Fandom

Wiki Star Wars

Ordre Jedi

8 091pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Cet article couvre la version Canon de ce sujet.  Cliquer ici pour voir la version Légendes de ce sujet. 
R2 répare.png

Modification en cours !

Le contenu de cette page est en train d'être modifié pour convenir aux critères du wiki.

Par courtoisie, merci de ne pas éditer cet article tant ce que ce message apparaît.

L'Ordre Jedi était une organisation ancienne guidée par sa croyance et son observation de la Force et de son Côté Lumineux. Les Jedi étaient les gardiens de la paix et de la Justice au sein de la République Galactique durant les siècles qui précédèrent la Guerre des Clones. Bien qu'agissant comme diplomates ou médiateurs, les Jedi portaient des sabres laser, symbole et arme de choix de ses membres. Sous l'égide du Haut Conseil Jedi, les Maîtres Jedi formaient les Padawan aux voies de la Force jusqu'à ce qu'ils réussissent leurs épreuves et deviennent Chevaliers Jedi.

DescriptionModifier

Vue d'ensembleModifier

L'Ordre Jedi était une organisation monastique dédiée à l'étude du Côté Lumineux de la Force et opposée à ses ennemis, les Sith utilisant le Côté Obscur. Les Jedi servirent comme gardiens de la paix au sein de la République Galactique : ils effectuaient des missions diplomatiques ou poursuivaient et appréhendaient les criminels à travers la galaxie.[2] Les membres de l'Ordre Jedi étaient encouragés à vivre selon le Code Jedi, une ligne de conduite assez stricte centrée sur l'auto-discipline, la responsabilité et le service et le service public.[3]

Étant donné que les Jedi étaient formés à utiliser la Force, chaque membre progressaient à travers différents rangs. La sensibilité à la Force des Jedi était identifiée peu de temps après sa naissance. Intégrés dès le plus jeune âge au sein de l'Ordre, ils suivaient une formation en tant qu'initiés dont un des rites de passage était la Collecte. Ce rite consistait à trouver un cristal Kyber afin de construire leur propre sabre laser. Un initié devenait un Padawan lorsqu'un Jedi plus âgé le prenait sous sa tutelle pour devenir son maître attitré. Par tradition, les Padawan portaient une tresse comme marque de distinction. Un Jedi ne pouvait former qu'un seul Padawan à la fois et devait attendre que son apprenti actuel ait passé les épreuves de Chevalier pour en prendre un nouveau.

Après avoir terminé leur formation et passé avec succès les épreuves, un Padawan obtenait le statut de Chevalier Jedi. Il pouvait dès lors mener des missions pour la République et entreprendre la formation de Padawan. Les Chevaliers qui montraient une vaste connaissance et une profonde maîtrise de la Force étaient élevés au rang de Maîtres Jedi. Parmi ces derniers, douze étaient choisis pour siéger au Haut Conseil Jedi, entité dirigeant de l'Ordre. Au sein du conseil, un membre portait le titre de Grand Maître et dirigeait l'Ordre.

LieuxModifier

Jedi temple2.jpg

Le Temple Jedi sur Coruscant.

Le Temple Jedi se trouvait sur Coruscant, planète et capitale galactique. A la fois école et monastère, il était la plus grande académie Jedi de la galactique, possédait les grandes Archives Jedi et lieu de réunion du Conseil Jedi. Symbole de l'Ordre, le Temple affichait l'importance des Jedi et de leur statut en se trouvant à la surface de Coruscant. Son accès n'était pas restreints aux Jedi : tout Coruscantii souhaitant servir les Jedi pouvait entrer dès lors qu'il avait passé les tests d'entrée. Malgré son sac au moment de la chute de la République, le Temple fut réaménagé et devint le Palais Impérial de Palpatine. Le corps principal du bâtiment et ses cinq tours continuèrent d'orner le paysage de Coruscant.

En plus de son siège sur Coruscant, l'Ordre Jedi possédait de petits avant-postes et des temples à travers la galaxie. Certains de ces avant-postes permettaient aux Maîtres Jedi de tester leur Padawan et de voir si ces derniers étaient aptes à devenir des Jedi. Le temple se trouvant sur Lothal en était le parfait exemple. L'accès ne pouvaient se faire que si maître et apprenti étaient présents. Ils ne pouvaient quitter les lieux que si le Padawan réussissait son épreuve. Dans le cas contraire, ils se retrouvaient piégés et mouraient. Les autres enclaves importantes de l'Ordre incluaient le Temple d'Eedit sur Devaron, les temples de Vrogas Vas et d'Ilum. Ce dernier était un des lieux les plus sacrés de l'Ordre et accueillait les Initiés lorsque ces derniers partaient en quête d'un cristal Kyber. Il a noter que la lune désertique Jedha était considérée comme un foyer spirituel pour les Jedi et possédait toutes les ressources nécessaires pour construire un sabre laser.

HistoireModifier

Temps anciensModifier

A l'origine de l'Ordre Jedi se trouve un groupe de protecteurs qui furent rassemblés par leur capacité à manier la Force. Dans ces temps anciens, les Jedi entrèrent en possession d'Ilum, une planète de glace dont les nombreuses cavernes regorgeaient des cristaux Kyber - nécessaires à l'élaboration d'un sabre laser. Considéré comme le monde le plus sacré aux yeux de l'Ordre, son temple accueillait la Collecte, un rite de formation qui fut perpétué jusqu'à la disparition des Jedi. Étant donné que les Jedi étaient éparpillés à travers la galaxie, l'Ordre acquit un vaisseau appelé le Crucible qui permettait le transport des initiés jusqu'à Ilum.

Durant les ténèbres séculaires, les Sith apparurent. L'Ordre Sith fut fondé par un Jedi renégat qui était arrivé à la conclusion que le vrai pouvoir de la Force ne se trouvait pas dans la passivité et la contemplation. Le Conseil Jedi refusa cette philosophie et le Jedi Noir fut expulsé. Cela ne l'empêcha pas de gagner des adeptes. Le désir de puissance des Sith les mena à chercher à s'emparer du contrôle de la galaxie et les opposa aux Jedi. Ils se combattirent aux cours de nombreuses guerres au cours desquelles de nombreux mondes furent détruits - y compris le berceau Sith, Moraband, qui dut être abandonné. A une autre occasion, les Sith et les Jedi s'affrontèrent sur Takodana. Ces guerres furent aussi marquées par la construction de super-armes alimentées par des cristaux Kyber et capables de ravager des planètes entières.

Environ cinq milles ans avant la bataille de Yavin, l'Ordre établit son siège sur Coruscant où un imposant Temple Jedi fut construit. Sous la structure du bâtiment se trouvait enseveli un Sanctuaire Sith. Son pouvoir fut considéré à tort neutralisé par les Jedi. Pendant les milliers d'années qui suivirent, le pouvoir de Côté Obscur infiltra le temple et affaiblit petit à petit l'Ordre Jedi.

StupidRepublicEmblem-InNuCanonItsRed.svg

Le symbole des Jedi et de l'Ancienne République.

Ce fut pendant cette période que l'Ordre Jedi se mit au service de ce qui serait appelé plus tard l'Ancienne République. Promettant de conserver ses idéaux, les Jedi se battirent au nom de la paix et de la liberté. Lorsque l'Ancienne République abolit l'esclavage, les Jedi participèrent à la libération de ceux qui avaient été détenus, notamment par l'Empire Esclavagiste Zygerrien Les Jedi déclarèrent la guerre aux Zygerriens - dont le système économique reposait sur l'asservissement d'êtres venant de toutes la galaxie avant de les vendre aux enchères. L'Ordre Jedi parvint à mettre à un terme à leurs pratiques en détruisant leur Empire et en contraignant à s'exiler de leur monde natale, Zygerria. Les Zyggeriens n'oublièrent jamais l'outrage subit et développèrent une haine féroce à l'encontre des Jedi.

Un conflit émergea entre les Jedi et la population de Mandalore qui avait rapidement développé une culture guerrière dans laquelle la force était une valeur reconnue et appréciée. Leur croyance d'une guerre continue allait à l'encontre de la philosophie Jedi qui cherchait à protéger les faibles. L'Ordre se mobilisa pour empêcher les Mandaloriens de se répandre à travers la galaxie. La guerre en continue mit à rude épreuve l'Ancienne République, et lorsqu'elle s'écroula, les guerriers Mandaloriens mirent à sac le Temple Jedi de Coruscant où un des ancêtres du Pre Vizsla déroba le Sabre noir.

L'Ancienne République s’effondra alors que les Jedi sortirent victorieux des guerres qui les opposaient depuis plusieurs millénaires aux Sith. A cause de luttes intestines et d'une avide cupidité, les Sith s'étaient affaiblis jusqu'à ce qu'un Seigneur Noir des Sith ne soit l'unique survivant. Dark Bane, conscient de ce qui avait été la faiblesse des siens, établit un nouveau précepte pour les Sith : la règle des Deux. Il ne pourrait jamais exister plus de deux Sith à un même instant : un maître et un apprenti. Malgré la découverte de ce nouveau dogme, les Jedi pensèrent - dans un excès de confiance - que les Sith s'étaient éteins avec la mort de Bane.

Protecteurs de la paixModifier

Yoda durant la crise de Naboo.png

Yoda dirigea l'Ordre Jedi à travers une grande partie de l'ère pacifique de la République.

Ce fut au terme de ces événements que la République Galactique se forma et inaugura une nouvelle ère de paix et prospérité sous l'autorité du Sénat Galactique et du Chancelier Suprême. En raison de la démilitarisation de la République, l'Ordre Jedi embrassa pleinement sa responsabilité de protecteur de la paix. Aidés par les Judiciaires, les Jedi étaient chargés de maintenir l'ordre public, notamment en assurant le rôle de médiateur et en trouvant des solutions au cours de conflits opposants divers factions et planètes rivales. Cette collaboration entre la République et les Jedi pour maintenir la paix galactique dura près de mille ans.

Toutefois, après que la République eut atteint son apogée, les différends se firent plus fréquents entre les mondes de la République et des tensions opposèrent le Maître Jedi Sifo-Dyas au reste du Conseil Jedi. Anticipant un conflit à grande échelle, il commença à plaider pour la création d'une armée qui servirait la République. Ses pairs jugèrent l'idée bien trop extrême et Sifo-Dyas dut abandonner son poste. Malgré le refus de l'Ordre de soutenir ses projets, le Jedi trouva un moyen de les réaliser. Il entra en contact avec les Kaminoens, réputés pour leur expertise dans le domaine du clonage, et leur commanda dans le plus secret la fabrication d'une armée de clones pour la République prétendant qu'il s'agissait d'une commande du Sénat. A l'insu de Sifo-Dyas, le Seigneur Sith Dark Sidious, complota avec le premier ministre de Kamino, Lama Su, pour implanter une puce de contrôle dans tous les clones afin qu'ils puissent se retourner contre les Jedi et détruire l'Ordre lorsque le moment serait venu.

Dans le but de faire taire Sifo Dyas, le Maître Jedi Comte Dooku, qui avait sombré dans le Côté Obscur et qui était devenu l'un des apprentis de Sidious, paya le Syndicat Pyke pour assassiner le Jedi durant la mission sur Oba Diah qui lui fut assignée par le Chancelier Valorum. Lorsque Sifo-Dyas se vit assigné une mission sur Felucia qui reportèrent ses négociations avec le Syndicat Pyke, l'assistant Silman et lui quittèrent Oba Diah pour se rendre sur Felucia. La navette fut abattue par les forces du Syndicat. Sifo-Dyas trouva la mort dans le crash de l'appareil. Silman qui avait survécu fut capturé et gardé en vie par le Syndicat dans l'éventualité où ils auraient besoin d'un moyen de pression. Le Syndicat Pyke remit la dépouille de Sifo-Dyas à Dooku qui apporta ensuite le corps sur Felucia. Là-bas, son corps fut incinéré par la population d'une tribu. Le Conseil Jedi, pensait que le Maître Jedi avait été tué par les Feluciens, classa l'affaire.

Invasion de NabooModifier

En 32 ABY lors du Blocus de Naboo, les Sith refirent leur apparitions sous la direction du mystérieux Seigneur Noir des Sith, Dark Sidious qui lui-même après avoir contacté le Vice-Roi Nute Gunray en lançant des embargos commerciaux et le Blocus de Naboo. Malgré tout le Maître Jedi Qui-Gon Jinn et son Padawan Obi-Wan Kenobi furent envoyés sur place afin d'obtenir le retrait des forces de la Fédération du Commerce.

Cependant les Jedi après une tentative d'assassinat par la Fédération parvinrent à s'échapper dans un transport de troupe envoyé sur Naboo qui fut envahit. Par la suite Qui-Gon Jinn, Obi-Wan Kenobi et Jar Jar Binks, un Gungan maladroit qu'ils ont rencontré dans les marais de Naboo, réussirent à sauver la reine Amidala et sa garde capturées par les forces droïdes de la Fédération du Commerce. Ils prirent un transport qui fut malheureusement endommagé durant le franchissement du blocus et durent s'arrêter sur le monde de Tatooine.

BattleofNaboo.jpg

La Grande Armée Gungan durant la bataille de Naboo.

Dark Sidious envoya son apprenti Dark Maul afin de retrouver les fugitifs sur le monde désert, et ramener la reine sur Naboo. Après un bref duel le groupe de fugitifs arrivèrent à Coruscant ou ils furent accueillit par le chancelier Valorum et le sénateur Palpatine, peu après ils retournèrent sur Naboo ou avec l'aide de la Grande Armée Gungan ils vainquirent l'armée droïde et capturèrent le vice-roi Nute Gunray. Mais dans les générateurs d'énergie de la planète, Qui-Gon Jinn fut tué par Dark Maul qui, fatigué par le duel mourra sous la lame d'Obi-Wan Kenobi peu après, le Blocus de Naboo fut levé et les plans de Sidious échouèrent un nouvel fois.

La Guerre des ClonesModifier

Loupe.png Article détaillé : Guerre des Clones.

Dix ans après l'Invasion de Naboo, le Maître Jedi Dooku, quitta l'Ordre Jedi et devint le chef d'un groupe de sociétés, telles que la Fédération du Commerce et de la Guilde du Commerce, connu sous le nom de la Confédération des Systèmes Indépendants appelé aussi CSI.

En 22 ABY, après une inspection d'une activités de la Fédération du Commerce sur Géonosis, le chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi ainsi son Padawan Anakin Skywalker et la sénatrice Padmé Amidala furent capturés après que ces derniers ont tenté de secourir Kenobi, alors qu'ils étaient sur le point d'être exécutés dans l'arène, Mace Windu intervint avec 200 Jedi à sa tête afin de les sauver. Malheureusement, le combat tourna vite en leur défaveur, totalement submergés par l'intégralité de la garnison de Géonosis, et au dernier moment, alors que les Jedi se préparaient pour un dernier carré ; l'armée clone de la République intervint juste à temps, sous la direction de Yoda. A la tête de ces nouvelles troupes, les Jedis repartirent à l'attaque, et commencèrent la conquête de la planète. De leur côté, Obi-wan, Anakin et Yoda affrontèrent successivement le comte Dooku, mais ils ne parvinrent pas à l'arrêter.

L'Ordre 66Modifier

Loupe.png Article détaillé : Ordre 66.

En 19 ABY, la guerre était presque achevée. Lors d'une manœuvre plus que téméraire, le comte Dooku "tenta" d'enlever le chancelier Palpatine, mais Obi-wan et Anakin intervinrent à temps pour le libérer, et Anakin exécuta le comte Dooku par la même occasion. Le seigneur noir des Sith commença ensuite ses manœuvres pour séduire le jeune chevalier et le faire basculer du côté obscur, et ainsi en faire son apprenti. Anakin finit par le démasquer et le dénonça à Mace Windu. Le Maître de l'Ordre, accompagné de trois membres du Conseil, vint alors mettre Palpatine en état d'arrestation, mais Dark Sidious n'avait pas encore dit son dernier mot. Il attaqua à un contre quatre, et après s'être débarrassé rapidement des trois autres membres, il finit par être acculé par Mace Windu, dos au mur. Mais ce n'était qu'une mise en scène destinée à Anakin Skywalker, qui arriva à ce moment pour participer à l'arrestation. Il objecta alors à Windu que Palpatine avait droit à un procès équitable, ce à quoi Windu répondit que le Chancelier manipulait déjà toutes les institutions, et qu'aucun tribunal n'oserait le condamner. Il s'apprêta alors à occire le Seigneur Noir des Siths, mais Anakin s'interposa, et coupa accidentellement les deux mains de Windu. Dark Sidious choisit ce moment pour exécuter le Maître de l'Ordre, l'électrocutant puis le défenestrant du haut de son bureau. Anakin, se sentant coupable, uniquement désireux de sauver son amour Padmé Amidala, et probablement aidé par la force de persuasion du seigneur noir, se soumit et jura allégeance à Dark Sidious. Ce dernier le rebaptisa alors Dark Vador, son nouveau nom en tant que Sith.

Sidious choisit cette occasion pour déclencher l'Ordre 66. Tous les Jedi encore au front en train de vaincre les derniers séparatistes furent poignardés dans le dos par leur propres troupes de clones. Seuls Yoda et Obi-wan et quelques autres survécurent sur leurs champ des bataille respectifs. Anakin pénétra dans le temple, à la tête du 501ème bataillon de clones spécialement formés pour cette mission, et y massacra tous les Jedi qui s'y trouvaient. Le Temple n'étant alors habité guère que par des novices, padawans ou autres vieillards inaptes au combat, ils ne rencontrèrent guère de Résistance. Dark Vador assassina de ses propres mains les novices réfugiés dans une des chambres. Puis, il transforma le Temple en souricière, comptant y piéger les éventuels survivants restant dans la galaxie.

Heureusement, Yoda et Obi-Wan purent infiltrer le Temple et remplacer le signal par un avertissement informant de la catastrophe qui venait de se produire. Puis ils tentèrent de vaincre l'Ordre Sith en affrontant chacun de son côté les deux seigneurs noirs. Yoda dut reculer face à la maîtrise du côté obscur de Dark Sidious, tandis que Obi-wan défit Dark Vador, mais il n'eut pas le courage de l'achever, et la force de volonté de ce dernier donna le temps à Dark Sidious de le sauver et le transformer en le cyborg caractéristique de la saga.

Pendant 20 ans, les deux Jedis vécurent reclus, respectivement sur Tatooine et Dagobah, faisant reposer tous leurs espoirs sur les descendants de Anakin : Luke et Leia.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard