Fandom

Wiki Star Wars

Mitth'raw'nuruodo

8 048pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Cliquer ici pour voir la version Canon de ce sujet.  Cet article couvre la version Légendes de ce sujet. 
Cet article parle du personnage légendes. Vous cherchez peut-être le roman Thrawn.
Mitth'raw'nuruodo, aussi connu sous le nom de Thrawn, est un Chiss de Csilla. Il devenu très tôt un commandant dans la marine Chiss avant de rejoindre l'Empire Galactique de Palpatine où il devenu Amiral puis Grand Amiral.

BiographieModifier

Un stratège déchuModifier

Thrawn était un haut gradé de la Flotte de Défense et d'Expansion Chiss. Cette civilisation très hiérarchisée avait acquis un niveau technologique à même de lui permettre de produire une flotte de vaisseaux stellaires et d'avoir un empire de deux douzaines de planètes. Thrawn était reconnu par son peuple pour ses qualités de stratège.

Alors qu'il était en patrouille près des limites de l'empire Chiss, il tomba sur une force envoyée par Palpatine pour détruire le vaisseau du Vol vers l'infini consistant à l'envoi d'une mission de Jedi à l'extérieur de l'espace connu pour essayer de nouer de nouveaux contacts. Surpris par ce témoin incongru, les séides du Chancelier Suprême tentèrent de détruire la force Chiss, mais Thrawn les écrasa comme des insectes, alors qu'il était en infériorité numérique et technologique !

Il n'épargna que le commandant de la force impériale, Kinman Doriana, qui réussit à le convaincre que le projet Vol vers l'infini représentait une menace. Thrawn fit alors intercepter et détruire la navette, faisant ainsi disparaître un grand nombre de chevaliers Jedi dans l'anonymat le plus total. Mais de retour sur Csilla, ses supérieurs lui reprochèrent durement d'avoir agit de façon agressive alors que sa mission n'était que de défendre les frontières de l'empire Chiss. Mitth'raw'nuruodo fut banni et exilé sur une planète primitive.

Montée en grade Modifier

En l'an 6 av.BY, un Destroyer Stellaire à la poursuite du contrebandier Booster Terrik arriva sur la planète d'exil de Thrawn. Celui-ci humilia la force de débarquement impériale, lui faisant mordre la poussière alors qu'il n'avait pas d'armes, utilisant au maximum le terrain. Impressionné, le commandant du destroyer, Voss Parck, emmena le Chiss avec lui et le présenta à l'Empereur lui-même. Ce dernier sentit la force de caractère et le génie du non-humain mais ne pouvait passer outre les règles xénophobes qu'il avait lui-même établies, et c'est ainsi que, connu sous le diminutif de Thrawn, le Chiss commença l'entraînement impérial.

En dépit de l'aversion latente dans la Marine Impériale pour les non-humains, Thrawn gravit rapidement les échelons de la hiérarchie et eu bientôt le Destroyer Stellaire Vengeance sous ses ordres. Ce dernier était souvent utilisé par le Jedi Noir Jerec et il ne fait aucun doute que Palpatine comptait sur Thrawn pour surveiller son ambitieux disciple. À l'époque de la Bataille de Yavin, le Chiss eu aussi pour mission de cartographier pour l'Empire les Régions Inconnues à l'aide du Destroyer Stellaire Admonitor, et il en profita pour rétablir le contact avec ses congénères. Ceux-ci l'accueillirent en sauveur car ils avaient fort affaire avec un mystérieux et puissant ennemi (probablement les Yuuzhan Vong) et lui donnèrent le commandement de leur empire malmené. C'est à cette époque qu'il fit construire sur la planète Nirauan son centre opérationnel secret, la Main de Thrawn.

Environ un an après la bataille de Yavin, Thrawn fut promu au rang de Vice Amiral. On a suggéré que cette promotion officielle était accompagnée de la nomination officieuse par Palpatine au rang de Grand Amiral, le plus élevé dans la Marine Impériale. Mais il ne pouvait y avoir plus de douze Grand Amiraux en même temps (à cause de l'organisation de la Flotte), ce ne fut donc pas annoncé et très peu de personnes furent au courant.

En 3 ap.BY, quelques mois avant la bataille de Hoth, Thrawn, sous les ordres de Dark Vador qui voulait affaiblir le Prince Xizor, monta une machination pour éliminer le lieutenant du Soleil noir, Zekka Thyne. Manipulant la CorSec, il réussit, par l'intermédiaire de ses deux agents Hal Horn et Corran Horn, à faire capturer Thyne. Vador lui confia en remerciement la direction des Commandos de la Mort Noghris. Ce fut Thrawn aussi qui, à la même époque, mit au point l'attaque contre le convoi rebelle près de Derra IV, menant à la destruction totale du convoi sous le feu du 181e escadron du Baron Soontir Fel.

À la suite de la bataille de Hoth, Thrawn mata la rébellion du Grand Amiral Zaarin et son grade de Grand Amiral fut officialisé prenant la place du traître à l'Empire. Dans le chaos de la bataille d'Endor, le compte des Grands Amiraux de l'Empire ne put clairement être établi et l'on perdit la trace de Thrawn, envoyé de nouveau par l'Empereur dans les Régions Inconnues. Après Endor, il retourna dans sa base de Nirauan. Restant en contact avec Ysanne Isard, il ne revint cependant pas vers l'Empire car il n'aimait pas le caractère imprévisible et sanguinaire de "Madame le Directeur des Renseignements Impériaux". Il en profita pour renforcer son armée impérialo-Chissienne et fut rejoint par Voss Parck et le colonel Soontir Fel.

Un nouvel espoir... pour l'Empire Modifier

L'Empire mis à genoux par la défaite d'Ysanne Isard dans la Guerre du Bacta, Thrawn revint seul, laissant son armée à la Main de Thrawn. Il choisit comme vaisseau amiral le Destroyer Stellaire Chimaera (Chimère) et prit son commandant, le capitaine Gilad Pellaeon, comme second. Les dignitaires de l'Empire (Moff et autres hauts gradés) acceptèrent son commandement, voyant en lui l'espoir de reprendre l'avantage sur la Nouvelle République.

Après une longue préparation en secret, permettant de rassembler les ressources nécessaires à son attaque, il se rendit sur la planète Wayland où était caché l'entrepôt secret et personnel de l'Empereur pour récupérer un prototype de manteau bouclier, rendant complètement invisible le vaisseau qui l'active. Il récupéra aussi un complexe de clonage Spaarti entier, lui permettant de se lancer dans la production de clones. Enfin, il réussit à recruter le Jedi fou Joruus C'baoth, clone d'un maître Jedi que Thrawn avait éliminé lors de l'opération sur le projet Vol vers l'infini. En échange de la livraison par l'Empire de Leia Organa Solo et des jumeaux qu'elle porte, le Jedi fou accepta de coordonner grâce à la Force les troupes impériales.

Lançant enfin sa campagne contre la Nouvelle République, il faillit, lors de la Bataille de Sluis Van, voler une flotte entière à la Nouvelle République à l'aide de taupes minières qu'il avait subtilisées à Lando Calrissian. Toutefois ce dernier réussit à empêcher le bon déroulement des plans du Grand Amiral en déclenchant toutes les taupes, rendant les vaisseaux inutilisables. Thrawn s'attira la loyauté absolue de ses hommes en battant en retraite prudemment, alors que la tendance dans ce genre de situation était plutôt à l'attaque suicide vengeresse tel que le pratiquait Ysanne Isard.

Il utilisa alors les cylindres de clonages pour approvisionner en clones les vaisseaux de la Flotte Katana, une flotte de 200 cuirassés qui avait disparu après un saut dans l'hyperespace, avant la guerre des clones. Il créa aussi des cellules dormantes formées de clones qu'il essaima dans toute la galaxie, en prévision d'un éventuel revers. Il se fit faire une unité de clonage individuelle spéciale contenant un clone de lui-même qu'il expédia dans la Main de Thrawn.

Il utilisa des astéroïdes sous manteaux boucliers qu'il largua en orbite autour de Coruscant pour mettre la planète-capitale sous blocus, l'obligeant à maintenir son bouclier orbital continuellement ouvert. Ses attaques coordonnées faisaient des ravages et la Nouvelle République reculait sous les coups des stratégies du Grand Amiral. Depuis la bataille d'Endor, la victoire n'avait jamais semblé aussi proche pour l'Empire.

Mais la chance était avec les Rebelles et c'est ainsi que Leia Organa réussit à retourner les Noghris contre leur maître, leur ouvrant les yeux sur l'esclavage que leur imposait l'Empire. En plein milieu de la bataille de Bilbringi, le garde du corps Noghri de Thrawn, Rukh, lui enfonça son poignard dans le cœur.

Revenu d'entre les mortsModifier

En l'an 18 ap.BY, alors que l'amiral Giliad Pellaeon, devenu Commandeur Suprême de la flotte des Vestiges de l'Empire, cherchait à signer un traité de paix avec la Nouvelle République, Le Grand Amiral sembla réapparaître. Il s'agissait en fait d'une machination ourdie par le Moff Disra qui s'appuya sur un excellent imitateur, Flim, et les qualités tactiques d'un clone expérimental alliant les qualités de stratège de Thrawn et la puissance physique d'un Garde Impérial. Cette association fonctionnait à merveille, gagnant système planétaire après système planétaire, simplement sur la réputation d'infaillibilité du Grand Amiral.

Mara Jade et Luke Skywalker enquêtèrent, trouvant la Main de Thrawn sur Nirauan. Ils trouvèrent aussi le cylindre de clone avec Thrawn dedans, prêt à renaître, mais celui-ci fut mis définitivement hors d'état de nuire quand la chambre de clonage fut noyée sous les eaux lorsqu'elle s'écroula. Du côté Impérial, l'amiral Pellaeon démasqua Disra et ses complices, mettant un terme à la légende de Thrawn une bonne fois pour toutes.

Traits et personnalitéModifier

Comme dit précédemment, Mitth'raw'nuruodo est un stratège génial. Il se base sur l'étude de l'art d'une espèce pour en prévoir le comportement et exploiter ses points faibles. Il sait profiter de toutes les ressources à sa disposition et retourner une faiblesse en avantage, comme par exemple avec le manteau bouclier difficile à utiliser car il rend complètement aveugle le vaisseau l'utilisant. Il ne recherche pas le pouvoir politique ; une fois la victoire sur la Nouvelle République assurée, il aurait certainement laissé les rênes de l'Empire à un politique avisé.

Sachant s'attirer la loyauté de ses hommes par son sens de la justice ; il est prêt à pardonner une erreur, mais est intraitable avec ceux qui n'en tirent pas de leçon, et sait promouvoir les bons éléments. Contrairement à Dark Vador, il sait accepter les critiques et les bonnes idées provenant de ses subordonnés. Thrawn sait aussi être admiratif devant son ennemi, même s'il n'est pas très loyal dans le sens où il n'hésite pas à se servir de toute les possibilités, même les plus viles, pour arriver à ses fins.

Ses derniers mots, alors que bataille de Bilbringi faisait rage et que la vie le quittait, ont été pour son second au sujet du geste qui l'a envoyé à la mort :« Mais... C'était si artistiquement fait... » Tout est dit.

ApparitionsModifier

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard