Fandom

Wiki Star Wars

Grande Guerre de l'Hyperespace

8 050pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

La Grande Guerre de l'Hyperespace commença alors que la République connaissait depuis près de 2 000 ans la paix et la croissance tandis qu'elle consolidait son territoire.

L'Empire Sith, quant à lui, arrivait au terme de son "adolescence", qui avait duré des siècles. Inconnus de la République, les Sith avaient conquis tous les systèmes stellaires voisins de Korriban et cherchaient à présent de nouvelles opportunités de croissance. A cette époque, une violente lutte pour le pouvoir avait éclaté après la mort du précédent chef Sith, l'illustre Tulak Hord. Parmi les prétendants se trouvait le Seigneur Sith Naga Sadow.

Coup de chance ou coup du destin, c'est à cette même période que deux explorateurs de la République tombèrent sur Korriban. Naga Sadow y vit là une occasion pour prendre l'avantage politique.

Les explorateurs étaient considérés comme d'étrange aliens d'apparence humaine, ce qui en surprenait beaucoup car c'était l'apparence des premiers seigneurs noirs qui avaient débarqué 1 900 ans plus tôt. Ils furent emprisonnés par mesure de précaution, mais Naga Sadow organisa une attaque pour libérer un des explorateurs et laissa des indices suggérant que c'était une opération militaire de la République.

Profitant de la crainte généralisée d'une invasion imminente par ces dangereux envahisseurs, Naga Sadow appela les Sith à s'unir derrière lui pour une attaque préventive contre leurs ennemis nouvellement découverts. Impatient de se battre, le peuple désigna ainsi Naga Sadow comme son nouveau chef.

Sa première décision fut de lancer un assaut violent contre la République. Grâce à la carte de navigation des explorateurs, l'armée Sith attaqua sur plusieurs fronts stratégiques, notamment Coruscant elle-même. Naga Sadow commandait toutes ses forces depuis une sphère de méditation suspendue au-dessus d'une étoile géante dont il tirait l'énergie nécessaire pour cela. Ce premier assaut eut raison des défenses de la République prises au dépourvu. Malgré leur avancement technologique, leur organisation et l'importance de leurs bataillons, les Républicains étaient dépassés par le degré de sauvagerie avec lequel ces créatures se battaient. Mais pire que tout, chacun de ces ennemis était un utilisateur de la Force, qui déployait toute la puissance du côté obscur avec sa rage; et tous étaient exaltés et coordonnés par la technique de méditation de combat utilisée par leur chef, à l'arrière. Seuls les Jedi purent tenir le front à certains endroits, mais le rapport de force numérique leur était largement défavorable.

La victoire de l'Empire Sith était pratiquement assurée; mais comme cela arrive souvent, le côté obscur se retourna contre lui-même : Naga Sadow fut trahi par son apprenti. Malgré la défaite de ce dernier, leur duel avait réussi à interrompre la méditation de combat suffisamment longtemps pour permettre à la République de changer le cours de la guerre. Les Sith étaient perdus sans le soutien de leur chef et les forces de la République repoussèrent les envahisseurs aux portes de la sphère de méditation de Naga Sadow. Comprenant que la défaite était proche, le seigneur Sith abandonna ses forces et déclencha une réaction en chaîne afin de détruire l'étoile voisine et tout ce qui était à proximité, ce qui lui offrit un répit. Le seigneur Sith partit ensuite se réfugier sur Korriban, mais il eut la surprise d'y découvrir une opposition accrue à son règne. Le retournement de la guerre avait causé beaucoup de morts et de prisonniers, l'effet de surprise était passé et la République avait l'avantage grâce aux vastes ressources de son immense territoire. Beaucoup accusèrent Naga Sadow de porter l'entièreté de la responsabilité de cette défaite, ce qui n'était pas faux, mais le seigneur Sith ne comptait pas se laisser destituer facilement. Une guerre civile éclata, réduisant ce qu'il restait des armées déjà affaiblies de l'Empire Sith. Naga Sadow vainquit les putschistes, mais les Sith étaient sans défense quand la flotte de la République débarqua peu après. Tandis que la flotte anéantissait ce qu'il restait de l'armée Sith, Naga Sadow prit de nouveau la fuite et s'exila définitivement sur Yavin IV. L'on entendit plus parler de lui pendant des millénaires.

C'est à ce moment-là que la République fit ce qui apparaît maintenant comme une erreur tragique. Les Sith ne représentaient à ce moment plus aucune menace pour la République, mais le chancelier suprême n'était pas satisfait. L'armée de la République et les Jedi n'avait pas manqué de constater l'aptitude naturelle des Siths à maîtriser la Force, notamment le côté obscur. Or, l'Ordre Jedi adhère majoritairement à la théorie de la Force Unifiée, qui postule notamment que les côtés lumineux et obscurs de la Force existent de façon distincte dans l'équilibre de l'Univers. Or, face au cas particulier de la race Sith , l'Ordre Jedi pensa qu'il se trouvait devant une singularité du côté obscur, une anomalie cosmologique. A l'époque, ils étaient convaincus que l'espèce Sith n'était pas simplement sensible à la Force, mais plus précisément au côté obscur de la Force; ignorant que l'Empire Sith n'était que l'héritage des Jedi noirs vaincus et exilés au terme du Second Grand Schisme. Sur la base de ce postulat erroné, les Jedi jugèrent que l'espèce Sith représentait une trop grande menace pour être laissée vivante en l'état. Une conversion à la Lumière paraissait irréaliste et trop périlleuse à cette échelle, et l'exil ou le confinement de la population n'aurait fait que déplacer le problème. Les Jedi savaient qu'on ne pouvait pas raisonner ou parlementer avec des adeptes du côté obscur, et ils ne voulaient pas répéter la même erreur qu'à la fin du Second Grand Schisme. Toute la galaxie se souvenait encore des exactions des Jedi Noirs lors des cent ans de Ténèbres, 2 000 ans plus tôt, et la courte et dévastatrice offensive récente laissait présager de leur capacité de nuisance. La seule solution définitive, à court terme, était donc l'éradication totale.

Les forces de la République furent envoyés sur Korriban et d'autres planètes Sith afin de s'assurer qu'il ne resterait plus rien de l'Empire Sith. Tous les habitants furent exécutés méthodiquement, leurs villes rasées, chaque vestige de leur culture anéantie. Un groupe de Jedi pénétra dans l'académie de Korriban et y massacra tous les jusqu'au-boutistes qui s'y étaient retranchés.

C'est ce crime de guerre qui conduisit les Sith survivants à s'enfuir dans l'espace intersidéral avec le nouveau Seigneur Sith qui avait pris la place de Naga Sadow : Vitiate ... le Seigneur Sith qu'ils appelleront "Empereur Immortel" pendant plus d'un millénaire. Au terme de 20 ans d'errance dans le vide sidéral, ils atterrirent et commencèrent à reconstruire leur civilisation Dromund Kaas. Le souvenir du massacre alimenta continuellement leur soif de haine envers la République par la suite, et c'est la raison pour laquelle ils revinrent se venger treize siècles plus tard lors de la Grande Guerre Galactique, au cours de laquelle ils purent à leur tour ravager le temple Jedi.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard