FANDOM


Orn Free Taa était un Twi'lek de Ryloth, très imposant. Nulle part comme sur Coruscant on n'a le goût de l'ostentation. Le sénateur Orn Free Taa considère le gouvernement galactique comme la chasse gardée des puissants. Devenu vil et adipeux, il pense que l'argent et le pouvoir lui donneront longtemps du charme.

BiographieModifier

Originaire de Ryloth, Orn Free Taa débuta sa carrière de sénateur dans les dernières années de la République Galactique.

Durant le blocus de Naboo, Orn Free Taa se trouvait au Sénat Galactique lorsque la Reine Padmé Amidala de Naboo demanda un vote de défiance à l'encontre du Chancelier Suprême Finis Valorum.

Durant la Crise Séparatiste, Orn Free Taa intégra le Comité Loyaliste. Peu après la conspiration pour assassiner Padmé Amidala, Orn Free Taa rendit visite au Chancelier Suprême Sheev Palpatine avec ses collègues Padmé Amidala, Bail Organa, Ask Aak, Lexi Dio et Ister Paddie.

Durant la Guerre des Clones, il dut faire une alliance avec un de ses plus anciens adversaires politique, Cham Syndulla, pour libérer Ryloth de l'occupation des Séparatistes et de Wat Tambor. Grace à Syndulla, Ryloth fut libéré et Wat Tambor capturé.

Il remarqua les travaux de Donclode Onstruss, un holo-opérateur indépendant, et fit en sorte de l'extraire d'une zone de guerre sur Zequardia.[1]

Plus tard, un chasseur de primes du nom de Cad Bane fit une tentative pour libérer Ziro le Hutt de la prison galactique en prenant en otage quelques sénateurs dont Padmé Amidala, Onaconda Farr, Riyo Chuchi, Bail Organa et quelques autres. Ensuite Bane contacta le Chancelier Suprême Sheev Palpatine alors qu'il conversait avec le sénateur Orn Free Taa et lui ordonna de libérer le Hutt de la prison et qu'un de ses droïdes viendrait chercher Taa comme monnaie d'échange jusqu'à la prison. L'échange se passa comme prévu et Taa ne fut pas blessé.

Traits et personnalitésModifier

Malgré son apparence joviale et maladroite, Orn Free Taa était l'un des sénateurs les plus corrompus du Sénat. Il ne ratait aucune occasion de se mettre des crédits dans les poches. Bien que sa corruption était évidente, personne ne fut en mesure de trouver des preuves suffisantes pour le faire évincer. De plus, Orn Free Taa était un fervent militariste.[2]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Autres langues