Fandom

Wiki Star Wars

Qui-Gon Jinn

< Qui-Gon Jinn

8 104pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Cliquer ici pour voir la version Canon de ce sujet.  Cet article couvre la version Légendes de ce sujet. 
Qui-Gon Jinn était un chevalier Jedi non-conventionnel, Padawan du Comte Dooku et maître d'Obi-Wan Kenobi.

Qui-Gon provoquait souvent des divergences au Haut Conseil Jedi. Tout au long de sa vie, il voulut aider les nécessiteux. Malgré son opposition au conseil, il fut considéré par beaucoup de Jedi comme très sage et intelligent.

Qui-Gon servit la République Galactique, l'Ordre Jedi et la Force toute sa vie, participant aux actions pendant l'Invasion de Naboo. C'est lui qui découvrit l'élu, Anakin Skywalker, sur Tatooine pendant cette crise. C'est d'ailleurs Qui-Gon qui au départ devait être le maître d'Anakin Skywalker.

Même après sa mort,tué par Dark Maul, il joue un rôle important dans l'avenir du Jedi.

BiographieModifier

Né presque un siècle avant la bataille de Yavin, Qui-Gon Jinn fut emmené très jeune à Coruscant pour s'entraîner et devenir un Jedi. Il maintint quelques liens avec sa planète de naissance et obtenu même une fois une pierre spéciale venue de son habitat, le Fleuve de Lumière. À l'âge de huit ans, Qui-Gon aida un débutant comme lui, Tahl. Au cours des années, les deux apprentis devinrent de très bon amis, avec d'autres étudiants, comme Clee Rhara. À dix ans, Qui-Gon participa au Tournoi de Jour d'Exposition, où de jeunes étudiants sont encouragés à démontrer leurs talents pour qu'ils puissent être pris comme apprenti par un des Chevaliers ou Maîtres. C'est à cette occasion que le Maître Dooku vit le style de combat de Qui-Gon, la forme IV : Ataru. On peut supposer que Dooku fut impressionné, puisqu'il prit ensuite Qui-Gon comme Padawan.

Ensemble, Dooku et Qui-Gon accomplirent de nombreuses missions à travers la galaxie. Un jour, ils furent envoyés accompagner le Sénateur Blix Annon pour une affaire diplomatique. Mais des pirates spatiaux infiltrèrent leur navire et leur chef se révéla être Lorian Nod, Jedi ayant raté sa formation, et avec qui Dooku était autrefois ami. Les deux hommes combattirent, et finalement, la colère de Dooku prit le dessus sur sa raison. Alors qu'il allait donner un coup fatal à Lorian Nod, les mots de Qui-Gon arrêtèrent son geste.

Quelque temps après cet événement, le Conseil donna à Dooku et Qui-Gon leur dernière mission en tant que maître et apprenti, qui durerait deux ans. Pour cette mission, Qui-Gon eut comme partenaire Tahl, qu'il n'avait pas vu depuis une longue période.

La chevalerie et XanatosModifier

En un rien de temps, Qui-Gon et Tahl devinrent des Chevaliers Jedi. Quand le Conseil Jedi suggéra qu'il prenne un Padawan, Qui-Gon n'en choisi pas. Il estima qu'il n'était pas prêt et pendant quelques années, il fit des missions en solo pour l'Ordre. Pendant ce temps, il découvrit un jeune garçon de Telos IV, appelé Xanatos, qui possédait une très forte connexion avec la Force. Qui-Gon emmena Xanatos au Temple pour qu'il débute sa formation de jedi, bien que l'enfant soit trop vieux par rapport à l'âge accepté pour l'entraînement. Durant deux années, pendant que Xanatos s'entraînait au Temple, Qui-Gon prit sous son aile un Padawan inconnu, dont l'entraînement était alors presque complet. Après avoir guidé avec succès ce Padawan vers la Chevalerie, Qui-Gon devint un Maître Jedi (59 av.BY), et Xanatos son nouvel apprenti.

Pendant douze ans, Qui-Gon et Xanatos furent maître et apprenti. Beaucoup de membres du Conseil, en incluant Yoda, exprimaient leurs inquiétudes au sujet de Xanatos, et décidèrent de lui donner une épreuve finale avant de lui accorder le titre de Chevalier Jedi. Qui-Gon et Xanatos furent envoyés à Telos IV, le monde natal de Xanatos, où le père du garçon, Crion, était devenu un tyran, en contrôlant la planète d'une main de fer. Xanatos fut tenté par la richesse de son père, ainsi que son pouvoir, alors il le rejoignit, en espérant qu'ils régneraient ensemble. Alors qu'il conduisait la planète dans une guerre civile, Qui-Gon affronta Crion, et le tua. A cause de cela, Xanatos devînt furieux, et prit un anneau du doigt de son père, qu'il chauffa avec la lame de Qui-Gon puis l'imprima sur sa joue, créant une cicatrice. Il jura de se venger avant de fuir.

Après être revenu au Temple, Qui-Gon se reprocha l'échec de Xanatos et renonça même à son succès dans l'entraînement de son premier Padawan. Il jura de ne pas prendre d'autre Padawan pour le reste de sa vie. Tahl essaya de calmer Qui-Gon en l'accompagnant au monde d'entraînement de Ragoon VI, dans l'espoir qu'il se repose et enlève de son esprit Xanatos. Pourtant, ce chapitre sombre de sa vie sera très dur à effacer.

Pendant quelques années, Qui-Gon continua les missions seul, travaillant de temps à autre avec d'autres Jedi sur leurs missions respectives. Qui-Gon et Tahl furent crédités de la réussite de nombreuses missions, comme superviser les premières élections démocratiques de New Apsolon.

Un nouvel apprentiModifier

Les années avaient passé après que Xanatos ait quitté Qui-Gon et l'Ordre Jedi. Yoda l'encouragea à prendre un autre apprenti. Bien que Qui-Gon soit déjà décidé à rester seul, il accepta d'observer un petit tournoi parmi un groupe des plus vieux étudiants du Temple, incluant Bruck Chun et Obi-Wan Kenobi. Il prit note des capacités de Kenobi, mais sitôt le tournoi terminé, il partit pour Bandomeer, selon les ordres du Chancelier Suprême.

Qui-Gon Jinn.png
Sur le navire de transport pour Bandomeer, Qui-Gon retrouva Kenobi, que l'on envoyait à Bandomeer pour commencer sa vie dans le Corps Agricole. Sur le transport, Qui-Gon et Obi-Wan aidèrent à défendre un groupe d'Arconas d'une organisation criminelle, Offworld Corporation. Après avoir mis fin à une situation tendue, les deux hommes arrivèrent sur Bandomeer, où Qui-Gon reçut une lettre signée de Xanatos. Il s'avéra que Bandomeer ne nécessitait point d'assistance Jedi, mais que leur venue avait été organisée par Xanatos, chef d'Offworld Corporation, dont l'exploitation minière terrorisait tous les habitants de la planète.

Qui-Gon envoya Obi-Wan à ses devoirs d'agriculteur, pendant qu'il projetait de rencontrer Xanatos, non comme un vieil adversaire, mais comme ambassadeur, en cherchant à trouver un accord entre Offworld et Bandomeer. Pourtant, Xanatos décida de piéger et tuer son ancien maître. Avec finalement l'aide d'Obi-Wan, Qui-Gon essaya de mettre fin aux actes de Xanatos. Qui-Gon le combattit et bien qu'ils aient mis fin aux affaires d'Offworld Corporation sur Bandomeer, Xanatos fut capable de s'enfuir. Pendant leur duel contre Xanatos, Qui-Gon découvrit le vrai potentiel d'Obi-Wan, et le prit pour nouveau Padawan.

Qui-Gon et Obi-Wan furent envoyés sur différentes missions à travers la galaxie, par exemple sur Gala ou Phindar. Une mission, dans laquelle les deux Jedi sauvèrent un Tahl aveuglé, du monde Melida/Daan déchiré par une guerre, causa la résignation temporaire d'Obi-Wan avec Ordre Jedi. Pendant ce temps également, Jinn et Kenobi croisèrent plus souvent Xanatos, qui, avec l'aide de son Padawan Bruck Chun, séduit par le côté obscur, assassina presque Yoda dans le Temple Jedi lui-même. Après un duel avec le Jedi Sombre et une poursuite jusqu'à Telos, Qui-Gon et Obi-Wan eurent une dernière confrontation avec Xanatos qui décida de se suicider, en se jetant dans une piscine d'acide au lieu de se rendre. Bien qu'une menace importante pour l'Ordre Jedi ait été maintenant éliminée, ce fut une fin inquiétante pour ce sombre chapitre de la vie de Qui-Gon.

Avec d'autres Jedi comme Tyvokka, Plo Koon, Tholme et son Padawan Quinlan Vos, Qui-Gon et Obi-Wan combattirent dans l'un des plus grands conflits galactiques avant la Guerre des Clones - la Guerre Hyperspatiale de Stark. C'était la première fois qu'ils rencontraient la Fédération du Commerce, bien qu'elle soit l'un des partis qu'ils défendaient.

Alors que l'apprentissage d'Obi-Wan par Qui-Gon se poursuivait, ils formèrent une solide relation père-fils. Trois décennies après l'épisode Lorian Nod et la rencontre de ce dernier avec son ancien ami Dooku, Qui-Gon fit à nouveau face au Jedi déchu sur Junction 5 , et de nouveau Nod fut incarcéré pour ses crimes. Qui-Gon réfléchit continuellement sur la connaissance qu'il pourrait apporter à Obi-Wan. Les leçons s'étendirent de l'importance de la Force Vivante aux raisons pour lesquelles l'ordre Jedi décourageait les rapports romantiques.

Comme le temps s'écoulait, Qui-Gon et Obi-Wan accomplirent d'autres missions à travers la galaxie. Sur Kegan, ils découvrirent la sensibilité à la Force d'un futur Chevalier Jedi, Olana Chion. Dans le système Rutan, Jinn et Kenobi agirent en tant qu'ambassadeurs pour arrêter un conflit entre le monde de Rutan et sa lune Senali.

Qui-Gon aida aussi Attichitcuk et Chewbacca en établissant une colonie sur Kashyyyk.

La Guerre sur NabooModifier

Échec des négociationsModifier

Dix ans avant que la Guerre des Clones n'éclate, la Fédération du Commerce entama le blocus de Naboo dans le but d'envahir la planète en représailles à la nouvelle taxation des routes commerciales des mondes éloignés du noyau mise en place par la République Galactique. Dans le plus grand secret, la Fédération du Commerce était commandée par le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious - qui n'était autre que Palpatine, le sénateur de Naboo - et déclencha ce conflit afin qu'il puisse être élu Chancelier Suprême de la République Galactique. Qui-Gon Jinn et son padawan Obi-Wan furent envoyés sur Naboo par le Chancelier Finis Valorum en tant que médiateurs afin de résoudre cette crise par des voies diplomatiques.

Qui-Gon et Obi Wan.png

Qui-Gon et Obi-Wan affrontant les droïdes à bord du vaisseau de la Fédération du Commerce

Lorsqu'ils arrivèrent à bord du vaisseau de commandement de la Fédération du Commerce, les deux Jedi furent escortés jusqu'à la salle de conférence, où il leur fut annoncé que le Vice-Roi Nute Gunray allait les rencontrer. Tandis que les Jedi patientaient, les leaders de la Fédération contactèrent Dark Sidious pour l'informer que les ambassadeurs du Chancelier Valorum étaient des Chevaliers Jedi. Le Seigneur Sith ordonna leur mise à mort. Dans leur tentative de tuer les Jedi, la Fédération libéra du gaz empoisonné dans la salle de conférence. Ils furent capable de retenir leur respiration suffisamment longtemps pour que la Fédération ouvre les portes de la salle leur donnant ainsi la possibilité de s'enfuir. Après avoir essayé d'atteindre les leaders Neimoidiens - qui s'étaient barricadés sur la passerelle de commandement - Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi durent battre retraite face à des Droïdekas.

Les Jedi rejoignirent la baie d'amarrage en passant par le système de ventilation. Ils constatèrent que la Fédération se préparait à envahir Naboo. Qui-Gon et Obi-Wan embarquèrent chacun de leur côté à bord de vaisseaux distincts afin de rejoindre la surface de la planète et d'avertir la population qu'une invasion allait avoir lieu. Une fois à la surface et alors qu'il essayait de retrouver son apprenti dans les marais, le Maître Jedi fit la rencontre d'un Gungan nommé Jar Jar Binks. La panique de Jar Jar face à l'invasion de la Fédération du Commerce manqua de les tuer tous les deux. Pendant que le Gungan jurait qu'il avait une dette de vie, Qui-Gon essaya de se débarrasser de cet autochtone envahissant - sans y parvenir. Il retrouva finalement Kenobi et les deux Jedi se mirent en quête d'un abri. Jar Jar offrit qu'ils se rendent tous les trois à Otoh Gunga, une ville Gungan immergée, mais se ravisa quand il se rappela qu'il avait été bannis.

Jar Jar les conduisit jusqu'à la cité Gungan où ils furent fait prisonniers et conduit jusqu'aux Chefs Gungans. Qui-Gon essaya de convaincre Boss Nass que son peuple était lui-aussi menacé par l'invasion de la Fédération. Toutefois les a priori du Chef Gungan à l'encontre des Naboo était trop ancré pour qu'il puisse se préoccuper de leur sort. Le Maître Jedi utilisa la Force pour persuader Boss Nass de leur confier un moyen de transport afin qu'ils puissent rejoindre la ville de Theed, la capitale de la planète. Sachant que Jar Jar pourrait certainement les guider à travers le noyau planète, il convainquit également le Gungan de libérer Binks arguant que ce dernier lui devait la vie.

Après avoir traversé le noyau de la planète en évitant de multiples créatures sur leur chemin, ils rejoignirent Theed où ils secoururent la Reine Padmé Amidala. Ensemble, ils se rendirent jusqu'au hangar du palais afin de prendre le yacht de la reine pour quitter la planète. Après avoir affronté de nombreux droïdes de combat, ils purent embarquer à bord du vaisseau et décoller. En orbite, ils furent attaqués par les vaisseaux de la Fédération du Commerce. Bien qu'ils parvinrent à forcer le blocus, le yacht endommagé nécessitait d'être réparé. Qui-Gon suggéra qu'ils aillent sur Tatooine, une planète désertique de la Bordure Extérieure contrôlée par les Hutts. Malgré la réticence du capitaine de la garde royale, la proposition du Maître Jedi fut acceptée et ils firent route vers Tatooine.[1]

Rencontre avec l'ÉluModifier

Qui-Gon manipulation mentale.png

Qui-Gon Jinn essayant de manipuler Watto à l'aide de la Force.

Le yacht se posa sur Tatooine, et Obi-Wan prévint qu'il faudrait un nouveau générateur d'hyperdrive s'ils voulaient pouvoir rejoindre Coruscant. Qui-Gon décida de s'aventurer dans la ville de Mos Espa - accompagné de Jar Jar Binks et de Padmé Amidala déguisée en dame de compagnie - afin de trouver un hyperdrive. Ils arrivèrent dans une échoppe tenue par le Toydarien Watto qui bien que possédant la pièce n'acceptait pas les crédits républicains. Le Jedi essaya de se servir de la Force pour persuader le vendeur de céder l'hyperdrive contre des crédits mais Watto s'avéra immunisé aux manipulations mentales. Repartant les mains vides, Qui-Gon fit tout de même la rencontre du jeune esclave du Toydarien : Anakin Skywalker.

Le jeune esclave suivi le trio et les prévint de l'arrivée imminente d'une tempête de sable. Anakin leur permit de se réfugier chez lui où il leur présenta sa mère Shmi. Ils partagèrent tous ensemble un repas au cours duquel le jeune garçon avoua qu'il avait compris que Qui-Gon était un Jedi. Jinn lui révéla que lui et les autres avaient une mission importante à accomplir et qu'ils étaient bloqués sur Tatooine tant qu'il ne pourrait pas réparer leur vaisseau. Anakin leur proposa de participer à la course de la Bounta avec son module de course et de leur offrir ses gains afin qu'ils puissent réparer le yacht. Le Maître Jedi accepta malgré la désapprobation évidente de la jeune Amidala.

Le lendemain, Qui-Gon Jinn alla trouver Watto afin de faire concourir Anakin à la course de pod et convainquit le Toydarien que le module de course construit en secret par le garçonnet était le sien. Ensemble ils passèrent l'accord que Watto avancerait les frais d'inscription à la course et garderait tous les gains à l'exception de ce dont Qui-Gon avait besoin pour réparer son vaisseau. Dans le cas où Anakin perdrait la course, Watto garderait le vaisseau.

Analyse sanguine.png

Qui-Gon faisant un prélèvement du sang d'Anakin.

Tandis qu'il observait Anakin terminer la construction du module de course, Qui-Gon expliqua à Shmi qu'il avait le potentiel pour devenir un Jedi. Il demanda qui était le père et fut intrigué d'entendre que Shmi avait eu l'enfant sans père. Plus tard dans la soirée, le Jedi fit analyser le taux de midi-chloriens par Obi-Wan et découvrit qu'il était supérieur à 20 000 - un taux jamais atteint par un Jedi. Ces récentes découvertes amenèrent Qui-Gon à penser qu'Anakin Skywalker pouvait être l'Élu de la prophétie Jedi, un être qui ramènerait l'équilibre dans la Force.

Convaincu qu'Anakin devait être amené au Temple Jedi sur Coruscant afin d'y recevoir l'enseignement des Jedi, Qui-Gon retourna voir Watto afin de lui proposer un pari : si le garçon gagnait, le Toydarien affranchirait la mère et le fis. Frileux à l'idée de pouvoir potentiellement perdre ses deux esclaves, Watto accepta seulement de libérer un Skywalker si le jeune garçon gagnait la course. Afin de décider lequel serait libérer, il lança un dés. A l'aide de la télékinésie, Qui-Gon manipula le dés afin qu'Anakin soit celui qui serait affranchi.

La course eut lieu et Anakin fut victorieux. Watto qui avait perdu énormément en pariant sur le pilote Sebulba accepta néanmoins de libérer Anakin. Le Jedi récupéra également les profits qui lui revenait, acheta les pièces nécessaires pour réparer le vaisseau et offrit le reste à Anakin et sa mère tout en leur apprenant que le jeune garçon avait été affranchi - ce qui permettait à ce dernier de pouvoir venir sur Coruscant afin de devenir un Jedi. Après une certaine hésitation et de déchirants adieux avec sa mère, Anakin Skywalker suivit Qui-Gon Jinn afin de rejoindre le vaisseau de la Reine.

Duel sur Tatooine.png

Qui-Gon Jinn affrontant Dark Maul sur Tatooine.

Juste avant d'arriver au vaisseau, Qui-Gon Jinn fut attaqué par Dark Maul, Seigneur Sith et apprenti de Dark Sidious. Ils s'affrontèrent au sabre laser tandis qu'Anakin courut rejoindre le yatch pour chercher de l'aide. Obi-Wan Kenobi fit voler le vaisseau dans leur direction permettant à Qui-Gon de monter à bord et de fuir la planète. Une fois à bord, le Maître Jedi présenta Anakin à Obi-Wan.

Avec l'hyperdrive réparé, le vaisseau put rallier Coruscant où l'équipage fut accueilli par le Chancelier Valorum et le sénateur Palpatine. Qui-Gon Jinn, en compagnie d'Obi-Wan, alla se présenter auprès du Haut Conseil Jedi afin de les prévenir qu'il pensait que son agresseur sur Tatooine était un Seigneur Sith. Bien que le conseil soit dubitatif d'une possible survie des Sith, ses membres furent néanmoins d'accord qu'il était important de faire la lumière sur l'identité de Dark Maul. Qui-Gon révéla qu'il avait également fait la rencontre d'un petit garçon sur Tatooine très puissant dans la Force et qu'il avait l'intime conviction que ce dernier était l'Élu. Le Conseil accepta sa demande de tester Anakin - en dépit de son âge avancé. Obi-Wan fit part de son scepticisme quant à l'avenir de Skywalker et de sa crainte que le Maître Jedi défit une nouvelle fois le Conseil.

Le Conseil testa Anakin Skywalker et admit que le garçon était exceptionnellement puissant dans la Force. Toutefois, il fut refusé qu'il soit formé : malgré sa puissante apparente, son avenir était incertain et dangereux. Cela n'arrêta pas Qui-Gon Jinn qui insista pour qu'Anakin soit formé disant qu'il prendrait l'enfant comme nouveau Padawan et qu'Obi-Wan était prêt à passer les épreuves afin de devenir un Chevalier Jedi - le Code Jedi interdisant de former plus d'un apprenti à la fois. Le Conseil mit un terme à la discussion et ordonna que les deux Jedi accompagnent la Reine Amidala sur Naboo. Qui-Gon emmena Anakin avec lui et commença à lui donner ses premières leçon sur la Force.[1]

Bataille de Naboo et mortModifier

De retour sur Naboo, les Jedi voyagèrent avec la Reine Amidala afin de retrouver les Gungans cachés dans une zone sacrée de la forêt. Lors de cette entrevue, Naboo et Gungans formèrent une alliance pour lutter contre la Fédération du Commerce - Amidala révéla que par mesure de sécurité elle se faisait passer pour une de ses dames de compagnie. La jeune Reine mis en place un plan d'attaque : tandis que les Gungans affronteraient l'armée de droïdes de la Fédération du Commerce loin de Theed, ses forces et les Jedi infiltreraient la ville et son palais afin de capturer les leaders Neimoidiens.

Qui-Gon mort.png

Dark Maul poignardant à mort Qui-Gon Jinn.

Pendant que l'armée gungan servait de distraction, Qui-Gon et les autres se faufilèrent à l'intérieur de la ville. A l'intérieur du hangar du palais de Theed, ils furent de nouveau confrontés à Dark Maul que les deux Jedi affrontèrent tandis que les Naboo continuait leur chemin jusqu'à la salle du trône afin de capturer le Vice-Roi Nute Gunray. Dark Maul domina le combat et céda du terrain jusque dans le générateur d'énergie du palais où il put séparer les deux Jedi en frappant Obi-Wan qui chuta de plusieurs niveaux. Alors que Qui-Gon affrontait Maul en combat singulier, il fut mortellement blessé d'un coup de sabre laser dans le torse.

Après qu'Obi-Wan eut battu le Sith, le Padawan courut retrouver son maître agonisant. Il fit la promesse à Qui-Gon qu'il ferait d'Anakin Skywalker un Jedi. Dans son dernier souffle, le Maître Jedi déclara une nouvelle fois que le jeune garçon était l'Élu qui ramènerait l'équilibre dans la Force.

Suite à la bataille où Naboo était parvenu à capturer le vice-roi Gunray et à mettre fin à l'occupation de la Fédération du Commerce, Kenobi obtint le titre de Chevalier Jedi et insista pour prendre Anakin comme apprenti. Malgré le désaccord de Yoda, le Conseil accepta la dernière volonté de Qui-Gon. Les funérailles du Jedi tombé au combat eurent lieu sur Naboo au cours desquelles son corps fut incinéré selon la tradition Jedi.[1]

Épisode IIModifier

Dans cet épisode, Qui-Gon n’apparaît pas mais on entend sa voix dire : "Anakin, Anakin, non !" Lorsque Anakin massacre les Tuskens.

Le compte Dooku parle de Qui-Gon à Obi-Wan lorsqu'il est prisonnier en disant qu'il aurait rejoint sa cause mais Obi-Wan le contredit.

Épisode IIIModifier

C'est dans cet épisode que Maître Yoda explique a Obi-Wan que Qui-Gon a franchi la barrière de l'immortalité.

En coulissesModifier

Dans une scène coupé de l'épisode III, on entend la voix de Qui-Gon parlant à Yoda.

ApparitionModifier

Notes et référencesModifier


Maître Jedi Apprentis
Dooku Qui-Gon Jinn Xanatos
Obi-Wan Kenobi

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard