FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
Cet article parle du personnage canon. Vous cherchez peut-être le roman Thrawn ou sa suite, Thrawn: Alliances.
"Pour vaincre son ennemi, il faut bien le connaître. C'est-à-dire pas simplement ses tactiques de combats, mais aussi son histoire, sa philosophie, ses formes d'arts."
―Thrawn[src]

Mitth'raw'nuruodo, aussi connu sous le nom de Thrawn, était un Chiss servant comme officier dans la Marine Impériale durant les années qui précédèrent la bataille de Yavin. Commandant de la Septième Flotte, Thrawn fut promu au rang de Grand Amiral lorsqu'il gagna les faveurs de l'Empereur en pacifiant Batonn. En conséquence, le Gouverneur Arihnda Pryce demanda l'intervention de Thrawn pour éliminer les rebelles opérant dans son secteur. Estimant qu'il était nécessaire de comprendre la culture, l'art et la philosophie de ses ennemis pour réussir à les vaincre, Thrawn mit en place une stratégie pour détruire la rébellion grandissante avant qu'elle ne devienne une véritable menace pour l'Empire Galactique.

BiographieModifier

Au service de l'Ascendance ChissModifier

Membre respecté de l'Ascendance Chiss, Thrawn fut chargé d'explorer, pendant la Guerre des Clones, les Territoires de la Bordure Extérieure. En effet, l'Ascendance ayant découverte une menace dans les Régions Inconnues, elle voulait savoir si la République Galactique représentait un allié potentiel pour vaincre cette menace.[1]

La Guerre des ClonesModifier

Durant sa mission, Thrawn se rendit notamment à la ceinture d'astéroïdes de Thrugii où il y rencontra le chevalier Jedi Anakin Skywalker alors en mission pour la République. Thrawn combattit aux côtés de Skywalker durant la bataille et fut impressionné par les capacités du Jedi qui lui aussi était très impressionné des capacités tactiques et stratégiques du Chiss dont il ne manqua pas de faire l'éloge devant le Chancelier Suprême Sheev Palpatine une fois rentré sur Coruscant.[1]

Cependant, Thrawn ne fut pas convaincu par la République Galactique qu'il jugea trop faible politiquement pour aider l'Ascendance.[1]

Il continua donc son périple à travers la Bordure Extérieure et peu après l'avènement de l'Empire Galactique, il découvrit une colonie de réfugiés Neimoidiens. Ces derniers mirent en garde Thrawn de la tyrannie de l'Empire et le supplièrent d'utiliser le pouvoir de l'Ascendance Chiss pour réduire l'Empire à néant, promettant de l'aider s'il restaurait la République. Thrawn refusa cette offre et retourna dans les Régions Inconnues.[1]

Premier contact avec l'EmpireModifier

Après avoir exposé ses nombreuses découvertes à l'Ascendance, cette dernière jugea bon de savoir si l'Empire Galactique pouvait représenter un allié pour vaincre la menace grandissante. Thrawn fut chargé de la mission et décida de simuler son exil pour se faire capturer par l'Empire par la suite. Il choisit une planète de l'Espace Sauvage et y installa une base qui finit par attirer l'attention de l'Empire Galactique.[1]

Quelques mois après le début de sa fausse exil, un détachement du Destroyer Stellaire de classe Venator Vifassaut commandé par le capitaine Voss Parck débarqua sur la planète car l'un de leurs V-Wings de reconnaissance s'était écrasé. Parck, le colonel Mosh Barris et le cadet Eli Vanto visitèrent le campement de Thrawn et y découvrirent des caractères écrits en Sy Bisti. Par la suite, le colonel Barris, le cadet Vanto et le major Wyan restèrent sur place pour traquer les responsables. Cependant, Thrawn, alors réfugié dans la forêt luxuriante de la planète, tendit plusieurs pièges aux Impériaux et prit au piège un second V-Wing dans du fil monofilament. Plusieurs Stormtroopers furent aussi blessés et tués.[1]

Au bout d'un certain moment, Barris décida de quitter les lieux pour éviter d'autres pertes à l'Empire. Ils remontèrent à bord du Vifassaut et emmenèrent la hutte de Thrawn avec eux pour l'examiner. Cependant, Thrawn se cacha et les suivit à bord puis fit exprès de se faire capturer. Le capitaine Parck, admiratif des tactiques mises en place par le Chiss, demanda au cadet Vanto, originaire de l'Espace Sauvage, de servir de traducteur pour Thrawn puis l'amena sur Coruscant pour le présenter à l'Empereur en personne.[1]

Sur Coruscant, Thrawn rencontra l'Empereur Palpatine dans la salle du trône en compagnie du cadet Vanto. Afin de convaincre Palpatine de ses capacités tactiques et de l'aide qu'il pourrait apporter, Thrawn évoqua le nom de Skywalker. L'Empereur informa alors le Chiss qu'Anakin Skywalker était mort à la fin de la Guerre des Clones mais ajouta qu'il l'avait tenu en grand honneur aux temps de la Guerre des Clones. Voyant en Thrawn un tacticien hors pair, Palpatine lui offrit un poste dans la Marine Impériale en échange d'informations sur les Régions Inconnues. Thrawn accepta mais à la seule condition que son traducteur reste avec lui afin qu'il poursuivre son apprentissage du basic. Devant finir sa formation de cadet Impérial, Vanto rejoignit alors Thrawn à l'Académie Royale Impériale.[1]

Dans les rangs ImpériauxModifier

L'Académie Royale ImpérialeModifier

Nommé lieutenant dès son entrée à l'Académie, Thrawn s'attira vite les foudres des autres cadets issus des Mondes du Noyau, jaloux qu'un non-humain puisse intégrer une si prestigieuse école avec le grade de lieutenant. Eli Vanto, issu de l'Espace Sauvage, fut aussi la cible des moqueries mais les deux camarades apprirent vite à surmonter cela et poursuivirent leur entraînement avec brio.[1]

Un soir, les cadets Spenc Orbar et Rosita Turuy invitèrent Thrawn et Eli Vanto à jouer à un jeu d'argent, le Défi des Montagnes, dans un laboratoire sécurisé. Les deux cadets voulaient coincer Thrawn et Vanto pour les faire exclure de l'Académie et à un moment donné, ils appelèrent un instructeur. Lorsque ce dernier arriva et vit que Thrawn et Vanto se trouvaient dans une zone qui leur était interdite, il voulut les punir mais quand il vit l'insigne de lieutenant sur le col du Chiss, il se retira et s'excusa.[1]

Thrawn et Vanto quittèrent alors la salle pour rejoindre leur baraquement mais sur le trajet, ils furent attaqués par trois cadets masqués. Thrawn parvint à les maîtriser aisément puis demanda par la suite au commandant Deenlark de faire quelque chose. Ce dernier, redoutant l'influence des puissantes familles des cadets concernés, avoua qu'il ne pouvait rien faire mais Thrawn lui proposa alors de les envoyer à l'Académie Skystrike pour qu'ils y apprennent le pilotage. Deenlark accepta et les assaillants quittèrent la Royale Impériale le jour suivant.[1]

Deux mois après, Thrawn fut diplômé de l'Académie et sortit avec le grade de lieutenant alors qu'Eli Vanto fut normalement promu aspirant. Après une brève visite des parents de Vanto venus féliciter leur fils, ce dernier et Thrawn reçurent leur affectation. Thrawn fut affecté sur le croiseur de classe Gozanti Corbeau de Sang en tant que lieutenant en second d'artillerie et Eli, espérant une carrière en tant que commissaire de bord, fut finalement nommé assistant personnel de Thrawn sur le Corbeau de Sang, une chose qu'il trouva particulièrement aberrante puisque les lieutenants n'avaient jamais d'assistant personnel.[1]

À bord du Corbeau de SangModifier

Lors de ses dix-huit premiers mois de service à bord du Corbeau de Sang, Thrawn servit sous le commandement du capitaine Rik Virgilio. Ils chassaient les contrebandiers, aidaient les vaisseaux en détresse dans les Bordures Médiane et Extérieure et résolvaient des crises politiques. Thrawn fut vite promu lieutenant d'artillerie et reçut l'autorisation du capitaine d'entreposer le matériel qu'il récupérait au fil des missions dans le vaisseau. Cependant, au bout de dix-huit mois, le capitaine Virgilio fut mis à la retraite et remplacé par la capitaine Filia Rossi.[1]

Rossi, en total désaccord avec l'ancienne politique mise en place par le capitaine Virgilio, ordonna à Thrawn de larguer son matériel dans le vide intersidéral mais Thrawn parvint à proposer une alternative, vantant la valeur de certains droïdes saboteur Pistoeka de première génération. Rossi finit par accepter et lui laissa trois mois pour continuer de les examiner.[1]

L'incident du DromedarModifier

En conséquence de la méfiance que Rossi avait envers le Chiss, elle avait tendance à lui attribuer, à lui et à Vanto, les tâches les plus désagréables. Ainsi, ils furent chargés d'enquêter sur un signal de détresse lancé par le cargo Dromedar. Le cargo transportait une importante cargaison de gaz tibanna protégée par un verrouillage statique. Une fois arrivés à proximité du cargo à la dérive, Thrawn monta à bord d'une navette avec les aspirants Vanto et Merri Barlin et les techniciens Layneo et Jakeeb.[1]

À bord du Dromedar, Thrawn assigna Vanto, Layneo et Jakeeb à la fouille de la salle des machines tandis qu'il fouillait le pont avec Barlin. Quelques minutes plus tard, Vanto signala à Thrawn qu'ils avaient trouvé quelqu'un dans la salle commune. Le prisonnier se révéla être Nevil Cygni qui se fera connaître par la suite sous le pseudonyme de "Nightswan". Ce dernier leur expliqua que leur vaisseau avait été attaqué par des pirates qui espéraient revendre le tibanna à bon prix. Cependant, l'hyperdrive avait été endommagé et les pirates décidèrent de rentrer à leur base pour trouver du matériel. Ils prirent les membres de l'équipage en otage au passage mais Nevil Cygni avait réussi à se cacher. Thrawn, voyant là l'opportunité de procurer du tibanna à l'Empire, ordonna à Vanto de contacter Rossi pour qu'elle dépêche une équipe afin de transvaser les citernes de tibanna sur le Corbeau de Sang.[1]

Cependant, Rossi refusa et Thrawn fut contraint de se débrouiller seul. Il demanda à ses techniciens de tenter de réparer l'hyperdrive et pendant ce temps, il se dirigea vers la baie d'amarrage et exposa à Vanto et Cygni son plan pour déverrouiller les citernes de gaz tibanna. Il avait en effet apporté avec lui un droïde saboteur Pistoeka de première génération capable de percer la coque du vaisseau de l'extérieur et donc de libérer le tibanna. Cygni fut impressionné par ce plan mais Thrawn ne fut pas contraint de l'appliquer car Barlin et Layneo parvinrent à réparer l'hyperdrive. Quand Cygni entendit cela, il sortit un blaster et le pointa sur Thrawn, demandant aux Impériaux de garder leur calme et de le suivre. Par la suite, le groupe de pirates évoqué par Cygni plus tôt, dirigé par un certain Angel et caché depuis le début sur le vaisseau, prit en otage les Impériaux.[1]

Thrawn et son équipe furent emmenés sur le Maraudeur, le vaisseau des pirates, où ils furent enfermés dans une cellule. Cependant, Thrawn examina longuement les possibilités et finit par mettre un plan d'évasion en action. Il activa un bouton sur son insigne et cela activa le droïde de sabotage qu'il avait emmené avec lui. Il lui ordonna par la suite de couper les barreaux de la cellule. Quand les hommes d'Angel entendirent du bruit, ils se ruèrent dans la salle mais Thrawn retourna alors le droïde de sabotage contre eux. Pendant que le droïde s'occupait d'eux, Jakeeb donna un violent coup de pied dans les barreaux entaillés et les acheva. Après que les Impériaux se soient occupés des derniers pirates, Thrawn prit le commandement du Maraudeur.[1]

De retour sur le Corbeau de Sang, Thrawn et Vanto tentèrent de justifier leurs actions devant Rossi mais cette dernière ne voulut rien entendre. Elle suspendit Thrawn et l'affecta à terre sur Ansion sous le commandement de l'amiral Wiskovis. Cependant, Thrawn profita de cela pour interroger les trois pirates capturés sur le Maraudeur. Après leur avoir soutiré des informations, Thrawn fut en mesure de retrouver le Dromedar. Cependant, seules 8 des 20 citernes de tibanna furent retrouvées, les 12 autres ayant été dérobées par Nevil Cygni grâce à la technique expliquée par Thrawn. Cette défaite partielle face à Nevil Cygni fut le commencement d'une longue campagne personnelle pour Thrawn afin de le retrouver et le traîner en justice.[1]

Après l'incident du Dromedar, Thrawn fut présenté à une cour martiale pour les erreurs d’insubordination qu'il avait commises. Pendant son séjour sur Coruscant, il en profita pour faire connaissance avec le colonel Wullf Yularen du Bureau de Sécurité Impériale. Ce dernier trouva les actions de Thrawn remarquables et utiles et lui apporta son soutien pour ses projets. Durant le même temps, Thrawn fit la connaissance de Arihnda Pryce, travaillant à l'époque pour le Sénateur Domus Renking. C'est à cette même époque que Thrawn commença à soupçonner la construction d'un projet secret Impérial en raison de l'importante demande Impériale de doonium ces temps-ci.[1]

La cour martiale finit par rendre son verdict et au lieu de la suspension attendu, Thrawn fut promu, à la plus grande surprise de son assistant, au grade de capitaine et fut affecté en tant que commandant en second à bord du Sphex d'Orage. Thrawn fut déçu que son assistant ne soit pas promu en même temps que lui car il l'avait recommandé mais ce dernier accepta quand même de continuer à être assistant pour le Chiss qu'il commençait petit à petit à apprécier.[1]

Traquer les contrebandiersModifier

Sur le Sphex d'Orage, Thrawn servait sous les ordres du commandant Alfren Cheno. Il jonglait entre service à bord et visites officielles sur Coruscant où il aidait l'Empereur à cartographier les Régions Inconnues. Thrawn rendait également visite au colonel Yularen à chacun de ses voyages avec lequel il travaillait activement sur la traque de Nightswan qui commençait à faire parler de lui à travers la Galaxie.[1]

Vers la fin de sa première année de service à bord du Sphex d'Orage, Thrawn et Vanto furent chargés d'enquêter sur une mission de contrebande d'iridium qui servait à fabriquer des droïdes Vautour. Thrawn déduisit rapidement que ce trafic était l'oeuvre de Nightswan et que ce dernier faisait cela pour se procurer une petite armée de chasseurs Vautour. De plus, Thrawn découvrit que Nightswan avait mentionné la planète Umbara lorsqu'il avait donné ses ordres aux contrebandiers et décida de faire remonter ce qu'il savait à ses supérieurs.[1]

UmbaraModifier

L'intuition de Thrawn se révéla correcte et des mouvements d'insurrection furent découverts dans le système Umbara. Le Sphex d'Orage fut alors dépêché dans le système et assigné à la force opérationnelle de l'amiral Carlou Gendling.[1]

Avant la mission, Thrawn se retira dans sa cabine et s'immergea dans l'art Umbarien afin de mieux cerner ce peuple. Une fois arrivé dans le système Umbara, le commandant Cheno requit la présence de Thrawn sur le pont pour un briefing. Cheno lui demanda s'il pensait que les Umbariens allaient attaquer mais Thrawn répondit par la négative. Alors que Gendling délivrait un ultimatum aux insurgés Umbariens, plusieurs droïdes Vautour immergèrent de la lune la plus éloignée d'Umbara. Cheno ordonna une contre-attaque contre les Vautour mais celle-ci se révéla bien inefficace. Au fur et à mesure de la bataille, Thrawn déduisit que l'attaque ne venait pas des Umbariens mais de Nightswan.[1]

Alors que le Sphex d'Orage était mal en point, Thrawn réalisa que Cheno était incompétent dans le feu de l'action et prit les commandes du vaisseau. Il plaça le lieutenant Hammerly à la batterie de turbolaser et prit sa place aux senseurs pour étudier les mouvements des Vautour. Il découvrit bientôt que les droïdes suivaient une séquence bien particulière et donna l'information aux autres vaisseaux de la force opérationnelle pour qu'ils puissent abattre plus facilement les Vautour. Par la suite, Thrawn parvint à trianguler les signaux d'émission et découvrit la localisation de la source à la surface d'Umbara. Il demanda à Cheno de transmettre les coordonnées à Gendling pour qu'il détruise la source mais l'amiral refusa de croire les dires d'un simple commandant en second.[1]

La bataille se solda tout de même par une victoire des Impériaux grâce aux tactiques de Thrawn mais Gendling était furieux de l'insubordination de Cheno et de Thrawn. Cheno, pensant que Thrawn était l'avenir de la Marine Impériale, protégea du mieux qu'il pu son second mais s'attira les foudres de Gendling qui lui promit de réduire sa carrière à néant. Par la suite, Thrawn et Vanto discutèrent de l'implication de Nightswan dans cette escarmouche et Thrawn admit qu'ils étaient maintenant forcés d'attendre que Nightswan refasse surface. Quand le Chiss apprit que le commandant Cheno avait été demis de ses fonctions par le Haut Commandement Impérial, il s'indigna et trouva cela horriblement injuste. Vanto lui rapella alors que c'était entièrement sa faute et que Cheno ne serait sûrement pas le seul officier de la Marine Impériale qui ferait les frais de son comportement. Thrawn fut vexé de cette remarque mais rappela qu'il s'agissait de la dure politique mise en place par l'Empire.[1]

L'affaire NightswanModifier

Enquête sur CoruscantModifier

Peu après la révocation de Cheno, Thrawn et Vanto rendirent visite au colonel Yularen sur Coruscant afin de lui parler de l'avancée de l'affaire sur Nightswan. Yularen rapporta que le BSI avait tenté de contacter Nightswan pour évoquer des affaires de contrebande mais qu'ils n'avaient pas réussi à soutirer sa vraie identité. Yularen poursuivit en disant que des insurgés avaient réussi à infiltrer les sphères politiques en passant par les dojos d'entraînement des gardes du corps de la capitale.[1]

Leur enquête mena alors les trois Impériaux au Dojo Yinchom où des gardes du corps de plusieurs sénateurs suivaient l'apprentissage de la Togorienne H'sishi. En attendant de pouvoir parler à la propriétaire, Thrawn parla avec Arihnda Pryce qui s'entraînait également dans le dojo par l'intermédiaire de son ami Juahir Madras. Thrawn questionna alors Pryce sur son nouvel emploi au sein du groupe de défense Stratosphère. Cela lui permit notamment de noter le comportement des autres personnes présentes dans le dojo lorsqu'il prononça le nom du groupe de défense à voix haute.[1]

Peu après son enquête, Pryce demanda plusieurs conseils à Thrawn pour se sortir d'une situation délicate dans laquelle elle s'était mise avec le Moff Ghadi. Thrawn lui apporta divers conseils tactiques et Arihnda fit de même en lui procurant conseils politiques et contacts. Dans le même temps, Thrawn apprit qu'il avait été promu commandant et qu'il avait été assigné comme capitaine du Sphex d'Orage.[1]

CypharModifier

L'une des premières missions de Thrawn en tant que capitaine du Sphex d'Orage fut de régler une dispute territoriale entre deux peuples sur la planète Cyphar. En effet, les humains de l'enclave Hollenside avaient quelques différents territoriaux avec des natifs Afes. En effet, ces derniers accusaient ouvertement les humains d'empiéter sur leurs terres et de voler leurs récoltes. L'affaire avait déjà causé plusieurs blessés et Thrawn voulait éviter que cela ne se dégrade encore. Après sa visite au comité humain, Thrawn parvint aisément à découvrir quels étaient ceux qui orchestraient les vols au dépend des autres.[1]

Par la suite, il rendit visite aux Afes et étudia leur culture et leurs techniques avec intérêt. Après avoir mené une petite enquête, il déduisit facilement que les voleurs allaient revenir et demanda aux Afes de quitter la zone pendant que lui et Vanto resteraient sur place pour démasquer les fugitifs. Comme Thrawn l'avait découvert plus tôt, les voleurs venaient dans les cultures Afes uniquement pour exploiter un filon de proto-épice pour en faire du scarn par la suite et ainsi le vendre sur le marché noir. Après une petite escarmouche, les deux Impériaux arrêtèrent les voleurs qui s'avérèrent, comme Thrawn l'avait également déduit avec Vanto plus tôt, des insurgés à la solde de Nightswan. Il détruisit ensuite l'ensemble du filon de proto-épice, résolvant ainsi la dispute territoriale et s'attirant les faveurs du Haut Commandement et du Grand Moff Wilhuff Tarkin en personne qui le promurent au grade de commodore puis en lui confiant le commandement du Destroyer Stellaire de classe Impérial I Chimaera. En plus de cette nomination exceptionnelle, l'aspirant Vanto fut promu, à sa plus grande joie, au rang de Lieutenant Colonel.[1]

À la tête du ChimaeraModifier

Le SempreModifier

Quelques temps après sa prive de commandement du Chimaera, le vaisseau reçut un signal de détresse du transport de troupes Sempre. Sur le pont, Thrawn discutait avec Vanto, le lieutenant des communications Lomar, le commandant Stormtrooper Ayer et le commandant en second Karyn Faro du vol de la frégate Castilus et des chasseurs V-19 Torrent qui avaient attaqué le Sempre. Thrawn pensait que tout cela était l'oeuvre de Nightswan mais Ayer ajouta que le Sempre ne transportait par de Stormtroopers quand il fut attaqué. Ayer refusa d'en dire plus, plaidant la classification du dossier.[1]

Quand Thrawn monta à bord du Sempre, il fut stupéfait de découvrir qu'un Stormtrooper lui barrait la route d'une des pièces du vaisseau. Quand il lui rappela qu'il était son supérieur direct et le menaça de le mettre aux arrêts, le Stormtrooper fut contraint de le laisser passer. Thrawn découvrit alors que le transport acheminait des esclaves Wookiee et non des troupes. Par la suite, Thrawn découvrit que l'attaque avait pour but de libérer les prisonniers Wookiee. Thrawn déduisit alors que les insurgés n'allaient pas s'arrêter là et découvrit bientôt une base Impériale secrète, Lansend Vingt-Six, qui servait de centre de transit pour les esclaves. Il décida alors de s'y rendre maintenant, suspectant la présence d'un traître parmi les troupes de la base.[1]

Quand le Chimaera arriva à Lansend Vingt-Six, la station était déjà sous le feu ennemi du Castilus et des V-19. Thrawn déploya un escadron de TIE et parvint aisément à mettre hors d'état de nuire la frégate. Il contacta par la suite le colonel Zenoc de la base Lansend Vingt-Six et Thrawn apprit que le saboteur avait déjà été capturé. Thrawn demanda une holocarte de la base et donna des informations à Zenoc. Par la suite, Thrawn ouvrit le feu sur la section B-cinq, tuant au passage tout les insurgés qui s'étaient infiltrés.[1]

Après la bataille, Vanto demanda à Thrawn ce qu'il allait advenir des esclaves Wookiee et le commodore lui répondit qu'ils allaient restés à Lansend Vingt-Six avec le colonel Zenoc. Vanto exprima son désaccord sur le fait que l'Empire utilise des esclaves mais Thrawn lui affirma alors que si c'était pour le bien de l'Empire, c'est ce que cela devait être fait, qu'importe le prix à payer.[1]

L'insurrection de BotajefModifier

Plus tard, Thrawn et le Chimaera furent mandatés par l'amiral de la flotte Jok Donassius de mettre un terme à une insurrection sur la planète Botajef. La planète, dirigée par le gouverneur Impérial renégat Quesl, venait de déclarer son indépendance. Après une bataille rapide durant laquelle Thrawn mit à l'oeuvre tout son génie tactique, Quesl fut vaincu et forcé à se rendre. Botajef redevint territoire Impérial et le Haut Commandement, pour les services qu'ils avaient rendus, promut Thrawn en grade d'amiral et Vanto à celui de commandant.[1]

La bataille de BatonnModifier

L'Île de ScrimModifier

Alors que plusieurs mouvements d'insurrection voyaient le jour à travers la Galaxie, Thrawn et Vanto furent invités à une réunion secrète pour représenter la 96ème force opérationnelle devant l'amiral de la flotte Donassius. Étaient également présents le colonel Yularen du BSI, l'amiral Durril de la 103ème force opérationnelle, l'amiral Kinshara de la 125ème force opérationnelle ainsi que les gouverneurs Restos, Wistran, Estorn et Pryce des planètes Batonn, Denash, Sammun et Lothal. Yularen exposa les faits : une série de plusieurs insurrections avait vu le jour dans le secteur Batonn. Yularen expliqua ensuite que l'insurrection sur Lothal était pris en charge par l'amiral Kassius Konstantine et se concentra sur la récente attaque de l'île de Scrim. En effet, une garnison Impériale avait été entièrement prise en otage par des insurgés qui avaient pris le contrôle du bouclier déflecteur de l'île ainsi que des canons à ion. Thrawn allait être assigné à cette mission mais demanda plus de temps pour étudier les plans. Cependant, Donassius l'informa qu'ils n'avaient pas de temps devant eux. Thrawn refusa de sacrifier des vies avec un plan bâclé et Donassius décida alors de confier l'attaque à l'amiral Durril de la 103ème.[1]

Cependant, Thrawn décida de suivre les manœuvres engagées par Durril et partit avec Vanto à bord d'un vieux cargo léger, le Nœud coulant. Ils se postèrent au large des autres vaisseaux et observèrent la bataille. Durril se révéla être un piètre commandant et se fit tailler en pièce par les canons terrestres de la base. Pendant ce temps, Thrawn observait avec intention les mouvements des insurgés et découvrit que plusieurs vaisseaux avaient quitté la base pour se diriger vers le continent principal de Batonn. Parmi ces vaisseaux, l'un se dirigea vers l'espace et Thrawn décida de le suivre, il demanda à Vanto de se faire passer pour un contrebandier utilisant le pseudonyme "Horatio Figg". Vanto parvint à prendre contact avec le vaisseau qui lui fixa un point de rendez-vous pour faire un trafic d'armes. Avant de sauter en hyperespace, Thrawn envoya le croiseur léger de classe Arquitens Shyrack pour aider le reste de la force opérationnelle de Durril. Enfin, il habilla Vanto de son uniforme et lui donna ses instructions pour l'infiltration du vaisseau rebelle.[1]

Le vaisseau rebelleModifier

Aux coordonnées fournies, Thrawn et Vanto découvrirent un grand vaisseau Nomade qui servait de base d'opérations. Thrawn dit alors à Vanto de s'amarrer pendant qu'il allait se cacher. Vanto fut accueillit par plusieurs rebelles qui le désarmèrent et l'amenèrent à leur capitaine qui se révéla être, à la plus grande surprise de Vanto, Nevil Cygni, l'humain rencontré lors de l'incident du Dromedar. Nevil Cygni se révéla alors être le dénommé Nightswan. Alors qu'ils parlaient ensemble de l'amiral Thrawn, un rebelle les informa bientôt qu'une radiation avait été détectée dans le vaisseau de Vanto. Lors qu'ils examinèrent le vaisseau, Thrawn mit son plan à exécution et parvint aisément à libérer Vanto. Ils réussirent ensuite à s'enfuir du Nomade à bord d'un vaisseau volé, laissant le vaisseau rebelle en flammes.[1]

La reconquêteModifier

De retour dans le système Batonn, Thrawn découvrir que Durril avait survécu mais que ces vaisseaux avaient été lourdement endommagés. Donassius décida alors d'envoyer le 103ème aux chantiers navals de Marleyvane pour réparations puis confia la mission de l'Île de Scrim à Thrawn. Ce dernier parvint à reprendre le contrôle de l'île aisément en créant des tsunamis qui submergèrent les défenses côtières et les canons à ion. Les rebelles se rendirent et les prisonniers furent libérés sans condition.[1]

Peu après, Thrawn reçut la visite de Pryce et Yularen sur le Chimaera. Yularen les informa que le BSI avait découvert l'emplacement de la base rebelle qui se trouvait au sein du complexe d'extraction et de raffinage Creekpath près de la ville de Paeragosto. Thrawn les informa qu'il serait impossible de lancer un assaut orbital à cause du bouclier et ajouta que plus de 30000 civils vivaient aux alentours du complexe. Pryce suggéra alors un plan. Elle rappela que ses parents travaillaient au sein du complexe et dit à Thrawn qu'elle pourrait s'y infiltrer. Thrawn, d'abord réticent à cette idée, préféra qu'un soldat l'accompagne. Yularen suggéra alors l'agent Gudry du BSI, un homme de terrain expérimenté. Thrawn accepta la mission puis souhaita bonne chance à Pryce.[1]

Rencontre avec NightswanModifier

Tandis qu'il plaçait ses croiseurs légers Tumnor, Flensor et Shyrack à une distance de cent kilomètres autour du Chimaera en position de triangle équilatéral, Thrawn se cultivait en regardant de nombreuses œuvres d'art de Batonn. Enfin, il décida de contacter Nightswan pour lui demander une rencontre en face à face. D'abord réticent, ce dernier finit par accepter puis donna rendez-vous à Thrawn à proximité du complexe.[1]

Les deux ennemis se rejoignirent et entamèrent alors une longue discussion au sujet de leurs passés et de leurs motivations. Nightswan tenta de démontrer toute la tyrannie de l'Empire à Thrawn mais ce dernier, infaillible et loyal, lui avoua qu'il ne faisait pas ça pour l'Empire mais pour son espèce. À la fin de leur discussion, Thrawn offrit à Nightswan une place pour servir l'Ascendance Chiss en échange de sa reddition mais l'insurgé refusa. Enfin, ils se quittèrent et alors que Thrawn retournait à sa navette, il fut surprit par Yularen qui pointa un fusil sur lui et l'accusa d'avoir trahi l'Empire. Après des explications, Yularen baissa son arme puis demanda à Thrawn pourquoi il avait placé ses croiseurs ainsi alors qu'ils étaient en réparation. Thrawn lui expliqua qu'il savait exactement ce qu'il faisait puis ils discutèrent tous deux de la mission de Pryce. Enfin, Thrawn retourna sur le Chimaera et se prépara pour la bataille.[1]

La bataille de BatonnModifier

Pendant ce temps, au sol, Gudry et Pryce avaient réussi à infiltrer le complexe et à placer les explosifs. Cependant, Pryce, voulant absolument sauver ses parents, se trouva en désaccord avec l'agent Gudry qui suivait les ordres à la lettre. Gudry finit pas dépasser les bornes et menaça Pryce de son blaster. Un combat s'ensuivit et Pryce fut contrainte d'abattre l'agent du BSI pour sa survie. Par la suite, elle réussit à s'enfuir avec ses parents et rejoignit les lignes Impériales.[1]

Dans l'espace, Thrawn se préparait pour la bataille et son plan se déroula à la perfection. Quand la flotte insurgée émergea de l'hyperespace à proximité d'un de ses croiseurs qui était en réparation, les vaisseaux ennemis le franchirent sans l'attaquer et se ruèrent sur le Chimaera. Thrawn profita de cela pour activer ses escadrons de TIE qui étaient cachés dans les barges de réparation des croiseurs et prit à revers les vaisseaux ennemis. Après une brève bataille, ils furent tous mis hors d'état de nuire. Cependant, Thrawn fut horrifié lorsqu'il découvrit que les explosifs avaient été activés au sol. Plusieurs milliers de civils périrent dans les explosions mais cela mis un terme définitif à l'insurrection.[1]

Après le massacre de Creekpath, Thrawn s'entretint avec Pryce, Yularen et Vanto. Après un débriefing durant lequel Yularen les informa que Nightswan avait été tué dans l'explosion, Thrawn parla seul à seul avec la gouverneure Pryce et lui affirma qu'il savait ce qu'elle avait fait sur Batonn. Pryce ne se sentit pas en danger une seconde et proposa un marché au Chiss. Elle lui demanda de venir régler ses problèmes d'insurrection avec la cellule rebelle Phoenix sur Lothal en échange du poste de l'amiral de la flotte Sartan et donc du commandement de la Septième Flotte. En plus elle lui promit de continuer à l'aider en politique qu'elle ajouta être sa plus grande faiblesse. Tenté par l'offre, Thrawn accepta.[1]

À la conquête du pouvoirModifier

Après sa victoire écrasante à Batonn, Thrawn fut convoqué au Palais Impérial par l'Empereur Palpatine. Dans la salle du trône, on lui présenta un nouvel uniforme fait de blanc, surmonté d'épaulettes dorées et habillé de collerettes d'argent. L'Empereur lui tendit un tout nouvel insigne qui indiquait sa promotion au rang de Grand Amiral, le premier de la Marine Impériale. Avant de saisir l'insigne, Thrawn, toujours méfiant, confronta l'Empereur sur le projet qu'il dénomma l'Étoile de la Mort. L'Empereur sembla surpris que Thrawn connaisse l'existence de la station de combat puis continua en demandant au Chiss s'il avait peur que l'Empire utilise cette arme contre son peuple. Il ajouta que le Chiss ne lui avait jamais révélé l'emplacement des mondes Chiss dans les Régions Inconnues et en déduisit donc que son inquiétude n'était en aucun cas fondée. Il conclut en disant qu'il avait toute confiance en la capacité destructrice de l'Étoile de la Mort et que cela en valait sans aucun doute le coût. Il finit par retendre l'insigne de Grand Amiral à Thrawn qui, cette fois, l'accepta.[1]

Après avoir accepté l'insigne, Dark Vador fit son entrée dans la salle. Alors que Thrawn ne se doutait pas qu'il s'agissait d'Anakin Skywalker, il le salua et affirma qu'il avait beaucoup entendu parler de lui et qu'il avait hâte de travailler avec. En réponse, Vador lui assura que lui aussi.[1]

Après cette promotion, Thrawn se concentra sur sa lutte contre la cellule rebelle Phoenix et décida finalement de se séparer d'Eli Vanto. Reconnaissant en lui un homme doué de talents de stratégie et de commandement, il lui offrit un poste pour servir l'Ascendance Chiss. Il lui offrit également son journal de bord puis lui transmit des coordonnées des Régions Inconnues. Là, Eli Vanto rencontra l'amiral Ar'alani de la Flotte de Défense Chiss et lui offrit ses services tout en lui transmettant les salutations de Thrawn.[1]

Combattre la rébellionModifier

Première rencontreModifier

"Je commencerai mes opérations ici et puis je taillerai ces rebelles en pièces vaisseau après vaisseau. Ainsi, ils vont être les artisans de leur propre destruction..."
―Thrawn[src]

Après tous ces événements, Thrawn prit le commandement de la Septième Flotte et commença sa traque insatiable de la cellule rebelle Phoenix. En effet, si Dark Vador s'était chargé de leurs chefs Jedi six mois auparavant, Pryce était convaincue de la nécessité de faire intervenir une personne capable de prendre plus de recul - sans quoi ils risquaient tôt ou tard de voir les rebelles s'organiser en un mouvement à plus grand échelle. Tarkin plus que d'accord avec Pryce accéda finalement à la requête de cette dernière.[2]

Steps Into Shadow

Le Grand Amiral Thrawn introduit ses plans.

Le Grand Amiral arriva rapidement et commença à superviser les opérations contre les rebelles. Il participa à un briefing en compagnie de Pryce, l'agent Kallus du Bureau de Sécurité Impériale et de l'Amiral Kassius Konstantine. Il s'avéra que les rebelles avaient mené un raid sur la prison de Naraka et attaqué un convoi de la Guilde Minière à l'étape hyperspatiale de Sereeda. Thrawn en déduisit que la prochaine cible de rebelles seraient le poste de démantèlement de vaisseaux de la station Reklam se trouvant dans le système Yarma. La garnison Impériale présente sur place fut aussitôt avertie de la possible menace rebelle.[2]

Au cours de l'opération, les rebelles volèrent plusieurs vieux Y-Wing datant de la Guerre des Clones. Une partie de la flotte rebelle arriva pour prêter assistance aux chasseurs dépourvus de moteur hyperdrive et Thrawn décida de les laisser s'échapper. Si cette décision prit de court l'amiral Konstantine, Arihnda Pryce comprit que le Chiss comptait se servir des rebelles de Lothal pour détruire la rébellion à plus grande échelle en train de se former.[2]

Occupation de RylothModifier

"La guerre. C'est la seule chose que tu aies jamais connue. Tu étais tellement jeune quand tu as survécu à la Guerre des Clones. Pas étonnant, dès lors, que tu fasses preuve d'un esprit aussi combatif malgré ton jeune âge. Tu as, comme qui dirait, la guerre dans le sang. Moi, vois-tu, j'ai étudié l'art de la guerre. J'ai travaillé pour le perfectionnisme alors que toi, tu as été pour ainsi dire, forgée par elle."
―Thrawn à Hera Syndulla[src]
Par la suite, Thrawn affronta le Mouvement libre de Ryloth commandé par Cham Syndulla. Le Twi'lek qui avait su affronter avec un certain succès l'occupation impériale de Ryloth supervisée par le capitaine Slavin commença à se retrouver en position de faiblesse. Lorsqu'il affrontait les Twi'leks, Thrawn usait de tactiques bien plus précises que celles des autres officiers qu'avait affronté Syndulla par le passé. Le Chiss établit sa base d'opérations dans la province Tann. Là, il commanda les forces de Slavin et étudia la culture Twi'lek afin de mieux comprendre ceux qu'il affrontait.[4]
Thrawn hera

Thrawn piège Hera Syndulla.

Thrawn évoqua ensuite avec Slavin dans son quartier général à l'intérieur de la résidence des Syndulla à propos de l'organisation de la sécurité. Si Thrawn se doutait que Syndulla viendrait récupérer le Kalikori familial, il se garda bien de le préciser à Slavin. Au détour d'un couloir, ils tombèrent sur ce que Slavin prit pour une servante essayant de voler une babiole Twi'lek. Thrawn procéda à l'interrogatoire de la servante et expliqua à Slavin ce que représentait un Kalikori aux yeux d'une famille Twi'lek. Il détailla ensuite l'enfance de leur prisonnière avant de la présenter à Slavin comme étant Hera Syndulla, leader rebelle et la fille de Cham Syndulla. Se doutant que Hera n'était pas venue seule, Thrawn étourdit le scout trooper présent - qui n'était autre qu'Ezra Bridger - avant que ce dernier ne puisse réagir.[4]

Le Chiss laissa Slavin s'occuper des prisonniers et lui expliqua qu'il devait quitter la base pour mener une petite expérience. Il rejoignit un croiseur de commandement de classe Arquitens stationné non loin de la résidence et attendit que Slavin organise un échange de prisonniers entre Cham Syndulla et sa fille. Le Ghost vint afin de procéder à l'échange. Toutefois, grâce à l'aide de Chopper qui fit sauter la résidence, Hera et Ezra purent s'enfuir et grimper à bord du cargo. Lorsque le cargo passa à portée de tir dans sa fuite, Thrawn ordonna à ses hommes de ne pas tirer estimant qu'ils avaient mérité leur victoire du jour.[4]

La mise à l'épreuve de KonstantineModifier

"Non Amiral, je veux que vous vous en occupiez vous-même. Un seul croiseur de combat devrait suffire pour un homme de votre talent."
"Vous m'enverriez dans un seul vaisseau ?"
"A moins que vous ne soyez pas de taille pour cette mission ?"
"Je pars immédiatement
"
―Thrawn envoie l'Amiral Konstantine à Mykapo.[src]
Thrawn KonstantineRapport IS

Thrawn reçoit le rapport de l'Amiral Konstantine et d'un officier Impérial.

Le Grand Amiral Thrawn était à bord du Chimaera en orbite de Lothal avec la Septième Flotte quand l'amiral Konstantine et un autre officier Impérial vinrent faire leur rapport sur la mise en place de la loi martiale sur Mykapo et le blocus à venir de Synistahg. Après avoir appris que la cellule rebelle locale appelée l'Escadron Iron avait attaqué une patrouille Impériale avec l'aide du Ghost, Thrawn en déduit que les rebelles était en train d'évacuer les traîtres de Mykapo. Curieux au sujet de cet escadron Iron, Thrawn demanda à l'amiral Konstantine de s'occuper des rebelles.[3]

Lorsque Konstantine lui fit savoir qu'il allait déployer un escadron, Thrawn insista pour qu'il se rende sur place et qu'il gère personnellement cette affaire. L'amiral ne fut pas particulièrement heureux de cette situation mais obéit à l'ordre de son supérieur. Sur place, Konstantine réussit à piéger le chef de l'Escadron Iron, Mart Mattin, et à paralyser son vaisseau. S'attendant à ce que les rebelles viennent secourir l'un des leurs, il fit poser une mine sur la coque du cargo afin de faire d'une pierre deux coups. Cependant, les rebelles de Lothal mirent en échec le plan de Konstantine et réussirent à sauver Mattin avec l'aide de son oncle, le commandant Jun Sato.[3]

En désespoir de cause, Konstantine contacta Thrawn qui arriva dans le système avec son Destroyer Stellaire après que les rebelles aient endommagé le croiseur léger de l'amiral. En parlant avec Thrawn via le système de communication, Sato promit au Grand Amiral qu'ils se reverraient. Thrawn ne put que confirmer les propos du commandant et laissa les rebelles s'échapper. Thrawn se retourna vers Konstantine et lui demanda s'il l'avait contacté pour demander de l'aide. L'amiral nia expliquant qu'il avait réussi à repousser les rebelles hors du système. Thrawn ne manqua pas de comprendre que Konstantine lui mentait en voyant l'état du croiseur et nota que les traîtres de Mykapo s'étaient déjà échappés.[3]

La traque de saboteursModifier

An Inside Man

Thrawn s'adressant aux ouvriers de l'usine.

Lorsque les véhicules du Complexe d'Armements Impérial de Lothal connurent une importante baisse de fiabilité le Haut Commandement Impérial chargea le Grand Amiral Thrawn d'enquêter sur les raisons de cette baisse de qualité. En effet, une petite cellule rebelle dirigée par Ryder Azadi, l'ancien Gouverneur de Lothal, avait infiltré l'usine et sabotait les véhicules produits. Thrawn lança la conception d'un nouveau chasseur Impérial qui permettrait de contrer les attaques de la rébellion.[5]

L'Agent Kallus, désabusé par les méthodes Impériales, divulgua l'existence de ce projet à la rébellion. Même si Kallus ne connaissait pas tous les détails du projet, ses informations amenèrent l'escadron Phoenix à envoyer Ezra Bridger, Kanan Jarrus et Chopper à enquêter dans l'usine et à prendre contact avec la cellule rebelle d'Azadi. La mission rebelle coïncida avec la mise en place de mesures répressives pour contrer les sabotages. Après avoir réprimandé un groupe d'ouvriers pour la qualité de leur travail, Thrawn força l'ancien fermier Morad Sumar – sans savoir que ce dernier faisait partie de la cellule d'Azadi – à tester une motojet 614-AvA qu'il avait assemblé. Après quelques minutes à vitesse maximum, le véhicule explosa tuant Sumar sur le coup.[5]

Toutefois, Ezra et son équipe réussirent à faire faux bond aux forces Impériales évitant ainsi les interrogatoires et rejoignirent la section A2 de l'usine où se trouvait les plans de la nouvelle arme. Pendant ce temps, Thrawn rassurait le Gouverneur Pryce en lui expliquant qu'il avait sécurité les lieux en interdisant l'entrée à toute personne dépourvue de code d’autorisation. Lorsque Kallus fit part de son scepticisme sur la conception d'un nouveau chasseur stellaire, le Grand Amiral répondit que la victoire et la défaite dépendaient des plus infimes détails. Il ordonna ensuite à un autre travailleur de tester un marcheur ND-TT. Le véhicule s'avéra également défectueux et l'ouvrier fut arrêté par les Stormtroopers présents.[5]

Thrawn studying the Lothal rebels

Thrawn écoutant le rapport de Lyste et Kallus dans son bureau.

Thrawn convoqua plus tard le Lieutenant Yogar Lyste et l'Agent Kallus à son bureau dans le quartier-général Impérial. L'intérieur du bureau était décoré par de nombreuses projections holographiques des rebelles de Lothal, des graffiti de Sabine, de l'art Mandalorien et d'un casque de la Garde du Temple Jedi. Alors que Lyste ne voyait qu'un mur de soutènement tagué, Kallus reconnut l'oiseau-soleil, une créature de lumière servant de comme symbole à l'escadron Phoenix et la rébellion. Thrawn supposa que l'équipage du Ghost, qu'il avait rencontré précédemment sur Ryloth, avait une certaine affection pour Lothal.[5]

Quand Thrawn s'enquit de l'avancement du verrouillage de l'usine, Lyste informa l'Amiral que deux ouvriers avaient disparu après le discours qu'il avait donné. Kallus conseilla de donner l'alerte mais Thrawn rétorqua que les deux individus s'étaient certainement procurés de nouveaux déguisements et qu'ils chercheraient à pénétrer dans la section A2 du complexe. Thrawn ordonna à Kallus et Lyste de sécuriser cette zone de l'usine, mais les rebelles parvinrent à s'échapper grâce à l'aide de Kallus qui les aida à s'enfuir à bord d'un ND-TT. L'évasion des rebelles coïncida avec une attaque menée par la cellule rebelle de Ryder Azadi.[5]

Comprenant que les infiltrés rebelles allaient se servir de cette diversion, Thrawn ordonna aux pilotes des TB-TT affrontant les rebelles d'Azadi de prendre pour cible le ND-TT se trouvant à leur proximité. Toutefois, les rebelles réussirent à s'échapper avec les plans volés. Suite à cela, Thrawn écouta le rapport de Lyste sur l'escarmouche qui venait d'avoir lieu avant de congédier le jeune homme. Le Grand Amiral fit part de sa récente conclusion : les rebelles avaient reçu l'aide d'une taupe. Quand Pryce suggéra d'interroger immédiatement tout le personnel Impérial, Thrawn précisa qu'il préférait tendre un piège à ce traître.[5]

La traque continueModifier

"Vous semblez de bonne humeur malgré cette perte."
"Une perte, vous dites ? Les rebelles ont protégé la position de leur base mais ils ont restreint mon champ de recherche. Avant aujourd'hui, ils auraient pu se cacher dans un millier de systèmes. Maintenant je suis certain qu'ils sont sur l'une des quatre-vingt quatorze planètes surveillées par mes infiltrés. Les rebelles ont remporté cette bataille mais nous remporterons cette guerre.
"
―Kallus et Thrawn.[src]
Plus tard, le Grand Amiral Thrawn lança une vaste campagne à travers les Territoires de la Bordure Extérieure pour localiser la base de la cellule rebelle Phoenix. Sous son commandement, des droïdes infiltrateurs E-XD furent envoyés sur plusieurs mondes de la Bordure Extérieure. Un de ses droïdes, EXD-9, tomba sur la base Chopper et fut recueilli par Garazeb Orrelios et AP-5 qui le prirent pour un droïde de protocole. Kallus, en utilisant le pseudonyme Fulcrum, réussit à avertir Zeb de l'objectif du droïde. Avec l'aide de Chopper et d'AP-5, il parvint à désactiver et à reprogrammer le droïde tandis que son système d'autodestruction était mis en pause. Les rebelles renvoyèrent EXD-9 aux forces Impériales. Lorsque le droïde revint à bord du Destroyer Stellaire en charge des opérations, le système d'autodestruction se déclencha détruisant avec lui le vaisseau.[6]

Suite à cette perte, Thrawn rencontra l'Agent Kallus à bord du Chimaera. Quand le Grand Amiral l'interrogea sur les raison de cette explosion, Kallus lui répondit qu'il suspectait que les rebelles avaient reprogrammé le droïde et renvoyé s'autodétruire à sa base. Malgré ce revers, Thrawn demeura de bonne humeur car grâce à cet événements, la base rebelle se trouvait dans un des quatre-vingt quatorze systèmes où des droïdes avaient été dépêché.[6]

En coulissesModifier

Mitth'raw'nuruodo fut un personnage créé par l'auteur Timothy Zahn. Il apparut pour la première fois dans le roman Légendes L'Héritier de l'Empire, premier tome de la trilogie La Croisade noire du Jedi fou. Il fit sa première apparition canon dans la troisième saison de la série télévisée Star Wars: Rebels et fut doublé par Lars Mikkelsen. Zahn écrit également un roman canon nommé Thrawn qui parlera du personnage.[7]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Mini logo wiki2
Star Wars Wiki possède 22 images en lien avec Mitth'raw'nuruodo.

Notes et référencesModifier