Fandom

Wiki Star Wars

Obi-Wan Kenobi

< Obi-Wan Kenobi

8 086pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Cliquer ici pour voir la version Canon de ce sujet.  Cet article couvre la version Légendes de ce sujet. 
Obi-Wan Kenobi, plus tard connu sous le nom de Ben Kenobi, était un Maître Jedi légendaire qui joua un rôle majeur dans l'histoire de la galaxie lors du déclin de la République Galactique. Il a personnellement tué Dark Maul ainsi que le Général Grievous et a indirectement causé la mort de Dark Tyranus, Dark Vador et Dark Sidious en formant Anakin et Luke Skywalker à la maîtrise de la Force. Il eut une longue et tumultueuse carrière qui influença le destin d'une galaxie entière.

Né en 57 av.BY sur Stewjon, Kenobi reçut sa formation Jedi de Qui-Gon Jinn et l'accompagna dans de nombreuses missions. En 32 av.BY, Kenobi devient le premier Jedi depuis environ 1 000 ans à vaincre et tuer un Seigneur Sith en combat quand il triomphe de Dark Maul lors de la seconde bataille de Theed. En 22 av.BY Kenobi découvrit l'Armée clone sur Kamino puis il fut capturé et presque exécuté sur Géonosis aux côtés d'Anakin Skywalker et la sénatrice Padmé Amidala. Les nouveaux soldats clones vinrent à leur secours mais la bataille qui s'ensuivit fut le point de départ de la Guerre des Clones.

Kenobi prit part à de nombreuses batailles pendant la guerre des Clones en tant que membre du Haut Conseil Jedi. Même après que son apprenti soit nommé chevalier Jedi, Kenobi et Skywalker ont combattu ensemble à plusieurs reprises, devenant un duo renommé. Kenobi gagna le surnom de Négociateur grâce à son charme et son attitude calme en toute circonstance, ainsi que la menace silencieuse de son talent au sabre laser. Plus tard Skywalker lui sauva la vie lors d'une bataille livrée au-dessus de Coruscant, à la suite de laquelle Kenobi tua le général Grievous sur Utapau. Cependant il fut trahi peu après quand le commandant clone Cody, obéissant à l'Ordre 66, ouvra le feu sur supérieur et ami.

Kenobi retrouva son vieux mentor le Grand Maître Yoda avec qui il réalisa que peu de Jedi avaient survécu aux attaques. Le duo retourna au Temple Jedi où ils découvrirent l'horrible vérité : Skywalker, ayant sombré dans le Côté Obscur de la Force, avait mené une attaque pour tuer les Jedi dans le Temple ; ceci sur ordre du chancelier Palpatine, le nouveau dirigeant du régime succédant à la République : l'Empire Galactique. Kenobi se rendit sur Mustafar afin de se battre en duel contre son ancien apprenti et ami, maintenant Seigneur Sith sous le nom de Dark Vador. Finalement Vador tomba à proximité d'une rivière de lave et Kenobi, plein de remords, le laissa pour mort. Tandis que Yoda, l'un des rares autres Jedi survivants de la Grande Purge Jedi parti en exil, Kenobi prit le fils de Skywalker et Amidala, Luke Skywalker et l'emmena vivre dans la famille Lars sur Tatooine. Il devint ami avec le jeune Luke alors que celui-ci grandissait, mais il ne lui révéla pas qui il était vraiment.

Kenobi resurgit en 0 av.BY, peu avant la bataille de Yavin. Peu avant sa capture par l'Empire Leia Organa contacta Kenobi en désespoir de cause. Le Jedi donna à Luke Skywalker le sabre laser de son père et voyagea avec lui vers Alderaan à bord du Faucon Millenium d'Han Solo mais ils ne purent que constater la destruction de la planète par la Étoile Noire. Kenobi entra dans la station avec Luke, Han, Chewbacca, C-3PO et R2-D2 afin de sauver la princesse Leia mais Dark Vador senti sa présence. Lors d'un duel avec son ancien apprenti, Kenobi se sacrifia pour permettre à Luke de s'échapper puis il se fondit dans la Force juste au moment où Vador lui assenait un coup mortel. Trois ans plus tard, son esprit visita Luke pour l'encourager à se rendre sur Dagobah afin de terminer sa formation avec Maître Yoda. Il continua son rôle de mentor auprès du jeune Jedi plus loin encore que sa présence en tant que spectre ne lui permettait grâce à son influence importante sur la fondation du Nouvel Ordre Jedi par Luke Skywalker.

BiographieModifier

Jeunesse Modifier

Kenobi naquit en 57 av.BY sur Stewjon, aîné d'une famille relativement aisée. Il fut emmené sur Coruscant peu après pour commencer sa formation de Jedi. Malgré tout il garda de vagues mais plaisants souvenirs de jeux avec son frère, Owen dans un environnement verdoyant.[2]

Novice Modifier

YoungObiWan-JA01.jpg

Obi-Wan avant de devenir le Padawan de Qui-Gon Jinn.

Enfant, Obi-Wan fut entraîné par Yoda avec d'autres aspirants Jedi de son âge ; plus tard on le plaça dans un clan sous la tutelle de Maître Docent Vant. Bant Eerin, Garen Muln[3] et Quinlan Vos devinrent ses meilleurs amis et il tomba amoureux de sa condisciple, Siri Tachi. D'autres deviendront ses rivaux, voire ennemis, citons Bruck Chun et Aalto.[3] Parmi ses instructeurs au sabre laser, on trouvait Anoon Bondara[4] et Cin Drallig.[5]

À cette époque, Obi-Wan était fasciné par les machines, la construction de modèles de vaisseaux et rêvait même de devenir pilote. Ironiquement, en mûrissant, Kenobi en vint à détester de voler.[6] Bien qu'il devint un excellent pilote, il ne cessa d'affirmer que : « Voler, c'est pour les droïdes. »[7] Sa faculté à réparer les machines et à programmer les ordinateurs lui servira beaucoup dans le futur, mais à cause de sa capacité d'apprentissage, Obi-Wan devint arrogant et souvent impatient. Cependant, sous la tutelle prudente de Yoda, il apprit l'humilité et la réserve.[1]

L'apprenti de Qui-Gon Modifier

"Tu as encore beaucoup à apprendre, mon jeune apprenti."
―Qui-Gon Jinn.[src]
À douze ans, malgré l'augmentation rapide de ses capacités de Jedi, il semblait qu'Obi-Wan avait laissé passé toutes ses chances de devenir chevalier Jedi. En effet, les initiés qui n'étaient pas sélectionnés pour être Padawan à 13 ans étaient intégrés à l'un des divisions du Corps de service Jedi. Un jour, le maître Jedi Qui-Gon Jinn visita le Temple pour assister aux matchs. Kenobi affronta en duel un de ses compétiteurs, Bruck Chun, afin d'attirer l'attention du Jedi anti-conformiste. Il combattit vaillamment jusqu'à l'épuisement ; l'offensive finale contre Chun fut si violente que Jinn considéra Obi-Wan comme trop dangereux et refusa de le former. Ce dernier fut donc envoyé sur la colonie minière Bandomeer pour travailler en tant que laboureur pour le Corps agricole. Curieusement, Qui-Gon fut envoyé en mission au même endroit. Le novice et le chevalier Jedi durent coopérer pour survivre à la mission, qui se révéla être un piège tendu par Xanatos, l'ancien Padawan de Jinn. Obi-Wan put démontrer sa valeur à Qui-Gon lorsqu'ils furent attaqués par des membres de l'organisation criminelle de Xanatos, la corporation Offworld. Après s'être sortis de cette situation dangereuse, ils arrivèrent sur Bandomeer où Qui-Gon reçut une lettre signée de Xanatos. C'est là qu'ils comprirent que la mission était un coup monté de Xanatos, car la planète n'avait aucunement besoin de l'aide des Jedi. Le Jedi renégat était en effet le responsable d'Offworld, une entreprise dont les pratiques sans scrupules et les opérations minières terrorisaient les habitants de Bandomeer.[3]

Jinn envoya Obi-Wan a ses tâches pour le corps agricole tandis qu'il prévoyait une rencontre avec Xanatos, non en tant qu'anciens ennemis, mais comme ambassadeurs travaillant ensemble pour trouver un accord entre Offworld et Bandomeer. Mais Xanatos avait planifié le sabotage de cette réunion et l'assassinat de Jinn. Avec l'aide de Kenobi, ce dernier réussit à nouveau à déjouer les méfaits de son ancien Padawan. Il affronta Xanatos en duel et parvint à mettre un terme aux opérations d'Offworld sur Bandomeer sans pouvoir empêcher la fuite du Jedi renégat. C'est lors de ce combat que Qui-Gon découvrit le potentiel réel d'Obi-Wan et qu'il décida le former en tant qu'apprenti Padawan. Leur relation démarra difficilement car leurs personnalités étaient opposées : Qui-Gon était têtu tandis qu'Obi-Wan était pragmatique. Cependant, au fil du temps, leurs natures opposées fusionnèrent en un duo efficace.[8]

Obi-Wan-Defenders of the Dead cover.jpg

Obi-Wan pendant son exil temporaire de l'Ordre Jedi.

Pendant sa formation avec Qui-Gon, Obi-Wan quitta temporairement l'Ordre Jedi. Entraîné dans la guerre civile sur Melida/Daan, Kenobi choisit de rester et d'aider les enfants, connus sous le nom de Jeunes, qui combattaient leurs aînés obsédés par les traditions. Les résidents de la planète menaient en effet une guerre civile depuis des générations dont ils avaient même oublié la raison. Obi-Wan devint ami avec l'un des Jeunes, un garçon du nom de Nield, et aurait été attiré par une autre membre nommée Cerasi.[9] Peu après la décision d'Obi-Wan de rester, Cerasi fut mortellement blessée et mourut dans ses bras. Kenobi resta quelque temps encore pour aider à l'effort de guerre, mais il sentit rapidement que sa place était avec les Jedi. Qui-Gon le récupéra mais leur confiance mutuelle mettra du temps à se rebâtir entièrement.[10]

Kenobi et Jinn rattrapèrent Xanatos alors que ce dernier préparait une attaque contre Maître Yoda. Heureusement ils réussirent à le trouver et l'affronter avant que son plan soit mené à bien. C'est au cours de cet accrochage qu'Obi-Wan dut à nouveau affronter son ancien rival, Bruck Chun. Chun avait kidnappé Bant Eerin, un ami de Kenobi, alors qu'il travaillait avec Xanatos ; Obi-Wan engagea le jeune renégat dans un duel au sabre laser. Il gagna ce duel par défaut quand Bruck se tua en tombant du rebord mais il se sentira coupable pendant des années..[11] Xanatos, quant à lui, parvint de nouveau à s'échapper et retourna sur sa planète natale de Telos. Qui-Gon et Obi-Wan l'y pourchassèrent mais furent très étonnés de découvrir qu'il y jouissait d'un important pouvoir politique et financier ; son peuple le considérait comme un héros. Ce que les habitants ignoraient, c'est que pendant que le gouvernement et Xanatos les distrayaient avec un jeu de paris nommé Katharsis, Offworld pillait les ressources de la planète. Ceci n'était pas sans conséquences considérant la place des habitants dans l'environnement. Les deux Jedi furent accusés et recherchés pour un crime dont ils étaient innocents. Xanatos les captura mais ils réussirent à s'échapper. Le Jedi noir se suicida alors en plongeant dans une cuve d'acide après que Jinn ait mis un terme à ses plans.[12]

C'est peu après ces événements qu'Obi-Wan parla pour la première fois à Siri Tachi qu'il rencontra à l'occasion d'un entraînement au sabre laser. Leur relation ne commença pas du bon pied, Tachi en voulant à Kenobi d'avoir quitté l'Ordre.[11] Plus tard ils forgeront une amitié qui durera toute leur vie et qui deviendra autre chose.

Obi-Wan combattit aux côtés de son maître lors de la Guerre Hyperspatiale de Stark, l'un des derniers conflits de faibles envergures qui tourmentaient la République dans ses derniers jours. C'est pendant la Quatrième Bataille de Quotile que commença la grande amitié qui liera longtemps Kenobi et son condisciple Padawan Quinlan Vos. Obi-Wan se rappellera avec nostalgie une mission d'entraînement qu'ils entreprirent tous deux ainsi que les missions avec Dexter Jettster dans la Bordure Extérieure.[13]

À quatorze ans, Obi-Wan et Qui-Gon se rendirent sur une planète autrefois ravagée par la guerre et à ce moment sous une trève temporaire. Les monarques de la planète et de sa lune principale échangeaient temporairement leurs enfants à l'âge de sept ans et les élevaient afin que les futurs monarques puissent se comprendre plus facilement. Malheureusement, cette tradition devint contreproductive quand l'héritier de Rutan décida de rester sur Senali, abandonnant ainsi son titre et sa planète. Cela enragea son père, le roi Frane, qui pensait que son fils avait subit un lavage de cerveau par les Senali et il menaça de leur déclarer la guerre. Kenobi et Jinn arrivèrent en médiateurs et après une rencontre avec le roi Frane, ils se rendirent sur le monde océan de Senali pour convaincre le jeune Leed de rentrer sur Rutan, évitant ainsi la guerre.[13]

Pendant sa formation, Obi-Wan fit partie du groupe d'intervention Jedi envoyé sur Corellia pour empêcher un groupe de terroristes Rodiens de détruire un spatioport à l'extérieur de Coronet.

Avant la bataille de Naboo, Obi-Wan et Qui-Gon participèrent à la colonisation d'Alaris Prime, où ils affrontèrent la Fédération du Commerce pour le contrôle de la lune. C'est à cette époque que Chewbacca rencontra pour la première fois un Jedi, Jinn et Kenobi avait en effet reçu pour mission de mettre fin au conflit sur Alaris Prime. Sous la férule de Qui-Gon, Chewbacca réussit à mener la colonie au succès militaire et économique. Ob-Wan et Chewbacca se rencontreront à nouveau en 0 av.BY mais il n'est pas certains qu'ils se reconnurent après quarante ans.[14]

En 33 av.BY, Kenobi assista son maître dans des missions sur Yinchorr et Dorvalla. Après l'incident à Dorvalla, Obi-Wan et Qui-Gon furent impliqués dans la tentative de médiation entre la Fédération du Commerce et le Front de la Nébuleuse, une tentative qui se soldera par un échec avec le désastre au Sommet commercial d'Eriadu.[4]

Obi-Wan enquêtera plus tard sur la mystérieuse disparition d'un condisciple Padawan, Darsha Assant. Il trouva des indices encourageants, mais les événements galactiques le rattrapèrent avant qu'il puisse retrouver l'Alderaanienne perdue. C'est en effet pendant cette mission qu'il fut envoyé avec son maître par le Chancelier Suprême Finis Valorum pour résoudre le blocus de Naboo.[15]

La capture de Lundi Modifier

Kenobi et Jinn furent un jour assignés à la recherche d'une institution d'étude Sith. Ils pensaient que Murk Lundi recherchait un holocron Sith. Ils le suivirent sur plusieurs planètes sur l'une desquelles Kenobi fut blessé à l'épaule. Les Jedi capturèrent finalement Lundi sur Kodai.[16]

Les Jin'Ha et le Heth Noir Modifier

Qui-Gon envoya Obi-Wan dans Coruscant pour patrouiller en ville, c'est là qu'il rencontra le Heth Noir pour la première fois. Après avoir sauvé une femme et ouvert sa voie vers un bus au sabre laser, il retourna devant le Conseil Jedi qui l'envoya sur une autre mission pour secourir un informateur. Grâce aux données qu'il rassembla, il se rendit au spatioport pour empêcher le Heth Noir de s'échapper. Il s'en débarrassa mais les destinataires du chargement (des jin'ha) surgirent du vaisseau pour l'attaquer. Kenobi élimina la plupart des assaillants sauf leur chef qui le maîtrisa et le laissa pour mort ; il parvint cependant à placer un mouchard sur le vaisseau.

Les Jedi localisèrent le vaisseau sur la planète minière Obredaa. Maîtres Eeth Koth et Plo Koon s'y rendirent pour enquêter, mais leur vaisseau s'écrasa avant l'atterrissage. Obi-Wan et Qui-Gon furent envoyés pour les rechercher, là ils durent combattre les Jin'ha dans les marais pour atteindre le vaisseau. Malheureusement, les maîtres n'étaient plus là, Qui-Gon commença à enquêter pendant que Kenobi s'enfonçait dans la mine. Des combats s'ensuivirent et Obi-Wan découvrit que les armes ennemies étaient faites de cortosis. Il retrouva son maître combattant aux côtés de Eeth Koth et Plo Koon à l'entrée de la mine. Ensemble ils vainquirent les Jin'ha et retournèrent au Temple. Plus tard Obi-Wan découvrira que les Jin'ha vendaient des droïdes assassins équipés d'épées de cortosis à la Fédération du Commerce.

Le blocus de Naboo Modifier

"J'ai un mauvais pressentiment."
"Je ne ressens rien d'inquiétant."
"Ça ne concerne pas notre mission, Maître. C'est plus... éloigné, plus diffus.
"
―Obi-Wan Kenobi et Qui-Gon Jinn[src]
A l'époque où Obi-Wan Kenobi était prêt à passer ses épreuves, lui et son maître Qui-Gon Jinn partirent en mission sur Naboo à bord du Radiant VII afin de résoudre un différend commercial. Cependant, peu après leur arrivée sur le vaisseau de la Fédération du Commerce nommé Saak'ak, les Jedi furent trahis par Nute Gunray. Sur ordres du Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, Gunray tenta de les assassiner en diffusant du gaz dioxis dans la salle de conférence où ils attendaient et en envoyant une patrouille de droïdes de combat. Les Jedi parvinrent facilement à supporter le gaz et éliminer les droïdes mais échouèrent à atteindre la passerelle du Saak'ak à cause de l'arrivée de droidekas. Qui-Gon choisit de s'échapper vers la surface de Naboo pour avertir les habitants de l'invasion imminente.[17]
Obi-Wan Kenobi and Qui-Gon Jinn Speak with the Gungan Rulers.png

Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi s'adressant à Boss Nass.

Le maître et son apprenti rencontrèrent ensuite un natif de la planète : le Gungan Jar Jar Binks qui leur proposa de rencontrer les habitants de Otoh Gunga, la ville sous-marine des Gungans. Malgré les réticences d'Obi-Wan, Qui-Gon accepta de suivre l'étrange indigène ; tous trois plongèrent donc vers Otoh Gunga. Ils furent renvoyés par les habitants à bord d'un sous-marin Bongo piloté par Jar Jar vers la capitale, Theed.[17]

A leur arrivée dans la cité, les Jedi parvinrent à libérer la reine et sa suite. Forçant le blocus de la Fédération à bord de la nef royale, les fuyards se posèrent sur un monde isolé de la Bordure Extérieure : Tatooine. Là-bas, Qui-Gon découvrit Anakin Skywalker, un jeune garçon qui montrait une grande affinité avec la Force et un taux inégalé de midi-chloriens. Jinn décida que le garçon devait être formé ; bien que Kenobi soit aussi impressionné par le potentiel d'Anakin, il n'était pas d'accord avec son maître ; il pensait, comme plus tard le Conseil, que le garçon était déjà trop vieux et avait acquis trop d'attachements pour devenir un Jedi.[17]

Devant le refus du Conseil d'autoriser au garçon d'être formé, Jinn déclara qu'il le prendrait lui-même comme Padawan. Le Code Jedi interdit à un maître d'avoir deux apprentis, mais selon Qui-Gon, Obi-Wan était prêt pour passer les épreuves Jedi. Bien qu'il continuerait d'être un apprenti jusqu'après la mort de Qui-Gon Kenobi montra une envie d'endurer ces épreuves et remercia son maître pour son éloge auprès du Conseil.[17]

Pendant la bataille de Naboo qui s'ensuivit, Qui-Gon et Obi-Wan combattirent pour protéger la reine jusqu'à leur confrontation avec Dark Maul, seigneur Sith et apprenti de Dark Sidious. Maul engagea habilement les deux Jedi avec son sabre laser à deux lames et réussit à les séparer. Dès lors combattant seul, Jinn fit de son mieux pour parer les coups du Sith jusqu'à ce que Kenobi puisse les rejoindre, mais le Jedi âgé se trouvait fatigué par le long duel ; privé de l'espace nécessaire pour déployer toute la puissance de sa forme de combat préférée, il fut mortellement blessé quand Maul transperça sa poitrine après l'avoir assommé d'un coup violent de la poignée de son sabre sous le menton.[17]

Kenobi Maul clash.png

Obi-Wan affrontant l'assassin de son maître.

Le meurtre de son maître rendit furieux Kenobi qui chargea rageusement Maul ; après un duel intense, il parvint à couper le sabre du Sith en deux. Cependant Maul continua à combattre le Padawan et le poussa à l'aide de la Force dans le puits d'énergie. Au dernier moment, Kenobi réussit à s'accrocher à une buse d'entrée sur la surface du mur du puits, mais Maul poussa le sabre du jeune Jedi au fond du trou et frappa le bord du puits avec son arme, déversant une pluie d'étincelles sur Kenobi afin de le faire lâcher prise. Le Padawan se calma, puisant dans la Force. Là, il s'élança, utilisant la Force pour sauter en l'air et tournoyer au-dessus du Sith tout en appelant à sa main le sabre laser de son maître. Atterrissant devant Maul, il le frappa violemment à la taille séparant les deux moitiés de son corps à la grande surprise du Sith.[17]

Le dernier vœu de Qui-Gon à son apprenti fut de lui demander de former Anakin ; Kenobi ne pouvait pas refuser et prit sur lui de prendre le garçon comme apprenti. Le Conseil Jedi fut aussi ému par la requête et revint finalement sur sa décision, non sans crainte. Le Conseil avait été impressionné par l'exploit de Kenobi contre un Sith, un ennemi apparemment disparu depuis des centaines d'années. Obi-Wan fut donc fait chevalier Jedi, son duel avec Maul ayant servi d'épreuves Jedi. Anakin fut ensuite formellement placé sous la tutelle de Kenobi en tant que Padawan.[17]

ChevalerieModifier

Première mission avec AnakinModifier

Trois ans après ces événements, les nouveaux maître et apprenti furent envoyés en mission pour la première fois. Ils devaient enquêter sur le leader du culte, Kad Chun, frère cadet de Bruck Chun. Kad en voulait toujours à Obi-Wan pour la mort de son frère et ce n'est qu'après la découverte par Kenobi et Skywalker d'un complot contre Kad qu'il pardonna au chevalier Jedi.[18]

Sur Ragoon-6 Obi-Wan et Anakin se trouvèrent empêtrés avec un homme mystérieux, qu'on pensait être le fils de Xanatos. Des recherches approfondies révélèrent qu'il venait de Nierport VII, collectionnait des artefacts Sith et était extrêmement riche sans aucune raison apparente.[19] Après une escapade en podracer, des informations supplémentaires furent découvertes à propos de l'individu : il cherchait à conquérir le marché du bacta à travers une société de minage.[20] Les Jedi découvrirent que l'homme essayait d'impressionner un seigneur Sith et qu'il prévoyait de tuer le jeune garçon. Le maître et l'apprenti parvinrent à s'échapper, stoppant les opérations de minage de titanite en même temps.[21]

Mission à Zonama Sekot Modifier

"Obi-Wan a oublié avoir été un enfant."
Thracia Cho Leem[src]
ObiWanKenobi-RoguePlanet.jpg

Kenobi en 29 av.BY.

Leur mission suivante les mena sur la planète vivante de Zonama Sekot afin de retrouver Vergere, une chevalier Jedi disparue lors d'une mission sur ce monde. À leur insu, Wilhuff Tarkin et Raith Sienar les avaient suivis dans le but d'exploiter la capacité de la planète à fusionner rapidement des éléments organiques et manufacturés pour construire des chasseurs spatiaux. Des colons vendaient des « semence-partenaires » qui se liaient à leur hôte et permettaient à la planète d'adapter un vaisseau au sujet. Anakin attira beaucoup plus de semences qu'aucun avant lui ; il nomma son vaisseau le Jabitha. Quand Tarkin et Sienar arrivèrent, la planète révéla sa conscience intelligente aux Jedi expliquant que Vergere était partie avec les mystérieux « Étrangers » afin de protéger Zonama Sekot. Anakin et Obi-Wan ne pouvaient pas la sauver mais ils purent stopper l'attaque de Tarkin.[22]

Dans un accès de rage, Anakin enflamma par la Force Ke Daiv, le garde du corps Égorgeur de Tarkin. Cette démonstration de puissance obscure inquiéta beaucoup Obi-Wan. Le Padawan fut capturé et amené à Tarkin, mais Kenobi détruisit le vaisseau amiral de Tarkin et Zonama Sekot activa son hyperdrive planétaire, disparaissant dans les régions inconnues. Sienar et Tarkin retournèrent dans la République, mais le Jabitha mourut à cause de sa séparation de Skywalker. Obi-Wan et Anakin retournèrent ensuite sur Coruscant, ce vol fut l'occasion d'une discussion sur les actions du Padawan et son utilisation de pouvoirs obscurs lors de la mission.[22]

Le Vol vers l'infini Modifier

"Là est le futur de la galaxie."
Jorus C'baoth[src]
Obi-Wanoutboundflight.jpg

Obi-Wan en 27 av.BY.

En 27 av.BY, Maître Mace Windu envoya Kenobi et Skywalker en mission secrète sur Barlok pour contrôler l'arrogant maître Jedi Jorus C'baoth et sa Padawan Lorana Jinzler. À leur insu, Kinman Doriana, sur ordre de Dark Sidious, avait planifié le résultat des négociations en faveur de Jorus, lui permettant d'être assez reconnu pour mener à bien son projet de Vol vers l'infini. Obi-Wan et Anakin secoururent Jinzler après sa capture par des contestataires, mais leurs opposants purent acquérir les composants nécessaires à la construction d'un missile et l'utilisèrent pour attaquer le bâtiment abritant les négociateurs. Kenobi essaya sans succès de stopper le missile. Cependant C'baoth parvint à le désintégrer par la Force, ce qui lui donna l'autorité nécessaire pour conclure rapidement les négociations, ainsi qu'un soutien pour son Vol vers l'infini. À la suite de l'autorisation du projet de Jorus par le Sénat, Maître Windu chargea Obi-Wan d'accompagner la mission au moins sur une partie du trajet pour surveiller l'entêté C'baoth.[23]

Durant l'expédition, les relations entre Obi-Wan et C'baoth furent souvent houleuses à cause des choix de ce dernier, surtout quand le maître Jedi enleva des enfants sensibles à la Force à leurs parents au milieu de la nuit. C'est seulement quand le Chancelier Suprême Palpatine lui-même demanda à Kenobi et Skywalker de mettre un terme à un conflit sur un monde proche du dernier arrêt de l'expédition en territoire républicain que les deux Jedi quittèrent la mission.[23]

L'école de la peur Modifier

Peu après, Obi-Wan et son Padawan, accompagnés de Siri Tachi et son apprenti, Ferus Olin eurent la tâche d'enquêter sur la disparition du fils d'un sénateur. Afin d'infiltrer un groupe d'étudiants renégats dans une école sénatoriale d'élite sur Andara, Anakin proposa d'entrer en tant que fils de sénateurs avec Olin. Obi-Wan et Siri devait se faire passer pour des parents inscrivant leurs enfants dans cette école. Quand Ferus fut capturé, Anakin décida de ne pas prévenir Obi-Wan espérant le retrouver en continuant la mission ; quand Kenobi et le Conseil apprirent cela, ils furent furieux. Peu après Kenobi dit à son Padawan que ce n'était pas évident d'être maître et que s'il faisait ça à chaque mission, ils ne pourraient pas continuer.[24]

Le sacrifice de Yaddle Modifier

Quelque temps plus tard, Obi-Wan, Anankin, Yoda et Yaddle embarquèrent pour une mission de négociation sur Mawan afin de résoudre une guerre civile dévastatrice entre trois organisations criminelles. Ces gangs, menés par Decca le Hutt, Feena Shaan et un humain nommé Striker (qui se révélera être Granta Omega), forçaient le reste de la population à se réfugier sous-terre. Cette situation était en fait un piège mis en place par Omega. Il diffusa une arme chimique mortelle qui tua Yaddle alors qu'elle l'absorbait à travers la Force, sauvant ainsi la ville de Naatan. Kenobi et Skywalker étaient les cibles initiales de cette arme, mais elle échoua grâce au sacrifice de Yaddle. Ensemble, Obi-Wan et Anakin ramenèrent la paix sur Mawan, mais ce dernier se sentait responsable de la mort du membre du Haut Conseil Jedi.[25]

Le sentiment de culpabilité de Skywalker face à la mort de Yaddle causa des frictions entre lui et son maître qui ne sentait pas capable de former le garçon correctement. Envoyés en mission de sauvetage dans le système Uziel sur une planète nommée Vanqor ils furent forcés de passer outre leurs différences ; premièrement, ils durent combattre pour se sortir d'un nid de gundarks, puis, sous l'influence d'une drogue appelée la Zone d'auto-confinement, Anakin fut fait prisonnier par la scientifique Jenna Zan Arbor. Siri Tachi, Ferus Olin, Garen Muln et Clee Rhara, en partance pour une mission, reçurent le message de détresse et secoururent Obi-Wan et Anakin sur Vanqor. Les Jedi se rendirent ensuite sur Typha-Dor pour prévenir de l'invasion imminente de la part de Vanqor. Après avoir réussi à contrer cette invasion, ils retournèrent tous à Vanqor à la poursuite de Jenna Zan Arbor mais découvrirent qu'elle avait fui.[26]

La traque de Jenna Arbor et Roy Teda Modifier

Obi-Wan The Changing of the Guard.jpg

Obi-Wan pendant sa chasse de Zan Arbor.

Jenna s'échappa donc et ne fit plus parler d'elle jusqu'au seizième anniversaire d'Anakin. D'après des informations fournies par Tyro Caladian, les Jedi découvrirent qu'elle était apparue sur Romin, un repaire de criminels de toutes obédiences. Afin d'infiltrer la planète, Obi-Wan, Siri et leurs apprentis se firent passer pour une bande de voleurs y cherchant refuge. Ils découvrirent que Jenna s'était alliée à Roy Teda, le dirigeant de Romin et Granta Omega, leur autre grand ennemi.[27]

La guerre civile éclata peu avant la capture des Jedi, la pègre tentant de renverser Teda. Roy et Jenna purent ainsi s'enfui au milieu de la confusion. Les criminels contactèrent les Jedi, les prenant vraiment pour des voleurs cherchant un moyen de quitter la planète. Cependant Jenna reconnut Anakin et Roy ordonna à ses hommes de s'emparer des Jedi. Avant qu'ils puissent exécuter cet ordre, Mace Windu et un groupe de Jedi arrivèrent juste à temps pour arrêter Roy et Jenna. Mais sachant qu'ils essaieraient de rejoindre Omega, ils relâchèrent leurs prisonniers.[27]

Quelques semaines plus tard Obi-Wan et son apprenti retrouvèrent Jenna et Roy sur Falleen où ils étaient parvenus à fabriquer en masse la drogue de Zan Arbor dans l'usine de Blackwater Systems. Jenna fut contrainte de détruire l'usine et Roy Teda s'enfuit à nouveau.[28]

Peu après Sano Sauro, un ami de Granta Omega, et Bog Divinian dirigèrent des accusations contre les Jedi afin de convaincre le Sénat Galactique d'amoindrir voire d'abandonner son soutien à l'Ordre. Le vote visait à interdire l'implication des Jedi dans les activités du Sénat. Cela faisait en fait partie du plan de Sauro et Omega visant à assassiner le chancelier Palpatine en diffusant la Zone d'auto-confinement dans les conduits d'aération du Sénat. Anakin et Ferus, qui apprenaient à oublier leur rivalité, réussirent à empêcher cette tentative d'assassinat.[28]

Granta Omega attacks.jpg

Obi-Wan et Anakin combattent Granta Omega sur Korriban.

La machination d'Omega était découverte, mais pas à temps pour sauver vingt-et-un sénateurs et employés du Sénat des droïdes de recherche programmés par Teda. Comme Jenna et Granta n'avait plus besoin de ce dernier, il fut aussi tué par un de ses droïdes. Obi-Wan, Anakin et Siri poursuivirent à nouveau Omega, laissant Ferus protéger les sénateurs et Palpatine.[28]

Quatre duos Jedi furent envoyés sur Korriban, où Omega et Zan Arbor s'étaient réfugiés : Kenobi et Skywalker, Tachi et Olin, Ry-Gaul et Tru Veld et enfin Soara et Darra. Les apprentis furent séparés des maîtres pour accomplir cette mission. L'investigation de Dreshdae les mena à la Vallée des Seigneurs Noirs. C'est là qu'eut lieu la confrontation finale entre Granta Omega et Kenobi qui n'eut d'autres choix que de tuer son ennemi sentant qu'il était trop dangereux pour être laissé en vie.[29]

Maintenir la paix Modifier

Obi-Wan The Moment of Truth.jpg

Obi-Wan en 24 av.BY.

Quelque temps plus tard maître et apprenti furent envoyé en mission diplomatique sur une planète souhaitant rejoindre la République. Cependant, ils découvrirent rapidement que la population considérait le vol comme un pilier de leur société. Pendant leur séjour, le sabre laser d'Anakin fut volé. Il le rechercha en vain, honteux à l'idée d'en faire part à Obi-Wan. Quand il demanda enfin l'aide de son maître, il comprit que ce dernier savait l'arme perdue et l'avait récupéré au prix d'un subterfuge de la Force auprès du voleur. Kenobi attendait seulement que Skywalker admette la perte de l'objet.

Les deux Jedi furent ensuite chargés de protéger le sénateur Simon Greyshade. Celui-ci venait en effet de remplacer son cousin récemment assassiné au poste de sénateur de la Communalité. Le cousin de Simon, Jheramahd Greyshade, avait été poussé du toit du 500 Republica afin de bloquer le passage la Loi de réforme financière qu'il supportait. Cette loi visait à réduire la corruption qui ravageait le Sénat et, partant, la République. Obi-Wan et Anakin réussirent à sauver Simon d'une mort certaine.

A cause de ces assassinats et tentatives d'assassinats, la loi ne fut jamais votée. Certains affirment que cela entraîna la sécession de nombreux mondes qui formeraient bientôt la Confédération des Systèmes Indépendants et que, si elle avait été appliquée, la Guerre des Clones aurait pu être évitée.

Mission sur Ansion Modifier

Loupe.png Article détaillé : Mission sur Ansion.
"Eh bien, mon jeune Padawan, nous avons assisté à la démonstration pure et simple de ce qui s’appelle la diplomatie dynamique."
―Obi-Wan Kenobi[src]
Ansion.jpg

Anakin et Obi-Wan pendant leur mission sur Ansion.

En 22 av.BY, Obi-Wan et Anakin, associés à Luminara Unduli et son apprentie, Barriss Offee, furent envoyés sur Ansion pour apaiser un différend frontalier qui menaçait d'entrainer la planète hautement stratégique dans la Confédération. Si Ansion tombait, de nombreux autres monde la suivraient. Les Jedi négocièrent un traité avec les habitants des villes qui stipulait qu'ils resteraient dans la République si le peuple nomade Alwari les autorisait à s'étendre dans les plaines. Kenobi et son groupe ne savaient pas que la présidente Shu Mai de la Guilde du commerce tirait les ficelles derrière ces troubles. C'est ainsi qu'Obi-Wan et Anakin arrivèrent juste à temps pour sauver Luminara et Barriss d'une bande de tueurs. Les Jedi furent sous la menace constante d'attaques par des tueurs à gages aux services de Shu Mai et son sbire Soergg le Hutt. Deux ansioniens, Kyakhta et Bulgan, réussirent même à kidnapper Offee, mais cette dernière guérit leurs blessures et ils se mirent aux services des Jedi pour trouver les clans nomades, particulièrement la tribu Borokii.[30]

Voyageant à dos de suubatars, les Jedi bravèrent des dangers tels que les chawix volants, les hordes de kyren, la capture par les clans Yiwa et les shanhs. À un moment, ils durent amuser leurs hôtes chacun à leur façon. Obi-Wan choisit de conter une histoire qui impressionna grandement les ansioniens. Les Jedi prirent finalement contact avec la tribu Borokii qui acceptèrent le traité après avoir demandé au groupe de ramener un rare morceau de laine de surepp albinos puis de les aider à mener leur guerre contre leurs rivaux du clan Jannuul. Obi-Wan choqua ses compagnons quand il accepta le marché mais il avait un plan. Quand les lignes de bataille furent en place, les Jedi se placèrent au milieu et refusèrent de combattre, appelant les deux partis à trouver un terrain d'entente. Obi-Wan, Anakin, Luminara et Barriss furent dès lors attaqués par les deux camps mais ils réussirent à dévier les assauts et parer les coups sans aucune perte en vie.[30]

Après avoir conclu cette paix entre les tribus, les Jedi retournèrent à la capitale, Cuipernam pour informer le Conseil unitaire dirigeant la planète de leur succès. Alors qu'ils étaient à nouveau attaqués par des bandits, les deux clans envoyèrent une garde d'honneur pour les aider et Ansion resta au sein de la République grâce aux efforts de Kenobi et ses compagnons.[30]

Crise séparatisteModifier

Protection de la sénatrice AmidalaModifier

"Nous sommes là pour vous protéger, sénatrice, pas pour enquêter"
"Nous trouverons celui qui essaie de vous tuer, Padmé, je vous le promet.
"
―Kenobi et Anakin Skywalker à Padmé Amidala.[src]
Attack of the clones 1.jpg

Obi-Wan et Anakin poursuivant Zam Wesell.

Dix ans après l'invasion de Naboo, revenus du conflit frontalier sur Ansion, Kenobi et Skywalker furent chargés de la protection de Padmé Amidala, que l'on avait tenté d'assassiner. Par une ruse d'Anakin, l'assassin, une Clawdite du nom de Zam Wesell fut rapidement repérée et Kenobi la poursuivit dans les rues de Coruscant pour finalement la rattraper dans un club. Malheureusement, Wesell fut tuée par la fléchette empoisonnée d'un mystérieux tireur vêtu d'une armure mandalorienne. Le seul indice permettant de découvrir l'identité du meurtrier était cette même fléchette ; une arme de fabrication Kaminoenne.[6]

Découverte de l'Armée CloneModifier

Fight on Kamino.png

Obi-Wan affrontant Jango Fett sur Kamino.

Obi-Wan contacta son vieil ami Dexter Jettster qui le dirigea vers Kamino, une planète étrangement absente des Archives Jedi. Là on l'informa de la création non-autorisée d'une immense armée clone pour la République, soi-disant sur ordre du défunt maître Jedi Sifo-Dyas. Kenobi fut présenté au modèle des clones, un chasseur de primes du nom de Jango Fett. Il contacta le Conseil qui lui demanda d'arrêter Fett afin de l'interroger. Kenobi tenta donc d'appréhender le chasseur de primes ce qui conduisit à un combat féroce entre les deux hommes durant lequel Boba, le fils de Jango, tira sur Obi-Wan depuis le vaisseau de son père. Malgré les efforts du Jedi, Fett s'échappa vers Geonosis mais Kenobi put le suivre grâce à un mouchard placé in extremis sur la carlingue du vaisseau.[6]

La bataille de GeonosisModifier

Jango remarqua la présence du Jedi et tenta de s'en débarrasser une fois pour toute en l'entraînant à travers les anneaux de Geonosis. Le chasseur Jedi de Kenobi fut endommagé et il fut forcé de se cacher sur un astéroïde pendant que Fett, croyant en avoir fini, descendait sur la planète. Après son atterrissage, Obi-Wan découvrit la conspiration de systèmes planétaires menés par le Comte Dooku voulant faire sécession avec la République. Le Jedi fut capturé peu après avoir prévenu Anakin et le Conseil des derniers événements.[6]

Dooku tenta de convaincre Kenobi de rejoindre la Confédération des Systèmes Indépendants, invoquant le souvenir de Qui-Gon Jinn (l'ancien Padawan de Dooku) et lui apprenant qu'un Sith contrôlait le Sénat Galactique. Le comte invita Obi-Wan à s'allier à lui pour éliminer la menace Sith une fois pour toutes. À sa grande déception, Kenobi répondit que Qui-Gon n'aurait jamais rejoint Dooku et que si le Sénat était contrôlé par les Sith, les Jedi l'auraient senti. Le comte Dooku quitta alors la cellule du Jedi, en laissant entendre qu'il serait difficile d'obtenir sa libération.[6]

Anakin et Padmé, craignant que les renforts Jedi de Coruscant n'arrivent trop tard, se rendirent sur Geonosis pour secourir Kenobi mais ils furent à leur tour capturés et condamnés à mort par les Geonosiens. L'exécution devait se dérouler dans l'arène Petranaki, où trois bêtes sauvages (un nexu, un reek et un acklay) seraient leurs bourreaux. Dans l'arène, Obi-Wan, Anakin et Padmé réussirent à se défendre contre les bêtes féroces et à retourner la situation à leur avantage. Dooku envoya alors les droïdekas pour en finir avec eux.[6]

L'arrivée opportune de Mace Windu et un groupe de 200 Jedi leur sauva la vie. Cependant, Dooku révéla qu'il s'attendait à ce sauvetage et dévoila une immense armée de droïdes séparatistes (dont des droïdes de combat B1, des droïdekas et des super droïdes de combat B2). Les Jedi combattirent avec bravoure malgré leur écrasante infériorité numérique et essuyèrent de nombreuses pertes. Yoda arriva juste à temps à la tête d'une grande armée clone de Kamino pour sauver les rescapés. Ce fut le commencement de la bataille de Geonosis et de la Guerre des Clones.[6]

Kenobi, Skywalker et Amidala montèrent dans une canonnière d'assaut et se joignirent à la bataille principale. Ils repérèrent le Comte Dooku en fuite escorté par deux chasseurs Nantex. Kenobi ordonna au pilote de la canonnière de le poursuivre. Quand Padmé tomba à l'extérieur du vaisseau suite à un tir des chasseurs, Obi-Wan empêcha son Padawan de s'en aller pour lui porter secours.[6]

Kenobi Fights Dooku.png

Obi-Wan affrontant Comte Dooku.

Les deux Jedi rattrapèrent le seigneur Sith et le forcèrent à combattre. Anakin se rua fougueusement sur Dooku mais celui-ci le neutralisa à l'aide d'éclairs de Force. Kenobi resta donc seul pour affronter le puissant Sith et parvint à absorber les éclairs sur son sabre laser. Obi-Wan combattit Dooku mais il fut finalement terrassé quand le Sith lui infligea de sévères blessures à la jambe et à l'épaule. Anakin avait heureusement récupéré à ce moment et pu bloquer ce qui aurait été le coup de grâce pour Kenobi.[6]

Tandis qu'Anakin et Dooku échangeaient quelques mots, Kenobi attira grâce à la Force son sabre tombé à terre puis le lança à Skywalker. Ensuite il ne put que regarder son apprenti affronter le seigneur Sith. Au début, Anakin put prendre Dooku par surprise mais le comte parvint rapidement à détruire l'un des sabres du jeune Jedi. Malgré les efforts du jeune Padawan, l'expérience du comte et son économie de mouvement triomphèrent sur la jeunesse et la force brute. Ainsi Obi-Wan ne put intervenir quand Dooku trancha le bras d'Anakin. Yoda arriva à ce moment critique, juste à temps pour empêcher l'exécution des deux Jedi. Entraînant Dooku dans un violent duel, le Grand Maître prit le dessus et fut proche de la victoire. Dooku initia alors la chute d'une grande colonne sur Obi-Wan et Anakin, se donnant le temps de fuir pendant que Yoda appliquait tout son pouvoir à empêcher la colonne de s'écrouler sur ses frères Jedi.[6]

La Guerre des ClonesModifier

Le gaz des marais d'Ohma-D'un Modifier

"Notre seul objectif est d'obtenir un échantillon de l'antidote, peu importent les risques. Si nous échouons, l'armée clone est condamnée."
―Diath, à propos de la mission Jedi sur Queyta[src]
La bataille d'Ohma-D'un Modifier
Loupe.png Article détaillé : bataille d'Ohma-D'un.
Defenseofnaboo2.jpg

Kenobi, Skywalker et d'autres acculent Asajj Ventress.

Kenobi fut un jour envoyé avec Skywalker et un Jedi nommé Glaive accompagné de son Padawan Zule Xiss pour enquêter sur une nouvelle arme chimique connue sous le nom de 'gaz des marais' utilisée sur Ohma-D'un. Durant la mission, Kenobi et Glaive se retrouvèrent souvent en désaccord. Ils furent attaqués par Asajj Ventress et le redoutable chasseur de primes Durge. L'escarmouche fut l'occasion pour Obi-Wan de sauver Glaive de Durge, malheureusement il fut tué par Ventress qui sectionna aussi le bras de Zule. Kenobi et Xiss réussirent à résister à l'Acolyte sombre malgré leur empoisonnement par le gaz, jusqu'à l'arrivée opportune de Skywalker et Alpha-17. Ils réussirent finalement à repousser les deux assassins mais ils ne purent les empêcher de s'échapper ou de leur prendre l'antidote.[31]
Mission sur Queyta Modifier
Loupe.png Article détaillé : mission sur Queyta.

Après l'incident sur Ohma-D'un, Kenobi et quatre maîtres Jedi nomades : Nico Diath, Jon Antilles, Knol Ven'nari et Fay furent dépéchés pour récupérer l'antidote au gaz des marais utilisé par la Confédération sur Ohma-D'un. Kenobi trouvait qu'il n'avait pas sa place aux côtés de ces quatre maîtres légendaires mais Fay l'assura que sa connaissance de la toxine serait très précieuse à la réussite de la mission.[32]

Dès leur arrivée sur Queyta où on pensait que l'antidote était, le groupe fut piégé par Durge et Asajj Ventress. Ven'nari fut le premier à tomber quand Durge tira sur les travailleurs locaux, entraînant l'explosion de leurs combinaisons pressurisées ; le pouvoir de Ven'nari empêcha l'explosion de blesser le groupe mais l'effort fut trop important. Antilles s'attaqua à Ventress mais Durge détruisit le pont sur lequel il se trouvait, heureusement il survécut. Ventress tua Diath en faisant s'écrouler le plafond retenant de la lave en fusion sur le Jedi. Antilles mourut, alors qu'il luttait avec Durge, quand celui-ci le poussa dans une fosse de lave ; le Jedi cependant réussit à emporter les bras régénérants du mercenaire Gen'Dai. Fay et Kenobi affrontèrent Ventress qui détenait l'antidote et essayait de s'échapper dans l'espace séparatiste. Usant de la Force, Maître Fay lança des morceaux de verre et de métal contre Ventress, touchant à la gorge la Jedi noire avec un débris. Croyant Ventress morte, les deux Jedi survivants se préparèrent à repartir pour Coruscant ; l'Acolyte sombre n'était pourtant pas morte et se releva et transperça Fay dans le dos avec un sabre laser.[32]

Mortellement touchée, Fay survécut assez longtemps pour s'assurer qu'Obi-Wan s'échappe de Queyta avec l'antidote puis mourut dans ses bras. Malheureusement le 'gaz des marais' sera plus tard modifié pour devenir une arme bactériologique meurtrière nommée Trihexalophine1138 qui plus tard décimerait la forêt de la planète Honoghr.[32]

La bataille de Muunilinst et l'apparition de Grievous Modifier

"Maître Qui-Gon lui- même n'aurait pu préparer un chevalier Jedi à ça."
―Obi-Wan Kenobi[src]
Durge is almost immortal.jpg

Obi-Wan Kenobi lors de sa première rencontre avec Durge.

Le général Jedi sénior Kenobi combattit courageusement les droïdes de combat et écrasa les forces de San Hill et des confédérés à la bataille de Muunilinst : une des premières victoires qui fera beaucoup pour asseoir la réputation guerrière du général. Son armée sur Muunilinst incluait les Muunilinst 10 et un bataillon lancier que Kenobi mena au combat sur une moto-jet 105-K. Pendant la bataille, le Jedi vainquit Durge à deux reprises : d'abord à la tête de son escadron de moto-jets puis au sein même du centre de commandement séparatiste..[33]

Peu après la fin de la bataille de Muunilinst, le maître Jedi Daakma Barrek demanda l'assistance de Kenobi sur Hypori où les forces républicaines étaient en grande difficulté. Obi-Wan envoya les Muunilinst 10 menés par le capitaine Fordo pour secourir ce qu'il restait de la force d'intervention Jedi des griffes d'un nouveau leader séparatiste : le général Grievous. Finalement ils ne purent que sauver trois des six Jedi : Ki-Adi-Mundi, Shaak Ti et Aayla Secura survécurent mais Tarr Seir et Sha'a Gi furent tués par Grievous. On présuma que K'Kruhk était aussi mort, mais il était en fait entré en hibernation pour récupérer de ses blessures normalement fatales.[34]

La bataille de Skye Modifier

Loupe.png Article détaillé : bataille de Skye.

En 21 av.BY, Kenobi prit temporairement Halagad Ventor comme Padawan en plus de Skywalker à la suite de la perte de son ancien maître.[35] Ils se rendirent sur Skye où ils combattirent contre un terroriste génétique. Ils mirent un terme au complot du terroriste qui menaçait de détruire entièrement la planète.[36] Suite à la bataille, Skywalker découvrit la jeune S'kytri Kharys, âgée de 13 ans qui se révéla puissante dans la Force. Il voulait l'emmener sur Coruscant pour la former mais Kenobi et Ventor pensaient qu'elle était trop âgée pour suivre la voie des Jedi et refusèrent de l'emmener. Cependant Skywalker promit à Kharys qu'il reviendrait un jour pour la former.[35]

La menace bio-droïde Modifier

Loupe.png Article détaillé : mission sur Ord Cestus.
"Je me sens mal préparé pour cet... Cet imbroglio politico-commercial."
―Obi-Wan Kenobi[src]
TheHive cover art.jpg

Kenobi sur Ord Cestus.

Obi-Wan fit plus tard équipe avec le Jedi Kit Fisto pour sa mission sur Ord Cestus visant à mettre fin à la production de droïdes de sécurité JK-13 et à empêcher la planète d'entrer dans la Confédération. Tandis que Fisto travaillait dans le désert avec quatre ARC, Kenobi, accompagné de l'avocat Doolb Snoil, prit contact avec les Cinq Familles dirigeantes d'Ord Cestus puis avec les irréguliers du Vent du désert que Kit et les clones entraînaient. Obi-Wan et Doolb cherchaient une issue pacifique au problème pendant que le Jedi Nautolan préparait les troupes du Vent du désert à la guerilla. En plus des négociations délicates qu'il menait, Kenobi aida à préserver la position de G'Mai Duris et perça le voile d'intrigues entourant les agissements du gouvernement. Décidant qu'il était temps de prendre des mesures plus drastiques, les deux Jedi mirent en scène une attaque contre l'un des membres des Cinq Familles : Fisto se fit passer pour un Acolyte sombre du comte Dooku et Kenobi le repoussa. Bien que la ruse fut couronnée de succès, la mise en scène fut révélée aux Cinq Familles par un émissaire d'Asajj Ventress. Expulsés de la planète, Obi-Wan et Doolb durent partir, mais le maître Jedi retourna sur la planète via une capsule de sauvetage bientôt suivi par l'avocat dont le vaisseau avait été finalement attaqué. Réunis dans le désert, les Jedi travaillèrent avec les clones et commencèrent à mieux les comprendre, allant jusqu'à leur apprendre des éléments des exercices Jedi.[37]

Menant une campagne d'attaques rapides contre les infrastructures industrielles cestiennes, Kenobi s'attachait à éviter la perte de vies. Cependant, à la suite d'une embuscade où de nombreux combattants ainsi que Snoil furent tués et sous la pression du chancelier suprême qui menaçait de bombarder la planète, les Jedi préparèrent une opération d'envergure visant à annihiler la capacité industrielle d'Ord Cestus. Pendant cette bataille, Fisto failli être tué par Asajj Ventress mais Kenobi réussit à le sauver et à vaincre l'Acolyte sombre. Obi-Wan construisit un fouet-laser, objet très rare dont Kit fit usage pendant la mission. À son retour Kenobi reçut un message d'un des ARC —Jangotat—, lui indiquant qu'il avait modifié la cible du bombardement ; en effet, suite au sabotage de Ventress, la cible initiale aurait été les centres peuplés. Jangotat avait ciblé la cache des Cinq Familles dirigeantes où il se trouvait. Les Familles furent donc éliminées et Ord Cestus négocia un accord avec la République.[37]

La bataille de Jabiim Modifier

Loupe.png Article détaillé : Seconde bataille de Jabiim.
"Je ne vous ferez pas honte."
"Non Anakin, c'est à toi que tu ne dois pas faire honte.
"
―Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi[src]

Kenobi mena aussi des troupes pendant la tristement célèbre bataille de Jabiim. La République subit en effet de lourdes pertes, n'étant pas préparée aux terribles conditions sur la planète. Pourtant les forces républicaines prirent l'avantage pendant les premières semaines jusqu'à ce que leur commandant, le général Norcuna, soit tué. Peu après, Kenobi lui-même fut présumé mort à la suite de l'explosion du marcheur dans lequel il se trouvait. En réalité Obi-Wan et Alpha-17 avaient été capturés par Asajj Ventress et emmenés dans sa forteresse sur Rattatak. Là le Jedi fut torturé à l'aide d'un masque de torture Sith qui annihilait sa connexion à la Force afin de le briser psychologiquement et de montrer son inutilité au comte Dooku. L'ingéniosité de Kenobi lui permit finalement de s'échapper avec Alpha-17.[38]

Obi vs asajj.jpg

Kenobi combat Asajj Ventress.

Tout au long de sa captivité, Obi-Wan avait utilisé ce qu'il lui restait de pouvoirs de la Force pour tordre les tuyaux dans les murs de sa cellule jusqu'à ce qu'ils explosent. Dans la confusion résultante, ils libérèrent de nombreux prisonniers avant de tomber sur Ventress.[39]

Après un court combat au sabre laser durant lequel il utilisa l'arme de Ky Narec, il fuit la planète en compagnie d'Alpha-17 à bord d'un chasseur Fanblade volé.[39] Se rendant sur Riflor, ils furent brièvement contraints d'affronter une armée de chasseurs de primes engagés par Ventress avant d'être secourus par Anakin Skywalker et Ki-Adi-Mundi. Mundi avait été désigné comme maître d'Anakin suite à la disparition d'Obi-Wan. Après l'escarmouche on rendit Skywalker à Kenobi au grand soulagement de Maître Mundi, heureux de ne plus avoir à former un étudiant si têtu. Obi-Wan n'oublierait jamais sa ravisseuse, l'implacable Asajj Ventress.[40]

Obi-Wan et les pirates Merson Modifier

"J'ai bien peur de ne pas apprécier ces stimulants addictifs."
―Obi-Wan Kenobi.[src]
Obiwan silent drifting.jpg

Obi-Wan Kenobi, tel que Leia Organa imaginait son apparence au moment de l'affrontement avec les pirates Merson.

D'après une histoire racontée par Leia Organa en 0 ap.BY (dont son père lui avait fait le récit, qui lui-même la connaissait du droïde 68-RKO qui était un témoin oculaire), Kenobi aida le capitaine Quasar à défendre son croiseur de plaisance en route pour Alderaan en 21 av.BY. Approché par un groupe de pirates Merson hostiles dans le champ d'astéroïdes de Merson, le capitaine Quasar demanda de l'aide à Kenobi, alors passager du croiseur. Le Jedi découvrit rapidement que quelqu'un à bord du croiseur avait installé une balise qui renseignait les pirates de sa position.[41]

Usant la Force comme guide, Kenobi fit passer le vaisseau dans le champ d'astéroïdes afin de déjouer les plans des pirates. La stratégie fut un succès et Kenobi et l'équipage de l'appareil réussirent à détruire le vaisseau pirate grâce aux canons à énergie standard du croiseur.[41]

Pendant ce temps la balise avait été localisée dans le salon du vaisseau et une foule de passagers en colère soupçonnait un personnage louche, Augustus Tryll — un criminel auquel Kenobi avait parlé avant l'attaque des pirates. Tryll avait été impressionné par la façon dont le Jedi s'était occupé d'un ivrogne aggressif et lui avait proposé de l'épice Deltron. Les passagers suspectaient Tryll car il s'avéra que son appareil de fermentation de l'épice émettait les micro-ondes détectées par les pirates. Alors que la foule s'approchait de Tryll, Kenobi fit valoir qu'il n'y avait pas de preuves que le criminel savait que son appareil pourrait servir de balise à des pirates. Les passagers furieux se retournèrent alors contre le Jedi, l'accusant d'être de mêche avec Tryll et les pirates Merson. Devant cette foule en colère menaçant de le tuer ainsi que Tryll, Kenobi dégaina son sabre laser. Le criminel tenta en vain de pousser le Jedi à abattre les passagers mais Kenobi refusa et détruisit l'appareil à fermentation. Cela entraîna la foule à reculer et laisser Tryll et le Jedi tranquilles.[41]

Tryll tomba alors à genoux et se répandit en remerciements mais Kenobi rejeta sa gratitude et se retira dans ses quartiers, déclarant qu'il voulait finir le voyage en paix.[41]

La perte d'un amour Modifier

Plus tard Obi-Wan Kenobi se trouva réuni avec Siri Tachi quand ils firent équipe avec Anakin Skywalker et Padmé Amidala pour récupérer un appareil de décryptage sur la planète Genian. Les Séparatistes convoitaient aussi le code créé par Talesan Fry que Tachi et Kenobi avaient rencontré vingt ans plus tôt lors d'une mission visant à le protéger de chasseurs de primes. Fryiétait devenu dirigeant d'une entreprise très profitable sur Génian, un monde qui était resté neutre pendant la guerre. Se retrouver avec Fry rappela aux maîtres Jedi les sentiments qu'ils eurent l'un pour l'autre. Après avoir convaincu Fry de donner l'appareil à la République, ils furent attaqués par un autre fantôme du passé : le chasseur de primes Magus, le meurtrier des parents de Fry.[42]

Fry accompagna les Jedi et la sénatrice Amidala sur Azure où la République combattait les Séparatistes. Tandis qu'Obi-Wan, Anakin et Fry repoussaient l'attaque menée par Magus (qui travaillait pour l'Alliance des corporations), Siri et Padmé montèrent à bord d'un chasseur pour s'attaquer à Magus lui-même.Au contact, Tachi bondit sur son vaisseau, entra à l'intérieur et parvint à le vaincre ce qui entraîna le crash du vaisseau.[42]

Quand les Jedi les trouvèrent, Fry menaçait Magus de son blaster tandis que Tachi était mortellement blessée, touchée par un tir du chasseur de primes. Kenobi tenta de la sauver, mais elle l'en empêcha, sentant qu'elle mourait ils exprimèrent à nouveau leur amour. Siri lui donna le cristal bleu qu'elle gardait depuis leur première mission avec Fry, lui promettant qu'elle serait toujours avec lui puis elle rendit son dernier soupir. Obi-Wan frôla alors le côté obscur en tenant Magus sous la menace de son sabre ; il parvint cependant à reprendre le contrôle à temps et épargna le chasseur de primes. Plus tard, Skywalker se questionnera sur les sentiments de son maître pour la belle Jedi et en conclura erronément qu'il ne l'aimait pas vraiment car il ne l'avait pas vengée. Bien au contraire, Kenobi savait aimer de toute son âme et apprit à vivre sans elle.[42]

Promotions Modifier

Promu haut général Jedi, Kenobi prit le commandement de la flotte Open Circle et de la 3e armée de systèmes qui incluait le Septième corps aérien du commandant clone Cody. À la fin de la guerre des Clones, Kenobi, Skywalker et Cody menèrent à bien de nombreuses missions capitales, dont la première bataille de Cato Neimoidia.

Councilep3.jpg

Kenobi siégeant au Conseil Jedi avec Ki-Adi-Mundi et Yoda.

C'est à cette période que les talents d'Obi-Wan sur le champ de bataille et sa diplomatie légendaire lui valurent d'être promu maître Jedi, ainsi qu'accordé un siège au Haut Conseil Jedi en remplacement de Depa Billaba qui avait sombré du côté obscur puis dans le coma suite à une mission sur Haruun Kal.[43] Cette nouvelle responsabilité lui permit de prendre part au développement des tactiques de la Grande Armée de la République et de devenir l'un des membres les plus influents du Conseil. Maître Kenobi fut un témoin privilégié de la méfiance grandissante entre le bureau du chancelier et les Jedi. Grâce à cette position il put aussi appuyer la promotion de son Padawan Anakin Skywalker au rang de chevalier Jedi. Après un débat tendu avec les membres du Conseil, Obi-Wan les convainquit en prenant la responsabilité des actions non-orthodoxes de Skywalker qui étaient mal perçues par le reste du Conseil.[44]

Pendant les première phases de la bataille de Rendili, Kenobi découvra le renégat Quinlan Vas à bord du vaisseau d'exploration Titavian IV. Vos avait trahi la confiance de Dooku et celui-ci avait chargé Asajj Ventress et Tol Skorr de l'éliminer. Ventress et Kenobi se défièrent à nouveau mais cette fois l'Acolyte sombre se trouva assurée de la victoire en poursuivant son ennemi sur un rancor féroce. Les Jedi s'échappèrent mais Ventress suivit Obi-Wan jusqu'à Coruscant.[45]

Christophsis et TethModifier

"Je t'avais dit que cette victoire était trop facile ! Nous n'aurions jamais dû renvoyer le vaisseau au ravitaillement !"
"Ce n'était pas
mon idée de renvoyer le vaisseau."
―Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker.[src]
SlickApprehended.png

Obi-Wan et Anakin se tenant devant le clone traître.

En 22 av.BY, le Conseil Jedi reçut un appel désespéré de la planète Christophsis envahie par les Séparatistes. Kenobi et Skywalker furent envoyé pour sauver la planète et aider l'action humanitaire du sénateur Organa avec le commandant clone Cody et le capitaine clone Rex. Il fallait d'abord forcer le blocus : grâce à un prototype de vaisseau à écran de camouflage, Anakin vainquit la flotte de l'amiral Trench ; les deux Jedi prirent ensuite le commandement de la base républicaine.[46] Cependant, après qu'il fut découvert qu'un traître donnait des informations aux Séparatistes, les Jedi allèrent faire la reconnaissance derrière les lignes ennemies, laissant Cody et Rex trouver le traître. À leur arrivée devant la base séparatiste ils rencontrèrent Asajj Ventress et durent la combattre ; elle s'échappa mais les Jedi la poursuivirent et découvrirent alors une immense armée s'apprêtant à marcher sur la position de l'armée républicaine. De retour à la base Skywalker et Kenobi apprirent que le traître était le sergent clone Slick et il fut mis au cachot. Malheureusement il avait pu saboter la plupart de leurs armes et véhicules, sachant qu'ils avaient une armée entière à affronter, les Jedi demandèrent des renforts.[47]

Kenobi et son ancien apprenti menèrent la compagnie Torrent aux côtés de Rex et Cody face aux attaques séparatistes. Ils réussirent à vaincre la première vague de droïdes mais leurs ennemis remontèrent à l'assaut bien vite. Skywalker balaya les tri-droïdes avec Rex et les canons se chargèrent du reste des troupes séparatistes. L'armée droïde battit en retraite sous les ordres du général Whorm Loathsom. Pendant cette trêve, une navette transportant ce qu'on pensait être le prochain apprenti de Kenobi arriva. La Padawan se présenta sous le nom d'Ahsoka Tano mais elle révéla qu'elle avait été désignée comme apprentie de Skywalker et non de Kenobi, à la consternation du jeune Jedi. Skywalker commentera plus tard qu'il pensait que c'était l'idée de Kenobi de lui faire former un Padawan.[48]

Peu après, Rex et Tano découvrirent que les Séparatistes avaient activé un bouclier déflecteur et la bataille reprit de plus belle. Tandis qu'Anakin et sa nouvelle apprentie se chargèrent d'aller désactiver le bouclier, les soldats clones furent rapidement mis en infériorité et leurs canons ne parvenaient pas à traverser le bouclier. En quelques minutes il ne restait plus qu'une poignée de clones et Kenobi fut encerclé par Whorm et ses droïdes de combat. Il se rendit mais réussit à gagner du temps avec Whorm, prétendant négocier les termes de sa reddition autour d'une tasse de thé. À ce moment Skywalker et Tano réussirent à désactiver le bouclier, voyant cela, Kenobi attrapa Whorm par le cou, s'en servant comme bouclier face à ses propres super-droïdes de combat. Le général séparatiste se rendit alors au Jedi.[48]

Peu après Maître Yoda informa les Jedi que la République avait été contactée par Jabba le Hutt qui souhaiter s'allier avec elle si on retrouvait et secourait son fils kidnappé : Rotta.[48]

Obi-Wan Jabba negotiations.png

Obi-Wan négociant avec Jabba le Hutt.

Yoda envoya Obi-Wan sur Tatooine pour négocier un droit de passage des vaisseaux de la République à travers l'Espace Hutt, tandis qu'Anakin et Tano recherchaient le fils de Jabba. Kenobi commença les négociations avec le baron du crime sans enthousiasme et il était présent quand Jabba apprit que les chasseurs de primes qu'il avait envoyé à la recherche de fils avaient été décapités ; Jabba promit alors le passage sur les routes hyperspatiales de son territoire en échange de son fils. Obi-Wan informa Anakin de la situation, alors qu'il était en chemin vers Teth où le fils de Jabba avait été localisé, avant d'en faire part à Yoda et au chancelier Palpatine. On soupçonnait que le rapt était un complot séparatiste visant à retourner le Hutt contre la République.[48]

Kenobi se rendit sur Teth immédiatement et trouva Rex ainsi que l'armée largement en sous-nombre face aux droïdes de combat. Avec son renfort, les forces en présence devenaient égales ; il partit à la recherche de Skywalker, R2-D2 et Tano. Malheureusement il tomba sur Asajj Ventress qu'il dut combattre dans le monastère B'omarr. Finalement il détruisit son arme et elle dut s'échapper à l'aide d'un Chasseur droïde.[48]

De retour parmi ses troupes, il apprit qu'Anakin avait pris un vaisseau appelé le Crépuscule pour rejoindre Tatooine où il avait combattu Dooku et des Magna Garde IG-100 avec Ahsoka avant de rendre son fils à Jabba. Après avoir vaincu les droïdes, il récupéra les Jedi avec Yoda et Jabba confirma son autorisation de passage sur ses routes.[48]

Le MalveillantModifier

"Notre vaisseau est inarrêtable."
―Général Grievous[src]
Plus tard une mystérieuse super-arme séparatiste fit parler d'elle : plusieurs flottes républicaines avaient été détruites. Le Conseil Jedi envoya l'un de ses membres, Plo Koon, pour traquer cette arme. Malheureusement quand celui-ci contacta le général Skywalker pour demander du renfort, son système de communications fut brouillé et on ne put le recontacter. Skywalker rapporta cet événements au chancelier Palpatine et aux Maîtres Yoda, Windu et Kenobi.[49]

Le Conseil, en accord avec le chancelier suprême, décida de ne pas monter une force expéditionnaire de secours, pensant que les forces de Maître Plo avaient été annihilées tout comme les autres flottes. Cependant la Padawan de Skywalker, Ahsoka Tano, grâce à un lien fort avec Plo Koon, refusa de croire qu'il était mort et avec son maître désobéit aux ordres du Conseil et se rendit dans le système Abregado. Maître Kenobi découvrit rapidement ce que son ancien Padawan avait fait et fut forcé de le rapporter au Conseil. Cependant la témérité de Skywalker fut couronnée de succès quand il secourut Plo Koon et quelques hommes. De plus Maître Plo put révéler la nature de la super-arme séparatiste : c'était un vaisseau gigantesque nommé Le Malveillant équipé de canons à ion capables de désactiver une flotte entière d'un seul tir.[49]

Obi-Wan reports to Nala Se.png

Kenobi et l'amiral Yularen font leur rapport à Nala Se.

Grâce aux informations de Plo Koon, Skywalker établit un plan audacieux pour affronter et détruire les canons à ion du Malveillant en utilisant des bombardiers Y-Wing afin d'empêcher la destruction d'un centre médical dans la Bordure extérieure. Kenobi devait ensuite arriver avec sa flotte et achever le vaisseau de guerre géant grâce à la puissance de feu combinée de ses destroyers. Kenobi aida à organiser l'évacuation du centre médical en envoyant des frégates médicales.

Si l'escadron de Skywalker réussit à anéantir les canons à ion du Malveillant, le vaisseau était tellement imposant qu'il résistait aux tirs de la flotte de Kenobi.[50] La situation devint encore plus complexe quand la sénatrice Padmé Amidala de Naboo apparut dans le système en pleine bataille ayant reçu de fausses informations à propos d'une mission diplomatique dans le système.[51]

Kenobi vs Grievous Malevolence.png

Kenobi en duel contre Grievous à bord du Malveillant.

Kenobi et Skywalker furent horrifié d'assister à la capture d'Amidala à bord du Malveillant par les rayons tracteurs de celui-ci. Le duo organisa rapidement une mission de sauvetage qui fut couronnée de succès malgré une rapide passe d'armes entre Kenobi et Grievous alors que ce dernier tentait de saboter l'hyperdrive du vaisseau. Juste avant de s'échapper, Anakin et Padmé piégèrent le naviordinateur pour qu'il dirige le cuirassé sur la lune voisine détruisant ainsi la super-arme.[51]

Les attaques de GrievousModifier

ReportFromFalleen-DOAD.jpg

Kenobi s'entretient avec Skywalker, Tano et Rex.

Comme Grievous tendaient des embuscades aux flottes républicaines, Kenibo conseilla à Skywalker de battre en retraite mais celui-ci refusa pour préparer un piège pour le cyborg. Malheureusement, alors qu'il le poursuivait, le chasseur du jeune chevalier Jedi fut endommagé et il perdit R2-D2. Pis encore, Anakin n'avait pas effacé la mémoire du droïde qui contenait des plans tactiques capitaux de la République.[52] Skywalker tenta le tout pour le tout pour sauver le droïde et il parvint même à mettre hors d'état la station Skytop. Après cet épisode où son ancien apprenti risqua ses soldats ainsi que sa Padawan Tano pour sauver R2, Obi-Wan, à contrecœur et malgré son exaspération, accepta ce qu'il s'était passé sans réprimander trop sévèrement Anakin.[53]

Dooku capturéModifier

Plus tard Obi-Wan et Anakin furent les fers de lance d'une mission visant à capturer l’emblème de la Confédération : le comte Dooku lui-même. Malgré l'échec de leur tentative à bord du vaisseau-amiral de Dooku, Ahsoka, commandant une flotte de la République put forcer le comte à s'écraser sur Vanqor alors qu'il fuyait le vaisseau en perdition. Tandis que Kenobi et Skywalker cherchaient Dooku dans une caverne proche des débris de son vaisseau personnel, celui-ci utilisa la Force pour entraîner l'effondrement de la caverne piégeant ainsi les Jedi et assurant sa fuite.[54]

La Capture du Comte Dooku.png

L'emprisonnement de Dooku est confirmé par Kenobi et Skywalker.

Suite à sa rencontre avec un groupe de pirates, Dooku conclut un arrangement pour quitter la planète ; mal lui en pris car les fourbes pirates en profitèrent pour le capturer afin de récupérer une forte récompense auprès de la République. Après leur sauvetage par Ahsoka, Obi-Wan et Anakin furent envoyés à la forteresse pirate pour s'assurer que ceux-ci retenaient bien Dooku comme ils l'affirmaient. Suite à cette confirmation, le chancelier Palpatine envoya le représentant Binks et le Sénateur Kharrus en mission diplomatique pour négocier la rançon.[54]

La perfidie du chef des pirates Hondo Ohnaka n'avait malheureusement pas de limite et il ordonna la capture de Kenobi et Skywalker dans l'espoir d'obtenir une rançon encore plus importante. Heureusement, le représentant Binks put les secourir mais cette mission coûta la vie au sénateur Kharrus et Dooku parvint à s'enfuir à nouveau.[55]

Orto PlutoniaModifier

Peu de temps après, Kenobi et Skywalker furent appelés sur Orto Plutonia pour découvrir pourquoi la République avait perdu le contact avec un avant-poste clone sur place. Les Jedi et leurs hommes étaient accompagnés par le président Chi Cho de Pantora ainsi que de la sénatrice Riyo Chuchi laquelle avait été rappelée dans le système Pantoran par Cho afin qu'il puisse user de son autorité sénatoriale pour commander les Jedi. Orto Plutonia était techniquement sous le contrôle de l'assemblée pantoranne, c'est pourquoi Cho considérait qu'il devait être directement impliqué dans les investigations des Jedi.[56]

Avec Rex, Kenobi découvrit que la base de la République était vide, tous les clones affectés ayant été tués. De même ils découvrirent une base séparatiste à proximité qui avait subit le même sort. Ils trouvèrent des indices indiquant qu'une partie tiers était impliquée dans l'éradication des deux forces. Skywalker et Kenobi suivirent ces indices jusqu'à un proche canyon où ils repérèrent des réflexions lumineuses. Peu après ils rencontrèrent des habitants primitifs mais doués de sensations : les Talz. Malgré la barrière de la langue, les Jedi réussirent à faire comprendre qu'ils venaient en paix et ils arrangèrent une rencontre diplomatique entre les Pantorans et les Talz.[56]

ObiWanHugged-Trespass.png

Kenobi, Skywalker et la sénatrice Chuchi sur Orto Plutonia.

Quand ils l'en informèrent, le président Chi Cho refusa avec arrogance de croire que les Talz pouvaient être considérés comme une espèce sensible et les traita d'animaux et d'intrus, déclarant que Pantora n'avait aucune preuve de vie sur la planète dans toute leur histoire. Riyo Chuchi tenta de réfréner son dirigeant, avançant que c'était au Sénat de statuer sur ce problème, mais sans succès.[56]

À son arrivée à l'endroit de la rencontre, le chef des Talz, Thi-Sen, demanda poliment que la République les laisse en paix et se retire d'Orto Plutonia. Malheureusement Chi Cho refusait toujours d'accepter le fait que les Talz étaient des êtres sensibles et déclara Orto Plutonia propriété souveraine de Pantora, provoquant délibérément une guerre. Il déclara cela comme affaire interne de Pantora afin de ne pas avoir à rendre compte aux Jedi. Ceux-ci prièrent Riyo Chuchi de trouver une solution diplomatique à ce problème politique. Elle contacta le président de l'assemblée pantoranne qui lui conféra l'autorité de négocier la paix et déclara le président destitué.[56]

Cette solution arriva cependant trop tard : alors qu'ils retournaient à leur bars, Chi Cho et son escorte tombèrent dans une embuscade tendue par un groupe de guerriers Talz ; ils se défendirent et Cho fut terrassé par une lance lui transperçant le dos. Skywalker, Kenobi et la sénatrice Chuchi arrivèrent à temps pour sauver le président, Rex et le reste de l'escorte, mais même dans son dernier souffle, Cho insista pour tuer les Talz pour le 'bien' de son peuple : ce fut son dernier commandement. Chuchi refusa poliment, l'informant de la décision de l'Assemblée. Abasourdi par son rejet et le fait que son peuple préfère la paix à la guerre, Chi Cho s'éteignit. La sénatrice poursuivit alors son approche pacifique et réussit à mettre un terme aux hostilités, concédant la souveraineté sur Orto Plutonia aux Talz. Alors qu'elle montait dans une cannonière, Kenobi la félicita pour la façon dont elle avait créé la paix et l'encouragea à la faire durer et être un exemple pour d'autres.[56]

Le virus de l'Ombre bleue Modifier

Le Conseil Jedi envoya Kenobi, Skywalker et Tano en mission sur Naboo pour investiguer une information indiquant qu'un laboratoire séparatiste était établi sur la planète. La sénatrice Amidala et le représentant Jar Jar Binks avaient été envoyés sur place pour rechercher le labo mais le contact avait été perdu. Skywalker envoya Tano et la Gungan Peppi Bow pour les retrouver. Pendant ce temps, Skywalker et Kenobi apprirent du capitaine Gregar Typho qu'un scientifique séparatiste nommé Nuvo Vindi utilisait le laboratoire pour parfaire le mortel virus de l'Ombre Bleue avec pour objectif de le disséminer dans des systèmes républicains capitaux.[57]

Alors qu'ils parcouraient le marais où Amidala et Binks avaient disparu, Tano et Bow tombèrent sur une caméra espion. Se cachant de la caméra, Ahsoka contacta Anakin et Obi-Wan qui lui dire de faire sauter une bombe dans le bunker sud pour créer une diversion. Après quoi Kenobi entra dans le laboratoire et aida Tano avant de rechercher les bombes à virus de Vindi. Celui-ci tenta de disséminer le virus mais les Jedi purent l'appréhender et sauver Amidala et Binks.[57]

Angel2.png

Obi-Wan parlant à un ange.

Pendant que Kenobi et Skywalker se préparaient à transférer Vindi pour son procès, Tano, Amidala et quelques clones découvrir qu'une fiole de virus était manquante. Elles réussirent à sonner l'alarme mais trop tard et le droïde servant de Vindi, LEP-86C8 put faire exploser une bombe, disséminant le virus à travers le labo. Les Jedi durent se rendre sur la planète Iego pour rechercher l'antidote au virus afin de sauver Padmé et Ahsoka.[58]

Sur Iego, les Jedi, avec l'aide du jeune Jaybo Hood, libérèrent les habitants d'une arme séparatiste insidieuse qui les empêchait de quitter la planète. Ils purent aussi retrouver l'antidote et revenir à temps pour sauver les deux jeunes femmes et la plupart des clones.[58]

La bataille de Ryloth Modifier

Suite à la prise de contrôle de Ryloth et de ses habitants par Wat Tambor, le dirigeant du Techno-Syndicat, le Conseil Jedi conçut un plan visant à libérer la planète par un assaut terrestre mené par Kenobi et Mace Windu. Skywalker et Tano furent envoyés en première vague pour détruire le blocus séparatiste entourant la planète et ouvrir un passage pour les forces d'invasion, malheureusement leur première attaque fut un échec cuisant. Le rapport d'Anakin indiquait qu'ils avaient perdu un croiseur, un escadron entier de chasseurs et qu'Ahsoka était très affectée par la perte de tant d'hommes. Obi-Wan comprenait son besoin de support et de temps pour surmonter l'épreuve, mais il dit à Skywalker qu'il avait besoin qu'elle réussisse. Alors qu'il n'avait plus que la moitié de ses forces, on ne donna qu'une rotation à Anakin pour forcer le blocus. Il décida de piloter le très endommagé Défenseur et de le lancer sur le vaisseau de contrôle droïde principal ; cela força le capitaine Mar Tuuk à fuir, laissant les droïdes assurer seuls le blocus. Grâce au soutien de l'amiral Yularen, Ahsoka mena une attaque couronnée de succès sur les croiseurs séparatistes restant. Peu après les forces d'invasion sortirent de l'hyperespace, Tano confirma à Kenobi que la voie était libre, celui remarqua que son ancien apprenti était dans une capsule de sauvetage mais, le connaissant trop bien ne s'en étonna qu'assez peu.[59]

Obi-Wan distracts gutkurrs.jpg

Kenobi détourne l'attention des gutkurrs.

Alors que Kenobi et la compagnie Fantôme venaient de sortir des transports d'assaut Acclamator à bord du Crumb Bomber et d'autres canonnières d'assaut pour atterrir à Nabat, des canons à proton firent feu sur les Acclamator. Mace Windu chargea Kenobi de les détruire pour permettre aux transports de se poser. Pour éviter la destruction des habitations twi'leks, les clones furent forcer de n'utiliser que leurs blasters et grenades EMP.

Après s'être débarrassés des droïdes dans un bunker aux abords du village, Obi-Wan et ses hommes l'investirent et montèrent un camp avancé. Le général envoya le commandant Cody, Wooley, Waxer et Boil en reconnaissance. Cody et Wooley découvrirent que les droïdes avaient prit les Twi'leks en otage. Kenobi jugea que les prisonniers rendraient la mission plus difficile, mais pas impossible. Malheureusement, un droïde de reconnaissance envoyé par le droïde tactique commandant TX-20 les espionnait. Réalisant que Waxer et Boil n'étaient toujours pas revenus, Cody tenta de les contacter avant que la compagnie ne continue. À leur entrée dans le village, les républicains furent attaqués par des gutkurrs affamés et envoyés par les Séparatistes. Le maître Jedi attira les bêtes dans une allée grâce à la Force et ordonna aux clones de détruire un pont de pierre à l'entrée de celle-ci, piégeant ainsi les créatures.[60]

TX-20 targets Obi-Wan and Numa.png

Le tank de TX-20 prend Kenobi et Numa pour cible.

Waxer et Boil réapparurent alors, sortant d'un tunnel avec la jeune Twi'lek Numa laquelle était l'explication de l'égarement des deux soldats clones. Kenobi parla avec Numa en twi'leki et apprit qu'elle pouvait les mener aux prisonniers. Il chargea Cody de faire diversion pendant qu'il prenait le passage souterrain avec Waxer, Boil et Numa. Tandis que Cody et ses hommes attaquaient les droïdes, Obi-Wan libéra les otages qui fuyèrent dans les tunnels ; il captura ensuite un canon à proton et détruisit les autres grâce à l'aide de Waxer et Boil. Cependant un tir du tank de TX-20 les projeta à distance. Numa accourut auprès des clones puis de Kenobi mais comme TX-20 les prit pour cibles, les anciens otages Twi'leks se ruèrent sur le char et détruisirent le droïde scène à laquelle Obi-Wan tenta de soustraire la jeune Twi'lek en lui couvrant les yeux. Après l'atterrissage des transports Acclamator, Mace Windu congratula Kenobi pour cette victoire mais affirma que la prochaine mission serait bien plus difficile : reprendre la capitale Lessu et libérer la planète.[60]

Après le départ de Windu et ses forces vers Lessu, Kenobi mena les siennes pour capturer l'hémisphère sud de Ryloth. Obi-Wan réussit à prendre le contrôle du désert de Jixuan. Après qu'il ait obtenu l'aide de la Résistance Twi'lek, Windu prit Lessu et captura Wat Tambor, libérant ainsi la planète du contrôle séparatiste.[61]

L'holocron voléModifier

BattleOfFelucia-HH.jpg

Kenobi et Skywalker pendant la première bataille de Felucia.

Plus tard Maître Kenobi fut envoyé aux côtés de Skywalker et Tano sur Felucia qui venait d'être envahie par les Séparatistes. Tandis qu'Obi-Wan, Anakin, le commandant Cody et le capitaine Rex été restés avec la majeure partie des troupes pour défendre la zone de débarquement des marcheurs AT-TE, Ahsoka menait deux AT-TE et un Juggernaut en patrouille dans la jungle.[62]

Kenobi réalisa qu'ils étaient en train de perdre et ordonna la retraite dès que Maître Plo Koon arriva pour les aider. Obi-Wan contacta Ahsoka qui refusa de battre en retraite. Elle continua même de se retirer quand Skywalker et Kenobi arrivèrent pour la récupérer, il fallut qu'Anakin la convainque qu'ils ne gagneraient pas cette bataille. Obi-Wan rapporta le comportement de Tano au reste du Conseil Jedi par la suite.[62]

Kenobi se trouvait dans le Temple Jedi quand Cad Bane et Cato Parasitti l'infiltrèrent dans le but de voler un holocron Jedi. Obi-Wan fit équipe avec Anakin pour trouver Bane pendant qu'Ahsoka réussit à capturer Parasitti. Malgré les efforts des Jedi pour le trouver, Bane parvint à faire sortir l'holocron du Temple.[62]

KenobiBlackStallStation-CotF.jpg

Kenobi se défend face au système de défense automatique de Bane sur la station Black Stall

Par la suite le maître Jedi se rendit sur Rodia à la poursuite de Bane et pour protéger un bébé Rodien nommé Wee Dunn qu'il avait enlevé. Il ne put là encore arrêter le voleur. Heureusement Skywalker et Tano réussirent à capturer Bane qui fut alors interrogé par Kenobi et Mace Windu pour savoir où il avait emmené l'enfant kidnappé. Il refusa de parler et les deux maîtres Jedi ainsi qu'Anakin utilisèrent le contrôle mental sur lui au même moment. Bane résista mais les efforts combinés des Jedi le forcèrent à accepter de les mener à l'enfant et l'holocron.[63]

Kenobi et Windu se rendirent avec le chasseur de primes sur sa base. Bane les mena à l'holocron mais Mace activa accidentellement le système anti-intrusion et des lasers firent feu sur les deux maîtres Jedi. Bane en profita pour s'échapper. Les Jedi réussirent quand même à s'échapper avec l'holocron juste avant que la base ne soit détruite. Pendant ce temps Skywalker et Tano avaient secouru les enfants kidnappés sur Mustafar.[63]

Escarmouche sur FeluciaModifier

La disparition de la station médicale orbitant le monde fongique de Felucia poussa le Conseil Jedi d'envoyer Kenobi, Anakin Skywalker et Ahsoka Tano pour enquêter. Ils furent immédiatement attaqués par des chasseurs droïdes déployés par une station séparatiste, Skywalker du atterrir en catastrophe. Les Jedi réussirent à s'éjecter avant la destruction complète de leur navette et entreprirent de chercher de l'aide. Ils découvrirent un village d'exploitants de nysillin mais il était apparemment déserté; cependant Kenobi remarqua que les outils étaient éparpillés dans les rues et les champs prêts à être moissonnés. Peu après Skywalker et Tano rencontrèrent des fermiers retranchés dans leur cave, le duo maître-apprenti fut immédiatement encerclé par quatre chasseur de primes : la chef de bande Sugi, Embo, Rumi Paramita et Seripas. La tension monta quand Kenobi entra dans la maison mais Casiss, l'ancien du village, réussit à calmer les protagonistes.[64]

Embo hurt.png

Sugi, Kenobi et les autres portent assistance à Embo

Casiss expliqua que les villageois avaient engagé les chasseurs de primes pour se protéger contre des pirates qui attaquaient régulièrement leur communauté et exigeaient un tribut. L'ancien demanda alors de l'aide aux Jedi afin de repousser les pirates mais Kenobi refusa, arguant que cela ne ferait qu'attirer l'attention du général Grievous ce qui serait bien plus grave. Peu après les pirates vinrent au village pour réclamer leur tribut ; Kenobi et Skywalker furent étonnés de retrouver le Weequay Hondo Ohnaka à qui ils avaient déjà eu affaire sur Florrum.[55] Ohnaka se montra amical avec les Jedi et essaya de corrompre les chasseurs de primes qui refusèrent, affirmant qu'ils ne brisaient pas leurs contrats. Kenobi chercha à acheter le transport jusqu'à un avant-poste républicain mais Ohnaka refusa, n'étant pas intéressé par des crédits républicains. Les pirates s'en allèrent non sans avoir menacé les villageois. Les Jedi prirent en charge les préparations pour la bataille qui s'annonçait : Skywalker entraîna les fermiers au combat et Kenobi s'occupa des défenses du village. Après l'élimination d'un éclaireur pirate par Embo, Ohnaka décida d'attaquer. Les chasseurs de primes et Jedi réussirent à contenir l'assaut jusqu'à ce que le chef pirate fisse feu de son tank. Skywalker sauta sur la falaise d'où il tirait et parvint à vaincre le capitaine pirate, forçant le gang à battre en retraite. La bataille terminée, Sugi offrit de transporter Kenobi et ses compagnons jusqu'à avant-poste de la République.[64]

La Bête de Zillo Modifier

Comme le carburant était essentiel pendant la guerre des Clones, les mondes riches de cette ressource étaient des cibles privilégiées des adversaires. C'est pourquoi la Confédération des Systèmes Indépendants attaquèrent la planète Malastare et ses vitales ressources Dug de carburant. La République Galactique stoppa l'invasion de l'Armée Droïde Séparatiste à l'aide d'une nouvelle super-arme appelée la bombe à électro-proton. La bataille se solda par une victoire de la République mais la super-arme libéra une Bête de Zillo sur Malastare. Finalement le monstre fut neutralisée et transportée sur Coruscant pour être étudiée sur ordre du chancelier Palpatine.[65]

Mace Windu se montra sceptique par rapport à cette décision car il craignait que la créature ne fut trop dangereuse pour être amenée sur la planète, il partagea son inquiétude avec Kenobi qui était d'accord et suggéra de laisser Anakin Skywalker convaincre le chancelier de renvoyer la Bête. Obi-Wan en parla à Padmé Amidala et ensemble ils amenèrent Anakin à raisonner Palpatine. Malheureusement le chancelier avait ordonné à la scientifique étudiant la Bête de Zillo de la tuer pour extraire ses écailles afin d'en faire des armures. Cependant quand une petite quantité de poison lui fut administré, la créature s'agita et devint agressive, se libérant de ses entraves elle se dégagea du laboratoire et commença à ravager Coruscant sans qu'aucun effort pour l'arrêter ne la ralentisse. La Bête de Zillo cibla spécifiquement Palpatine capturant sa navette en vol avec ses mains gigantesques. Kenobi et Windu réussirent à sauver le chancelier en retenant par la Force la moitié avant du vaisseau coupé par Skywalker. Ensuite des cannonières d'assaut intervinrent et tuèrent la créature en tirant des bombes de gaz poison dans sa bouche. Sous le regard plein de regrets de Kenobi et ses compagnons, la Bête de Zillo, confuse, souffrante et à l'agonie succomba finalement au poison et tomba du toit du Sénat pour trouver la mort plusieurs mettre plus bas.[66]

La deuxième bataille de Géonosis Modifier

Reconquête de la planète Modifier

En 21 av.BY, après avoir reçu un rapport du capitaine clone Rex, le Conseil Jedi décida d'envoyer les généraux Obi-Wan Kenobi, Ki-Adi-Mundi et Luminara Unduli pour mener l'attaque de la Grande Armée sur les fonderies de droïdes sur Géonosis. Ces usines étaient en effet considérées comme une grande menace pour la sécurité de la République. Anakin Skywalker, Ahsoka Tano, l'amiral Wullf Yularen et leurs forces retrouvèrent la flotte républicaine de Kenobi et Mundi en orbite de Géonosis.[67] Les Jedi planifièrent l'invasion avec le Chancelier Suprême Palpatine et les généraux Jedi Unduli, Yoda et Windu. Se basant sur des informations reçus plus tôt, Mundi et Kenobi conclurent que Poggle le Bref se terrait dans son usine principale laquelle était protégée par un bouclier déflecteur.[67]

GeonosisPlanning.png

Kenobi, d'autres Jedi et le chancelier planifient leur invasion de Géonosis.

Leur cible principale étant le générateur de bouclier de la Forteresse du bouclier à rayons, les Jedi montèrent une attaque sur trois fronts sur les défenses géonosiennes. Kenobi et le commandant clone Cody commencèrent l'attaque centrale tandis que Mundi et Skywalker menaient les assauts au nord et au sud, respectivement. Les troupes se retrouvèrent finalement à un endroit très proche de la Forteresse. Là les clones établirent une zone de regroupement avant d'attaquer le générateur et de détruire le bouclier à rayons de l'usine, permettant ainsi au reste des soldats clones d'atterrir en toute sécurité ; tous les Géonosiens de la Forteresse du bouclier à rayons furent forcés de capituler. Ce répit dans l'invasion permit d'évacuer Kenobi et Mundi — gravement blessés lors de l'attaque initiale — ainsi que les autres blessés qui retournèrent avec la flotte en orbite pour être soignés.[67] Laissé en charge des forces de la République au sol, Skywalker joignit ses hommes avec les survivants du groupe de Mundi et s'attaqua à l'usine de Poggle le Bref. Finalement, Barriss Offee la padawan de Luminara Unduli et Ahsoka Tano celle d'Anakin réussirent à détruire le réacteur de la fonderie, causant ainsi la destruction totale de l'usine.[68]
La reine de Géonosis Modifier

Plusieurs usines majeures de fabrication de droïdes étant détruites, les Jedi commencèrent un nettoyage en règle de Géonosis et montèrent un ratissage de grande ampleur visant à retrouver Poggle le Bref qui avait échappé à la destruction de son usine principale. Unduli mena les recherches et suivit Poggle jusqu'aux ruines du Temple Progate où elle fut capturée par l'archiduc et emmenée dans le repaire de la reine géonosienne Karina la Grande au coeur des catacombes sous le Temple. Partant de la dernière position connue d'Unduli, Kenobi et Skywalker recherchèrent la Jedi, accompagnés d'une escouade de soldats clones. Affrontant des hordes de guerriers Géonosiens « morts-vivants » réanimés par les vers de cerveau parasites de la reine, les Jedi et leurs troupes localisèrent finalement Luminara dans la salle du trône de Karina. Anakin voulait monter une attaque frontale contre les Géonosiens, mais Obi-Wan souhaitait comprendre les motivations de la reine auparavant. Tandis que le commandant Cody entrait discrètement dans la place, les Jedi marchèrent franchement au milieu de la salle et traversèrent les rangs de zombies Géonosiens afin de parler avec Karina. Kenobi l'avertit que son règne était terminé mais la reine hurlante refusa de reconnaître l'autorité du Jedi.[69]

Karina révéla alors ses intentions : elle ne cherchait pas à éliminer les Jedi, mais au contraire à les posséder grâce à ses vers parasites car les gardiens de la République seraient un formidable avantage pour son armée. Alors que Poggle plaçait un parasite sur Unduli pour démontrer le pouvoir des vers, Kenobi fit signe à Cody et ses clones d'attaquer. Les soldats aveuglèrent temporairement les Géonosiens grâce à leurs lampes frontales, permettant ainsi à Kenobi et Skywalker de récupérer leurs sabres laser confisqués par les zombies. Tandis qu'Obi-Wan récupérer le ver de cerveau d'Unduli pour l'étudier, Anakin libéra la Jedi Mirialan et lui rendit son sabre laser. Les Jedi affrontèrent ensuite Poggle et Skywalker enchaîna l'archiduc puis l'entraîna avec eux après avoir détruit l'exemplaire de parasite récupérer par Kenobi. Le groupe des Jedi détruisirent le repaire de la reine pendant leur évasion, enterrant Karina la Grande et ses guerriers sous le temple, la reconquête de Géonosis était maintenant pérennisée.[69]

Mandalore et la Death WatchModifier

Memorial Shrine bombing.jpg

Kenobi et la duchesse Satine Kryze assistent à l'attentat visant le monument commémoratif sur Mandalore.

Plus tard le Conseil Jedi envoya Kenobi enquêter sur des rumeurs faisant état d'une alliance de Mandalore avec les Séparatistes. A son arrivée à Sundari, la capitale mandalorienne, il retrouva la duchesse Satine Kryze, qu'il avait protégée des années plus tôt pendant la Guerre Civile Mandalorienne aux côtés de Maître Jinn. Kenobi montra à la duchesse Kryze, au premier Ministre Almec et au sénateur Merrik de Kalevala l'hologramme d'un guerrier mandalorien sabotant un croiseur républicain. Almec et Satine assurèrent le Jedi que Mandalore n'était pas à l'origine de cette attaque et souhaitait seulement rester en dehors du conflit dévastateur. Lors d'une promenade dans le parc de la Paix, Kryze apprit à Kenobi qu'un groupe rebelle de Mandaloriens nommé Death Watch s'opposait à ses vues pacifiques. Elle l'assura qu'elle travaillait à les confondre ; à ce moment un terroriste fit exploser le monument où Kryze et Kenobi se trouvaient.

Alors qu'ils se précipitaient pour secourir les blessés, un homme s'enfuit de la scène, Kenobi le prit en chasse puis le piégea plus loin. Après une courte lutte l'homme sauta d'un balcon, préférant la mort à l'interrogatoire par le Jedi. Cependant Kenobi et Kryze le retrouvèrent sur l'étage inférieur et dit ses derniers mots à la duchesse en concordien, le dialecte de la lune de Mandalore.[70]

Kenobi vs Vizsla.jpg

Kenobi affronte Pre Vizsla, le leader de la Death Watch.

Kenobi et Kryze se rendirent ensuite sur la lune, Concordia, pour en apprendre plus les terroristes. Ils rencontrèrent le gouverneur Vizsla qui était en charge des investigations sur les Death Wtach ; le Jedi se sépara de la duchesse pour explorer les mines concordiennes. Malheureusement il fut capturé par des guerriers Death Watch et frôla la mort quand ils l'attachèrent à un tapis roulant conduisant à une broyeuse de minerai. Par chance Kenobi réussit à contacter Kryze restée au complexe de l'administration locale et elle le sauva. Le duo s'échappa de la mine mais furent arrêtés par les guerries Death Watch et leur commandant. Celui-ci retira son casque et se révéla être Pre Vizsla, au grand choc de la duchesse ; Vizsla, à l'aide d'un sabre noir, affronta brièvement Kenobi en duel mais comme le Jedi avait le dessus, il ordonna à ses hommes de tirer leurs missiles sur lui. Kenobi et Kryze réussirent néanmoins à s'échapper et retournèrent à Sundari. Malgré tout la duchesse Satine exprima violemment son désaccord à Kenobi quand celui-ci tenta de la convaincre que les Death Watch étaient soutenus par les Séparatistes. Elle affirma à nouveau la neutralité de sa planète dans la guerre, même si Kenobi doutait qu'il lui était encore possible de ne pas prendre parti ; un avis qui irrita quelque peu la duchesse. Kryze et son escorte Jedi partirent ensuite pour Coruscant pour plaider sa cause au Sénat.[70]

Kenobi, épaulé d'Anakin Skywalker, du capitaine Rex, du commandant Cody et de plusieurs soldats clones protégea la duchesse Satine des Death Watch et des Séparatistes à bord du Coronet alors qu'elle se rendait sur Coruscant. Kenobi et Skywalker rencontrèrent l'entourage de Kryze : les sénateurs Kin Robb, Tal Merrik, Orn Free Taa et Onaconda Farr. Là, le maître Jedi et la duchesse débattirent houleusement de la nature de la guerre des Clones : tandis que Kryze voulait rester neutre et promouvoir la diplomatie malgré l'implication Séparatiste, Kenobi la prévenait que ce ne serait peut-être pas possible. Kenobi fit plus tard part de sa mission sur Mandalore avec Qui-Gon Jinn, mission visant à protéger la duchesse, il expliqua qu'ils vécurent au jour le jour, ne sachant pas de quoi le lendemain serait fait, ce que Skywalker trouva romantique. Kenobi exprima des regrets d'avoir abandonné Kryze à la fin de la mission mais affirma qu'il vivait selon le Code Jedi qui défend tout attachement. Pendant le dîner qui suivit, une sonde assassin s'introduisit dans la pièce et attaqua les gardes. Kenobi neutralisa rapidement le droïde mais d'autres droïdes assassins de modèles réduits surgirent de sa carcasse. Kryze dégaina un petit désactivateur de droïde et élimina les minuscules machines, sauf une. Quand Skywalker rapporta à Kenobi que le container d'où venait le droïde était marqué du sceau du Sénat, ils comprirent que l'un des sénateurs était un traitre.[71]

Kenobi conçut un plan pour trouver l'identité du propriétaire des sondes assassins : il plaça le dernier droïde sous une cloche en verre et s'approcha de chaque convive. Le droïde s'agita face à la duchesse et face aux sénateurs mais resta inerte face à son maître : le sénateur Tal Merrik. Merrik dégaina alors un blaster et prit Kryze en otage avant de se rendre sur la passerelle du Coronet et de tuer l'équipage. Il contacta le commandement Death Watch qui envoya trois vaisseaux d'abordage chargés de super droïdes de combat. Skywalker se chargea de repousser les envahisseurs tandis que Kenobi s'en allait sauver sa "petite-amie". Alors que Kenobi essayait de secourir Kryze, Merrik le menaça de faire sauter le vaisseau. Le maître Jedi suivit le sénateur qui se dirigeait vers les vaisseaux d'abordage en retenant la duchesse. Comme celle-ci se croyait condamnée et malgré la situation, elle avoua son amour à Kenobi. Le Jedi déclara qu'il aurait quitté l'Ordre Jedi si elle l'avait dit plus tôt. Merrik baissa sa garde à la suite de cet échange et Kryze réussit à lui échapper. Le sénateur renégat était à la merci de la duchesse et du Jedi mais il affirma pouvoir détruire le Coronet à distance. Les deux amis hésitèrent à éliminer Merrik l'une à cause de ses idéaux pacifiques, l'autre pour ne pas passer pour un tueur aux yeux de sa bien-aimée. Tal Merrik fut tué par un coup de sabre laser dans le dos asséné par Skywalker. Finalement le Coronet se posa sans trop de dommages sur Coruscant et les passagers furent accueillis par le Chancelier Suprême Palpatine. Avant de se séparer, Kryze fit remarquer à Kenobi que sa barbe cachait trop son beau visage.[71]

Obi-Wan Satine VoT.png

Satine Kryze regarde le témoignage falsifié du ministre Jerec.

Après l'arrivée de la duchesse Kryze sur Coruscant, elle défendit la neutralité de sa planète face à un Sénat effrayé par la menace Death Watch. Le chancelier Palpatine lui-même considérait les Death Watch comme une menace militaire et que la République devait intervenir. La duchesse rejeta d'emblée leurs peurs et insista pour éviter l'ingérence de la République dans cette affaire intérieure à Mandalore. Palpatine diffusa alors un message holographique du vice-premier Ministre Jerec implorant l'aide républicaine. Kryze fut scandalisée par la décision du chancelier d'envoyer une force armée sur Mandalore suite à ce visionnage, elle considérait cette intervention comme de l'impérialisme et qu'elle ferait de la planète une cible militaire. Kenobi retrouva la duchesse à sa sortie du Sénat mais elle était trop en colère pour écouter ses conseils.

Elle échappa peu après à un attentat commis par un Death Watch. Kenobi la rencontra à nouveau après une réunion houleuse avec le chancelier Palpatine, il s'inquiétait pour Kryze car elle était une cible évidente pour les Death Watch. La duchesse pensait que c'était une preuve que quelqu'un poussait Mandalore vers la guerre. C'est alors que Padmé Amidala les rejoint pour prévenir Kryze que le Sénat avait voté l'occupation préventive de Mandalore et que l'invasion commencerait le lendemain.[72]

SKASOWKPAPMA-DoM.png

La duchesse Satine, les généraux Skywalker et Kenobi et la sénatrice Amidala rencontre le chancelier Palpatine et le vice-président Amedda après la révélation du témoignage authentique.

Plus tard Kenobi fut contactée par la duchesse qui lui demandait de la rejoindre dans le Parc de Coruscant. Elle avait obtenu de Davu Golec son contact au ministère du Renseignement la copie originale de l'enregistrement du vice-premier Ministre Jerec ; malheureusement elle était maintenant poursuivie par la police pour le meurtre dudit contact. Le Jedi retrouva Kryze dans le parc mais l'assassin Death Watch, le réel meurtrier de Golec, était toujours à sa poursuite ; Kenobi l'affronta mais il réussit à s'échapper. Alors que la duchesse se rendait aux autorités, Kenobi donna à Padmé l'enregistrement original. Le Sénat annula l'occupation de Mandalore et Palpatine exprima sa gratitude et son regret à la duchesse pour avoir découvert la vérité. Kryze remercia Kenobi pour son amitié indéfectible dans ces temps incertains.[72]

Menace DathomirienneModifier

Pendant la bataille de Sullust, Kenobi fut poursuivit par Asajj Ventress dans son chasseur de classe Ginivex. Skywalker réussit à se débarrasser des tri-chasseurs droïdes que l'Acolyte sombre avait envoyé à sa poursuite et vint à l'aide de son ancien maître. Il endommagea ensuite le vaisseau de Ventress mais pas avant qu'elle ne parvienne à abattre le maître Jedi. Les deux commandants ennemis s'écrasèrent dans le hangar du vaisseau de commandement séparatiste ; Kenobi et Skywalker engagèrent rapidement Ventress dans un combat au sabre laser. Le comte Dooku, suivant les ordres de son propre maître, interrompit ce duel en ordonnant la destruction du vaisseau de commandement confédéré pour s'assurer de la mort de son Acolyte. Les deux Jedi s'enfuirent à bord de leurs intercepteurs, considérant que Ventress était condamnée mais elle s'enfuit ; Dooku fit battre en retraite le reste de la flotte séparatiste, supposant qu'elle était morte.[73]

Coruscant et UtapauModifier

Masterobiwan.jpg

Obi-Wan Kenobi à la fin de la Guerre des Clones.

Quand le Chancelier Suprême Palpatine fut kidnappé par le général Grievous et emmené sur son vaisseau-amiral pendant la bataille de Coruscant en 19 av.BY, Kenobi et Skywalker furent rappelés de la Bordure Extérieure pour le secourir. C'est Obi-Wan qui mit au point le plan lui permettant avec l'aide d'Anakin d'aborder le vaisseau et sauver le Chancelier. Une fois à bord, les Jedi se frayèrent un chemin jusqu'à la plateforme où Palpatine était retenu par le comte Dooku lui-même.[7]

Anakin et Obi-Wan affrontèrent une nouvelle fois le Seigneur Sith agé. Initialement, les deux Jedi utilisèrent des styles de combats faibles pour donner un sentiment de confiance à Dooku puis ils passèrent à des techniques plus avancées. Le Sith fut pris au dépourvu et poussa Kenobi à distance pour se concentrer sur Skywalker. Tandis que celui-ci repoussait le comte dans les escaliers vers le balcon d'entrée de la salle, Obi-Wan se débarrassa des deux super droïdes de combat accompagnant Dooku. C'est alors que le Sith frappa violemment Anakin du pied et saisit Obi-Wan par un puissant étouffement de Force puis le lança vers un côté de la salle et enfin fit tomber une section de la rambarde sur lui. Kenobi tomba, inconscient et blessé. Il fut donc dans l'incapacité d'empêcher Anakin de tuer Dooku sur l'ordre de Palpatine. Cependant ce dernier ne put empêcher Skywalker de secourir son ancien maître.[7]

Quand Kenobi reprit ses esprits, il se trouvait la tête en bas dans un conduit d'ascenseur, fixant Palpatine pendu à la jambe de Skywalker. Se redressant rapidement il demanda avec humour Ai-je raté quelque chose ? De retour dans les couloirs, Obi-Wan suggéra de retourner aux hangars avec l'espoir de trouver un vaisseau encore capable de voler. Malheureusement ils furent incapable d'y parvenir car ils furent capturés par un bouclier laser.[7]

Amenés sur la passerelle, ils furent moqués par Grievous mais Kenobi resta confiant. Quand R2-D2 créa une diversion il utilisa la Force pour reprendre son arme de la cape du général et libéra Anakin. Après avoir vaincu les MagnaGardes de Grievous, ils encerclèrent le cyborg. Malheureusement celui-ci brisa la verrière et s'enfuit via l'extérieur du vaisseau vers les capsules d'évacuation en les lançant toutes au passage. N'ayant plus de solutions, Kenobi demanda si Anakin pouvait piloter le croiseur. Celui-ci réussit à crasher les restes du vaisseau sans trop de mal pour ses passagers.[7]

Quand Grievous fut repéré sur Utapau, le Conseil Jedi envoya Obi-Wan pour l'éliminer. Le général était devenu chef de l'état de la CSI suite à la mort du comte Dooku, sa mort signifiait donc la fin de la guerre. Partant seul en éclaireur sur la planète, il fut informé de la présence de la présence de Grievous et de son armée. Il prétendit repartir bredouille en ordonnant à son droïde de retourner prévenir son armada à bord de son chasseur Jedi. Il chercha alors le général à l'aide de Boga, un varactyl lui permettant de se déplacer plus facilement dans les grottes. Il découvrit l'endroit où se terrait Grievous et l'affronta seul après s'être débarrassé de plusieurs gardes du corps.[7]

Dead General.png

Kenobi tue Grievous avec son propre blaster.

Le général combattit Kenobi en utilisant quatre de ses sabre laser avec un style imprévisible. Grievous était un combattant dévastateur mais fut néanmoins rapidement battu par la maîtrise de la Forme III d'Obi-Wan. Quand le 212ème Bataillon d'attaque du commandant Cody surprit l'armée séparatiste, Grievous se servit de la confusion pour fuir à bord d'un speeder. La poursuite qui s'ensuivit se termina sur la plate-forme d'atterrissage personnelle du général. Le duel prit fin quand Kenobi tua Grievous d'un coup de son blaster dans sa poche organique.[7]

Avènement de l'EmpireModifier

L'Ordre 66Modifier

Quand Palpatine émit l'Ordre 66 qui ordonnait à tous les clones de tuer leurs généraux Jedi, Kenobi échappa de peu à la mort des mains de ses hommes ; l'RT-TT qui devait l'éliminer tira de très loin et rata sa cible de peu. Le Jedi fut projeté dans le précipice avec sa monture, le varactyl Boga. Ayant survécu à la chute dans le lac, il s'échappa à l'aide du chasseur du général Grievous. Il est remarquable que c'est le commandant Cody lui-même, pourtant ami d'Obi-Wan pendant les mois précédents, qui ordonna le meurtre du Jedi.[7]

Obi-Wan Kenobi and Bail Organa Discuss The Situation.png

Obi-Wan Kenobi discutant avec Bail Organa et Yoda (non visible).

Kenobi utilisa le vaisseau de Grievous pour quitter Utapau et fut contacté par le sénateur Bail Organa qui venait de sauver Maître Yoda, enfuit de Kashyyyk. Obi-Wan et Yoda retournèrent au Temple Jedi dévasté sur Coruscant ; ils se frayèrent un chemin au sabre laser jusqu'à la salle où était installé le signal demandant à tous les Jedi de revenir au Temple afin de le modifier pour que les Jedi restant soient prévenus du massacre. Les deux Jedi consultèrent des enregistrements des caméras de contrôle du Temple montrant son ancien apprenti tuant Cin Drallig ainsi que deux de ses élèves et s'agenouillant devant Palpatine qui le proclame son apprenti Sith. Yoda décida d'envoyer Obi-Wan tuer Vador tandis que lui se chargerait de l'Empereur nouvellement auto-proclamé. Kenobi, considérant Skywalker comme un frère, supplia Yoda de l'envoyer éliminer Palpatine. Le vénérable maître expliqua que l'Empereur était trop fort et qu'Anakin n'était plus l'enfant qu'il avait formé car consumé par Dark Vador. Les deux maîtres se séparèrent alors.[7]

Kenobi rendit visite à l'épouse secrète d'Anakin : Padmé Amidala ; il lui apprit que le jeune homme avait sombré du Côté Obscur. Amidala refusa de le croire et ne lui dévoila pas que Skywalker avait été envoyé sur Mustafar pour éliminer le Conseil Séparatiste. C'est là qu'Obi-Wan remarqua que Padmé était enceinte et proche du terme ; réalisant la vérité, il la força à admettre qu'Anakin était le père ce qui expliquait sa réticence à l'aider. S'excusant d'avance pour ce qu'il avait à faire, il prit congé de la sénatrice. Le Jedi, s'embarquant subrepticement dans le vaisseau personnel de Padmé qui voulait rejoindre, put retrouver l'apprenti Sith sur le monde volcanique de Mustafar.[7]

Duel sur MustafarModifier

"Tu étais l'Élu, c'était toi ! La Prophétie voulait que tu détruises les Sith, pas que tu deviennes comme eux ! Tu devais ramener l'équilibre dans la Force, pas la condamner à la nuit éternelle !"
―Obi-Wan Kenobi.[src]

Caché à bord du vaisseau de Padmé Amidala, Kenobi atterri sur Mustafar où il fut témoin de l'échange houleux entre elle et Vador. Ce dernier se révéla et, consumé par la colère, en vint à étrangler sa femme en l'accusant de trahison ; Obi-Wan parvint à l'arrêter, mais pas avant qu'elle ne sombre dans l'inconscience. Il tenta ensuite de raisonner le jeune Sith mais Vador lui offrit simplement la vie sauve ; Kenobi comprenant que son ancien apprenti était perdu, activa son sabre laser. Avec un grognement animal, Vador dégaina son sabre et se jeta sur Obi-Wan marquant ainsi le début d'un des plus grands duels de Jedi de l'Histoire, qui déciderait de la destinée de la galaxie.[7]

Kenobi Vader Mustafar.png

Obi-Wan sur Mustafar pendant son duel contre Dark Vador.

Vador repoussa violemment Kenobi à travers le complexe minier grâce à sa maîtrise du combat sans jamais réussir à percer la maîtrise absolue du propre style du maître Jedi. Leur combat dans la salle de contrôle du complexe occasionna la désactivation du champ d'énergie protégeant les installations et ils durent donc éviter une pluie de magma quand ils atteignirent les conduits de la mine de lave. Pendant qu'ils combattaient, le poids et la chaleur de la roche en fusion entraînèrent l'affaiblissement puis la chute du conduit.[7]

Kenobi et Vador continuèrent le combat sur le conduit alors qu'il descendait en flottant une rivière de lave ; quand ils arrivèrent à une chute de lave, Obi-Wan bondit sur une des plateforme minière survolant le magma. Croyant que Vador était mort, il se retourna et fut surpris de le trouver perché sur un droïde minier sur lequel il avait sauté depuis la structure avant qu'elle ne s'effondre dans la lave. Tandis que leur combat continuait et que leur embarcation remontait la rivière de magma, le maître Jedi essaya de convaincre le jeune Sith que Palpatine était le mal mais Vador répondit que de son point de vue, les Jedi étaient le mal ; Obi-Wan rétorqua que dans ce cas, son ancien apprenti et ami était irrécupérable. Leur embarcation s'étant rapprochée de la berge, Kenobi tenta le tout pour le tout et sauta sur la rive, gagnant ainsi l'avantage du terrain. Obi-Wan, dans un dernier élan d'amitié, supplia Vador de ne pas tenter le saut mais l'apprenti Sith, plein d'arrogance, bondit vers Obi-Wan ; manquant d'élan il ne put éviter l'arme de son ancien maître qui lui coupa le bras gauche et les deux jambes, l'envoyant dévaler la pente vers la coulée de lave.[7]

Vador essayait de ramper d'une main sur le sol meuble de la berge mais il glissait inexorablement vers la lave en fusion. Kenobi fixa tristement son ancien apprenti, retenant ses larmes et assista horrifié à l'immolation de Vador par la chaleur du magma, tandis que celui-ci continuait à cracher sa haine au Jedi. Obi-Wan récupéra le sabre laser bleu d'Anakin, et considérant celui-ci comme mort, laissa la Force décider de son sort. Il quitta la planète juste avant l'arrivée de Palpatine et son escorte qui sauvèrent l'apprenti Sith d'une fin horrible. Malgré son détachement Jedi et sa volonté inébranlable ce duel et le fait de n'avoir pas éliminé Vador quand il en avait l'occasion pesa sur les épaules du maître Jedi jusqu'à la fin de ses jours.[7]

Ère de l'EmpireModifier

Exil sur TatooineModifier

Après avoir quitté Mustafar, Obi-Wan transporta Padmé à Polis Massa. Là, il découvrit aux côtés de Bail Organa et Maître Yoda que la jeune sénatrice attendait des jumeaux ; elle devait être opérée le plus rapidement possible pour les sauver car elle mourait littéralement de chagrin. Obi-Wan fut le premier à prendre les jumeaux dans ses bras pour les présenter à leur mère. Dans son dernier souffle, Padmé dit aussi à Kenobi qu'elle croyait qu'il y avait encore du bien en Anakin.[7]

Kenobi, Organa et Yoda se mirent d'accord pour confier le fils d'Anakin Luke à son demi-frère Owen Lars et sa femme Beru sur Tatooine ; Organa s'occuperait de Leia sur Alderaan et Yoda s'exilerait sur le monde marécageux de Dagobah. Exilé sur Tatooine, Obi-Wan communiqua avec son ancien maître, Qui-Gon Jinn via une technique que lui avait enseignée Yoda, lui-même instruit par Qui-Gon.[7]

Guerre Civile GalactiqueModifier

Fin d'exilModifier

Ben Kenobi.jpg

Obi-Wan Kenobi durant ses dernières années d'exil.

Vingt ans après l'avènement de l'Empire, le jeune Luke Skywalker retrouva Obi-Wan "Ben" Kenobi dans les montagnes de Tatooine en poursuivant R2-D2, programmé par Leia Organa pour délivrer un message important au vieux Jedi. Ils retournèrent dans la hutte du Jedi et celui-ci saisit l'opportunité de donner le sabre laser d'Anakin à son fils. Cependant quand ce dernier demanda comment était mort son père, Kenobi déguisa la vérité. Pour Obi-Wan, ce n'était pas faux : Anakin était mort au moment où il avait trahi les Jedi et choisi le Côté obscur devenant ainsi Dark Vador ce qui impliquera une grande confusion pour Luke.[1]

Après avoir vu le message de la princesse Leia diffusé par R2-D2 implorant son assistance dans la livraison des plans de l'Étoile Noire à Bail Organa, Kenobi réalisa que le moment qu'il attendait était enfin arrivé.[1]

Lukeandben.jpg

Luke Skywalker devient le dernier apprenti de Kenobi.

Son exil était terminé. Il invita Luke à l'accompagner à Alderaan et à aider la Rebellion mais le jeune homme hésita, offrant seulement de conduire Kenobi et les droïdes à Anchorhead. Sur le chemin ils tombèrent sur les restes d'un char des sables Jawa qui, selon Obi-Wan, avait été attaqué par les stormtroopers impériaux. Reconnaissant les Jawas comme étant les mêmes qui lui avaient plus tôt vendu les droïdes, Luke accourut à la ferme où il retrouva sa tante et son oncle assassinés.[1]

Retrouvant le Jedi, Luke n'hésita plus et accepta de le suivre à Alderaan et de devenir Jedi comme son père. Satisfait de cette réaction, Obi-Wan emmena Luke et les droïdes à l'astroport de Mos Eisley pour trouver un transport vers Alderaan. À l'aide d'une manipulation Jedi de l'esprit, Kenobi put passer un contrôle impérial sans encombre suscitant l'admiration de Luke. Obi-Wan tira ensuite Luke d'un mauvais pas impliquant un dangereux criminel et son ami Aqualish dans une cantina ; il fut cependant forcé de couper le bras de l'Aqualish. Dans cette cantina, Obi-Wan rencontra le Wookiee Chewbacca, copilote du Faucon Millenium. Après quelques négociations, le commandant du vaisseau, Han Solo, accepta de les transporter sur Alderaan. Alors qu'ils allaient partir, ils furent attaqués par des soldats impériaux mais ils réussirent à s'échapper et firent un saut dans l'hyperespace vers Alderaan.[1]

Duel sur l'Étoile NoireModifier

"Je vous attendais, Obi-Wan [...]. La boucle est maintenant bouclée : quand je vous ai quitté j'étais le disciple, aujourd'hui je suis le Maître."
"Maître des forces du Mal, Vador.
"
―Dark Vador et Obi-Wan.[src]

Avant qu'il ne puissent atteindre leur destination, Alderaan fut détruite par l'Étoile Noire, la super-arme impériale. Le Faucon fut capturé mais Kenobi et ses compagnons évitèrent l'emprisonnement ; Luke et Han parvinrent même à sauver la princesse Leia pendant que le Jedi désactivait le rayon tracteur pour permettre au Faucon Millenium de s'enfuir.[1]

Obiwanvaderanhduel.png

Kenobi affrontant son ancien apprenti.

Sur le chemin du retour vers le vaisseau, Kenobi rencontra son ancien élève : Dark Vador. Celui-ci pensait que son ancien maître était venu pour le défier en combat. Le Jedi attira le Sith et ses stormtroopers dans un duel ; les deux hommes se trouvèrent d'une habileté équivalente. 0bi-Wan gagna le temps nécessaire à Skywalker et ses compagnons pour regagner le vaisseau. Tandis que le combat progressait, Kenobi répondait aux railleries de Vador par des avertissements sibyllins.[1]

Voyant Luke, il se sacrifia pour permettre à l'équipage du Faucon de s'échapper. Kenobi abaissa sa garde et se concentra un moment, fuyant vers le plan spirituel ; son corps disparu complètement juste quand le sabre laser de Vador passa dans sa bure vide. Obi-Wan devint un spectre de Force et devint plus puissant que jamais.[1]

Post-mortemModifier

Kenobi ne disparut pas entièrement. Comme il l'avait prédit, il devient un Spectre de Force et guida et conseilla le jeune Luke Skywalker. Lors de la bataille de Yavin, l'esprit d'Obi-Wan intervient pour conseiller Luke et l'encourager à utiliser la Force plutôt qu'à faire confiance à son ordinateur de bord. 

Sur Hoth, alors que Luke agonisait suite à l'attaque d'un wampa et à la température très faible, Kenobi lui apparut et lui ordonna de se rendre dans le système Dagobah pour être instruit par Yoda. Il aida aussi à convaincre Yoda que Luke était prêt à être instruit, lui rappelant que lui-même était comme Skywalker quand il l'avait prit comme apprenti.[74] Il réapparut après la mort du vénérable maître Jedi pour expliquer à Luke pourquoi il ne lui avait pas dit la vérité à propos de son père et pour lui apprendre que Léia était sa sœur ; il l'avertit par ailleurs de la puissance de l'Empereur. Peu après la bataille d'Endor, aux côtés d'Anakin et Yoda il apparut à Luke alors qu'il célébrait la victoire avec les rebelles.[75]

En coulissesModifier

InterprétationModifier

Obi Wan Kenobi.jpg

Alec Guinness interprète Kenobi.

Obi-Wan Kenobi est interprété par Ewan McGregor dans La Menace fantôme, L'Attaque des clones et La Revanche des Sith. Pour Un nouvel espoir, le rôle était interprété par Sir Alec Guinness, nommé pour l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle (la seule nomination pour un Oscar d'interprétation pour un film Star Wars).[76] Guinness reprit aussi le rôle de spectre de Kenobi dans L'Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi.

Philippe Dumat (épisodes IV, V, VI) et Bruno Choël (épisodes I, II, III et The Clone Wars) sont les deux voix françaises de Obi-Wan Kenobi.

François Godin est la voix québécoise d'Obi-Wan Kenobi.

Création du personnageModifier

Obi-Wan Kenobi Episode 1 Concept Art.jpg

L'un des premiers concepts pour Obi-Wan dans La Menace fantôme.

Dans les premiers brouillons de Star Wars, c'était Luke Skywalker qui était le vieux général revenant aux affaires galactiques. Les réécritures lui donneront le rôle de héros et à Kenobi celui de sage mentor.

Dans le troisième brouillon, Kenobi est l'auteur du Journal de la guerre des Clones, un livre majeur étudié par le jeune Luke.

Un signe distinctif des premiers concepts de Jedi était un cri de guerre perçant qui effrayait tous leurs adversaires. Ceci devint le cri du dragon Krayt que Kenobi imite pour effrayer les hommes des sables. Dans la version DVD de 2004 d'Un nouvel espoir, le grondement fut changé pour imiter celui de la monture Boga de la Revanche des Sith.

Culture populaireModifier

Obi-Wan Kenobi est devenu dans le langage courant une expression qui signifie : « à question idiote réponse idiote » ou « n'importe quoi ». C'est une allusion à une parodie du jeu télévisé Qui veut gagner des millions ? faite par Les Guignols de l'info. Dans la parodie, lorsque le présentateur Jean-Pierre Foucault pose une question, la réponse D est invariablement « Obi-Wan Kenobi » quelle que soit la question. L'expression est passée dans la sous-culture francophone d'internet et est récurrente dans les QCM. La municipalité de Lubicz, non loin de Toruń, en Pologne a adopté le 30 décembre 2004 un arrêt donnant le nom d'Obi-Wan Kenobi à une rue du village de Grabowiec. L'orthographe présentée est la forme au génitif, ul. étant l'abréviation de ulica (rue) ; le tout signifie donc « Rue de Obi-Wan Kenobi » Obi Wan est le nom du bar à Shanghaï que fréquente Indiana Jones au début du film Indiana Jones et le Temple maudit, film réalisé par Steven Spielberg sur une histoire de George Lucas.

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7 et 1,8 Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir
  2. Les Apprentis Jedi : Les Voleurs de mémoire
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Les Apprentis Jedi : Premières armes
  4. 4,0 et 4,1 Vent de trahison
  5. Star Wars épisode III : La Revanche des Sith (roman)
  6. 6,0, 6,1, 6,2, 6,3, 6,4, 6,5, 6,6, 6,7, 6,8 et 6,9 Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones
  7. 7,00, 7,01, 7,02, 7,03, 7,04, 7,05, 7,06, 7,07, 7,08, 7,09, 7,10, 7,11, 7,12, 7,13, 7,14 et 7,15 Star Wars épisode III : La Revanche des Sith
  8. Les Apprentis Jedi : La Menace surgie du Passé
  9. Les Apprentis Jedi : Jedi contre Jedi
  10. Les Apprentis Jedi : L'Heure du Choix
  11. 11,0 et 11,1 Les Apprentis Jedi : Le Temple Assiégé
  12. Les Apprentis Jedi : Le Jour du Jugement
  13. 13,0 et 13,1 Les Apprentis Jedi : La Paix Menacée
  14. Star Wars: Galactic Battlegrounds
  15. Dark Maul : L'Ombre du Chasseur
  16. Les Apprentis Jedi : Édition Spéciale II : Les Disciples Noirs
  17. 17,0, 17,1, 17,2, 17,3, 17,4, 17,5 et 17,6 Star Wars épisode I : La Menace Fantôme
  18. Jedi Apprentice Special Edition: Deceptions
  19. Jedi Quest: The Trail of the Jedi
  20. Jedi Quest: The Dangerous Games
  21. Jedi Quest: The Master of Disguise
  22. 22,0 et 22,1 Planète rebelle
  23. 23,0 et 23,1 Vol vers l'Infini
  24. Jedi Quest: The School of Fear
  25. Jedi Quest: The Shadow Trap
  26. Jedi Quest: The Moment of Truth
  27. 27,0 et 27,1 Jedi Quest: The Changing of the Guard
  28. 28,0, 28,1 et 28,2 Jedi Quest: The False Peace
  29. Jedi Quest: The Final Showdown
  30. 30,0, 30,1 et 30,2 Tempête Intergalactique
  31. Star Wars: Republic: The New Face of War
  32. 32,0, 32,1 et 32,2 Star Wars: Republic 53: Blast Radius
  33. Clone Wars : Chapitre 4
  34. Clone Wars : Chapitre 20
  35. 35,0 et 35,1 Aliens in the Empire
  36. The New Essential Chronology
  37. 37,0 et 37,1 Tempête sur Cestus
  38. Star Wars: Republic: The Battle of Jabiim
  39. 39,0 et 39,1 Star Wars: Republic 60: Hate and Fear
  40. Star Wars: Republic 62: No Man's Land
  41. 41,0, 41,1, 41,2 et 41,3 Silent Drifting
  42. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées sotj.
  43. Point de rupture
  44. Clone Wars : Chapitre 21
  45. Star Wars: Republic: The Dreadnaughts of Rendili
  46. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Chat et la Souris"
  47. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "L'Ennemi Caché"
  48. 48,0, 48,1, 48,2, 48,3, 48,4 et 48,5 Star Wars: The Clone Wars le film
  49. 49,0 et 49,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "L'Aube du Malveillant"
  50. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "L'Ombre du Malveillant"
  51. 51,0 et 51,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Détruisez le Malveillant"
  52. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Chute du Droïde"
  53. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Duel de Droïdes"
  54. 54,0 et 54,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Capture du Comte Dooku"
  55. 55,0 et 55,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Général Gungan"
  56. 56,0, 56,1, 56,2, 56,3 et 56,4 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Intrusion"
  57. 57,0 et 57,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Virus de l'Ombre Bleue"
  58. 58,0 et 58,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Mystères des Mille Lunes"
  59. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Tempête sur Ryloth"
  60. 60,0 et 60,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Innocents de Ryloth"
  61. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Liberté sur Ryloth"
  62. 62,0, 62,1 et 62,2 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Vol de l'Holocron"
  63. 63,0 et 63,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Enfants de la Force"
  64. 64,0 et 64,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Chasseurs de primes"
  65. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Bête de Zillo"
  66. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Bête de Zillo contre-attaque"
  67. 67,0, 67,1 et 67,2 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Atterrissage Mouvementé"
  68. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "L'Usine d'armement"
  69. 69,0 et 69,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "L'Héritage de la Terreur"
  70. 70,0 et 70,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Complot de Mandalore"
  71. 71,0 et 71,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Voyage de la Tentation"
  72. 72,0 et 72,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Duchesse de Mandalore"
  73. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Sœurs de la nuit"
  74. Star Wars épisode V : L'Empire contre-attaque
  75. Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi
  76. http://awardsdatabase.oscars.org/ampas_awards/DisplayMain.jsp?curTime=1294729755329


Maîtres Jedi Apprentis
Yoda
Qui-Gon Jinn
Obi-Wan Kenobi Anakin Skywalker
Luke Skywalker


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard