Wikia

Wiki Star Wars

Côté Obscur de la Force

5 908pages sur
ce wikia
Discussion0
Cet article parle d'un sujet considéré comme Légendes.
Foudre sith.jpeg

Éclairs de Force

Le Côté Obscur de la Force est considéré comme le plus dangereux, le plus offensif mais non pas le plus puissant des aspects de la Force. Il est l'exact opposé du Côté Lumineux utilisé par les Jedi.

Les Jedi et le Côté ObscurModifier

La vision des Jedi sur le Côté ObscurModifier

De par sa nature invasive fondée sur l'acceptation des passions comme la haine ou la peur, son utilisation est prohibée par les Jedi qui se refusent d'y avoir recours. Toutefois, il est bon de signaler qu'un Sith se laissant totalement dominer par ses émotions n'est qu'un stéréotype. Certains Seigneurs Sith tel que Dark Sidious démontrent à merveille que les individus ayant recours à ce pendant de la Force ne sont pas que des êtres agissants impulsivement.

La doctrine Jedi le définit comme le versant pervers de la Force. Dès sa découverte qui a engendré une terrible guerre entre les érudits tythoniens en 25 700 av. B.Y., il n'a cesser de soulever innombrables interrogations dans l'esprit des serviteurs lumineux de la Force au point où, pour lutter contre son attraction funeste, les survivants de ce massacre ont fondé l'Ordre Jedi dont les strictes préceptes servant avant tout à protéger les jeunes recrues de caractère attrayant inhérent à ce côté de la Force.

Ainsi, la dichotomie entre le Côté Lumineux et Côté Obscur est largement postérieure à la découverte de la Force elle-même..

Succomber au Côté ObscurModifier

Si certains Jedi suffisamment puissants peuvent prétendre parvenir à y avoir recours sans tomber sous son emprise, il n'en demeure pas moins que ce ne sont que de rares cas particuliers. La plupart de ceux qui s'y sont intéressés ont fini par être submergés par leurs sentiments et devinrent ce qu'on appelle les "Jedi Noirs" c'est-à-dire des Jedi déchus.

Xendor, Freedon Nadd, Exar Kun, Revan, Phanius, Kaan et Anakin Skywalker figurent parmi les rangs des illustres chevaliers n'étant pas parvenu à résister au Côté Obscur et ne représentent certainement qu'une infime fraction de tous ceux qui ont succombé à cet attrait des ombres.

Il va sans dire que sans une formation supervisée par l'Ordre Jedi, beaucoup de sensitifs à la Force peuvent, bien entendu, être désignés par l'étiquette "Jedi Noir" dans la mesure où, ayant appris à se servir de la Force par leurs propres moyens, ces derniers se laissent envahir par les émotions voire décupler leur puissance facilement par ce biais.

L'Ordre devait régulièrement s'occuper de ces cas lorsque les autorités locales, dépassées par la situation, finissaient par demander de l'aide en dépit de leur réticence à laisser la République mettre son nez dans leurs affaires dans le cas, notamment, des mondes de la Bordure Extérieure.

Combattre le Côté ObscurModifier

La méthode pour combattre les utilisateurs du Côté Obscur a toujours été un véritable casse-tête pour l'Ordre Jedi, surtout lors des trois vagues de Grand Schisme. Il va sans dire que les traquer et les tuer ne s'avèreque trop peu efficace dans la mesure où chaque coup porté ne fait que décupler leur rage et mettait dans une position inconfortable les Jedi qui peuvent, dès lors, s'accoutumer au goût du sang et sombrer à leur tour.

Les emprisonner ou les exiler ne fait ne résout pas non plus le problème puisque la vengeance et la haine, découlant de ces choix opérés par les Jedi, continuent à alimenter leur lien avec le Côté Obscur de la Force.

Seuls les guérisseurs Jedi pensent détenir une solution avec leurs techniques de méditation qui permettent de libérer le forcené de l'emprise du Côté Obscur. Toutefois, lors de leur entreprise, ils risquent à leur tour d'être eux-mêmes contaminés par une volonté plus forte que la leur.

Les Sith et le Côté ObscurModifier

Adeptes du Côté ObscurModifier

On sait qu'à partir de l'époque où les érudits de Tython découvrirent la Force, vers 36 500 av.BY; de nombreux "sorciers maléfiques" commencèrent à apparaître dans la Galaxie, en réalité des gens plus ou moins sensitifs qui s'ignoraient et utilisaient naturellement le côté obscur. Ce fut un fléau pour la galaxie jusqu'à ce que l'Ordre Jedi y mette de l'ordre lors de sa fondation 11 000 ans plus tard. Mais même avec leur vigilance, des Jedi Noirs continuaient de surgir naturellement, parfois de leurs propres rangs, ce qui conduisit à plusieurs Grands Schismes.

Parmi tous ces utilisateurs obscurs de la Force, les Sith, peuple dont, à l'origine, les membres avaient collectivement embrassé les Ténèbres sous l'influence d'un groupe de Jedi Noirs issus du Second Grand Schisme. Ils sont les principaux adeptes du Côté Obscur qui ont survécu à travers les millénaires.

Alors que les Jedi servent le Côté Lumineux de la Force, les Sith, quant à eux, apparaissent comme les serviteurs du Côté Obscur. Si les Chevaliers Jedi servent l'ordre et la justice et donc œuvrent pour le bien de la communauté, il n'en demeure pas moins qu'affirmer que les Sith n'ont que pour idéal leur quête de pouvoir personnel ou des objectifs tout aussi égoïstes, s'avère inexact. En effet, les Sith peuvent eux-aussi servir des objectifs tout aussi louables que la paix dans la galaxie mais en ayant recours à des moyens drastiquement différents.

Les Sith reçoivent lorsqu'ils embrassent la face sombre de la Force un nom de baptême. Ainsi, lorsque Anakin Skywalker bascule vers le Côté Obscur de la Force, il devient dès lors le redoutable Dark Vador. Le comte Dooku devient après son « adoubement »,le Sith Dark Tyranus. Sheev Palpatine a été renommé Dark Sidious par son maître, Dark Plagueis, qui s'appelait lui-même Hego Damask auparavant.

Des utilisations particulières du Côté ObscurModifier

Le Côté Obscur peut donner de puissantes capacités à ses plus puissants adeptes. Contrairement au Côté Lumineux, ce côté de la Force est accessible à tous les êtres conscients de la galaxie, même non-sensitifs. Il suffit à ces derniers de se livrer aux exercices de méditation appropriés, aidés d'un utilisateur expérimenté, pour ouvrir leur faculté à ressentir la Force (ce fut le cas de Satal et Aleema Keto grâce au rituel Sith spécifique) et donc l'utiliser à de sombre desseins.

Si le Côté Obscur octroie de nombreuses facultés aux individus ayant recours à sa puissance, il n'en demeure pas moins que les Sith - et tout particulièrement les Anciens Sith - l'employaient d'une manière toute particulière. En effet, ces derniers avaient mis en œuvre de puissants rituels désignés d'une manière générale sous l'appellation de Magie Sith dont l'Alchimie n'est qu'une sous-catégorie.

Ainsi, lorsque Dark Sidious s'évertuait à faire succomber Anakin Skywalker en mettant en avant les pouvoirs qu'avaient acquis son ancien maître Dark Plagueis, parmi lesquels figuraient la Manipulation des Midi-chloriens, celui-ci faisait-il référence à cet emploi spécifique du Côté Obscur.

Contrairement aux Jedi, les Sith ne voient pas l'utilisation de la Force comme le privilège d'une minorité, mais qui peut être utilisé par n'importe qui le désirant. Cependant, la contrepartie est que le prétendant doit prouver sa "force" au cours d'épreuves mortelles (voir Acolyte), et même après, les plus faibles doivent respect et soumission aux plus forts. Le Second Empire Sith encourageait ses sujets non-sith à se laisser pénétrer par la puissance du côté obscur au quotidien pour augmenter leur force de travail, et certains se laissaient ainsi aller à tenter quelques petits rituels à des fins personnels. Cependant, celui qui s'emporter un peu trop et se faisait repérer devait s'attendre à rencontrer son destin dans l'arène des Epreuves, qui étaient synonymes de condamnation à mort pour la quasi-totalité des personnes qui ne sont pas naturellement sensitives de naissances.

Personnages employant le Côté ObscurModifier

Dans les différents volets de la saga, on croise notamment les personnages suivants :