FANDOM


Tab-canon-black  Tab-legends-white 
Pour les autres utilisations, voir Mandalore (homonymie).

Mandalore, ou Mandal'or en Mando'a qui signifie "seul maître", est le nom donné au chef incontesté des Mandaloriens. Le tout premier fut un Taung, race condamnée à l'exil.

Mandalores connusModifier

  • Mandalore le Premier : À l'origine, "Mandalore" est le nom du premier chef à avoir rassemblé les Taungs sous une même bannière (il est nommé le Premier rétrospectivement). Son peuple baptisa une planète en son honneur, qui deviendra plus tard le siège du bataillon d'élite appelé "Croisés mandaloriens" et donnera ainsi son nom moderne à la civilisation qui fera perdurer l'héritage des Taungs après leur extinction.
  • Mandalore l'Indomptable : Combattant émérite pendant la guerre contre les Neevotas, il accéda au poste à l'issue de la guerre, promettant des défis à la hauteur de son peuple. Vaincu en duel par Ulic Qel-Droma, chef d'une faction rivale nommée "Culte Krath", il lui voua allégeance et combattit fidèlement à ses côtés pendant la Grande Guerre des Sith. Même après la défaite des Sith, il persista à continuer le combat seul contre la République malgré un rapport de force très défavorable, par respect pour son serment. Contraint de se retrancher sur Dxun, il mourra dévoré par les bêtes sauvages qui infestent la lune d'Onderon, obligeant ainsi les Mandaloriens à abandonner le combat.
  • Mandalore l'Ultime : Le plus connu des Mandalores, dernier Taung a avoir porté ce titre, il est nommé pour prendre la succession de l'Indomptable, et mènera brillamment la revanche de son peuple au cours des guerres mandaloriennes, jusqu'à périr sous le sabre de Revan lors de la Bataille de Malachor V qui conclut la guerre.
  • Mandalore le Sauveur : Canderous Ordo, compagnon de Revan pendant sa rédemption, il se joindra à l'Exilée en tant que Mandalore afin de tenter de réunir à nouveau les survivants mandaloriens dispersés depuis la fin des guerres mandaloriennes. Cependant, son titre n'était pas reconnu par tous les Mandaloriens de la galaxie, et il ne dirigeait en fait que le clan loyaliste de Dxun.
  • Mandalore le Bref : Marionnette de l'Empire Sith pendant la Grande Guerre Galactique, il accéda au titre à l'issue d'un championnat entièrement truqué par les agents impériaux et proclama à nouveau l'empire mandalorien, ressuscité pour la première fois depuis la fin des guerres mandaloriennes. Il voua allégeance aux Sith, et mena à leur compte le blocus de la Voie Hydienne afin de faire plier la République, repoussant avec succès les Jedi et les troupes républicaines, pour être finalement mis en échec par une escadrille de contrebandiers.
  • Mandalore l'Innocenté : Ancien concurrent de la Grande Traque, il défia et vainquit son prédécesseur Mandalore le Bref lors d'un duel à mort, à la suite de quoi il dirigea le peuple mandalorien, de la Guerre Froide jusqu'à l'avènement de l'Empire Éternel au cours duquel il périt au combat ; tué par des Skytroopers.
  • Mandalore la Vengeresse : Shae Vizla, mercenaire mandalorienne au service du Second Empire Sith durant la Grande Guerre Galactique, elle accéda au titre après l'Invasion de l'Empire Éternel, elle mena les mandaloriens dans des campagnes victorieuses contre Zakel et s'allia avec l'Alliance Éternelle pour mener sa vendetta.
  • Jaster Mereel : Père adoptif de Jango Fett et dernier Mandalore nommé par son peuple.
  • Jango Fett
  • Pre Vizsla
  • Mandalore le Résurrecteur : Ancien soldat clone de la République s'étant échappé de Kamino dix-huit mois avant la bataille de Géonosis, rejoint Mandalore et devint le chef d'un groupe de mandaloriens traditionalistes.
  • Boba Fett : Devint Mandalore après la chute de l'Empire Galactique.

ApparitionsModifier