FANDOM


Tab-canon-black  Tab-legends-white 
Neimoidia était une planète située dans la région des Colonies. Un jour, les Duros colonisèrent la planète Neimoidia dont les descendants devinrent les Neimoidiens.

GéographieModifier

Neimoidia était une planète située dans les Colonies. Elle était recouverte de luxuriantes forêts tropicales, de vastes plaines aux panoramas impressionnants ainsi que de hautes montagnes.

C'est ainsi que les Duros, une espèce reconnue pour leurs dons de pilotages, découvrirent la planète et la colonisèrent, une action qu'ils regretteront bien plus tard.

En effet, les colons Duros, au fil des années, évoluèrent pour donner naissance à une espèce plus grande qu'eux, perfide, hypocrite, lâche et menteuse : les Neimoidiens.

Une fois les Neimoidiens bien adaptés, très vite il fut remarqué que Neimoidia recelait des richesses insoupçonnées : les forêts Neimoidiennes comptaient des arbres manax, réputés pour leur rareté. Sous ces arbres poussaient des champignons qui augmentèrent grandement la richesse de la planète. De grandes plaines étaient emménagées pour leurs cultures. Dans de gigantesques fermes, une main-d'oeuvre essentiellement composée de coléoptères moissonneurs taillait les pieds des champignons, qui étaient ensuite ramassés puis transformés dans les grandes cités de Neimoidia : Kaantay et Koto-Si. Les minéraux du sol de la planète furent aussi exploités. Suite à cela, les Neimoidiens colonisèrent à leur tour plusieurs petites planètes dans le système Neimoidia dont ils gratifièrent les plus fructueuses du qualificatif de Neimoidia. Ainsi, trois colonies se distinguèrent aux yeux des Neimoidiens, Cato Neimoidia, Koru Neimoidia et Deko Neimoidia.

La métropole de Neimoidia serait une ville riche et gigantesque, Koto-Si, qui démontre vite l'attirance de ses habitants pour la richesse. Chaque pierre et bâtiment sont raffinés. On ignore si Koto-Si est la capitale de Neimoidia, mais si ce n'est pas le cas, la ville se bat pour le titre contre une autre ville, un peu plus petite : Kaantay.

En Pak Pak, la langue d'origine des Neimoidiens, Kaantay signifie joyaux. En effet, la ville peut se permettre ce titre. Même si Neimoidia ne possède pas la meilleure des réputations, Kaantay est vantée pour ses bâtiments raffinés, son architecture moderne et ses panoramas époustouflants qu'elle offre à ses visiteurs. Mais, évidemment, le prix pour un séjour à Kaantay pour un non-Neimoidien coûte une petite fortune.

HistoireModifier

Neimoidia fut reconnue principalement pour être le siège de la titanesque Fédération du Commerce, une organisation de marchands, fondée 350 ans avant la bataille de Yavin. La Fédération du Commerce était très puissante et avait une flotte constituée de plusieurs cargos qui traversaient la galaxie pour vendre des produits très variés. Les petites entreprises qui accusaient la Fédération de les étouffer en virent à plusieurs reprises à des actions terroristes. La Guerre Hyperspatiale de Stark, l'incident de Dorvalla ne furent que quelque-uns des nombreux attentats perpétrés contre la Fédération du Commerce. Les Neimoidiens en vinrent à la conclusion qu'il leur fallait une force militaire pour repousser les attaques.

Ainsi, le chef de la Fédération du Commerce de l'époque, Nute Gunray, fut contacté par le Seigneur Sith Dark Sidious. Celui-ci promit de l'aider à la condition qu'une alliance soit établie entre eux et qu'un blocus soit imposé à la paisible planète Naboo, afin d'interdire les taxes sur les routes commerciales. Nute accepta. Ainsi Neimoidia s'arma, avec toutes les autres colonies Neimoidiennes, d'une armée robotique. Mais la défaite du blocus face à la riposte des Naboo ne fit que solidifier la mauvaise réputation des Neimoidiens et de Neimoidia. Dès lors, Nute Gunray décida de se rallier au Comte Dooku, le disciple de Dark Sidious.

Sous les conseils de Dooku, la fabrication des droïdes se poursuivit, mais hors des colonies Neimoidiennes. Cela avait pour unique but que de rassurer les acheteurs de la Fédération, devenus méfiants. Mais cette fade image fut définitivement rompue après que Neimoidia et ses alliées s'allièrent avec la Confédération des Systèmes Indépendants. Un ordre de conscription fut lancé et tout les Neimoidiens en âge de combattre durent s'enrôler dans la garde Neimoidienne. La Guerre des Clones était commencée. À plusieurs reprises Neimoidia et ses colonies furent attaquées. Elles résistèrent longtemps sous les assauts de la République, mais finir par tombées...

Mais l'épilogue de la Guerre fut beaucoup plus brutal pour Neimoidia et ses alliés. Toutes ses colonies furent envahies suivi de Neimoidia elle-même. Le peuple Neimoidien était tombé bien bas. Mais la goutte qui va faire déborder le vase arriva. Tous les leaders de la Fédération du Commerce furent violemment tués, une gracieuseté de Dark Sidious qui utilisait Neimoidia comme un simple pion pour ses funestes intentions...

Finalement, le nouveau Vice-Roi, Sentepeth Findos, fut forcé de signer un traité sur Neimoidia, stipulant que la Fédération du Commerce appartenait maintenant à l'Empire. Les Neimoidiens furent pointés du doigt par la galaxie. On les accusait en partie du malheur de la galaxie.

Neimoidia maintenant impopulaire, les Neimoidiens crurent bon de se rapprocher de leurs cousins Duros. Même si les deux espèces ne s'appréciaient guère, ils décidèrent de s'entraider, un acte qui surprit la galaxie qui croyait les Neimoidiens trop orgueilleux pour faire la paix avec leurs cousins. Contre toutes attentes, ce rapprochement fut très bénéfique pour Neimoidia : sous la Nouvelle République, les fautes de Neimoidia furent pardonnées et la pensée républicaine gagnèrent le cœur de la population Neimoidienne. C'est donc avec un nouveau sentiment que les Neimoidiens combattirent les Yuuzhan Vongs. Mais malgré leurs efforts, Neimoidia fut quelque peu ravagé par les envahisseurs. Heureusement pour la planète, lorsque la guerre fut finie, elle fut restaurée et Neimoidia retrouva officiellement son honneur perdu lors de la Guerre des Clones.

ApparitionsModifier

SourceModifier