Wikia

Wiki Star Wars

Jedi

6 716pages sur
ce wikia
Commentaire0
Cet article parle d'un sujet considéré comme Légendes.
"Depuis plus de mille générations, les chevaliers Jedi étaient les gardiens de la paix et de la justice dans l'Ancienne République"
Obi-Wan Kenobi, Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir

Le mot Jedi désigne les membres d'un ordre d'individus ayant le pouvoir de maîtriser la Force et qui s'en servent pour préserver l'ordre dans la galaxie. L'Ordre des Jedi a été conçu à la fois comme un ordre religieux et guerrier, en 25 700 av.BY sur Tython.

Toutefois, il peut aussi désigner des manipulateurs de la Force sans aucun liens avec l'institution établie sur Coruscant. On peut citer par exemple le cas des Jedi gris, qui n'adhèrent à la vision manichéenne de la Force promue par l'Ordre; les Jedi noirs, souvent des Jedi déchus qui se sont abandonnés au Côté Obscur, et ont de ce fait renié leur appartenance à l'Ordre, et enfin les Jedi verts, établis sur Corellia, et bien qu'affiliés au Côté Lumineux, indépendants de l'Ordre et entièrement dédiés à la seule défense de cette planète.

La dénomination des sensitifs à la Force a toujours fait l'objet d'une guerre sémantique. Suite à la fondation du Temple d'Ossus, les Jedi ont acquis un véritable monopole de l'utilisation de la Force, et leur nom est devenu synonyme de sensitif à la Force, dans la mesure où il n'existait pas d'utilisateur de la Force en dehors de leur congrégation. Par la suite, l'empire Sith a imposé le même diktat avec le mot Sith, ne concevant lui non plus aucune utilisation de la Force hors de son autorité. Le mot Jedi au contraire devient quasiment une insulte dans sa culture.

Par simplicité et du fait du rayonnement de l'Ordre multi-millénaire des Jedi, c'est leur dénomination qui tend à s'imposer pour désigner tout Sensitif entraîné à utiliser les pouvoirs de la Force ; quelle que soit son affiliation réelle.

Les Trois Piliers de l'énergie JediModifier

La ForceModifier

Loupe.png Article détaillé : La Force.
"Mon alliée est La Force. Et elle est de mes alliés la plus puissante. Son énergie nous entoure et nous relie. Nous sommes des êtres illuminés, pas une simple matière brute ! Tu dois sentir La Force autour de toi. Ici ! Entre toi, moi, l'arbre, la roche... Elle est même entre le sol et le vaisseau !"
Yoda à Luke Skywalker, pendant l'entraînement de ce dernier sur Dagobah

La Force est une entité mystérieuse et omniprésente qui donne aux Jedi leurs pouvoirs. Le taux de midichloriens dans le sang détermine la capacité d'un individu à la ressentir. Tous les êtres conscients de la Galaxie en sont pourvus à un degré plus ou moins élevé, au point que la présence de midichloriens dans l'organisme des nouveaux spécimens découverts au fil de l'exploration spatiale est un bon moyen de différencier les espèces intelligentes et animales, ce qui est précieux pour éviter de commettre de regrettables confusions.

Cependant, seule une minorité d'individu détient des taux assez élevés pour l'influencer et la contrôler. On les appelle les Êtres Sensibles ou Sensitifs. Grâce à elle, ces individus peuvent accomplir des exploits inaccessibles au reste des habitants de la Galaxie, tels soulever et déplacer des objets par la pensée, sauter à des hauteurs vertigineuses ou encore prodiguer des soins. Toutefois cette liste n'est pas exhaustive, et au fur à mesure du temps, les Sensitifs organisés au sein de l'Ordre Jedi ont toujours trouvé de nouveaux usages à la Force.

Personne n'est vraiment capable d'appréhender la nature de la Force dans son ensemble. Il y a deux grandes théories qui cohabitent au sein de l'Ordre : la Force Vivante et la Force Unificatrice.

  • La Force Vivante est une vision de la Force comme énergie présente en chacun de nous et aussi partout dans la terre, dans les plantes, les arbres et même dans les sabres lasers. Elle est présente partout, elle sert à tout. Grâce à elle, on pratique la télékinésie, on peut créer des objets comme les sabres lasers, des vaisseaux, tout ce que on peut toucher ou voir à l'œil nu.
  • La Force Unificatrice est une vision qui en fait ce qui unit tout cet univers en un ensemble cohérent et harmonieux, ce qui explique qu'on peut entrevoir l'avenir ou le passé. Elle a créée la vie et l'intelligence. Grâce à la Force, les Jedi peuvent même déformer l'espace et le temps. Ils pourraient même aller dans le passé et dans le futur mais seul l'ancien Grand maître Fae Coven a réussi a faire cet exploit.

La ConnaissanceModifier

La Connaissance est cruciale dans l'apprentissage d'un Jedi. Elle lui permet de mieux connaître la Galaxie afin de mieux mener leur mission. Toute les connaissances des Jedi amassée jusqu'à ce jour est a la bibliothèque du temple.Tout y est, l'histoire, la géographie, les humaines et extraterrestres, la biologie et les sciences et l'histoire des Jedi.

L'auto-disciplineModifier

L'auto-discipline est l'art le plus facile et le plus complexe des arts Jedi. Il faut se concentrer pour la méditation, s'entraîner souvent au sabre laser...autrement dit il faut beaucoup d'entraînement pour arriver à maîtriser les arts du sabre laser et de la méditation.

L'Ordre JediModifier

Loupe.png Article détaillé : Ordre Jedi.

Lorsqu'un enfant est détecté comme un sensitif à la Force, celui-ci est confié au Temple Jedi qui lui fera subir une série de tests, parmi lesquels une analyse de sang pour déterminer son taux de midichloriens, pour déterminer si oui ou non il peut effectivement devenir un Jedi. Si son taux est suffisamment élevé, il devient obligatoirement un apprenti Jedi, et commencera son entraînement au Temple où tout contact avec sa famille sera alors coupé, afin d'éviter tout sentiment d'attachement, source de débordement. A ce stade de l'entraînement, un Maître Jedi peut enseigner à un groupe ou un clan d'apprentis.

Après avoir grandi au seuil de l'adolescence, l'apprenti suffisamment motivé accède au rang de Padawan et son enseignement est alors confié à un professeur, Chevalier ou Maître. Selon le code Jedi, un maître ne peut avoir qu'un seul Padawan à la fois. Plus tard il devra subir une série d'épreuves pour accéder au rang de Chevalier. Le rang suivant dans la hiérarchie Jedi est celui de Maître et seuls les membres les plus dévoués et les plus talentueux de l'ordre peuvent y parvenir.

En revanche, l'apprenti qui ne montre pas les aptitudes ou l'envie de devenir Jedi est réorienté dans la société civile, où l'on tentera de lui trouver profession plus adaptée. Beaucoup travaillaient dans des métiers manuels, tel que l'agriculture ou l'extraction minière, où leurs capacités physiques améliorées étaient des atouts précieux. D'autres préféraient le commerce, où l'usage de la Persuasion de Force était toléré dans une limite raisonnable. En revanche, les métiers de l'armée ou de la politique publique leurs étaient strictement défendus car l'Ordre Jedi préférait conserver le monopole de l'exercice de ces fonctions par des Sensitifs. L'ex-apprenti était tenu de participer à des séances de méditations régulières pour conserver le contrôle de ses émotions, en même temps que des examens psychologiques pour vérifier qu'il restait du bon côté de la Force. Il pouvait aussi être mobilisé en situation de crise, et donc gravitait toujours dans la périphérie de l'Ordre. Une tour entière du Temple était dédiée à la surveillance de leur cas.

Les SithModifier

Loupe.png Article détaillé : Sith.
"Toujours par deux ils vont. Ni plus, ni moins. Le Maître et son apprenti."
Yoda à Mace Windu, pendant la crémation du Maître Jedi Qui-Gon Jinn

Les Sith sont les ennemis jurés des Jedi. Ils sont les héritiers des Jedi déchus exilés au terme du Second Grand Schisme, qui leur ont appris à utiliser exclusivement le Côté Obscur de la Force. Depuis l'avènement de Dark Bane au rang de Seigneur Noir des Sith, ceux-ci ne sont que deux, un Maître et un apprenti, afin d'éviter des conflits internes qui risqueraient de les détruire. En effet, la nature même des Sith veut qu'ils soient toujours à la recherche de plus de pouvoir. Ainsi, si le Maître fait preuve de faiblesse, son apprenti le tue et prend sa place.

Un Sith qualifie de Jedi les utilisateurs de la Force concurrents à son ordre, qu'il s'agisse des Jedi lumineux pour l'Ordre du Temple Jedi ; ou des Jedi noirs, autres adeptes du côtés obscurs que les Sith pourchassent ou utilisent comme pion sacrifiables suivant les circonstances. Dans les deux cas, les Sith les considèrent comme de simples marionnettes de la Force, d'un côté ou de l'autre, tandis qu'ils se voient eux-mêmes comme les seuls capables de réussir à la dompter et s'émanciper des lois de la Nature. Ils ne ressentent donc au mieux qu'un profond mépris envers tous les Jedi.

"Si tu n'es pas avec nous, tu es contre nous."
Dark Vador à Obi-Wan Kenobi avant leur duel sur Mustafar

Dans leur système de pensée, tous les Sensitifs sont considérés de facto comme des acolytes, et n'ont que deux options: rejoindre les Sith ou mourir. A l'instar des Jedi, aucune concurrence n'était tolérée, à ceci près que les Sensitifs inaptes à l'enseignement Sith n'avaient aucune solution de reconversion. Beaucoup d'entre eux se cachaient de ce funeste destin sous le Second Empire, mais les Sorciers Sith débusquaient systématiquement leur aura où qu'ils soient, et envoyaient des Inquisiteurs sur place. Ces derniers les traînaient de force jusqu'aux épreuves de l'Académie Sith, si encore ils étaient d'humeur assez magnanime pour ne pas tuer sur le champ tous ces "lâches" sans grand potentiel.

Les autres "ordres"Modifier

Le seul ordre tiers qu'on peut clairement identifier dans le temps est le Temple des Jedi verts sur Corellia. Indépendants de l'Ordre central de Coruscant, ils se tiennent à l'écart des affaire politiques de la République, et se contentent de défendre exclusivement leur planète de résidence contre les menaces extérieures. Ils sont adeptes du côté lumineux, et pensent que la guerre ne doit être menée que dans un objectif de défense. L'Ordre Jedi entretient des relations cordiales avec eux, même s'il regrette leur posture ultra-pacifiste qui les laissent passifs face à l'assaut de l'Empire Sith pendant la Grande Guerre Galactique.

Les deux autres dénominations ne désignent pas vraiment des ordres concurrents, mais des postures philosophiques. Le terme Jedi est utilisé ici dans une formulation neutre.

  • Les Jedi Noirs, qui sont le plus souvent des Jedi passés du Côté Obscur. Même si certains souhaitent raisonnablement convertir l'Ordre Jedi, la plupart deviennent des mégalomanes qui tentent d'asservir la galaxie et écraser leurs adversaires. Contrairement aux Jedi lumineux, les Jedi noirs ne sont pas vraiment coordonnés et passent presque autant de temps à s’entre-tuer qu'à combattre leurs rivaux du côté lumineux. L'Ordre Jedi les a toujours vaincu lors des trois grands Schismes. En revanche, il a plus de difficultés contre l'Empire Sith, seul régime suffisamment organisé pour lui tenir tête, et qui fut régulièrement ressuscité par des Jedi déchus au cours des millénaires. C'est pourquoi il ne faut pas confondre un Sith avec un Jedi noir: les Sith ont appris à canaliser leurs émotions pour ne pas se laisser emporter par elles.
  • Les Jedi gris, qui sont des Jedi pour la plupart indépendants autant de l'Ordre Jedi que des Sith, même si certains demeurent tolérés. C'est notamment le cas de Qui-Gon Jinn, qui était l'un des rares à défendre une théorie de la Force alternative à celle de la doctrine Jedi, et qui n'hésitait jamais à braver les avis du Conseil Jedi. Certains l'appliquent aussi à Mace Windu, à cause de son utilisation de la technique Vaapad, qui le rapprochait du côté obscur. Réciproquement, Dark Traya a changé d'opinion sur la doctrine Sith au profit d'une vision plus nuancée, et a même tenté d'anéantir l'ambivalence de la Force sur Malachor V. Ces Jedi pensent qu'il est licite d'utiliser autant le côté obscur que lumineux suivant les circonstances, et qu'il faut faire preuve de discernement et d'esprit critique sans se laisser embrigader par une doctrine d'un côté ou de l'autre.

Sort après la mortModifier

Quand un Jedi meurt, son corps est traditionnellement incinéré lors d'un bûcher funéraire. Parmi les Jedi notables ayant été incinérés peuvent être cités Qui-Gon Jinn ou encore Anakin Skywalker. Toutefois, il doit être noté qu'un Jedi suffisamment puissant peut parvenir à garder son identité et son esprit même après avoir rejoint les courants de la Force, lui permettant de guider des individus qui eux, sont toujours en vie. Dans ce cas le corps du défunt est censé se volatiliser immédiatement après sa mort. Cependant, il apparaît une contradiction dans la saga: si ce fut le cas pour Obi-Wan Kenobi et Yoda; les corps d'Anakin Skywalker et Qui-Gon Jinn sont demeurés tel quels, et ont été incinérés. En dépit de cela, Qui-gon était en mesure de parler à son ancien apprenti et à Yoda à travers la Force, tandis que le fantôme d'Anakin apparaît à la fin de l'épisode VI, sous la forme précédant sa chute.

Mais à l'instar des Jedi, les Sith peuvent survivre à travers la Force; mais cet exploit tient moins à leur sagesse qu'à leur égo surdimensionné et leur affinité avec le côté obscur. Et contrairement aux Jedi, ces fantômes ne font que tourmenter les vivants qui pénètrent leurs tombeaux. On peut toutefois citer trois grands fantômes Sith qui ont continué à enseigner la maîtrise du côté obscur après leur mort: Naga Sadow, Freedon Nadd et Exar Kun, chacun finissant par se débarrasser du précédent pour régner sans partage sur les Sith.

La lutte entre les deux côtés de la Force perdure même au-delà de la mort.

En coulissesModifier

Le mot se prononce djédaille, quoique certaines espèces (surtout les Yuuzhan Vong) prononcent djideille. Il est invariable et prend toujours une majuscule, même quand il est employé comme adjectif (« la doctrine Jedi »).

Le mot « Jedi » viendrait du japonais « jidaigeki » (films dont l'action se passe à l'époque médiévale japonaise). Compte tenu des nombreux emprunts de George Lucas au sanskrit pour les noms de ses personnages (Yoda par exemple), une autre hypothèse soutient que Jedi viendrait du terme « Jethi » [1], nom d'une famille de brahamnes qui auraient reçu leurs techniques martiales (lutte et vajramushti [2]) de la divinité Krishna. Jediisme est le nom de la religion Jedi en cours d'organisation, avec des membres principalement aux États-Unis et Royaume-Uni.

Voir aussiModifier