FANDOM


La Death Watch, appelée Kyr'tsad en Mando'a, était un groupe mandalorien dissident qui s'opposait aux Nouveaux Mandaloriens, le gouvernement pacifiste de Mandalore dirigé par la Duchesse Satine Kryze pendant la Guerre des Clones.

Après plusieurs coups d'état avortés, ils participèrent à la fondation du Collectif des Ombres de l'ancien Seigneur Sith Dark Maul qui réussit finalement à renverser la Duchesse Satine.

HistoireModifier

Suite à la fin de la Guerre Civile Mandalorienne, les guerriers Mandaloriens furent exilés sur la lune Concordia où la plupart moururent.[2] Toutefois, les survivants se regroupèrent et commencèrent à s'appeler la Death Watch. Ils étaient menés en secret par le Gouverneur de Concordia, Pre Vizsla du Clan Vizsla,[9] et la soeur de la Duchesse Satine, Bo-Katan Kryze.[4]

Guerre des ClonesModifier

Pendant la Guerre des Clones, Vizsla et la Death Watch s'allièrent au Comte Dooku, Seigneur Sith et leader de la Confédération des Systèmes Indépendants, afin de renverser la Ducesse Satine Kryze et son gouvernement des Nouveaux Mandaloriens. Vizsla, en tant que gouverneur de Concordia, prétendait soutenir Satine et désapprouver la Death Watch. Un de ses saboteurs attaqua un croiseur de la République Galactique. Malgré la mort du saboteur pendant l'attaque, une rumeur se répandit au Sénat Galactique que la duchesse Kryze était en train d'assembler une armée pour se battre aux côtés des Séparatistes.[2]

Quand le Conseil Jedi envoya le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi pour découvrir la vérité, Vizsla contacta Dooku au sujet du Jedi. Dooku se montra rassurant en expliquant que si la République occupait Mandalore, la population se rebellerait et se rallierait à la Death Watch. Vizsla ordonna à un de ses hommes de faire exploser une bombe dans un mémorial de Sundari, la capitale de Mandalore. Kenobi tenta de capturer le poseur de bombe mais celui-ci préféra se tuer qu'être prit vivant.[2]

L'ayant entendu prononcer quelques mots concordiens, Kenobi et Kryze se rendirent sur Concordia pour ramener le corps et enquêter d'avantage. En se rendant dans une ancienne mine Concordienne supposément désaffectée, Kenobi fut capturé par les membres de la Death Watch avant d'être secouru par Kryze. Ils découvrirent ensuite que Vizsla dirigeait la Death Watch et après avoir affronté ce dernier, ils réussirent à s'enfuir et à retourner sur Mandalore.[2]

Afin de s'assurer que le Sénat Galactique ne voterait une occupation militaire de Mandalore, la Duchesse Satine et plusieurs membres du Conseil des Systèmes Neutres se rendirent sur Coruscant. Au cours du voyage, Tal Merrik, sénateur de Kalevala, et membre de la Death Watch tenta de capturer puis d'assassiner la duchesse. Toutefois ses plans furent contrariés par l'intervention des Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker.[5]

La Death Watch organisa ensuite un nouvel attentat sur Kalevala qui tua le Vice-premier Ministre Jerec. Dooku et son maître Dark Sidious altérèrent un enregistrement de Jerec et le firent parvenir à la République afin de permettre l'occupation de Mandalore. En attendant le vote, Vizsla commença à préparer ses hommes au combat et envoya un assassin pour tuer Satine. Toutefois, l'agent de la Death Watch ne parvint pas à tuer la Duchesse qui réussit à apporter la preuve que le témoignage de Jerec avait été modifié.[10]

L'alliance entre la Death Watch et les Séparatistes avorta suite à un affrontement entre Dooku et Vizsla. Ils établirent ensuite un camp sur Carlac. Ils forcèrent les femmes d'un village Ming Po se trouvant à proximité à les servir. Ils servirent ensuite de l'ancien Séparatiste Lux Bonteri pour découvrir la localisation de Dooku. Toutefois quand Bonteri revint avec les coordonnées, les anciens du village Ming Po vinrent réclamer qu'on leur rende leurs filles et leurs épouses. Dans un premier temps, Vizsla et ses hommes firent croire qu'ils acceptaient la demande des Ming Po avant de mettre à sac le village. Refusant de rester sans rien faire, la Padawan Ahsoka Tano qui accompagnait secrètement Bonteri intervint. Vizsla tenta de tuer la jeune Jedi mais elle réussit à s'enfuir en compagnie de Bonteri.[4]

Au cours de la dernière année de guerre, la Death Watch découvrit un capsule de sauvetage contenant deux zabraks : l'ancien Seigneur Sith Dark Maul et son frère Savage Opress. Ils furent amenés jusque dans le campement des Death Watch sur Zanbar. Ensemble, ils créèrent le Collectif des Ombres, une alliance de plusieurs syndicats du crime qui leur permettrait de prendre le pouvoir sur Mandalore.[8] Après avoir recruté le Soleil Noir, le Syndicat Pyke et les Hutts, ils semèrent la panique sur Sundari. Pre Vizsla et la Death Watch se posèrent comme protecteurs de Mandalore et promirent d'arrêter les criminels. Une fois que ce fut fait et qu'il fut soutenu par la population, Vizsla s'autoproclama Mand'alor et jeta la Duchesse Satine et les deux Sith en prison. Toutefois, Maul et son frère ne restèrent pas longtemps emprisonnés. Le Sith alla trouver Vizsla et le défia en combat singulier. Après avoir vaincu et tué Pre Vizsla, Maul revendiqua le titre de leader de la Death Watch. Bo-Katan et ses Nite Owls refusèrent de prêter allégeance à un étranger et organisèrent un mouvement de résistance.[3]

La Death Watch,dirigée par Maul et le Premier Ministre Almec, fut réorganisée en super commandos. Maul fut quant à lui capturé par son ancien maître Dark Sidious.

Ère de l'EmpireModifier

Pendant la Guerre Civile Galactique, ce qui restait de la Death Watch pouvait être retrouvé sur le monde lointain d'Ankhural où les espions Umbarans échangeaient leurs services avec eux.[7]

En coulissesModifier

La Death Watch apparut pour la première fois dans "Le Complot de Mandalore", le douzième épisode de la seconde saison de la série animée Star Wars: The Clone Wars.

Dans l'épisode "Le Voyage de la Tentation, le nom du groupe fut traduit par "Garde Noire".

ApparitionsModifier

SourcesModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.