FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
"La guerre n'est pas un état permanent. Elle est censée n'être qu'un chaos provisoire entre deux périodes de paix. Certains voudraient que ce soit le cours normal des choses, une donnée par défaut de notre existence. Mais je ne laisserai pas les choses se passer ainsi."
―Mon Mothma,peu de temps avant la première session du Sénat Galactique sur Chandrila.[src]

Mon Mothma était une humaine originaire de Chandrila et politicienne. Elle fut tout d'abord sénatrice au Sénat Galactique de la République Galactique puis siégea au Sénat Impérial avant de devenir l'une des dirigeantes de l'Alliance Rebelle. Elle devint par la suite la première chancelière de la Nouvelle République.

BiographieModifier

Guerre des ClonesModifier

Mon Mothma naquit sur Chandrila et durant les dernières années de la République Galactique, elle fut élue sénatrice de sa planète au Sénat Galactique de la République. Elle rejoignit le Comité Loyaliste, servant à maintenir la loyauté dans la République lors de la Crise Séparatiste. La Guerre des Clones contre la Confédération des Systèmes Indépendants commença et Mon Mothma devint l'une des plus fervents défenseurs de la paix dans la galaxie. Elle se fit alors des amis et alliés comme Padmé Amidala de Naboo et Bail Organa d'Alderaan. Elle pensait que la République allait s'enliser dans cette guerre et disparaître d'elle-même, ainsi elle s'inquiétait des décisions prises par le Sénat, comme d'augmenter les pouvoirs du Chancelier Suprême Sheev Palpatine, allant à l'encontre des fondements de la République. Elle était persuadée que cette guerre pouvait être résolue avec une solution pacifique, elle servit ainsi de mentor à Amidala.

La Chute de la RépubliqueModifier

Délégation

Les membres de la délégation des 2000.

Malheureusement, le chancelier acquit de plus en plus de pouvoirs au fur et à mesure de la guerre, chose qui inquiétait de plus en plus Mon Mothma et ses alliés. Ensemble, ils décidèrent de créer un mouvement nommé la délégation des 2000 s'opposant aux manœuvres anti-démocratiques de Palpatine. 2000 sénateurs signèrent une pétition visant à faire abandonner à Palpatine ses pleins pouvoirs, malheureusement elle fut inutile. Palpatine, défiguré après un duel contre des Jedi, proclama la naissance d'un nouvel ordre, l'Empire Galactique, et la fin de la guerre contre la CSI ayant été vaincue. Cette proclamation fut applaudie par une majorité des sénateurs mais pas par Mon Mothma et Bail Organa, qui organisèrent une résistance contre le nouvel Empereur. Amidala, quant à elle, mourut en donnant naissance à deux jumeaux.[5]

Alliance RebelleModifier

Prémices de la RébellionModifier

Mon Mothma se retrouva sénatrice au Sénat Impérial jusqu'à sa dissolution en 0 ABY. Secrètement, elle était l'une des dirigeante de l'Alliance Rebelle, mouvement de résistance qui s'opposa à l'Empire au cours de la Guerre Civile Galactique.

Les plans de l'Étoile de la MortModifier

Mon Mothma sur Yavin IV

Mon Mothma sur Yavin 4.

Cette année là, Mon Mothma se trouvait dans la base rebelle de Yavin 4, installée dans le Grand Temple. Elle retrouva la rebelle Jyn Erso et lui donna la mission de voler les plans de l'Étoile de la Mort, la nouvelle mystérieuse arme de l'Empire. Cette mission fut un succès et les plans revinrent à Leia Organa qui fut chargée de les ramener au quartier général de l'Alliance sur Yavin 4.[12]

Cependant le Tantive IV, vaisseau diplomatique de la sénatrice Organa, fut arraisonnée en orbite de Tatooine par le Devastator, vaisseau amiral de Dark Vador. Capturée, la princesse Leia Organa fut conduite à bord de la Première Étoile de la Mort. La nouvelle arme de l'Empereur fut utilisé sur Alderaan qui fut entièrement détruite, causant la mort de tous ses habitants dont son dirigeant Bail Organa. Suite à l'évasion de Leia Organa, l'Empire découvrit l'emplacement du quartier général des rebelles. Tarkin décida d'amener l'Étoile de la Mort dans le système Yavin afin d'en finir avec la Rébellion. Toutefois, ceux-ci découvrirent une faille de conception et organisèrent une attaque désespérée. L'arme fut détruite par un nouveau pilote, Luke Skywalker.[13]

Après YavinModifier

Conscient que l'Empire avait maintenant connaissance de l'emplacement de la base, les rebelles évacuèrent les lieux dans les heures qui suivirent.[14]

Quelques semaines après la bataille de Yavin, le Haut commandement de l'Alliance se retrouva à bord d'un vaisseau de la Flotte Rebelle pour discuter des prochaines actions. Organa, qui venait de mener avec succès un assaut sur l'usine d'armement Alpha de Cymoon 1, fit savoir son vif désir de poursuivre l'offensive contre l'Empire. L'amiral Gial Ackbar fit remarquer à la princesse qu'il leur était impossible de continuer ses attaques dans la mesure où la majeur partie de leurs ressources étaient utilisées pour maintenir la flotte en mouvement. Ils ne pourraient reprendre l'offensive que lorsque la Rébellion aurait une nouvelle base d'opérations.[6]

Bataille d'EndorModifier

Trois ans plus tard, l'Alliance Rebelle apprit grâce à des espions Bothans que l'Empire Galactique construisait une Seconde Étoile de la Mort en orbite de la lune Forestière d'Endor. Un assaut sur cette nouvelle arme fut prévu puis retardé par l'attaque de la nouvelle base rebelle sur Hoth.

Mon Mothma haut-commandement

Mon Mothma au conseil de guerre.

Finalement, la flotte fut réunit près de Sullust et le haut-commandement de l'Alliance tint un conseil de guerre dans le vaisseau amiral Calamarien, le Home One de l'amiral Gial Ackbar. Le général Han Solo et son équipe devait se rendre sur la lune pour détruire le bunker du générateur de bouclier avant que la flotte rebelle n'attaque la Seconde Étoile de la Mort et la flotte la surveillant. La bataille commença et les rebelles comprirent qu'il s'agissait d'un piège, malgré cela la bataille fut une victoire pour l'Alliance qui détruisit l'arme et une majorité de la flotte Impériale.[3]

Nouvelle RépubliqueModifier

Création d'un nouvel ordreModifier

Dans les semaines qui suivirent la victoire de l’Alliance Rebelle à la bataille d’Endor, Mon Mothma demanda à Leia Organa de se rendre sur Naboo dans le but de rencontrer la Reine Sosha Soruna et d’obtenir le soutien de ce monde pour la création de la Nouvelle République et la restauration du Sénat Galactique. La princesse Organa rallia la planète natale de Palpatine accompagnée uniquement de Shara Bey, la pilote qui lui avait été affecté pour cette mission. L’entrevue avec la Reine Soruna coïncida avec le lancement de l’Opération Cendres : une vaste campagne impériale visant à rendre inhabitable plusieurs mondes à travers la galaxie pour venger la mort de l’Empereur Palpatine. L’attaque fut toutefois contrée grâce à l’envoi d’une flotte rebelle commandée par le général Lando Calrissian. L’Alliance Rebelle empêcha des attaques similaires sur une demie douzaine de monde à travers la galaxie dans les mois qui suivirent.[15]

L’Alliance forma la Nouvelle République dans les mois qui suivirent la bataille d’Endor. Le Sénat Galactique fut restauré et installé à Hanna City, capitale de la planète Chandrila. Mon Mothma devint la première chancelière de cette toute jeune république. Toutefois et à son plus grand regret, la charte du Chancelier avait conservé les pouvoirs d’urgence qui avait été attribué à Palpatine au cours de la Guerre des Clones. Avant même la première session du nouveau Sénat, Mon Mothma avait déjà acquis la ferme idée de se débarrasser de ses pouvoirs le plus rapidement possible estimant qu’ils étaient un poison pour la liberté et la démocratie. De plus, consciente que la guerre était un état permanent, Mon Mothma avait également prévu d’organiser le désarmement massif de la galaxie lorsque la Guerre Civile Galactique serait entériné : son objectif était de réduire de quatre-vingt dix pour cent la taille des forces militaires de la Nouvelle République. Les dix pour cent restant servirait au soutien et à la formation de milices locales qui permettraient aux différentes planètes membres de la république d’être capable d’assurer leur propre défense.[7]

Un an après la bataille d'Endor, la Guerre Civile Galactique prit fin. La bataille de Jakku, au cours de laquelle la Nouvelle République triompha de l'Empire, fut la dernière grand bataille du conflit.[16] La République et l'Empire signèrent un traité de paix, connu sous le nom de Concordat Galactique, qui restreignit le territoire de l'Empire à quelques systèmes des Mondes du Noyau et de la Bordure Intérieure. Mon Mothma resta toutefois vigilante et ne fit promulguer la loi de désarmement de la flotte de la Nouvelle République qu'une fois qu'il fut clair que la Guerre Civile Galactique était terminée pour de bon.

Traits et personnalitéModifier

MonMothma2

Mon Mothma du temps de la République Galactique.

Mon Mothma était une humaine aux cheveux auburn de style Naylien et aux yeux bleus. La démocratie était pour elle un idéal qu’il fallait préserver et elle s’opposa à l’accumulation latente de pouvoir du Chancelier Suprême Palpatine au cours de la Guerre des Clones. Contrairement aux Séparatistes désirant quitter la République Galactique, Mon Mothma était convaincue que le meilleur moyen de préserver la démocratie était de rester fidèle au gouvernement. Cet idéal de démocratie conduisit la chandrilienne à participer à la formation de l’Alliance Rebelle. Bien qu’elle est poursuivie la paix au cours de la Guerre des Clones, elle n’hésita pas une seconde à se battre pour rétablir la démocratie dans la galaxie. Ses idéaux l’amenèrent à devenir la première Chancelière de la Nouvelle République où elle mit à profit son expérience pour éviter de répéter les erreurs commises au cours de la Guerre des Clones.

La dévotion de Mon Mothma fut mise à rude épreuve plus d’une fois. Après le massacre de Kashyyyk perpétré par l’Empire Galactique, elle considéra que la diplomatique n’était plus possible et songea à devenir pilote de chasse. Toutefois, elle fut obligée de reconnaître qu’elle avait bien plus à apporter à la Rébellion en tant que Leader que comme un soldat. Elle apprit plus tard que Chandrila était une des cibles de la seconde Étoile de la Mort. Tout au long du règne de l’Empire, de nombreux chandriliens, craignant des représailles de l’Empire à l’encontre de Chandrila, supplièrent Mon Mothma de cesser son combat. Elle refusa de se laisser dominer par la peur considérant que si elle devait cesser le combat, elle ferait mieux de se livrer directement à l’Empire.

En coulissesModifier

Mon Mothma apparut pour la première fois en 1983 dans le film Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi. Elle était joué par l'actrice Caroline Blakiston. Une version plus jeune de Mon Mothma apparut également en 2005 dans Star Wars épisode III : La Revanche des Sith. La comédienne Genevieve O'Reilly fut choisit pour sa ressemblance avec Caroline Blakiston. Elle tourna plusieurs scènes devant montrer le début de l'opposition à l'encontre du Chancelier et laissant comprendre l'émergence future d'une rébellion. Toutefois, ces scènes ne furent pas conservées dans le montage final (Lucas ayant préféré concentrer le film sur les personnages d'Anakin Skywalker et d'Obi-Wan Kenobi) et Mon Mothma n'apparut que dans une scène sans dialogue. Les scènes coupées au montage furent incluses dans les bonus du DVD. Genevieve O'Reilly retrouva son rôle pour le film Rogue One: A Star Wars Story.

Le personnage de Mon Mothma apparaît également dans la série télévisée Star Wars: The Clone Wars où elle fut interprétée par l'actrice Kath Soucie.

En français, le personnage de Mon Mothma fut doublé par Martine Sarcey dans Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi. Pour Star Wars: The Clone Wars, le doublage fut réalisé par Caroline Beaune.[17][18]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.