FANDOM


Les Mandaloriens, ou Mando'ade dans leur langue natale, le Mando'a, signifiant "Fils de Mandalore", étaient une organisation nomade de mercenaires regroupant de nombreuse espèces, toutes liées par une culture commune. Ceux-ci fonctionnaient autour d’un système de clan, obéissant à un chef suprême, connu sous le nom de Mand'alor, signifiant "seul maître", qui était supposé être le plus fort des Mandaloriens.

HistoireModifier

À l'origine, le peuple mandalorien correspondait à l'espèce des Taung. Avant même l'ère spatiale, cette espèce combattit les humains qui n'était alors organisés qu'en tribus de sauvages. Profitant d'une catastrophe naturelle qui décima les humains, les Taungs les asservirent pendant un temps mais ils furent repoussés quand les humains parvinrent à unir leurs forces sous le nom des "Bataillons de Zhell" pour repousser l'envahisseur. Les Taungs quittèrent Coruscant et continuèrent leurs conquêtes ailleurs dans la galaxie. Ils ne perdirent rien de leur férocité au fil du temps, conquérant et colonisant de nombreuses planètes en parallèle de la République. Ils découvrirent un jour une planète de la Bordure Extérieure peuplés de dangereuses créatures, les Mythosaures, et après s'en être débarrassés sans trop de difficulté, ils baptisèrent la planète du nom de Mandalore, en hommage à leur leader, Mandalore 1er. Cette planète devint le siège d'un corps d'élite de leur armée, les Croisés Mandaloriens, dont la seule ambition était de tester leur force contre de nouveaux adversaires. D'inquiétantes histoires commencèrent à se répandre dans la Bordure Extérieure au sujet de ces guerriers capable de se fondre dans la jungle, d'affronter sans la moindre peur les plus terrifiantes bêtes sauvages et même de capturer une planète entière en un jour. C'est de cette manière que le nom de "Mandalorien" fut popularisé dans la galaxie. Plus tard, l'espèce Taung déclina jusqu'à finir par s'éteindre, mais les bataillons mandaloriens continuèrent à transmettre les valeurs guerrières et le code d'honneur de leur civilisation à d'autres espèces.

Quelques années avant la Grande Guerre des Siths, les Croisés mandaloriens toujours à la recherche d'ennemis mortels affrontèrent les Neevota, une espèce d'aliens insectoïdes originaires du système de Balmorra. Cette fois, l'ennemi se révéla bien plus coriace que tous les précédents jamais rencontrés. Se trouvant en supériorité numérique et indifférent à la mort, les Neevota combattirent quatre longues années leurs envahisseurs, sous la direction du brillant chef de guerre Ithcharaka. En fin de compte, les Mandaloriens finirent par en venir à bout, massacrant les Nevoota jusqu'au dernier. Cependant, ce conflit anormalement long affecta profondément la société mandalorienne. Ils commencèrent à regarder la guerre non pas comme un moyen d'étendre leur territoire, mais comme une fin en soi, un mode de vie. A travers l'effort de guerre, la société mandalorienne toute entière trouvait l'accomplissement de soi. Quand Mandalore l'Indomptable monta au pouvoir, il prit la tête d'un peuple qui ne demandait rien d'autre que d'affronter les plus grands défis de la galaxie.

La culture mandalorienne tourne essentiellement autour de l’art de la guerre. En effet, le combat est source d'honneur et de fierté pour ces guerriers émérites, qui furent un temps les plus fameux et les plus redoutés de la galaxie. Beaucoup les associent plus ou moins au côté obscur à cause de leur agressivité, leur proximité avec les Siths et leur haine des Jedi, mais il s'agit d'une exagération. Les Mandaloriens ne s'associent avec les Siths que pour des raisons de circonstances car ils leur permettent d'affronter les Jedi, ennemis qu'ils admirent et détestent en même temps et considèrent comme les plus valeureux de la galaxie. Leur trait commun d’ailleurs est qu'ils sont les seuls à continuer à pratiquer le combat au corps au corps, dans un monde où toutes les guerres se règlent à coup de blaster. Si les Jedi peuvent parer les tirs ennemis avec leurs sabres, les mandaloriens de leur côté ont développé des armures remarquables qui peuvent encaisser de nombreux tirs avant de se disloquer, et leurs propres lames ne sont pas loin d'être aussi acérées que les faisceaux lumineux Jedi. Ce sont les seuls non-sensitifs qui peuvent leur tenir tête, un combat d'escrime entre Jedi et Mandalorien n'étant jamais joué d'avance.

En temps que mercenaire, les Mandaloriens travaillaient par définition pour le plus offrant, bien que dans de rares exceptions, leur code d'honneur leur interdit de remplir certaines missions, jugées comme étant trop "cruelles". Ainsi, n’importe qui d’assez fortuné pouvait bénéficier d’un avantage militaire sans précédent. Mais ils estiment par dessus tout l'Honneur et la Loyauté. C'est de cette manière qu'Ulic Qel Droma, chef de la Confrérie Sith, obtint l'allégeance des Mandaloriens au terme d'un duel contre leur chef Mandalore. Les fils de Mandalore combattirent fidèlement à ses côtés contre l'Ordre Jedi, lors de la Grande Guerre des Sith. C’est durant cette période que les Mandaloriens prirent la réputation d’être des individus néfastes, s’opposant aux Jedi et, par la même occasion, à la République Galactique, bien qu'il n'y ait pas vraiment d'idéologie derrière ce choix. Ils n'auraient pas hésité à coopérer avec les Jedi si un partenariat entre les deux groupes s'était montré profitable pour les deux partis. Mais la défaite contre la République leur laissa un goût de cendres, et les générations suivantes en gardèrent rancune.

Après la défaite des Sith, les Mandaloriens refusèrent d'abandonner le combat par loyauté envers la Confrérie, et même l'intervention d'Ulic Qel-Droma, repenti, ne parvint à les faire changer d'avis et rompre leur serment. Mandalore considérait que Qel-Droma, traitre à son camp, n'était plus le valeureux combattant qui l'avait affronté avant la guerre, et que sa parole ne valait plus rien. La République n'eut d'autres choix que de les écraser, et les survivants se cachèrent sur Dxun.

Le successeur du Mandalore de l'époque, appelé Mandalore l'Ultime a posteriori, est certainement le plus célèbre de tous. Il a patiemment échafaudé un plan de vengeance contre les Jedi et la République pendant des décennies. Il a notamment réuni une vaste armée à partir d'un grand nombre d'espèces humanoïdes différentes, qu'il appela les Néo-Croisés. Même si les Mandaloriens ne forment plus une espèce génétiquement homogène depuis ce jour, ils fondent leur union sur un même ensemble de valeurs guerrières, constituent une même société martiale, tandis que le modèle d'armure standardisé Mandalorien gomme les différences physiques entre eux. Lorsque les préparatifs furent achevés, il débuta les fameuses Guerres Mandaloriennes. L'invasion de Mandalore l'Ultime fut la deuxième plus grande menace qu'eut à affronter la République depuis l'ancien Empire Sith, et il eut probablement remporté la victoire sans l'intervention des Revanchistes Jedi. Malheureusement, Revan retourna la situation en faveur de la République, et décima les rangs des Mandaloriens jusqu'à éradiquer presque toute leur armée à la bataille de Malachor V, sans compter les fuyards qu'il massacra pendant les mois suivants. Revan aurait certainement éliminé les Mandaloriens jusqu'au dernier s'il n'avait croisé l'Empire Sith sur sa route.

Les rares survivants de ce second massacre se dispersèrent pour de bon, devenant chasseurs de primes ou mercenaires, car leurs compétences martiales étaient très recherchées.

Finalement, lors de la Grande Guerre Galactique, un nouveau Mandalorien parvint à ressusciter temporairement la fière Nation mandalorienne. Depuis cette époque, le destin des Mandaloriens a toujours été associé aux Sith, et leur civilisation déclina inéluctablement, jusqu'à ce que la mort du dernier d'entre eux, Boba Fett, fils de Jango Fett, y mette un terme définitif en 4 ap.BY.

Cependant, certains se réunifièrent durant la Guerre des Clones pour former les Death Watch, dirigés par Pre Vizsla. Ces derniers voulurent reprendre le contrôle de Mandalore pour lui redonner le prestige d'antan, ils y arrivèrent en s'alliant avec Dark Maul sous le collectif des Ombres. Vizsla mourut en duel contre Maul, ce qui créa une scission entre les mandaloriens fidèles à Maul et ceux ne l'étant pas, ce qui finit en guerre civile sur Mandalore.

De nouveaux Mandaloriens apparurent dans des époques ultérieures, mais ils n'avaient plus la continuité avec le bataillon qui fut jadis fondé sur Mandalore.

ApparitionsModifier

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard