FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
Cet article parle la bataille qui a marqué le début de la Guerre des Clones. Vous cherchez peut-être la seconde bataille.
"Du Côté Obscur, le voile vient de se déchirer. De débuter vient juste, la Guerre des Clones."
―Yoda[src]

La bataille de Geonosis, aussi appelée la Première bataille de Geonosis, fut le premier grand affrontement qui opposa la Confédération des Systèmes Indépendants à la République Galactique, marquant ainsi le début de la Guerre des Clones. Elle fut aussi la première bataille de la Grande Armée de la République et la première livrée par les Jedi depuis de nombreuses années. Cette bataille fut marquée par la mort du célèbre chasseur de primes Jango Fett.

PréludeModifier

Vingt-deux ans avant la bataille de Yavin, la République Galactique était au bord de la catastrophe. Des millions de systèmes stellaires et différents groupes économiques – comme la Fédération du Commerce, le Clan Bancaire Intergalactique, le Techno-Syndicat, la Guilde du Commerce et l'Alliance des Corporations – quittèrent la République et s'unirent pour former la Confédération des Systèmes Indépendants sous la direction de l'ancien Jedi Dooku tandis que des attaques terroristes avaient lieu sur la capitale Coruscant. Le Sénat Galactique de la République se prépara à voter un Acte de Création Militaire.[1]

Le jour du vote, la sénatrice Padmé Amidala de Naboo se posa sur Coruscant avec l'intention de voter contre l'Acte. Elle fut la cible d'une tentative d'assassinat à laquelle elle survécut. À la demande du Chancelier Suprême Sheev Palpatine, le Chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi et son apprenti Anakin Skywalker furent chargés d'assurer sa sécurité. Suite à une nouvelle tentative d'assassinat, Kenobit poursuivit l'assassin dans les rues de Coruscant avant qu'un dard empoisonné ne le tue. Kenobi enquêta sur la provenance du dard tandis que Skywalker escortait la sénatrice jusque sur Naboo.[1]

Suite à la suggestion de son ami Dexter Jettster, Kenobi se rendit sur Kamino, une planète dont l'existence avait été supprimée des Archives Jedi. Là-bas, il découvrit que le Maître Jedi Sifo-Dyas avait passé commande d'une armée de soldats clones. Il rencontra également le chasseur de primes Jango Fett. Kenobi révéla toutes ses découvertes au Conseil Jedi qui le chargea d'appréhender Fett supposant qu'il avait pris part aux différentes tentatives d'assassinat. Ils s'affrontèrent sur une plate-forme d'atterrissage. Le chasseur de primes réussit à s'enfuir, mais Kenobi réussit à placer une balise de détection sur son vaisseau, l'Esclave I.[1]

Kenobi suivit la trace de Fett jusque sur Geonosis où ils s'affrontèrent dans le champ d'astéroïdes se trouvant en orbite de la planète. Le Jedi évita de justesse une torpille avant de se poser à la surface. Il infiltra une usine avoisinante où il épia une réunion du Conseil Séparatiste. Après avoir appris que le Vice-Roi Nute Gunray avait commandité l'assassinat d'Amidala, Kenobi retourna à son chasseur. Alors qu'il faisait son rapport au Conseil Jedi, il fut attaqué et capturé par des Droïdekas. Le signal fut transmis le vaisseau d'Amidala qui se trouvait alors sur Tatooine où elle avait accompagné Skywalker alors qu'il tentait de sauver sa mère, Shmi Skywalker Lars. Pendant ce temps, Dooku essaya de recruter Kenobi. Le Chevalier Jedi déclina et le leader Séparatiste l'avertit qu'il serait dans l'incapacité à le relâcher.[1]

Skywalker et Amidala rejoignirent Geonosis pour secourir Kenobi mais furent capturer dans les usines de droïdes geonosiennes. Ils furent envoyés dans l'arène Petranaki aux côtés de Kenobi où ils devaient être exécutés. Les trois survécurent de justesse aux bêtes, un Acklay, un Reek et un Nexu, chargées de les tuer.[1]

Suite aux révélations de Kenobi, le Sénat Galactique, sur la proposition du délégué Jar Jar Binks, octroya les pleins pouvoirs du Chancelier Palpatine pour gérer la catastrophe. De son côté, le Grand Maître Yoda se rendit sur Kamino pour rassembler un groupe d'attaque afin de prêter main-forte à une équipe d'assaut Jedi mené par Mace Windu.[1]

La batailleModifier

Un groupe d'au moins deux cents Jedi, incluant Coleman Trebor, Eeth Koth, Kit Fisto, Plo Koon, Even Piell, Shaak Ti, Luminara Unduli, Aayla Secura, Barriss Offee et Ki-Adi-Mundi, fut chargé de porter secours à Obi-Wan Kenobi et d'enquêter sur les activités Séparatistes.[1]

Le Zilkin Meebur Gascon participa à la bataille en élaborant une stratégie et en conseillant des tactiques à abordés à partir des cartes de la République.[7]

Le combat dans l'arèneModifier

Jedi circle

Windu et son groupe d'assaut

Les trois prisonniers, Amidala, Skywalker et Kenobi, réussirent à éviter les attaques des créatures chargées de les tuer suffisamment longtemps pour que le groupe d'attaque de Mace Windu ne passe à l'action. Quand les Jedi dévoilèrent leur présence dans l'arène, de nombreux Geonosiens prirent la fuite préférant ne pas affronter des utilisateurs de la Force au combat. Le Comte Dooku envoya les droïdes de l'Armée Séparatiste et une violente bataille débuta dans l'arène. Bien qu'en sous-nombre, les Jedi combattirent vaillamment tandis que leurs rangs diminuaient face aux vagues infinies de droïdes de combat.[1]

Au milieu de ce féroce combat, le chasseur de primes Jango Fett tenta de tuer le Maître Jedi Mace Windu. Cependant, leur confrontation fut perturbée par l'arrivée impromptue du Reek qui chargea Fett parvenant presque à le piétiner. Malgré son réacteur dorsal endommagé, le chasseur de primes tua la créature. Windu chargea alors Fett qui tira plusieurs fois avec ses blaster. Le Maître Jedi para les tirs sans effort et décapita le chasseur de primes quand il arrive à son niveau. Son casque fut retrouvé par son "fils", Boba Fett, une fois la bataille dans l'arène terminée.[1]

Le droïde de protocole C-3PO fut un participant inattendu de la bataille. Alors qu'il se trouvait dans les usines geonosiennes de droïdes, sa tête fut soudée sur le corps d'un droïde de combat. Son corps reçut quant à lui une tête de droïde de combat B1. Les deux droïdes participèrent à la bataille dans l'arène Petranaki et se retrouvèrent mis à terre par des Jedi. À la fin des hostilités dans l'arène, R2-D2 réussit à retrouver la tête de C-3PO et à la ressouder sur son corps original.[1]

Malgré le courage des Jedi, les droïdes de Dooku prirent le dessus et cessèrent d'attaquer quand les quelques Jedi survivants se retrouvèrent encerclés. Le Seigneur Sith leur offrit une chance de se rendre que Windu refusa expliquant que les Jedi ne deviendraient pas les otages des Séparatistes. Dooku ordonna presque en s'excusant de tuer les Jedi.[1]

L'arrivée impromptue du Maître Jedi Yoda et d'un groupe de soldats clones à bord de canonnières TIO/BA créa la surprise. Les clones créèrent un périmètre de sécurité suffisamment longtemps pour permettre aux survivants d'embarquer dans les véhicules avant de prendre la fuite. Pendant la bataille dans l'arène, d'énormes vaisseaux d'assaut pénétrèrent dans l'atmosphère de Geonosis opérant divers bombardements sur les ruches geonosiennes afin de pouvoir déployer la Grande Armée de la République. Tandis que le Général Jedi Yoda et les survivants quittaient l'arène Petranaki, la première bataille de la Guerre des Clones allait pouvoir débuter.[1]

Guerre sur GeonosisModifier

Clone Army Charge

Les Jedi mènent la Grande Armée de la République au combat.

Après le sauvetage des Jedi, les armées droïdes et clones s'affrontèrent dans une série d'escarmouches sur différents fronts. La plupart de l'équipement lourd des Séparatistes avait déjà été chargé à bord de leurs transports. Toutefois, leurs communications furent brouillées poussèrent les Séparatistes à envoyer à la hâte le reste de l'équipement afin de donner suffisamment de temps à la Marine Séparatiste pour s'échapper. De son côté, l'objectif de l'armée de la République était de capturer autant de dirigeants de la Confédération que possible pour découvrir l'ampleur de la conspiration Séparatistes. Un tel but empêcha donc l'utilisation des armes des vaisseaux. La bataille résultante consista principalement en un affrontement au sol où les soldats clones étaient inférieurs en nombre aux droïdes. Toutefois grâce aux bombardements préventifs des Ruches, la République put jouir d'une domination aérienne du champ de bataille.[1][3]

Kenobi et Skywalker dirigèrent leur canonnière vers les vaisseaux du Techno-Syndicat tandis que le véhicule de Yoda et Mace Windu se rendit vers une zone de rassemblement qui se trouvait à proximité. Après son arrivée, Windu prit le commandement d'unités spéciales. Yoda, quant à lui, alla au centre de commandement avancé de la République d'où il supervisa la bataille. Quelque fut le front, les belligérants s'affrontèrent âprement : les marcheurs RT-TT firent face à des hordes de droïdes de combats ainsi qu'à des droïdes-araignées dont les canons laser balayaient les bataillons de clones. Yoda ordonna à la Grande Armée de concentrer la puissance de feu des Systèmes de Pilonnage Hypertonique Autonome-Turbolaser sur plusieurs vaisseaux de la Fédération du Commerce qui tentaient de décoller.[1][3]

Confrontation avec le ComteModifier

Kenobi contre TyranusModifier

Dooku sur motojet Flitknot

Dooku s'échappe avec les plans de l'Arme Ultime

Au milieu de ce chaos, le leader Séparatiste Dooku, aussi connu pour être Dark Tyranus, battit en retraite vers le hangar où se trouvait son vaisseau. Il fut toutefois remarqué par Obi-Wan Kenobi alors qu'il volait sur une motojet Flitknot escortée par deux chasseurs de défense territoriale de classe Nantex. Quand il remarqua qu'il avait été pris en chasse, Dooku ordonna à son escorte de s'attaquer à la canonnière. Les deux chasseurs se glissèrent derrière le véhicule et firent feu. Un des tirs fit chuter Amidala et un soldat clone de la canonnière. Malgré les protestations de Skywalker, ils continuèrent de poursuivre le leader de la Confédération. Les deux Jedi furent déposés au hangar peu de temps avant que leur véhicule ne soit détruit par l'escorte de Dooku.[1]

En arrivant dans le hangar, Kenobi et Skywalker se confrontèrent à Dooku. Alors que Kenobi commençait à prévoir une stratégie, Skywalker chargea le Comte au mépris de toute prudence. Avant qu'il ne puisse atteindre son adversaire, ce dernier l'intercepta avec une décharge de éclairs de Force qui le projeta contre le mur et le laissa inconscient. Afin de repousser Kenobi, Dooku lui envoya une salve d'éclair que le Chevalier Jedi contra avec son sabre laser. Le Comte activa la lame de son sabre laser et attendit l'attaque de Kenobi.[1]

Sai

Dooku et Kenobi s'affrontent

Kenobi débuta l'affrontement en chargeant le Comte, mais Dooku dévia sans mal l'attaque d'ouverture et les coups suivants. Après une rafale de coups, Kenobi porta une attaque au niveau des jambes de Dooku. Le Comte évita la frappe en sautant et bloqua l'attaque du chevalier à son atterrissage. Alors que Kenobi battait en retraite, Dooku fit savoir sa déception en expliquant qu'il s'attendait à mieux de la part de quelqu'un que Yoda tenait en si haute estime. Le duel continua jusqu'à ce que Dooku parvienne à déborder la défense de Kenobi. Il le toucha une première fois au bras avant de lui assener un autre coup à la jambe. Le Jedi s'écroula sur lui-même.[1]

Alors que Dooku s'approchait pour achever Kenobi, Skywalker reprit ses esprits. En voyant la situation désespérée de son maître, le jeune homme activa son sabre laser et bondit à travers le hangar. Skywalker intercepta le coup qui aurait dû tuer Kenobi. Dooku se moqua de la bêtise de son adversaire et tandis qu'ils rompaient le contact, Kenobi récupéra son arme grâce à la Force et l'envoya à Skywalker.[1]

Skywalker contre TyranusModifier

Duel sur Geonosis

Skywalker et Dooku s'affrontent.

Skywalker activa la seconde lame et lâcha une salve de coups grâce à la forme de combat Jar'Kai. Un temps pris au dépourvu par la série d'attaques rapides de Skywalker, Dooku battit en retraite un temps avant de retrouver son sang-froid. Le Comte prit l'avantage dans l'affrontement quand il coupa la poignée de la lame verte de Skywalker. Suite à la perte de son arme supplémentaire, Skywalker lança deux attaques rapides et battit en retraite.[1]

Le duel gagna en intensité et les deux adversaires enchaînèrent les attaques. Bien que Skywalker réussit à tenir tête à son ainé, Dooku mit fin au combat en sectionnant le bras de Skywalker au-dessus du coude. Le Comte le repoussa ensuite avec une poussée de Force et le jeune Jedi atterit près de son maître.[1]

Yoda contre TyranusModifier

Dooku vs yoda

Yoda affronte Dooku

Alors que Dooku reprenait son souffle, Yoda pénétra dans le hangar et son confrontra à son ancien élève. Dooku pria à son ancien mentor de ne pas interférer dans ses affaires avant d'essayer de le tuer en jetant sur le Maître Jedi des pièces de machines qui étaient fixées à un mur. Yoda repoussa les pièces avec ses propres pouvoirs sans pour autant lancer de contre-offensive. Dooku utilisa alors la Force pour faire écrouler une partie du plafond sur le petit Maître qui dévia à nouveau les projectiles improvisés. Yoda nota que son ancien apprenti avait gagné en puissance, mais qu'il sentait le Côté Obscur émaner de lui. En réponse, Dooku se vanta d'être plus puissant que tous les Jedi, Yoda compris. Il déchaina alors ses pouvoirs et envoya une salve d'éclairs de Force qui les arrêta simplement avec sa paume avant de rediriger l'énergie contre Dooku. Déterminé à vaincre son ancien maître, le Comte réitéra son attaque sans plus de succès. Yoda remarqua que Dooku avait encore beaucoup à apprendre.[1]

Reconnaissant la futilité de cette démonstration de pouvoir, Dooku défia Yoda en combat singulier et activa son arme. Yoda accepta en silence et s'arma de son sabre. L'affrontement qui en découla fut aussi bref qu'intense, Yoda prit un court avantage sur le Comte. Comprenant qu'il ne pourrait vaincre le Grand Maître de l'Ordre, Dooku détourna l'attention de Yoda en provoquant la chute d'une colonne sur Kenobi et Skywalker. Yoda abandonna le combat et mobilisa toutes ses forces pour arrêter télékinètiquement la chute de la colonne. De son côté, Dooku embarqua à bord de son vaisseau et pris la fuite.[1]

ConséquencesModifier

Grande Armée de la République

Le Grande Armée défile sur Coruscant

Le Comte Dooku voyagea jusque sur Coruscant où il retrouva son maître dans un bâtiment abandonné du quartier industriel. Heureux d'apprendre le début de la guerre, Dark Sidious demanda à son apprenti d'ouvrir un nouveau front contre la République. Pendant ce temps, la Grande Armée de la République était déployée à travers la galaxie.[1]

De retour au Temple Jedi sur Coruscant, les Maîtres Kenobi et Windu déclarèrent que la bataille n'aurait pu être remportée sans les clones. Cependant, Yoda fit remarquer l'ironie de parler de victoire alors qu'il s'agissait du premier affrontement d'un conflit que l'on appellerait la Guerre des Clones. Le Conseil Jedi accepta également d'enquêter sur le Seigneur Sith mentionné par Dooku pendant la captivité de Kenobi.[1] Ce ne fut que trois ans plus tard, au terme de la Guerre des Clones, que les Jedi découvriront que Sidious n'était autre que le Chancelier Suprême Sheev Palpatine.[8] Skywalker, quant à lui, escorta la sénatrice Amidala sur Naboo où ils se marièrent dans le plus grand secret.[1]

Quelques mois après cette bataille, les forces d'occupation de la République furent repoussées par les forces Séparatistes et géonosiennes menant ainsi à la seconde bataille de Geonosis.[1]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Guerre des Clones
Chronologie galactique

Précédent: Crise Séparatiste

Suivant: Purge Jedi · Campagnes des Partisans de Saw Gerrera

Batailles de la Guerre des Clones
22 ABY Geonosis (I) · Antar 4 · Christophsis · Teth · Palais de Jabba · Palais de Ziro · Ryloth · Rugosa · Abregado · Système Ryndellia · Nébuleuse Kaliida (I) et (II) · Mimban · Lune de Rishi · Falleen · Bothawui · Vulture's Claw · Couloir extérieur · Station Skytop · Rodia (I) · Tranquility · Vassek 3 · Vanqor · Florrum · Quell · Maridun · Orto Plutonia (I) et (II)
21 ABY Laboratoire de Nuvo Vindi · Iego · Felucia (I) · Temple Jedi (I) · Dévaron (I) · Glee Anselm · Rodia (II) · Naboo (I) · Station Black Stall · Mustafar (I) · Station médicale de Felucia · Felucia (II) · Malastare · Incident de la Bête de Zillo · Cato Neimoidia (I) · Murkhana · Dorin · Geonosis (II) · Kamino · Prise d'otage du Sénat
20 ABY Capture d'Even Piell · Lola Sayu · Mon Cala · Umbara · Onderon
19 ABY Scipio · Coruscant · Geonosis (III) · Lokori · Saleucami · Kashyyyk · Utapau · Mygeeto · Felucia · Cato Neimoidia (II) · Bureau de Palpatine · Ordre 66 · Temple Jedi · Mustafar (II) et (III) · Sénat
Autre Akiva · Cellule Séparatiste · Grange · Hypori · Merj · Tibrin · Phindar · Puits de scories · Roche · Sarrish · Vallt · Zequardia
Articles et sujets connexes
République Galactique · Confédération des Systèmes Indépendants · Ordre Jedi · Sith · Traité Clan Hutt–République · Conférence de paix · Procès d'Ahsoka Tano · Proclamation du Nouvel Ordre
  [Source]