FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
"Exécutez l'Ordre 66."
―Dark Sidious à de nombreux soldats clones[src]
L'Ordre 66 fut un événement qui se produisit au terme de la Guerre des Clones. Les soldats clones de la Grande Armée de la République Galactique se retournèrent contre leurs commandants Jedi amenant la destruction de l'Ordre Jedi.

L'événement fut déclenché par le Protocole Clone 66, un ordre implanté dans les clones par le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious et les scientifiques Kaminoens. Ce protocole amena les soldats clones à considérer les Jedi comme des traîtres et les tuer à vue. Il était contrôlé par une bio-puce implantée dans chaque clone au moment de leur création et assurait leur obéissance totale. La conspiration, dirigée par le Chancelier Suprême Sheev Palpatine – secrètement Dark Sidious – et le Comte Dooku manqua d'être découverte quand la puce appartenant au soldat CT-5385 déclencha l'exécution de l'ordre prématurément. Toutefois, toutes les personnes qui découvrirent la conspiration trouvèrent la mort.

Lors des derniers jours de la Guerre des Clones et après s'être révélé aux Jedi, Palpatine ordonna l'exécution de l'Ordre 66. Les soldats clones commencèrent à abattre les Jedi à travers la galaxie. Tandis que les Jedi présents sur le front périssaient, le Chevalier Jedi Anakin Skywalker, devenu le Seigneur Sith Dark Vador, prit d'assaut le Temple Jedi avec les troupes de la 501ème Légion. Malgré la survie de quelques Jedi – parmi lesquels Obi-Wan Kenobi, Yoda et Kanan Jarrus – l'Ordre 66 sonna le glas des Jedi et condamna les survivants à l'exil et à la clandestinité pendant les deux décennies qui suivirent.

DescriptionModifier

"Lorsque le temps sera venu, personne ne pourra contrecarrer notre plan de mettre à exécution l'Ordre 66."
―Dark Sidous.[src]

Le Protocole Clone 66 fut élaboré lors du processus de clonage qui permit de créé la Grande Armée de la République Galactique.[5] Tous les clones reçurent une bio-puce[6] pouvant être activée à distance par une commande vocale. Ainsi Dark Sidious eut seulement besoin de demander aux clones son exécution pour que l'Ordre 66 soit mis en application.[1] La bio-puce lorsqu'elle était activée assurait l'obéissance totale du clone prenant le pas sur ses préjugés et ses croyances. Dés lors, les clones voyait les Jedi uniquement comme une menace dangereuse qu'ils devaient éliminer à tout prix.[7]

HistoireModifier

PréludeModifier

"Les bons soldats obéissent aux ordres."
―CT-5385 juste avant d'exécuter la Maître Jedi Tiplar.[src]

Environ dix avant avant le début de la Guerre des Clones, le Maître Jedi Sifo-Dyas ordonna la création d'une armée de clones pour la République Galactique.[8] Dans le cadre du complot Sith pour détruire l'Ordre Jedi, le Comte Dooku, un Seigneur Sith, fournit aux Kaminoens une bio-puce à implanter dans les clones au cours de la première phase de leur croissance. Cette puce contenait le Protocole Clone 66 qui, au moment de son activation, assurerait l'obéissance des clones et les ferait attaquer les Jedi.[6]

Vers la fin de la Guerre des Clones, l'Ordre 66 fut prématurément exécuté à cause d'un dysfonctionnement de la bio-puce implantée dans le soldat clone CT-5385 surnommé "Tup. Alternant entre un état normal et celui proche d'une transe, Tup tira sur la Maître Jedi Tiplar à bout portant pendant la bataille de Ringo Vinda la tuant sur le coup. La République se retira du combat et se prépara à étudier Tup pour comprendre ce qu'il s'était produit. Dooku et son maître Dark Sidious – officiellement le Chancelier Suprême Sheev Palpatine – apprirent ce qu'il s'était passé et craignirent rapidement que les Jedi ne découvre le macabre but des clones. La Confédération des Systèmes Indépendants tenta d'enlever Tup mais la République parvint à le ramener sur Kamino pour lui faire passer des hyper-tests.[7]

Les Kaminoens parfaitement au cours de l'existence du Protocole Clone 66 clamèrent que Tup avait été exposé à un virus qui l'avait poussé à assassiner la Jedi Tiplar.[6] Un des compagnons de Tup, le soldat CT-5555 dit "Fives", n'en crut pas un mot et découvrit la puce à l'intérieur de la tête de son frère d'armes. Avec l'aide du droïde AZ-3, il récupéra la puce pour l'étudier et ils découvrirent que tous les soldats clones en possédaient une. Les Jedi amenèrent Fives pour des plus amples vérifications.[5] Toutefois, le clone fut confronté à Palpatine et comprit que ce dernier était le commanditaire de ce funeste complot. Palpatine accusa Fives de tentative d'assassinat discréditant ce dernier et amenant les Jedi à le poursuivre. Fives ne parvint pas à dire la vérité à Anakin Skywalker et au Commandant clone Rex. En raison du comportement erratique de Tup et de Fives, l'Ordre Jedi accepta l'idée du virus les ayant infecté.[9]

Plus tard, les Jedi découvrirent que les Sith étaient derrière la création de la Grande Armée de la République. Si le Jedi Sifo-Dyas avait passé la commande d'une armée, c'était le Comte Dooku – sous le nom de Tyranus – qui avait recruté Jango Fett. En témoignage de la loyauté et de la vaillance des clones, le Grand Maître Yoda insista pour que cette information ne fut pas révélée publiquement par le Conseil Jedi estimant que la République perdrait aussitôt la confiance de la population.[10] Peu de temps après, Yoda se rendit sur Dagobah pour découvrir les secrets de l'immortalité. Sur place, il eut une vision de l'exécution de l'Ordre 66.[11] Ce voyage permit au Jedi d'accepter lentement l'idée que les Jedi perdrait probablement la Guerre des Clones sans savoir encore comment. Toutefois, il gardait espoir que les Jedi triompherait à long terme.[12]

ExécutionModifier

"Tous les Jedi, ainsi que ton ami Obi-Wan Kenobi, sont maintenant ennemis de la République."
―Dark Sidious à Dark Vador[src]
BlyShootsAayla

Aayla Secura est tué lors de l'Ordre 66.

Une fois le secret de l'Ordre 66 pérennisée, Palpatine et Dooku se remirent à l'application de leurs plans. Lorsque la Guerre des Clones arriva à sa fin, le soutien de la population s'était affaibli vis à vis des Jedi à cause de leur gestion du conflit.[13] Le Chancelier Suprême Palpatine parvint à rester une figure population. Après la mort du Comte Dooku et du Général Grievous, Palpatine révéla sa véritable identité à Skywalker afin de le persuader de se joindre à lui. Lorsque Skywalker informa le Maître Jedi Mace Windu de sa découverte, ce dernier rassembla une équipe composée de lui-même, de Kit Fisto, d'Agen Kolar et de Saesee Tiin pour arrêter le chancelier. Leur tentative aboutit sur un duel au sabre laser au cours duquel Palpatine tua les quatre Jedi et Skywalker embrassa la voie du Côté Obscur.[1]

Palpatine utilisa ce duel et prétendit que les Jedi avaient tenté de l'assassiner pour prendre le contrôle de la République. Devenu des traîtres, le Chancelier entreprit leur extermination en ordonnant l'exécution de l'Ordre 66 à de nombreux commandants clones à travers la galaxie. Skywalker, devenu le Seigneur Sith Dark Vador, se chargea de tuer les Jedi présents dans le Temple Jedi. Des milliers de Jedi périrent en quelques minutes dont Ki-Adi-Mundi, Aayla Secura, Plo Koon, Stass Allie et les initiés.[1]

ConséquencesModifier

"Et pour le reste des Jedi, nous avons donné l'ordre de les traquer et de les exterminer"
―Dark Sidious devant le Sénat Galactique[src]

L'exécution de l'Ordre 66 marqua la destruction de l'Ordre Jedi. Lors d'une session du Sénat Galactique, Palpatine raconta à la galaxie que les Jedi étaient des traîtres qui avaient tenté de le tuer et de prendre le pouvoir. La destruction des Jedi fut ovationnée dans toute rotonde du sénat. Fort de ce soutien populaire et des pouvoirs exceptionnels amassés au cours des précédentes années, Palpatine transforma la République en un puissant Empire Galactique et s'autoproclama Empereur Galactique. Le début du règne de Palpatine marqua l'avènement du plan Sith.[1]

Toutefois, quelques clones furent capable d'enlever la puce inhibitrice implantée dans leur tête. Ainsi le capitaine Rex, le Commandant Wolffe et le Commandant Gregor furent capable de désobéir à l'Ordre 66.[14]

Peu de Jedi survécurent à l'Ordre 66. Au moins un membre de la Garde du Temple Jedi survécut en se soumettant aux Sith et devint le Grand Inquisiteur de l'Inquisitorius.[15] La Maître Jedi Luminara Unduli fut capturée et exécutée dans la Flèche de Spire sur Stygeon Prime.[16] Obi-Wan Kenobi s'exila sur Tatooine et veilla sur Luke Skywalker, le fils de Dark Vador.[1] Le Grand Maître Yoda quant à lui s'exila sur Dagobah.[17] Le Padawan Caleb Dume changea d'identité et se fit appeler "Kanan Jarrus". Il abandonna son identité de Jedi pendant près de quatorze années avant de se rebeller contre l'Empire avec l'équipage du Ghost. L'ancienne apprentie d'Anakin Skywalker, Ahsoka Tano, avait refusé sa réadmission au sein de l'Ordre Jedi sauvant ainsi sa vie sans le savoir.[18]

HéritageModifier

"Nos frères d'armes, les clones, ceux aux côtés de qui nous les Jedi avons combattu, nous ont soudain trahis."
―Kanan Jarrus au sujet de l'Ordre 66.[src]
JediGhosts-ROTJ

La rédemption d'Anakin Skywalker lui permit de revenir chez les Jedi.

Pendant près de deux décennies, l'Empire fut en mesure de s'étendre sans rencontrer d'opposition Jedi. Environ cinq ans avant la bataille de Yavin, des survivants Jedi commencèrent à aider des cellules rebelles à travers la galaxie. Ainsi Kanan Jarrus prêta main forte aux Spectres et Ashoka Tano aida à la mise en place d'une rébellion de plus grande envergure. Des années plus tard, Kenobi sortit de son exil et commença l'entraînement de Luke afin qu'il puisse devenir un Chevalier Jedi et sonner le glas des Sith. Kenobi fut tué par Vador à bord de l'Étoile de la Mort confiant la formation de Luke à Yoda.[19] Les deux s'entraînèrent sur Dagobah jusqu'à ce que Luke ne parte pour affronter Vador sur Bespin.[17] Le jeune homme ne put pas venir retrouver le Maître Jedi que quelques moments avant la mort de ce dernier.[20]

Suite à la disparition de Yoda, Luke devint le dernier des Jedi. Il se confronta une nouvelle fois à Vador sachant pertinemment que c'était son père. Au cours de la bataille d'Endor, Luke aida à la réhabilitation de son père et Anakin tua l'Empereur. Cet acte provoqua la mort d'Anakin signant la disparition des Sith et permettant d'accomplir la prophétie de l'Élu. En affrontant et sauvant son père, Luke Skywalker devint le premier Chevalier Jedi d'une nouvelle génération.[20] Près de trente ans plus tard, Ben, le neveu de Luke et connu uniquement sous le nom de Kylo Ren, provoqua une extermination similaire provoquant l'exil de son oncle.[21]

Victimes connuesModifier

Survivants connusModifier

En coulissesModifier

Les événements liés à l'Ordre 66, nommés la destruction de l'Ordre Jedi, furent mentionnés dans le film Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir. Cette destruction apparut dans le film Star Wars épisode III : La Revanche des Sith tandis que son histoire de fond fut développé dans un arc narratif de quatre épisodes dans la série animée Star Wars: The Clone Wars. Les premiers numéros des bandes-dessinées Star Wars: Kanan racontèrent l'exécution de l'Ordre 66 et ses conséquences selon le point de vue de Kanan Jarrus. Ces conséquences furent développés dans la série animée Star Wars: Rebels tandis que Kanan se retrouve à gérer l'héritage Jedi suite à la destruction de son ordre.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,00, 1,01, 1,02, 1,03, 1,04, 1,05, 1,06, 1,07, 1,08, 1,09, 1,10, 1,11, 1,12, 1,13, 1,14, 1,15, 1,16, 1,17, 1,18, 1,19, 1,20, 1,21, 1,22, 1,23, 1,24, 1,25, 1,26, 1,27, 1,28, 1,29, 1,30, 1,31 et 1,32 Star Wars épisode III : La Revanche des Sith
  2. 2,0 et 2,1 Star Wars Atlas Galactique
  3. Kanan 1: Le dernier Padawan 1
  4. Ahsoka
  5. 5,0 et 5,1 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Le Fugitif"
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Le Complot"
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "L'Inconnu"
  8. Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones
  9. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Les Ordres"
  10. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Le Jedi oublié"
  11. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Les Voix"
  12. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Le Sacrifice"
  13. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "L'Attentat"
  14. Rebels-mini-logo Star Wars: Rebels – "Les Commandants perdus"
  15. 15,0 et 15,1 Rebels-mini-logo Star Wars: Rebels – "Au cœur des ténèbres"
  16. Rebels-mini-logo Star Wars: Rebels – "Au secours des anciens maîtres"
  17. 17,0, 17,1 et 17,2 Star Wars épisode V : L'Empire contre-attaque
  18. 18,0 et 18,1 Rebels-mini-logo Star Wars: Rebels – "Galaxie en flammes"
  19. 19,0 et 19,1 Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir
  20. 20,0 et 20,1 Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi
  21. Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force
  22. 22,0 et 22,1 Une Nouvelle Aube
  23. L'Héritier des Jedi
  24. SWInsider "La Fin de l'Histoire" – Star Wars Insider 1
  25. 25,0, 25,1, 25,2 et 25,3 Star Wars: Insurrection
  26. 26,0, 26,1, 26,2 et 26,3 TwitterLogo @starwars (Star Wars) sur Twitter. “@pjamesfallon They have ties to the Order in some way, the exact connection varies. He was a guard, some may have been Padawans etc.”

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.