FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
Sifo-Dyas était un Maître Jedi humain qui demanda la création de la Grande Armée de la République auprès des Kaminoen près de dix ans avant que ne débute la Guerre des Clones.

Au moment de l'invasion de Naboo, le Chancelier Suprême Finis Valorum demanda à Sifo-Dyas de mener des négociations auprès du Syndicat Pyke. Il prit la direction de Oba Diah en compagnie de Silman, l'assistant de Valorum. Toutefois, le Seigneur Sith Dark Tyranus engagea les Pykes pour détruire la navette T-6 du Jedi. Le vaisseau s'écrasa sur la lune d'Oba Diah. Sifo-Dyas mourut dans le crash et Silman fut gardé prisonnier par les Pykes pendant la décennie qui suivit. Suite à sa disparition, Tyranus et son maître, Dark Sidious contactèrent les Kaminoens pour ajouter l'Ordre 66 aux puces inhibitrices des clones. L'Ordre Jedi ne découvrit ces événements que peu de temps avant la fin de la Guerre des Clones et décidèrent de garder le secret pour ne pas discréditer l'armée clone.

BiographieModifier

Originaire des Mondes Cassandriens,[1] Sifo-Dyas fut l'un des membres du Haut Conseil Jedi pendant les dernières décennies de la République Galactique. Quelque temps avant l'invasion de Naboo, Sifo-Dyas se trouva de plus en plus en désaccord avec ses pairs du Conseil Jedi. Devinant un conflit à grande échelle à venir, il commença à argumenter en faveur de la création d'une armée pour la République. Le reste du conseil jugea cette idée beaucoup trop extrême et Sifo-Dyas fut démis de ses fonctions. Malgré les objections de ses compagnons, Sifo-Dyas contacta les Kaminoen réputés pour leur expertise en clonage. Prétendant agir au nom du Sénat Galactique, le Maître Jedi demanda dans le plus grand secret la création d'une armée clone pour la République.[3]

MortModifier

SifoDyas file

Le fichier officiel de Sifo-Dyas dans les banques de données de la République.

Quelque temps plus tard, le Chancelier Suprême Finis Valorum demanda à Sifo-Dyas de mener des négociations auprès du Syndicat Pyke. Il se rendit sur la planète Oba Diah en compagnie de Silman, l'assistant de Valorum. Toutefois, le Conseil Jedi demanda à Sifo-Dyas de se rendre sur Felucia pour gérer un différend opposant deux tribus locales. En conséquence, la navette T-6 du Jedi prit la direction de Felucia.[2]

Les deux hommes ne purent jamais atteindre leur destination. En effet, les Sith décidèrent de prendre le contrôle de l'armée clone et d'assassiner le Maître Jedi. Le Seigneur Sith Dark Tyranus, un ancien Jedi connu sous le nom de Comte Dooku jusqu'alors, engagea les Pykes pour tuer Sifo-Dyas. Sa navette fut abattue et s'écrasa sur la lune d'Oba Diah. Sifo-Dyas mourut dans le crash. Silman qui avait survécu fut garder prisonnier par les Pykes pour servir comme monnaie d'échange dans le cas où ils devraient affronter Tyranus.[2]

HéritageModifier

Une dizaine d'années après la disparition de Sifo-Dyas, l'armée qu'il avait commissionnée fut découverte par le Chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi alors qu'il enquêtait sur la tentative d'assassinat de la Sénatrice Padmé Amidala. A son arrivée sur Kamino, Kenobi fut accueilli par Taun We et amené jusqu'au Premier Ministre Lama Su. Ce dernier informa le Jedi que l'armée serait livrée dans les temps comme l'avait demandé Sifo-Dyas une décennie plus tôt. Kenobi joua le jeu et fut amené à rencontrer Jango Fett, l'humain ayant servit de modèle pour l'armée clone. Il contacta ensuite le Conseil Jedi et leur rapporta toutes ses découvertes. L'armée clone fut finalement utilisée par la République contre la Confédération des Systèmes Indépendants dans le conflit qui fut déclenché peu de temps après.[3]

Sifo-Dyas Illusion

L'illusion de Sifo-Dyas sur Moraband.

Vers la fin de la Guerre des Clones, une mission Jedi amena Plo Koon et le commandant Wolffe à retrouver le sabre laser de Sifo-Dyas sur la lune d'Oba Diah. Cette découverte inattendue amena Yoda, Kenobi et Anakin Skywalker à enquêter sur la mort du Maître Jedi. Ces investigations arrivèrent jusqu'aux oreilles de Dark Sidious qui chargea Tyranus de supprimer tous les indices avant qu'il ne fût trop tard.[2]

Dans le cadre d'illusions Sith créées par Sidious et Tyranus au cours d'un rituel, Sifo-Dyas apparut à Yoda alors que le Grand Maître se trouvait sur Moraband. Le fantôme, torturé et retenu par de l'électricité supplia Yoda de le relâcher allant jusqu'à lui offrir de lui révéler l'identité du Seigneur Sith. Toutefois, le Jedi devina que les Sith étaient à l'oeuvre et refusa l'offre.[4]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier