FANDOM


Luke Skywalker Légendes Blog Header

Disclaimer : La présente critique est un avis personnel et n'engage que ma personne. Elle ne représente absolument pas l'opinion du Wiki et de ses contributeurs. De plus, il se peut que je divulgâche légèrement l'intrigue.

Luke Skywalker - Légendes

Luke Skywalker : Légendes

Voilà un moment que je me disais qu'il serait de bon ton de reprendre mes critiques littéraires (et d'essayer de ramener sur le présent blog quelques critiques déjà écrites sur SensCritique). Si j'en crois l'arrivée à point nommé de Luke Skywalker : Légendes dans ma boîte aux lettres, la Force a très certainement décidé de répondre à mon appel.

Écrit par Ken Liu, Luke Skywalker : Légendes est un roman jeunesse paru chez Pocket le 13 décembre dernier. Il a été publié dans le cadre de Voyage vers Star Wars : Les Derniers Jedi. Une série multimédia conçut pour préparer le terrain de la sortie Des Derniers Jedi au cinéma et dont on retiendra surtout tout le roman jeunesse Leia, Princess of Alderaan de Claudia Gray.

Ah oui... Pour les deux du fond, y'a écrit Légendes sur la couverture, mais on est bien sur du Canon.

Me sachant tout sauf objective, il me semble important de détailler (un peu) la manière dont j'ai abordé ma lecture histoire de donner quelques clés sur le pourquoi de mon avis.
Tout d'abord, Luke Skywalker : Légendes est un roman jeunesse. Certes, il a été publié chez nous par Pocket et non Pocket Jeunesse (si vous désirez quelques explications à ce sujet, je vous invite à écouter le dernier podcast de SWD où Lucile Galliot, nouvelle directrice de collection Star Wars chez Pocket, intervient à ce sujet). Je ne fais pas partie du public cible de ce roman.
Autre point, le présent roman se penche sur le mythe de Luke Skywalker au travers de divers récits rapportés avec plus ou moins de subjectivité par leurs conteurs. L'encyclopédiste que je suis est triste. La fan, elle, est tout à fait ravie de pouvoir profiter d'un livre sans tout noter mentalement dans un coin de sa tête. :D
Pour résumer, je suis ici sur une lecture détente pour laquelle j'aurais un peu plus de bienveillance/distance vu que le roman ne m'est pas vraiment destiné.

Fini les digressions. Abordons le vif du sujet. Luke Skywalker : Légendes suit l'équipage du Courant Capricieux qui se raconte des histoires pour passer le temps en attendant leur arrivée sur Cantonica. Le thème de la soirée est (sans surprise si vous avez été un peu attentif jusqu'ici) Luke Skywalker. C'est donc au travers de 6 histoires que nous allons découvrir le mythe incarné par le jeune fermier. Les conteurs seront de tous les genres allant de la paranoïaque en mal de bibine à la puce de cirque (parce que pourquoi pas).
Liu a apporté un soin tout particulier pour que chaque histoire profite de son ambiance propre. La cantina d'un trou perdu, le désert de Jakku, le palais de Jabba, les Régions Inconnues, l'intérieur d'une limace de l'espace (parce que pourquoi pas)... Il y en a pour tous les goûts. Si certaines nouvelles sont clairement oubliables (coucou les droïdes), l'ensemble arrive ainsi à nous dresser le portrait d'un Luke toujours plein d'optimisme dans sa quête de connaissance sur les Jedi. Certes, il y a du danger, de l'imprévu (et de l'improbable), mais Luke parvient à affirmer un peu plus sa foi envers la Force.
Oui, mais... À mon goût le roman souffre quelque peu de ce découpage. Chaque histoire fait entre 30 et 40 pages. La plupart du temps, il faut à peu près la moitié de la nouvelle pour poser l'ambiance et le contexte. Ne laissant que trop peu de place à l'intrigue et les péripéties.

The Legends of Luke Skywalker cover art

Covert art de la couverture

J'ai lu ici et là que l'histoire principale du roman (les mousses qui bavassent) était inutile, je me permets d'y mettre un bémol. D'accord, on est en droit de se dire "Mais qu'est-ce qu'on s'en fout, Bobby ?!" à la lecture de leur aventure somme toute bien gentillette. Elle prend tout son sens dans sa conclusion. Si nos jeunes amis reprennent chacun leur route, il n'en est pas moins qu'ils se sentent maintenant unis par les histoires qu'ils ont partagées. Unis au travers de Luke Skywalker. Cette idée se marie finalement à merveille avec Les Derniers Jedi. Le dernier exploit accompli par Luke Skywalker devient lui aussi une légende. Racontée entre mousses et faisant perdurer l'espoir.
Si vous voulez réellement un livre OSEF et qui n'apporte vraiment rien, on peut toujours parler des Gardiens des Whills. :D

Sur la forme, Pocket persiste et signe dans sa volonté de nous offrir des livres toujours plus soignés. On avait déjà pu constater avec Battlefront : Twilight Company et Riposte : Dette de vie, l'apparition de petites images aux débuts des chapitres (plutôt qu'un banal "Chapitre truc") ou pour séparer le récit (je suis sûre que ça a un nom). Ici, Pocket pousse les choses encore plus loin en intégrant les images de la version originale. Si elles sont en noir et blanc, elles donnent un aspect gravure allant à merveille avec ce qu'essaye d'apporter le roman. La version numérique du roman propose les images en couleurs.
Côté traduction, le travail de Tristan Nivert passe crème ici. Je sais que son nom peut provoquer quelques crispations suite à la traduction du Faucon Millenium, mais à l'exception de quelques fautes de frappe et d'un "skipper de blocus" qui traîne à un endroit, je n'ai rien vu de choquant.

Oui, mais au final ?

Est-ce que ce roman est à mettre entre toutes les mains ? Clairement, non.
Je pense qu'il faut réellement avoir envie de découvrir le mythe Skywalker et non les aventures de Skywalker après la fin de l'Empire. Si ce que vous cherchez est un récit détaillant la renouveau de l'Ordre Jedi sous l'égide de Skywalker, vous vous exposez à une sévère déception.

Ainsi voilà. Luke Skywalker : Légendes a été une lecture anecdotique, mais tout à fait agréable. Il y a quelques longueurs, mais rien de bien méchant. À vous de voir si vous avez envie de découvrir Skywalker au travers de sa légende. ;)