FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
Corellia était une planète se trouvant dans les Mondes du Noyau.[1] Elle était renommée pour ses as du pilotage et ses imposants vaisseaux. Des vaisseaux comme le Faucon Millenium[14] et des vaisseaux Impériaux étaient construits sur Corellia par la Corporation Technique Corellienne.[10]

DescriptionModifier

Corellia était une planète du système Corellia[3] dans le secteur Corellien[2] des Mondes du Noyau.[1] La Voie Marchande Corellienne partait de Corellia pour Duro. Corellia se trouvait aussi le long de la Passe Corellienne, entre Ixtlar et Tinnel IV.[5]

Afin d'éviter que Corellia ne deviennent une planète complètement urbanisée comme de nombreuses autres planètes du Noyau, l'aménagement y était étroitement contrôlé. Les villes côtières, comme Coronet City, étaient divisées en spores, des unités insulaires, qui étaient reliées entre elles par des ponts.[6]

En s'industrialisant, de nombreuses zones de la planète comme les zones industrielles ou les immeubles abandonnés devinrent d'importants foyers de criminalités. Ainsi, le groupe des Vers Blancs contrôlait le marché noir planétaire.[6]

La planète abritait également des usines de nombreuses entreprises comme la Corporation Technique Corellienne, les Systèmes de Flotte Sienar-Santhe et les Systèmes de Flotte Sienar.[6]

Le spatioport de la ville de Coronet City était le principal point de passage de la planète et était également un noyau vital du réseau de transport planétaire.[6]

La planète était dirigée par un gouvernement qui se pliait régulièrement aux demandes des Systèmes de Flotte Sienar.[6]

HabitantsModifier

Corellia Flag

Drapeau de Corellia.

Bien avant de commencer à explorer la galaxie, les Corelliens étaient essentiellement des marins et des pêcheurs. Sous le règne de l'Empire Galactique, certains Corelliens étaient toujours des marins ou des pêcheurs bien que le danger était beaucoup plus important que le salaire. Ces poissons, comme le Lance-pique ou l'Anguille Fleek étaient revendus dans des marchés sur la planète où certaines échoppes familiales étaient plus anciennes que les premières archives des planètes de la Bordure Intérieure.[6]

L'industrialisation de la planète contribua à creuser les écarts de richesses entre les plus riches et les plus pauvres. Le seul moyen pour le Corellien moyen de mener une vie paisible était de travailler pour l'Empire ou pour des méga-sociétés. Les autres étaient essentiellement des ouvriers travaillant dans des conditions dures pour des salaires misérables. Ainsi, le seul moyen de survie pour une grande partie de la population était le crime.[6]

Corellia était le monde natal de Han Solo,[15] Wedge Antilles, Crix Madine, BoShek,[16] le Besalisk Gadren,[12] le chasseur de primes Dengar,[17] ainsi que les initiés Jedi Kalifa[18] et Petro.[19]

HistoireModifier

Corellia joua un rôle essentiel dans l'expansion de l'Ancienne République à travers la galaxie. En effet, les souverains Corelliens financèrent les expéditions et les colonisations menées par la République.[6]

Au fil des millénaires, l'importance galactique de Corellia diminua. Durant les premières années du règne de Sheev Palpatine, le crime domina la planète.[6] Ainsi, le groupe criminel des Vers Blancs contrôlait le marché noir de la planète avec l'approbation des autorités locales ainsi que de l'Empire.[11]

Suite à la Proclamation du Nouvel Ordre, l'Empire Galactique s'implanta sur la planète afin de sécuriser ses installations et les nombreuses usines. Ainsi, les Forces de Sécurité Corelliennes furent intégrées au Bureau de Sécurité Impériale tandis que d'importantes garnisons composées de Patrol troopers, de Stormtroopers et de soldats de la Marine Impériale furent déployées sur la planète. Cependant, la présence impériale poussa de nombreux citoyens de la planète à s'enfuir, espérant trouver mieux ailleurs.[6]

Au cours de l'ère Impériale, une organisation connue sous le nom de Résistance Corellienne opérait sur la planète et affrontait l'Empire Galactique. Une de ses membres, Miru Nadrinakar, tenta d'empêcher l'éradication des cellules de résistance.[20]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier