes dégainèrent leurs armes et menacèrent Gunray et les Jedi.[4]

Tyvokka big

Tyvokka en action pendant la première bataille de Qotile.

Valorum fut outré de cette action et Stark révéla qu'il savait que le sommet était en fait un piège destiné à le capturer et qu'un groupe paramilitaire de la République sous le commandement du sénateur Ranulph Tarkin du secteur Seswenna était en route pour Troiken au moment même où ils parlaient. Valorum fut choqué d'apprendre cela et insista sur le fait qu'il était ignorant des actions de Tarkin et qu'elles étaient de surcroit non autorisées. Stark expliqua que quelqu'un présent au sommet était au courant du piège car le signal d'attaque provenait de la salle de réunion. Il affirma ensuite que tous les vaisseaux de Tarkin avaient été infectés par un nanovirus et que certains éléments de la flotte sortiraient de l'hyperespace directement dans une étoile ou un trou noir. La partie de flotte qui atteindrait Troiken serait accueillie par les forces en supériorité de Stark. Il exigea donc que Valorum, Gunray et les Jedi se rendent tous, confiant dans le fait que la République accepterait toutes ses demandes s'ils le faisaient.[4]

Tyvokka devina avec justesse que Stark avait tout planifié depuis le début et que le sommet même était un piège pour eux. Tandis que Stark continait à demander leur reddition, Tyvokka attrapa la table géante et la retourna sur le côté afin de l'utiliser comme bouclier contre les hommes de Stark. Alors que les Jedi passaient à l'action, le Wookiee assigna Kenobi à la protection de Gunray, Gallia à celle de Valorum et demanda à Koon de l'aider. Utilisant la Force, Tyvokka fracassa la table et attaque les hommes de Stark au sabre laser. Jinn pressa Gunray d'activer ses droïdes et de leur ordonner d'aider, mais l'ordre vague de Gunray : « tuez les tous », les poussa à tirer sans discrimination sur les Jedi aussi bien que Stark. Tyvokka fut pris par surprise et touché par trois tirs de blaster dans la poitrine.[3]

Mort et héritageModifier

"Je suis...amplement fier de toi...Plo Koon"
―Les derniers mots de Tyvokka[src]
TyvokkaDeath

Tyvokka expire avec Plo Koon à ses côtés.

L'escarmouche terminée, Stark et ses co-directeurs s'enfuirent de la salle. Koon s'occupa de Tyvokka et demanda une assistance médicale, mais le Wookiee insista pour qu'ils trouvent une position défendable au cas où Stark revienne avec plus d'hommes. Alors qu'il était aidé à sortir de la salle par Valorum et Koon, Tyvokka annonça qu'ils devraient contacter ce qu'il restait des forces de Tarkin et les rejoindre car ils n'avaient aucune chance de survivre par eux-mêmes. Le groupe revint au Croiseur de classe Consular qui les avait amener sur la planète et Valorum réussit à contacter Tarkin avec lequel il arrangea un point de rendez-vous au mont Avos, une position défendable. Alors que le croiseur décollait pour le rendez-vous, Koon soignait son ancien maître qui était alors en train de mourir doucement. À cause de la pénurie de bacta, on ne pouvait pas s'occuper de Tyvokka correctement il donna alors ses derniers ordres. Gallia devait extraire Valorum de la planète et trouver une solution diplomatique, Jinn devait découvrir les détails du nanovirus de Stark et Koon devait rallier les forces de Tarkin pour affronter l'attaque de Stark. Son dernier vœu fut que Koon prenne sa place au Haut Conseil Jedi. Le Kel Dor admit qu'il ne voulait pas que Tyvokka meurt mais son maître le réprimanda, lui rappelant le quatrième précepte du Code Jedi : il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force. Dans son dernier soupir Tyvokka assura Koon qu'il était fier de lui.[3]

Koon prit alors le commandement de la mission. Sur le chemin du mont Avos, le croiseur subit une lourde attaque ennemie et fut forcé de s'écraser. Le vaisseau explosa après que les occupents en sortent, mais le corps de Tyvokka fut incinéré sans cérémonie. Koon fut destabilisé mais Gallia fit remarquer que l'incendie de l'épave servait de funéraille Jedi pour le maître Jedi.[6] La suite des événements serait connue sous le nom de Guerre Hyperspatiale de Stark de laquelle la République sortirait victorieuse avec l'arrestation de Stark et le démantèlement de son organisation. Koon honora la dernière volonté de son maître et prit sa position au Haut Conseil.[7] Plusieurs années plus tard, en 30 av.BY, le Kel Dor évoqua le conflit avec ses compagnons Gallia, Tholme et Jace Dallin — un membre du groupe paramilitaire de Tarkin — ainsi que Maître Windu alors qu'il parlait du conflit au nouveau Padawan de Tholme, Aayla Secura.[4]

En 22 av.BY, une image de Tyvokka — debout à côté du jeune Qui-Gon Jinn et son maître Dooku ainsi que Yoda — fut diffusée dans un profil de Dooku sur l'HoloNet News pour présenter le leader de la Confédération des Systèmes Indépendants nouvellement créée. En 19 av.BY, peu avant que le Chancelier Suprême Palpatine ne s'autoproclame Empereur de l'Empire Galactique il ordonna l'extermination des Jedi à travers toute la galaxie.[8] Koon fut tué suite à l'Ordre 66 et Tyvokka fut mentionné dans un rapport à l'Empereur, compilé par le Moff Marcellin Wessel au regard de sa tutelle du Kel Dor.[9]

Traits et personnalitéModifier

"Merci, Plo, pour me donner une autre occasion de contrôler mon tempérament."
―Tyvokka[src]
ThreeWookiees

Tyvokka (à droite) fait partie des plus célèbres Wookiees de l'histoire galactique.

Tyvokka n'avait pas de patience pour la trop grand humilité et il la regardait comme un défaut pour un chevalier Jedi, autant que l'excès de fierté. Il était constamment contrarié par la modestie et politesse de son dernier apprenti Plo Koon, et s'assurait que le Kel Dor s'en apercevait. Il n'avait pas de réticence à faire part de ses opinions et théories à d'autres personnes même quand il n'avait pas de preuves pour soutenir ses affirmations. Il avait aussi peu de patience pour des Jedi plus têtus et indépendants comme Qui-Gon Jinn, bien qu'il accepta à contrecœur de l'emmener avec lui au sommet de Troiken.[4]

Même mortellement blessé, l'esprit de Tyvokka était concentré sur sa mission plutôt que sur sa santé. Après avoir été touché par un tir de blaster du droïde de Gunray, il continua de planifier les mouvements de son équipe et ignora l'insistance de Koon à lui procurer une assistance médicale. Alors même qu'il agonisait, il trouva encore la force de réprimander son apprenti, bien que ses derniers mots à Plo Koon furent remplis de fierté.[3]

Pouvoirs et aptitudesModifier

"Un très puissant Jedi."
―Plo Koon[src]

Les pouvoirs de Tyvokka était tenu en grande estime par son dernier Padawan Plo Koon, autant que par son collègue du Conseil Mace Windu. On disait du maître Jedi Wookiee qu'il pouvait « pressentir le futur » ; bien que concentré sur l'instant présent, il pouvait aussi prévoir tous les développements possibles d'une situation donnée.[4] Cette intuition lui servit sur Troiken où il put déterminer l'étendue de la duplicité et des ressources de Iaco Stark. Tyvokka était aussi capable de détruire de gros objets grâce à la Force comme il le démontra lors du sommet avorté de Troiken.[3] Son arme était un sabre laser à la poignée de bois courbée avec une lame jaune,[10] il maniait ce sabre lors de la guerre de l'Hyperespace de Stark.[3]

En coulissesModifier

Tyvokka apparut pour la première fois dans The Stark Hyperspace War un des premiers arcs narratifs de la série de comic Star Wars (renommée plus tard Star Wars: Republic). Cet arc fut écrit par John Ostrander et illustré par Davidé Fabbri. Le personnage apparut aussi sur la couverture du deuxième extrait dessiné par Jan Duursema et Dave McCaig. Il fut plus tard dessiné par Joe Corroney pour son apparition dans HoloNet News Vol. 531 54.

Le livre Power of the Jedi Sourcebook prétend incorrectement qu'un « grand maître Jedi » meurt durant la cinquième bataille de Qotile. Étant le seul maître Jedi tué pendant la guerre de l'Hyperespace de Stark, c'est clairement une référence à Tyvokka, mais The Stark Hyperspace War montre qu'il est mort pendant la première bataille de Qotile.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier