FANDOM


Asajj Ventress était une Dathomirienne qui fut d'abord padawan de l'Ordre Jedi puis l'apprentie Sith du Comte Dooku. Elle possédait deux sabres laser rouge.

BiographieModifier

PadawanModifier

Asajj Ventress fut recueillie par Ky Narec, un maître Jedi. Il lui enseigna la voie des Jedi avant la Guerre des Clones

Apprentie SithModifier

Lors d'une bataille contre des pirates Weequay, Ky Narec fut touché mortellement par un sniper. Ventress ressentit une haine immense et un désir de vengeance. Elle succomba au Coté obscur et devint l'assassin personnel du Comte Dooku.

Par la suite, elle participera à de nombreuses étapes du conflit, telle la détention du fils de Jabba le Hutt, la libération de Nute Gunray, voir encore l'attaque des infrastructures de clonage sur Kamino avec le général Grievous.

Embuscade sur RugosaModifier

Peu après la bataille de Christophsis, la Confédération des Systèmes Indépendants découvrit que la République Galactique avait organisée une réunion secrète avec le roi de Toydaria, Katuunko, sur la lune Rugosa dans le système Toydaria afin de le convaincre de rallier la République. Ne voulant pas voir le peuple Toydarien rejoindre la République, le Comte Dooku envoya Ventress et une division de l'Armée Droïde Séparatiste sur Rugosa pour le représenter.[1]

Ventress-dooku-rugosa

Ventress assista aux négociations sur Rugosa.

Alors que l'émissaire républicain, le Grand Maître Yoda de l'Ordre Jedi, n'était pas encore arrivé, Ventress se présenta au roi Katuunko qui ne s'attendait pas à sa présence. Elle se présenta comme étant une simple messagère et lui donna un holoprojecteur qui afficha un hologramme du Comte. Dooku commença par s'excuser pour son intrusion et annonça au roi qu'il allait lui montrer que les Jedi seraient incapables de protéger Toydaria car ils sont incapables de se défendre eux-mêmes. Il lui expliqua que la CSI avait 100 fois plus de droïdes de combat que la République n'avait de clones, ce à quoi rétorqua Katuunko que l'on disait qu'un seul Jedi valait 100 droïdes. Dooku termina leur discussion en expliquant que Ventress le contactera une fois que Toydaria rejoindra la CSI. Au même moment, le croiseur de classe Consular qui transportait Yoda arriva dans le système. Alors que l'équipage tentait d'entrer en contact avec la délégation royale Toydarienne, deux frégates stellaires de classe Munificent émergèrent de l'hyperespace et ouvrirent le feu sur le vaisseau républicain. Ne voulant pas fuir et abandonner Toydaria, Yoda annonça au commandant du vaisseau qu'il allait se poser sur la planète en capsule de sauvetage.[1]

Alors que Katuunko regardait le vaisseau républicain s'enfuir, Ventress demanda au roi quelle autre preuve de la faiblesse des Jedi lui fallait-il. Soudainement, l'holoprojecteur du Toydarien sonna et l'hologramme d'un clone de la Garde de Coruscant, le lieutenant Thire, apparut. Il lui annonça que Yoda voulait lui parler. Yoda s'excusa alors pour son retard et s'étonna de la présence des séparatistes. Katuunko répondit que Dooku s'était invité tout seul. Étant donné que le roi était persuadé de la force de Yoda, Ventress leur proposa un marché. Si ses troupes battaient Yoda, alors Toydaria rejoindrait la CSI mais si Yoda parvenait à triompher des droïdes, alors Toydaria rejoindrait la République. Le Toydarien s'en offusqua mais Yoda accepta.[1]

Tandis que Ventress déployait ses troupes, elle annonça la nouvelle à Dooku qui s'en réjouit car Yoda, étant en infériorité numérique, allait être en difficulté. Malgré cela, les premiers affrontements tournèrent à l'avantage des républicains qui détruisirent plusieurs unités de droïdes de combat B1, de supers droïdes de combat B2 ainsi que de Droïdekas. Yoda en profita pour contacter Katuunko, lui annonçant qu tous se passait pour le mieux et qu'il avait hâte de le rencontrer. Sa remarque enragea Ventress qui utilisa la Force pour détruire l'holoprojecteur du roi Katuunko.[1]

Peu de temps après, 224, le commandant du bataillon, lui annonça que ses troupes venaient de tomber sur le Jedi, qui était assis au milieu de la route. Se rendant compte qu'il s'agissait d'un piège, Ventress lui ordonna d'ouvrir le feu. Cependant, il était déjà trop tard et le Jedi se mit à détruire tous les droïdes, dont 224.[1]

Ventress-rugosa

Ventress s'apprêtant à tuer Katuunko.

Au même moment, Dooku contacta Katuunko afin de connaître sa décision. Le roi lui annonça alors que Yoda avait parfaitement démontré que les Jedi étaient amplement capable de protéger sa planète et qu'il avait décidé de rejoindre la République. Face au refus du roi, Dooku ordonna à Ventress de tuer Katuunko, espérant que le successeur du Toydarien ferait le bon choix. La Dathomirienne utilisa la Force pour assommer les deux gardes du roi puis dégaina ses sabres pour décapiter Katuunko. Mais, ils s'arrêtèrent à quelques centimètres de la gorge du Toydarien. Yoda venait en effet d'arriver et utilisait la Force pour bloquer Ventress tandis que les clones qui l'accompagnaient détruisirent les deux droïdes de combat de la Sith. Yoda repoussa Asajj Ventress et lui proposa de se rendre. Mais celle-ci fit exploser des charges qui détruisirent les parois rocheuses. Yoda détourna son attention afin d'empêcher les rochers de les ensevelir et Ventress en profita pour s'enfuir dans son voilier solaire, laissant Toydaria rallier la République.[1]

TrahisonModifier

Malheureusement, elle finit par attirer l'attention de Dark Sidious qui ordonna à son apprenti, Dooku, de la tuer avant qu'elle ne devienne trop puissante. Elle parvint cependant à échapper à son maître, et monta un complot pour se venger de ce dernier. En effet, le Comte Dooku souhaita avoir un nouvel apprenti. Ce dernier fut alors choisi secrètement par Ventress, et ne fut autre que le frère de Dark Maul, Savage Opress. Dooku ne se doutant de rien, il enseigna le côté obscur à Opress en ignorant que ce dernier était en réalité fidèle à Ventress. Profitant d'un moment de faiblesse de Dooku, Ventress et Savage le provoquèrent en duel. Cependant, Opress fut insulté et humilié par Ventress et se sentit trahi à la fois par son maître Dooku et par Ventress. Au final, personne ne parvint à remporter le duel, qui s'acheva avec la fuite de Savage et de Ventress, tous deux blessés, laissant Dooku sans apprenti.

Brisée, Asajj Ventress retourna vers son clan des Sœurs de la Nuit, dirigé par la mère Talzin. Mais Dooku n'avait pas oublié la trahison du clan, et envoya Grievous les massacrer jusqu'au dernier. Seul Asajj et la mère Talzin survécurent. Désormais seule, Ventress devint alors une chasseuse de primes pour survivre. Elle aida même Ahsoka Tano à prouver qu'elle était innocente dans l'attentat qui eut lieu au Temple Jedi. Par la suite elle fit équipe avec Quinlan Vos durant une mission importante.

Sacrifice ultime et décèsModifier

Ventress était tombée amoureuse de Quinlan Vos au court de leur mission sur Christophsis, ce dernier fut capturé par Dooku et entraîné dans le côté obscur de la Force, Dooku voulait se servir de Vos pour attaquer Dark Sidious, qu'il contacta pour lui présenter son apprenti. Ventress intervint pour affronter son ancien maître et ramener Vos à la raison, Dooku voulu alors tuer Vos avec les éclairs de Force et Asajj Ventress se sacrifia en s'interposant et reçut la décharge mortelle, à la grande satisfaction des deux Seigneurs Sith, et permettant à Vos de fuir. Avant de mourir Ventress révéla à Vos qu'elle s'était sacrifiée parce qu'elle l'aimait et qu'elle ne voulait pas que Vos commette l'irréparable en rejoignant définitivement le Côté Obscur, par cet acte Ventress put enfin se venger de son ancien maître en le privant d'un nouvel apprenti et put enfin trouver la paix et la rédemption en abandonnant définitivement le côté obscur. Quinlan partit avec le corps de Ventress et, en compagnie d'Obi-Wan Kenobi, l'enterra sur son monde natal, Dathomir.

ApparitionsModifier

Apparition non canoniqueModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier