Fandom

Wiki Star Wars

Empire Galactique

< Empire Galactique

9 656pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
Cliquer ici pour voir la version Canon de ce sujet.  Cet article couvre la version Légendes de ce sujet. 
"Nous sommes un Empire gouverné par une majorité ! Un Empire gouverné par une Nouvelle Constitution ! Un Empire de lois, pas de politiciens ! Un Empire consacré à la préservation d'une société juste. D'une société sûre, où la sûreté, la sécurité de tous sera assurée ! Nous sommes un Empire conçu pour durer dix mille ans !"
Palpatine[src]
L'Empire Galactique, aussi connu sous les noms d'Ordre Nouveau, d'Ancien Empire, de Premier Empire Galactique ou simplement d'Empire était le gouvernement galactique instauré par le Chancelier Suprême Palpatine pour remplacer la République Galactique en 19 av.BY et prendre le pouvoir au nom des Sith.

La République, ayant existé pendant presque 25 000 ans, s'éteint suite à une période politiquement tourmentée et une guerre dévastatrice. Après la défaite du général Grievous à la bataille d'Utapau, et suite à l'assassinat des leaders de la Confédération des systèmes indépendants sur Mustafar par Dark Vador, Palpatine lança la Purge de l'Ordre Jedi, se proclamant Empereur de la Galaxie et transformant la République en premier Empire Galactique.

HistoireModifier

OrigineModifier

On peut faire remonter la naissance de l'Empire au complot du sénateur Palpatine de Naboo qui n'était autre que le seigneur Sith Dark Sidious. Utilisant la Fédération du Commerce pour instaurer un blocus sur Naboo, il manipula la crise ainsi que la reine Amidala, il parvint à faire voter une motion de censure à l'encontre du chancelier suprême Finis Valorum et à se faire élire à sa place. Quand Dark Maul fut tué par Obi-Wan Kenobi, Sidious prit le comte Dooku, un ancien Jedi comme nouvel apprenti. Celui-ci se joignit au Vice-roi Nute Gunray et à sa Fédération du Commerce ainsi que d'autres organisation pour former la Confédération des Systèmes Indépendants. Ce groupe, appelé les Séparatistes, déclencha une guerre contre la République galactique qu'on nomma Guerre des Clones en référence aux soldats clones servants pour la République.

84PalpatineSpeechFinal.jpg

L'Empereur Palpatine annonce l'Ordre Nouveau.

Palpatine était un dirigeant efficace et compétent qui mit rapidement un terme à la corruption du sénat ; ses pouvoirs furent grandement accrus pendant la Guerre des clones grâce au Sénat qui lui accordait volontairement de plus en plus de prérogatives dans le cadre de l'état d'urgence. Finalement, le sénat perdit quasiment tout son pouvoir et devint une chambre d'enregistrement des lois voulues par Palpatine. Le sénat gardait cependant un pouvoir au moins symbolique ; le chancelier s'abritait derrière la pompe de la vénérable institution et choisissait de plaire au sénat, mais son pouvoir était véritablement dans son contrôle sur des centaines de sénateurs qu'il avait corrompu. À la fin de la guerre, Anakin Skywalker découvrit que Palpatine était un seigneur Sith et le dénonça au Conseil Jedi en la personne du maître Jedi Mace Windu ; celui-ci mena un groupe de Jedi qui tenta d'arrêter le chancelier. Après un bref duel et la mort des compagnons de Windu, Palpatine était vaincu, du moins en apparence. Skywalker arriva à ce moment et exigea de Windu qu'il ne tue pas le seigneur Sith. Profondément troublé et croyant que cela sauverait sa femme, le jeune Skywalker donna l'occasion à Palpatine de tuer le Jedi puis devint son nouvel apprenti sous le nom de Dark Vador. Sidious ordonna alors l'exécution de l'Ordre 66 qui marqua le début de la Grande purge et la mort de milliers de Jedi ; il commandita ensuite le meurtre du Vice-roi Gunray et des autres leaders séparatistes par Vador sur Mustafar, mettant ainsi un terme à la Guerre des clones. Sur de son pouvoir et de sa situation, Palpatine utilisa la fausse rébellion Jedi pour justifier sa Déclaration de l'Ordre nouveau et s'auto-déclarer empereur en 19 av.BY.

De nombreux sujets de ce nouvel empire supportaient avec enthousiasme la vision dépeinte dans cette déclaration, principalement à cause de la violence qui avait ravagée la galaxie pendant si longtemps. Des sénateurs supportaient eux aussi ouvertement le pouvoir, tandis que d'autres étaient plus prudents, optant pour une position de spectateur et attendant de voir comment le nouveau gouvernement gérerait l'état. Ce dernier promettait de remplacer la fragilité par la force, le chaos par l'ordre et l'indécision par l'assurance. Par rétrospective, on peut affirmer que la fondation de l'Empire avait déjà eu lieu pendant les années de pouvoir du chancelier, toutes les menaces éventuelles avaient été écartées, c'est pourquoi la transition entre la République et l'Empire fut relativement douce.

Il est important de souligner le fait que tous les sénateurs n'étaient pas d'accord avec ce qu'il se passait. La Pétition des 2000 tenta de présenter leurs inquiétudes à Palpatine. La délégation des 2000 était menée par Bail Organa, Mon Mothma et Padmé Amidala. Le rejet de ce manifeste par Palpatine fut une des raisons qui poussa Organa et Mothma à fonder l'Alliance Rebelle.

ImpérialisationModifier

"J'ai apporté la paix, la liberté, la justice, et la sécurité à mon nouvel Empire !"
―Dark Vador[src]
Suite à l'instauration de l'Empire, toutes les institutions de l'Ancienne République furent soit démantelées soit transformées et méconnaissables. Le culte de l'Empereur conduisit à insérer l'adjectif impérial dans tous les noms, en une nuit de nombreuses entités furent renommées :

Au fil des mois, d'autres modifications survinrent :

Rapidement, il n'y eut plus de noms rappelant aux citoyens qu'ils avaient fait partie d'une république.

Pendant les premières années de l'Empire, la galaxie assista à la construction de la plus grande puissance militaire de l'histoire. Un conseil de Moff fut établi pour gouverner plus efficacement les secteurs et régions de l'Empire. La politique de l'administration de Palpatine était largement soutenue par la population.

Les heures sombresModifier

"Il nous faut faire très vite. Les Jedi sont impitoyables. Si on ne les élimine pas jusqu'au dernier, ce sera la guerre civile pour l'éternité."
―Palpatine[src]
SidEmp.png

L'empereur Palpatine, maître de la galaxie.

Au fur et à mesure, Palpatine consolida son pouvoir en lançant des purges contre ses opposants, particulièrement les officiers de l'ancienne république qu'il n'avait pu acquérir à sa cause. La première purge de la marine impériale intervint seulement deux semaines après l'instauration de l'Empire.

L'Empereur voyait les respectés Caamasis comme une menace contre son Ordre nouveau il ordonna donc la dévastation de leur planète Caamas. Un groupe d'espions Bothans sabotèrent les générateurs de bouclier de la planète, la rendant vulnérable au bombardement orbital de l'Empire. Ce qui était jusque là un monde splendide était réduit à l'était de friche empoisonnée. Les paisibles Caamasi furent dispersés dans la galaxie. En 18 av.BY, l'Empereur construisit l'immense super-arme Oeil de Palpatine dans le but de détruire l'enclave Jedi de Belsavis. Heureusement, deux chevaliers Jedi réussirent à saboter la station et les Jedi sur Belvasis purent s'enfuir.

A peu près au même moment, un groupe de personnes protestèrent conte la tyrannie de l'Empire sur la planète Ghorman dans le secteur Sern. Le vaisseau-amiral de Wilhuff Tarkin était bloqué par ces pacifistes refusant d'évacuer la plate-forme d'atterrissage. Avec l'autorisation implicite de Palpatine, Tarkin atterrit tout de même, blessant et tuant de nombreux protestataires. Cet événement sera connu comme le Massacre de Ghorman ; l'Alliance pour la restauration de la République sera fondée peu après.

Beaucoup de Jedi combattirent le régime de Palpatine. Olee Starstone, Roan Shrine et un groupe de survivants de l'Ordre 66 tentèrent sans succès de reformer le Conseil Jedi. Le groupe s'enfuit sur Kashyyyk pour découvrir s'il y avait d'autres survivants, mais l'Empire lança une vaste opération d'invasion sur la planète. Dark Vador tua Roan Shryne et plusieurs Jedi. Pendant ce temps, Ferus Olin et ses amis, dont Maître Fy-Tor-Ana, semaient le chaos sur de nombreux mondes contrôlés par l'Empire, dont la rébellion sur Bellassa, les deux attaques du Temple Jedi sur Coruscant et la destruction d'une garnison et d'un entrepôt de munitions sur Naboo. D'autre part, sur Kessel, un groupe de Jedi mené par Maître Tsui Choi et le chevalier Jedi Bultar Swan tendirent un piège à Dark Vador afin de l'éliminer. Malheureusement une tactique et une planification déplorable firent échouer le plan et ils périrent jusqu'au dernier, parvenant seulement à endommager la combinaison de Vador.

Une année après la bataille de Yavin, l'Empereur et Vador furent la cible d'une tentative de coup d'état fomenté par un groupe d'officiers impériaux menés par le Grand Moff Trachta. Ce dernier voyait les Sith comme archaïques et pensait que l'Empire ne devrait pas être dirigé par eux. Ils prévoyaient d'utiliser un groupe de Stormtroopers altérés pour n'être loyaux qu'à eux pour éliminer les Seigneurs Sith. Leur projet échoua à cause de mésentente entre les conspirateurs.

Résistance à l'ordre ImpérialModifier

Banner of the Galactic Empire (SWG).svg

Bannière de l'Empire Galactique.

Quand la véritable nature de l'Empire devint évidente, trois des sénateurs les plus influents, Bail Organa d'Alderaan, Garm Bel Iblis de Corellia et Mon Mothma de Chandrila, se rencontrèrent en secret et signèrent le Traité Corellien. Cela fonda officiellement l'Alliance Rebelle, plus connue sous le nom d'Alliance rebelle. Cependant, Palpatine profita de cette menace pour adopter la Doctrine Tarkin prônant le contrôle par la peur plutôt que par la force. Peu après la bataille de Yavin, Palpatine déclara l'état d'urgence et dissout le sénat impérial. C'est ainsi que fut annihilée la dernière institution représentant les valeurs et les idéaux de la République.

Un des éléments principal de l'application de la Doctrine devait être l'Étoile Noire, une station de combat de la taille d'une lune avec assez de puissance de feu pour détruire une planète d'un seul tir de super-laser. Bien que de nombreux mondes pouvaient se payer l'installation de défenses planétaires capables de résister à n'importe quelle attaque conventionnelle, aucune ne pouvait se défendre face à une telle arme. La station fut détruite lors de la bataille de Yavin, qui marqua la première victoire en combat spatial de l'Alliance.

L'objectif de l'Alliance fut atteint quand Palpatine et Dark Vador périrent dans la destruction de la Seconde Étoile de la Mort à la suite de la bataille d'Endor.

Morcellement et règne des seigneurs de guerreModifier

L'Empire était cependant trop grand pour qu'une seule défaite le terrasse ; pendant les dix années suivantes, les rebelles (réorganisés en Alliance Rebelle puis en Nouvelle République) combattirent pour libérer la galaxie des anciens impériaux devenus seigneurs de guerre ou se positionnant comme loyalistes tels que Thrawn et Ysanne Isard.

Même avant la mort de Palpatine en 4 ap.BY, des signes de dissension firent leur apparition. La trahison du Moff Kalast fut le premier, bientôt suivi par celle, plus sérieuse, de l'Amiral Harkov et culmina avec la tentative de coup d'état du Grand Amiral Demetrius Zaarin. Celui-ci parvient en effet à capturer l'Empereur Palpatine alors sur son vaisseau amiral, mais l'amiral Thrawn déjoua plus tard ce complot.

Immédiatement après la défaite impériale à la bataille d'Endor, le Grand Vizir Sate Pestage pris le contrôle de l'Empire. Il ne put maintenir la cohésion de l'Empire, ne possédant pas le charisme, la maîtrise de la Force et la présence terrifiante de l'Empereur ou de Dark Vador. L'amiral Harssk fut le premier dignitaire impérial à se déclarer seigneur de guerre et à créer son propre empire, mais il ne fut certainement pas le dernier. On comptera parmi ces sécessionnistes les amiraux Teradoc et Zsinj ainsi que le général Delvardu, mais cette liste est loin d'être exhaustive.

Pestage ne réussit à conserver le trône que durant les six mois suivant la défaite d'Endor avant d'être déposé par le Conseil dirigeant impérial, composé de trois Tribunes. Le Conseil était cependant manipulé par la directrice des Renseignements Impériaux, Ysanne Isard et son pouvoir fut annihilé suite à l'exécution successive de ses membres par Isard.

Ysanne Isard conserva le pouvoir sur l'Empire, repoussant les seigneurs de guerre, mais aussi Trioculus et le faux Kadann qui revendiquaient le trône pendant trois ans avant de perdre le contrôle du Centre impérial. Perdant sa haute main sur l'Empire, elle ordonna à ses scientifiques de développer un virus s'attaquant uniquement les races non-humaines et le dissémina sur Coruscant. Quand la planète fut attaquée par les rebelles, ils contractèrent la maladie qui sema le chaos au sein du nouveau régime. Suite à la perte de la capitale, l'Empire se morcella plus encore et bientôt la seule menace impériale perçue dans la galaxie était le Seigneur Zsinj. Isard parvint à échapper à la mort et mis en place son propre petit royaume.

Les vestiges de l'Empire se retrouvèrent pour la première fois aux côté de la Nouvelle République : les deux gouvernements voyaient Zsinj comme la menace principale. Celui-ci devint leur cible commune, mais il fallut que l'amiral Teren Rogriss s'associe au général Solo pour le vaincre.

Cette alliance temporaire prit rapidement fin et de nouveaux conflits firent irruption entre les deux parties quant au partage du domaine de Zsinj. Cependant c'est la Nouvelle République qui eut le dessus, infligeant défaites sur défaites à l'Empire et gagnant la plupart des engagements jusqu'à l'humiliation finale de la prise de Kuat, le monde produisant les terrifiants vaisseaux symboles de l'Empire galactique.

Résurgence de l'EmpireModifier

ThrawnLegends.jpg

Le Grand Amiral Thrawn.

Cette série de défaites continua jusqu'au retour du Grand Amiral Thrawn, un génie militaire et le seul non-humain à avoir gravi les rangs militaires de la Marine impériale et le dernier Grand Amiral. La campagne de Thrawn permit de reconquérir presque la moitié de la galaxie au nom de l'Empire ; malheureusement l'amiral fut assassiné par son propre garde du corps. Le capitaine Pellaeon, second de Thrawn, choisit d'ordonner la retraite.

La Nouvelle République en profita immédiatement pour agir contre tout retour de la menace impériale en attaquant les seigneurs de guerre restant. Sous le prétexte de poursuivre les impériaux coupables de crimes de guerre, la République attaqua le Prince-amiral Delak Krennel. Malgré sa nouvelle alliance avec un clone d'Ysanne Isard et la machination de la vraie Isard pour récupérer son Super destroyer stellaire, la Nouvelle République fut victorieuse de Krennel et pressa son avantage encore plus, laissant peu de protection pour les mondes du Noyau.

En 10 ap.BY, les divers seigneurs de guerre impériaux, encouragés par la réussite du Grand Amiral Thrawn se mirent d'accord et s'organisèrent en un Conseil dirigeant impérial puis attaquèrent le noyau galactique. La République ne faisait pas le poids face à la puissance militaire de l'Empire réunifié et après une courte et décisive campagne celui-ci put reprendre le Centre impérial lors de la Quatrième bataille de Coruscant.

Cependant, avant la reconquête de Coruscant, le Conseil décida d'élire un nouvel Empereur Galactique. Cela renouvela les tensions entre les différents amiraux, généraux et Moffs et un conflit armé éclata sur la planète. Ces batailles détruisit une bonne partie de la capitale et ne cessa que plusieurs mois après.

Le retour de PalpatineModifier

Emperorreborn.jpg

Le retour de Palpatine.

Alors qu'il semblait que l'Empire était définitivement vaincu et que la République était enfin proche de la victoire, quelqu'un se proclama empereur ; ce n'était pas un nouvel usurpateur, cette fois, mais bien Palpatine ressuscité. L'esprit du despote avait en effet survécu à la destruction de son enveloppe charnelle et revenait dans des corps clonés prévus à cet effet. Il procéda à la reconquête de son Empire et six années plus tard il avait retrouvé assez de puissance pour défier la Nouvelle République. Bien que la plupart des soldats du rang et officiers subalternes retournèrent au service de Palpatine, peu des seigneurs de guerre firent de même et beaucoup fuirent pour se préserver. L'Empereur regroupa ses forces au sein d'une nouvelle armée dont le quartier général était la planète Byss dans le Noyau Profond. Il mena alors une offensive majeure contre la Nouvelle République. Face à une force bien supérieure, comprenant de nombreuses super-armes, le gouvernement dut battre en retraite. Finalement la campagne se solda par la mort de l'Empereur pendant la bataille d'Onderon grâce au chevalier Jedi Luke Skywalker.

Réorganisation en Vestiges de l'EmpireModifier

Loupe.png Article détaillé : Vestiges de l'Empire.
Grand Admiral Pellaeon.jpg

Gilad Pellaeon, le vétéran de l'Empire.

Suite à l'échec désastreux de la campagne menée par Palpatine, l'Empire sombra à nouveau dans le chaos et de le désordre. Des dignitaires de haut rangs et des commandants militaires rassemblèrent leurs propres forces et se retirèrent dans le Noyau profond, établissant leurs zones de pouvoirs et se combattant les uns les autres pour le contrôle de ce qu'il restait. Ces seigneurs de guerre étaient encore plus concentés sur leurs propres intérêts que ceux des années post-Endor et gaspillèrent des ressources précieuses pour renforcer leurs positions. Le Conseil dirigeant impérial essaya de s'imposer en leader, mais il fut renversé par Xandel Carivus, qui se déclara empereur.

Le règne de Carivus dura à peine quelques heures, jusqu'à l'arrivée du baron d'Asta, de Kir Kanos et du Super Destroyer Stellaire Lusankya de la Nouvelle République à Ord Cantrell. Kanos exécuta Carivus, la République captura les Conseillers retenus prisonniers et les d'Asta renièrent l'Empire.

Bien que les officiers et administrateurs impériaux étaient encore les seules autorités dans de grandes zones du Noyau profond et de la Bordure Extérieure, il n'y avait plus d'institution représentative, c'est pour la Nouvelle République put affirmer que l'Empire avait cessé d'exister en tant qu'État.

Cette mort n'était que temporaire ; peu après, l'amirale Natasi Daala rassembla treize des seigneurs de guerre les plus puissants et les exécuta, unifiant leurs forces militaires sous la bannière de l'Empire. Ce nouvel empire, qu'on appellera les Vestiges de l'Empire se vit rapidement infliger sa première défaite au dessus de Yavin IV et Daala céda les rênes du pouvoir à Gilad Pellaeon.

Les années suivantes ne virent qu'une série de défaites pour les Vestiges, forcés de se réfugier dans huit secteurs de la Bordure extérieure. Sentant l’anéantissement total proche, Pellaeon comprit qu'il devait faire la paix. Cet accord de paix avec la République ne fut entaché par aucun accrochage jusqu'au déclenchement de la Guerre des Yuuzhan Vong, où les Vestiges de l'Empire s'allièrent à la Nouvelle République puis au régime lui succédant, l'Alliance Galactique.

Retour au pouvoirModifier

Fel Real 2.jpg

L'empereur Roan Fel.

De 43 ap.BY à 130 ap.BY, les Vestiges de l'Empire gagnèrent peu à peu du terrain dans la galaxie ; c'est durant cette période que l'Alliance galactique lança le Projet Ossus, une expérience de terraformation utilisant la technologie Yuuzhan Vong. Les premiers résultats furent très encourageants, mais le plan fut saboté et l'expérience causa la poussée d'excroissances sur la peau des habitants.

Cela rendit furieux les Vestiges de l'Empire qui déclarèrent la guerre à l'Alliance en invoquant le traité d'Anaxes. Finalement les Vestiges reprirent le contrôle de Coruscant et du reste de la galaxie puis se proclamèrent à nouveau « Empire galactique » ; il était alors dirigé par des empereurs de la dynastie Fel. Dark Krayt, leader du Nouvel Ordre Sith prit le contrôle de l'Empire et usurpa le titre d'Empereur galactique.

Gouvernement et politiqueModifier

L'Empire était dirigé d'une main de fer par Palpatine, avec Sate Pestage comme grand vizir et Dark Vador comme Commandant Suprême de la Marine impériale et exécuteur militaire. Le régime impérial était totalitaire, il n'y avait donc que peu voire aucune liberté d'expression et les dissidents étaient sévèrement punis.

L'Empire galactique était en fait plus décentralisé que l'Ancienne République. Les systèmes étaient groupés en secteurs et les secteurs en sur-secteurs ; ceux-ci étaient contrôlés par des Moffs et des Grands Moffs qui exerçaient le pouvoir dans les différentes régions de la galaxie. Cela contrastait avec la structure de la République qui se basait sur des sénateurs représentant leurs secteurs respectifs et élus pas le peuple. Les planètes de l'Empire n'avaient plus d'influence sur le gouvernement et étaient contrôlées par la menace de la force.

Pouvoir exécutifModifier

Crimson-guard.jpg

L'Empereur Palpatine et Dark Vador avec plusieurs gardes royaux de l'Empereur au garde-à-vous sur la Seconde Étoile de la Mort.

Si Palpatine était l'Empereur, le pouvoir exécutif était tenu par le Conseil de direction impérial, un groupe de conseillers impériaux qui géraient l'Empire au jour le jour et appliquaient la volonté de de Palpatine. Au niveau inférieur, le véritable pouvoir était détenu par les Grands Moffs, tel que Wilhuff Tarkin et par les gouverneurs régionaux qui obtinrent finalement un contrôle total de leurs régions.

Cet exercice du pouvoir était soutenu par la pratique du terrorisme d'état prônée par la Doctrine Tarkin du nom du Grand Moff. La Doctrine usait de la peur de la puissance militaire et policière plutôt que l'utilisation de la force en elle-même pour contrôler les dissidents. La justification de cette doctrine était le coût excessif et la difficulté de l'usage de la terreur sous la forme de milliard de soldats et vaisseaux spatiaux pour maintenir l'ordre. L'Armée Impériale était l'instrument de cette doctrine, formée de Stormtroopers et d'une large flotte de vaisseaux de guerre intimidants tels que les Destroyers Stellaires ainsi que d'armes comme les TB-TT ; tous avaient autant pour but d'inspirer la peur autant que de vaincre l'ennemi. La Doctrine atteint son apogée avec la construction de la seconde Étoile de la Mort, la station de combat capable de détruire une planète.

Pouvoir législatifModifier

À la formation de l'Empire galactique, le sénat galactique fut réorganisé en Sénat Impérial. Au contraire du précédent, le sénat impérial ne détenait que le pouvoir législatif et plus le pouvoir exécutif mais même le pouvoir qu'il détenait était limité par l'Empereur et la Constitution du Sénat. Le sénat pouvait conseiller l'Empereur et travailler sur le budget de l'Empire, cependant l'Empereur avait à la fois un droit de véto et pouvait introduire des lois de plus il pouvait convoquer et dissoudre le sénat. Ainsi le sénat impérial était complètement impuissant et fut finalement dissout par l'Empereur Palpatine pour éliminer la dernière limite constitutionnelle à son pouvoir.

Le pouvoir législatif fut ensuite assumé par divers conseils, la plupart du temps composés de Moffs : le Comité central des Grands Moffs, le Conseil de direction Impérial et finalement, le Conseil des Moffs.

Pouvoir judiciaireModifier

En constatant le regroupement des pouvoirs de l'État au sein de l'exécutif sous l'Empire, on peut supposer que la Cour suprême et les cours régionales furent dissoutes, probablement avant la dissolution du sénat en 0 av.BY. À la place, le système judiciaire impériale était dirigé par des procureurs de justice ; ils étaient chargés de mener les procès des prisonniers politiques et de les condamner sur les différents mondes

Autres organisations ImpérialesModifier

Pour renforcer son pouvoir, Palpatine créa plusieurs organisations loyales à lui seul. Les plus importantes furent le COMPORN, le Bureau de Sécurité Impériale (BSI) et les adeptes du côté obscur. Il employa aussi les Mains de l'Empereur, des assassins dévoués qui répondaient à ses ordres. Une des Mains les plus notables fut Mara Jade.

Palpatine permit à ces organisations et à leurs leaders d'amasser du pouvoir par elles-mêmes. L'Empereur encourageait cette pratique en donnant souvent des responsabilités concurrentes. Cela rendait l'administration impériale moins efficace, mais servait Palpatine en lui assurant d'être l'unique source de pouvoir politique dans l'Empire.

ÉconomieModifier

L'Empire galactique avait un système économique très complexe et divers. Suite à la Guerre des clones, l'Empire entama un processus de stabilisation et de croissance de l'économie. Bien que la période impériale vue une augmentation importante du contrôle et de la centralisation, cela eut peu d'effet sur l'économie galactique comme l'atteste l'absence d'inflation.

L'impérialisation de la Fédération du Commerce créa un vide bien vite comblé par les contrebandiers pour répondre à la demande de transport de biens. Ces contrebandiers prospérèrent sous l'Empire en tant qu'indépendants ou à l'intérieur d'organisations plus importantes comme celles de Jorj Car'das, Quelev Tapper, Talon Karrde ou Booster Terrik.

Après le morcellement de l'Empire à la suite de la bataille d'Endor, de nombreuses devises apparurent et les taux de change fluctuèrent. C'est l'immense fortune de la planète Muunilinst qui maintenait le crédit.

Société et cultureModifier

La culture de l'Empire galactique peut être qualifiée de minimaliste voire ascétique. Cette esthétique était promue dans tout l'Empire par la Coalition pour le progrès, une branche du COMPORN.

Arts et médiaModifier

Le rôle des arts et des média sous l'Empire galactique était surtout pédagogique : la culture était un instrument permettant d'inculquer l'idéologie de l'Ordre nouveau. Pendant sa courte existence, l'Empire ne fut pas particulièrement brutal quant à l'éradication de l'art car il visait principalement la domination politique et militaire. Malgré tout, les pressions de l'Ordre nouveau laissèrent leurs marques sur l'art de la période impériale.

Les holofilms étaient un nouveau moyen d'expression pour la politique. Un holofilm intitulé Gagne ou meurt décrivait l'héroïsme d'un enfant qui supportait avec ardeur l'Ordre nouveau malgré l'opposition de ses parents. Impérial Holovision, un conglomérat de média qui fut l'outil de propagande de l'Empire le plus puissant.

Le sport officiel de l'Empire était le Wegsphere, un jeu inventé par le COMPORN qui peut être considéré comme un de ses plus grands succès.

ReligionModifier

Sous l'Empire, le anti-Jediisme est une politique d'État, ce qui implique que la croyance en la Force est découragée. Mais les Jedi ne furent pas les seuls à souffrir, tous les êtres sensibles à la Force étaient ciblés. Malgré cet anti-Jediisme, beaucoup de membres de l'administration savaient que l'Empereur Palpatine comme Dark Vador maîtrisaient la Force et certains savaient aussi qu'ils étaient des Seigneurs Sith.

XénophobieModifier

L'Ordre nouveau de l'Empire prônait la suprématie humaine et dans une moindre mesure humanoïde, tandis que d'autres espèces telles que les Wookiees, Mon Calamaris et Lurrians étaient sujets à l'esclavage. Les lois anti-esclavagistes furent annulées et la persécution des aliens légalisée. C'est pourquoi la vaste majorité des officiels de l'administration était composée d'humains avec peu d'exceptions, comme le Grand Amiral Thrawn, parvenant à grimper les échelons de l'armée. La misogynie marquait l'armée et l'administration impériales. Là encore les exceptions étaient rares on pourra tout de même Citationr Ysanne Isard, l'amirale Daala, Juno Eclipse et Tessala Corvae. Certains avancent que si l'Empire était sans conteste xénophobe, il y a peu d'éléments permettant de suggérer que l'Empereur l'était aussi. Les Sith n'ont jamais été xénophobes car ils provenaient de l'espèce Sith et de nombreux seigneurs étaient aliens ou hybrides. En fait certains pensent que les racistes étaient les conseillers gravitant autour de Palpatine et dirigeant l'Empire au jour le jour. Il semble probable, au vu de la présence de Thrawn, Xizor et d'autres aliens notables à la cour impériale, que Palpatine utilisait cette xénophobie pour encourager la loyauté des humains mais n'hésitait pas à utiliser toutes les espèces pour son profit.

Forces arméesModifier

Imperialrecruitposter.jpg

Un poster de recrutement pour l'armée impériale.

Les forces armées impériales formaient la branche militaire de l'Empire galactique. Comprenant principalement l'Armée Impériale et la Marine Impériale, elles étaient responsables des opérations militaires à travers la galaxie et du maintien de l'ordre sur les mondes, colonies et protectorats membres de l'Empire. L'Ordre nouveau étant basé sur la Doctrine Tarkin, les forces armées étaient très puissantes au sein du gouvernement. Malgré cela, la marine se révéla quelque peu insubordonnée et la tension monta entre l'administration de Coruscant et les amiraux de la flotte pendant cette période, ce qui poussa le BSI à placer des officiers politiques dans les forces armées.

Au début de l'Empire, la plupart des Stormtroopers étaient des clones de la Guerre des clones. Cependant, au milieu de la loi impériale, la plupart des recrues furent des humains. Cela était probablement une réduction des dépenses et du temps requis dans l'entraînement des clones. Ces humains furent principalement formés sur Carida et subirent l'entraînement le plus dur que l'Empire pouvait offrir. Sous la direction du Grand Amiral Thrawn, les Stormtroopers furent à nouveau clonés et utilisés pour former la majorité des forces impériales.

CosmographieModifier

À son apogée, le territoire de l'Empire s'étendait sur plus d'un million de mondes membres ou conquis et cinquante millions de colonies, protectorats et états fantoches s'étendant sur toute la galaxie de la lisère du Noyau Profond à l'Espace Sauvage.

Le nom initial de la capitale de l'Empire était Coruscant mais il fut renommé en Centre impérial par l'administration. Cependant ce nom était rarement utilisé en dehors du gouvernement et à la reconquête de la planète par la Nouvelle République, le nom Coruscant fut repris.

Suite à la Bataille d'Endor, de grands secteurs de la galaxie se débarrassèrent de l'occupation impériale et devinrent des membres de la République ; vers 6 ap.BY l'Empire ne contrôlait plus que la moitié de son ancien territoire. Les seigneurs de guerre impériaux occupaient la majeure partie du terrain perdu alors que la Nouvelle République n'en était encore qu'à ses débuts. À la chute de Coruscant, le Seigneur de guerre Zsinj contrôlait à lui seul un tiers de l'ancien territoire de l'Empire.

En 9 ap.BY, l'Empire avait consolidé son contrôle sur un quart de la galaxie tandis que l'effort de guerre progressait sous l'action du Grand Amiral Thrawn. Le Chiss parvint à doubler le territoire de l'Empire en moins d'un an menaçant ainsi la survie de la Nouvelle République. Après la mort de Thrawn, l'Empire ne réussit pas à consolider sa position face à une République renaissante.

Pendant l'Opération Shadow Hand, l'Empereur réunifia les seigneurs de guerre et la masse de ses forces pour reprendre le contrôle d'une bonne moitié de la galaxie. À sa mort, la Nouvelle République reconquit ces territoires perdus avec une étonnante rapidité et le reste des forces impériales fuuirent vers le Noyau profond. La République restait toutefois affaiblie par les efforts de Thrawn et de l'Empereur ressuscité ce qui permis aux seigneurs de guerre et autres Moffs de consolider des mondes forteresses à travers un tiers de la galaxie.

Après la Réunification par Daala et l'établissement des Vestiges de l'Empire, la flotte impériale captura les vestiges dde l'Alignement de Pentastar, un royaume renégat. Ils attaquèrent ensuite la Nouvelle République en avançant vers le Noyau. Plus tard, Daala mena une seconde offensive contre les mondes du Noyau depuis le Noyau profond. Finalement, l'Empire représenté par l'amiral Pellaeon contrôlait seulement huit secteurs en 19 ap.BY.

En coulissesModifier

L'Empire galactique faisait déjà partie de The Star Wars: Story Synopsis, terminé en mai 1973 par George Lucas, simplement en tant qu'« un empire ». Dans la révision The Star Wars: Rough Draft, le gouvernement galactique et totalitaire devient le « Nouvel Empire » dirigé par l'Empereur Cos Dashit et ses sbires Dark Vador et Crispin Hoedaack. Plus tard le gouverneur Hoedaack deviendra le Grand Moff Tarkin et Cos Dashit sera remplacé par Palpatine. Le « Rough Draft » fut suivi par The Star Wars: First Draft dans lequel l'Empire était appelé « Nouveau Royaume galactique ». L'Empire trouva son nom définitif dans Adventures of the Starkiller, Episode I: The Star Wars qui fut suivi par le premier film de la trilogie, Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir. L'énorme succès de Star Wars a fait de l'Empire le plus connu des empires galactiques de science fiction.

Selon George Lucas, l'empire de Star Wars était largement inspiré de l'Empire galactique du cycle de Fondation d'Isaac Asimov bien que celui-ci était décrit comme bienveillant. De plus Coruscant était basée sur Trantor la capitale de l'empire d'Asimov. Une autre influence notable est l'Allemagne Nazi. La transformation de la République Galactique en empire est peut être inspirée de la transformation de la République romaine en Empire romain, la république romaine fut en effet transformée à cause de la guerre, de conflit interne et de ses leaders César et Auguste. D'autres inspirations proviennent des transitions de la Première République en Premier Empire par Napoléon (suite à un coup d'état) et de la République de Weimar en Troisième Reich.

ApparitionsModifier


Régime précédent Régime majoritaire de la galaxie Régime suivant
République Galactique 19 av.BY - 4 ap.BY Nouvelle République


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard