FANDOM


Tab-canon-black  Tab-legends-white 
Pour les autres utilisations, voir Anakin (homonymie).
Anakin Skywalker est un Chevalier Jedi qui servit la République Galactique dans ses dernières années, et qui devint par la suite le Seigneur Sith Dark Vador, second commandant de l'Empire Galactique derrière son maître, Dark Sidious.

Fils de Shmi Skywalker, il fut l'époux secret de la sénatrice Padmé Amidala de Naboo et le père de Luke Skywalker et de Leia Organa.

BiographieModifier

Rencontre avec les JediModifier

Garçon esclave sur Tatooine, il ne rêve que d'une chose, parcourir les étoiles et les découvrir toutes à bord d'un vaisseau spatial. Très jeune, il est pilote de modules de course. Ce sont des véhicules extrêmement rapides qu'il est difficile de contrôler, sans perdre la vie. Il est également très bricoleur et fait figure de mécanicien pour Watto, son maître Toydarien.

Puis, un jour, alors qu'il a neuf ans, un étrange trio entre dans le magasin dans lequel il travaille. Il y a Qui-Gon Jinn, Jar Jar Binks, et bien entendu, Padmé Amidala, qui se masque alors sous le nom de Naberrie. Le trio est à la recherche d'un générateur Hyperdrive T-14. Qui-Gon s'affaire donc avec Watto pendant que Jar Jar fait des pitreries et que Padmé découvre Anakin.

Si ce trio est là, c'est qu'en fait ils sont coincés sur la planète car leur hyperpropulseur, qui leur permet de traverser l'espace en vitesse luminique, est complètement hors-service. Ils doivent donc en trouver un nouveau. Mais ils n'ont pas d'argent à proposer à Watto qui est le seul commerçant à posséder ce genre d'hyperpropulseur. Ils doivent donc parier sur la Classique de Boonta Eve. Mais que parier ? C'est là qu'Anakin sauve la situation. Il a personnellement construit, même si cela semble impossible pour son âge, un podracer extrêmement rapide. Celui-ci, qu'il pilotera lors de la course, sera l'objet du pari, après qu'Anakin l'ait donné à Qui-Gon. Le Maître Jedi parie donc contre Watto le bolide, et le vaisseau Naboo avec lequel ils sont arrivés là, en échange de l'hyperpropulseur et de Anakin. Il tente de parier aussi la mère d'Anakin, Shmi, mais le Toydarien n'accepte pas.

Départ de TatooineModifier

Départ de Anakin

Anakin quitte sa mère.

Mais soit, Anakin emporte la course, et peut partir avec le Jedi loin de sa planète sablonneuse. En abandonnant, à son plus grand regret, sa mère. Arrivés sur Coruscant, Qui-Gon, qui est déjà le maître de Obi-Wan Kenobi, propose de prendre Anakin sous sa responsabilité au Haut Conseil Jedi. Mais cela lui est refusé tant que l'embargo de la planète Naboo par la Fédération du Commerce est en vigueur, et surtout, tant que Obi-Wan est son padawan attitré. Anakin reste donc avec un avenir indécis, alors qu'il s'avère être l'un des plus grands élus de la Force.

Padmé Amidala, frustrée du Sénat Galactique, décide qu'il faut retourner sur Naboo pour faire cesser l'embargo commercial, par ses propres moyens. Qui-Gon et Obi-Wan sont chargés par le conseil de la suivre, et Anakin reste avec le Maître Jedi pour son plus grand plaisir. Arrivés sur Naboo, Anakin se réfugie dans un chasseur N-1 Naboo alors que la guerre fait rage autour de lui et que les deux Jedi affrontent Dark Maul. Par mégarde, il actionne le chasseur et s'envole en compagnie de R2-D2 vers la bataille spatiale qui fait rage. Là, avec beaucoup de chance, mais surtout de talent, il arrive a faire exploser de l'intérieur le vaisseau amiral de la Fédération du Commerce, désactivant du même coup tous les droïdes de combat qui, au sol, avaient vaincu la Grande Armée Gungan et arrêté l'escouade d'assaut de la reine Amidala à l'encontre de Nute Gunray, le Vice-Roi de la Fédération du Commerce. La victoire est donc à portée de blaster grâce à ce coup de maître qui annihile l'armée droïde. Cependant, il n'aura rien pu faire pour empêcher la mort du Jedi Qui-Gon face au Sith Dark Maul.

Obi-Wan cependant venge son maître et, prêt à suivre les dernières demandes de celui-ci, il entreprend d'éduquer Anakin, qui devient alors son padawan, tandis que lui-même vient juste d'être nommé chevalier Jedi après avoir vaincu le dangereux Sith.

Padawan de KenobiModifier

Dix ans après la mort de Qui-Gon, Anakin est devenu l'un des padawan les plus prometteurs de l'Ordre Jedi. Et il reçoit pour mission, avec son maître, Obi-Wan Kenobi, de protéger Padmé Amidala d'éventuelles menaces d'assassinats. Car visiblement, quelqu'un veut la tuer.

Quand Anakin la revoit, c'est le coup de foudre. Il se souvient encore de sa beauté qu'il avait rencontrée sur Tatooine, et maintenant, il en tombe amoureux.

Une chasseuse de primes s'attaque à Padmé, et après une course poursuite dans Coruscant en airspeeder, Anakin et son maître arrivent à la capturer. Mais un mystérieux autre chasseur de prime la tue d'une fléchette empoisonnée avant qu'elle n'avoue quoique ce soit, puis s'enfuit avec son réacteur dorsal. Obi-Wan fait des recherches sur l'origine de la fléchette tandis que Anakin est chargé de ramener Padmé sur Naboo et de la surveiller de près. Et une fois sur Naboo, tandis qu'Obi-Wan mène une enquête fastidieuse, qui le mènera dans la Bordure Extérieure, Anakin charme Padmé, qui malgré ses sentiments pour ce jeune Jedi, décide qu'il n'est pas bon d'entretenir une relation. Anakin en souffre, mais s'y plie. Puis, il voit sa mère mourir dans ses rêves, et décide d'aller sur Tatooine la retrouver pour la sauver de son destin visiblement funeste, Padmé l'accompagne.

Mais ils arrivent trop tard. Enlevée par une horde de Tuskens et battue à mort, Shmi Skywalker, rend l'âme dans les bras de son fils qui cède alors au côté obscur pour un court instant en massacrant tous les Tuskens. De retour dans les bras de Padmé, il pleure son erreur et culpabilise terriblement. Mais le temps n'est pas à l'inactivité, il reçoit un message urgent de son maître dans lequel ce dernier se fait visiblement capturer, il doit retransmettre ce message à Coruscant. Anakin décide d'abord de ne pas bouger de Tatooine, mais Padmé décide qu'il faut partir sur Géonosis à la rescousse de Obi-Wan. Anakin sourit et s'incline.

La Guerre des ClonesModifier

Le début de la guerreModifier

Arrivés sur Géonosis, Padmé et Anakin se font capturer. Et c'est sur le chariot qui les mène vers l'arène qui doit leur servir de cercueil qu'ils s'avouent enfin, et s'embrassent amoureusement. Dans l'arène, ils retrouvent Obi-Wan, déjà attaché à un pilier. Puis tandis qu'à trois, ils affrontent d'énormes bestioles : un Acklay, un Nexu et un Reek ; de nombreux Jedi dont Mace Windu, font irruption, pour les sauver mais aussi pour mettre à bas le nid Séparatiste qu'est devenu Géonosis. C'est alors qu'un combat sans merci contre une horde de droïdes se produit. Anakin protège Padmé et alors que tout espoir semble perdu, Yoda, le plus grand des Maître Jedi que l'Ordre Jedi ait connu, débarque accompagné d'une armée de soldats clones qui mettent vite en déroute les droïdes de combat et emporte la victoire sur Géonosis.

Duel sur Géonosis

Anakin contre Dooku.

Mais pour Anakin, la victoire n'est pas complète. Chargé avec son maître de poursuivre le Comte Dooku, le dirigeant du mouvement Séparatiste qui s'avère être un ancien Jedi, lui même padawan de Yoda et maître de Qui-Gon Jinn, Anakin ne peut supporter de laisser Padmé seule et faillit arrêter la course-poursuite pour elle. Cependant Obi-Wan le raisonne et ils continuent jusque dans un hangar secret. Anakin en rage se lance sur Dooku qui d'un éclair l'envoie valser, et soudain, il ne reste plus que Kenobi pour affronter l'un des meilleur duellistes de la galaxie, qui est devenu un Seigneur Sith : Dark Tyranus.

Obi-Wan est mis en déroute et alors que Dooku s'apprête à l'exécuter, Anakin saute et le sauve. Un nouveau duel s'ensuit, mais Dooku est bien trop expérimenté pour le jeune Jedi et le bat également en lui coupant un avant bras. Le duo de choc serait mort sans l'intervention de Maître Yoda, qui encore une fois, sauva la mise. Et donc, un troisième duel s'enchaîne. Lui que l'on croit vieux et faible est en fait l'une des plus grandes fine lame. Mais Tyranus s'en sort en menaçant de mort les deux jeunes Jedi par un lourd container. Yoda est donc contraint de retenir le lourd objet tandis que le comte s'enfuit à bord d'un voilier solaire.

Anakin aura survécu à son duel, mais il aura quand même perdu une main. Puis, alors que Obi-Wan rentre sur Coruscant, Anakin est chargé de raccompagner Padmé sur Naboo, et là, l'épouse en secret avec R2-D2 et C-3PO en tant que témoins. C'est alors que la Guerre des Clones commence.

L'épreuve du JediModifier

Tandis qu'Obi-Wan, à la demande du Conseil Jedi, part seul pour une mission de reconnaissance, Anakin reste coincé au Temple Jedi et s'y ennuie à étudier encore et encore. Puis il rencontre le Maître Jedi Nejaa Halcyon, tombé en disgrâce aux yeux du Conseil après une mission fort ratée. Tous deux deviennent amis et s'entraînent tous les jours au sabre laser où ils sont à armes égales.

Un jour, Pors Tonith, un leader Séparatiste, suppôt du Comte Dooku, envahit le système planétaire de Praesitlyn, qui est un siège du centre de communication intergalactique dont l'importance est vitale pour la République Galactique. Sur la planète, toutes les communications sont coupées, et l'isolement est complet, la garnison est écrasée et Pors s'installe sans vergogne. Mais vient alors le capitaine Slayke, un idéaliste de la liberté. Il a longtemps, furtivement, suivit les Séparatistes jusque sur Praesytlin. Puis, décide de sémer le désordre dans les rangs droïdes avant d'envoyer un message de demande de renfort à Coruscant. Et seul, avec cinquante mille hommes, il entreprend de reprendre le centre de communications.

Le message envoyé par le capitaine Slayke est reçu à Coruscant comme une douche froide. Il faut absolument récupérer le centre ! Cependant, aucune garnison n'est disponible dans l'immédiat, on ne peut pas abandonner les autres fronts. Le Chancelier Suprême Palpatine décide alors de réquisitionner une des troupe d'urgence de clones qui stationne sur Centax-1, l'une des lune de Coruscant. Laissant alors Coruscant sans plus la moindre défense... Mais à la guerre, il faut savoir prendre des risques. Palpatine décide aussi que ce seront des Jedi qui dirigeront l'armée de clones.

Le Haut Conseil Jedi reçoit la demande du Chancelier, et demande à Halcyon, le seul Maître Jedi disponible, de diriger l'assaut. Ce dernier a d'ailleurs le droit de lui même composer son état major. Anakin se retrouve alors second, et donc Commandant d'une armée de clones. Arrivés sur Praesitlyn, Anakin et Halcyon mène un assaut parfait pour sauver les rescapés du capitaine Slayke, ce dernier qui a d'ailleurs, visiblement, de vieilles histoires avec Halcyon. Mais soit, après des batailles acharnées, les deux Jedi reprennent du terrain à Pors Tonith avant d'écumer une lourde défaite en tentant de déloger les Séparatistes en un assaut final. Suite à cela, Pors fait du chantage avec les prisonniers qu'il s'est fait dans le centre et la situation devient beaucoup plus problématique. Anakin décide donc de mener un assaut éclair avec deux vaisseaux transporteur et dix-sept clones, de sauver les prisonniers, et de rappliquer avec avant qu'une attaque orbitale ne soit menée pour détruire le centre de communication et l'armée droïde. Surtout qu'une nouvelle armée droïde arrive, pour écraser ce qui reste de clones et d'hommes du capitaine Slayke.

Le projet est accepté. Et Anakin va droit sur le centre, s'engouffre dans la salle de contrôle, libère les prisonniers, puis quand l'une d'entre eux, qui lui fait sacrément penser à sa mère, meurt dans ses bras. Il rentre dans une colère noire et détruit tous les droïdes qu'il voit pendant que les clones s'assurent du transport des prisonniers. Et alors que les prisonniers sont déjà mis en lieux sûrs, lui, Anakin Skywalker, continue son massacre et s'arrête juste avant de tuer un être de chair et de sang en entendant la voix de Qui-Gon qui lui somme d'arrêter. Mais il est au moins devant Pors Tonith. Il lui somma donc de stopper l'armée terrestre droïde, lui annonçant qu'il était désormais prisonnier de la République. Anakin aura donc reprit, à lui tout seul, le centre de communication. Et alors que des renforts clones s'apprêtent à sécuriser la zone que Anakin vient de reprendre, Halcyon est largement satisfait de ne pas avoir donné l'ordre d'attaque orbitale, qui aurait tué le Padawan à coup sûr.

Mais le temps n'est pas aux festivités ! Les renforts Séparatistes viennent d'arriver sur l'orbite de Praesitlyn, et une nouvelle bataille s'apprête à commencer. Anakin grimpe alors dans son fier Delta Sept, qu'il a baptisé L'ange de l'azur II et se mêle à l'affrontement spatial. Et alors que son vaisseau est touché, il réalise une action suicidaire sur le vaisseau amiral et l'explose, avant de disparaître...

Halcyon, ravi que la flotte droïde soit en pleine confusion, est terrassé par ce qu'à fait Anakin... Son jeune compagnon est mort... Mais, soudain, après la bataille, Anakin revient dans un vaisseau bien crasseux et Halcyon saute de joie ! Il est en vie ! Mais comment a-t-il put réalisé un tel exploit ? Ce n'était pas vraiment compliqué, Anakin avait simplement bricolé son vaisseau pour lui inclure un propulseur d'hyperespace, et donc, il a put s'enfuir juste avant l'explosion fabuleuse.

Anakin mérita donc son rang de chevalier Jedi, à juste titre.

Une nouvelle padawanModifier

Par la suite il s'occupe d'une apprentie nommé Ahsoka Tano. Ils se rencontrent pour la première fois sur Christophsis. Anakin n'est pas content d'avoir une padawan mais il commence à la respecter quand elle le sauve des droïdes.

Ils ont pour mission de ramener le fils de Jabba le Hutt. En parallèle de cette mission, les Sith complotent pour faire croire aux Hutts que les Jedi sont responsables de l'enlèvement. La sénatrice Padmé Amidala fait arrêter Ziro le Hutt, l'oncle de Jabba, à temps pour sauver Ahsoka et Anakin d'une condamnation à mort.

Anakin devient Dark VadorModifier

En 19 av.BY, Anakin et Obi-Wan se voient remettre la mission de délivrer le Chancelier Suprême des griffes du Général Grievous, dont le vaisseau amiral, la Main Invisible, tente de fuir Coruscant. Cette mission fut un succès puisque Anakin réussit à tuer le comte Dooku tout en libérant le chancelier, cet acte est un premier pas vers le côté obscur pour Anakin.

Par la suite, Palpatine charge Anakin de le représenter au Conseil Jedi, les Jedi ripostent en lui ordonnant d'espionner le Chancelier Suprême. De plus, le Conseil ne donne pas à Anakin le titre de Maître, en dépit de ses succès. Cet acte écœure Anakin qui se sent trahie par les Jedi. Il est aussi torturé par plusieurs cauchemars à répétition, comme ceux qui ont précédé la mort de sa mère. Cette fois, c'est son épouse Padmé Amidala qui est en danger.

Lors d'une représentation à l'Opéra Galactique, le chancelier Palpatine lui parle d'une ancienne légende Sith, qui décrit l'histoire de Dark Plagueis, capable de commander à la vie, à la mort : de l'éviter. Anakin s'intéresse irrémédiablement à ce savoir, qui permettrait de sauver Padmé. Ainsi, lorsque Palpatine se révèle être Dark Sidious en personne, Anakin, conscient de faire du mal mais torturé par la possible mort de sa femme, se remet à son enseignement. Après avoir condamné Mace Windu à sa mort et a le torturer d'une façon perverse, il est fait Seigneur Sith par son nouveau maître, et devient Dark Vador.

Pour prouver à son maître sa totale loyauté en sa nouvelle allégeance, il part au Temple Jedi pour tuer tous les Jedi et apprentis présents. Accompagné par des milliers de soldats clones, il tue Cin Drallig, Maître Jedi renommé, ainsi que tous les Jedi du Temple, aussi bien professeurs, qu'apprentis. La plupart des chevaliers Jedi valides étant loin de Coruscant, les jeunes Jedi ont vu leur formation interrompue. Même le plus adroit des maîtres du sabre laser ne peut résister à Anakin Skywalker et aux soldats clones de la 501ème Légion. Aucun chevalier, aucun enfant ne survivra au carnage. Dark Sidious convainc son nouvel apprenti que le meurtre de ceux qu'il aime le rapprochera davantage des pouvoirs que confère le Côté Obscur de la Force. Les Jedi doivent périr les premiers - tous les Jedi.

Il part ensuite sur Mustafar, planète chaotique en permanence secouée par les éruptions volcaniques, où les dirigeants Séparatistes sont réunis. Il se charge de tous les éliminer, mettant fin à la Guerre des Clones, laissant place à la suprématie de l'Empire Galactique.

Anakin brûle

Anakin brûlé par les laves de Mustafar.

Toujours sur Mustafar, Dark Vador étrangle sa femme Padmé Amidala pensant la tuer, mais ne la tue pas, elle ne mourra plus tard parce qu'elle ne veut plus vivre, persuadé qu'elle était venue pour le tuer, accompagnée d'Obi-Wan Kenobi. S'ensuit un combat mythique entre lui et son ancien maître. Obi-Wan, qui cherchait à ramener son ancien ami du bon côté, perd tout espoir. Il finit par lui couper les deux jambes et un bras.
Loupe Article détaillé : Duel sur Mustafar.

Dark Vador, vaincu, est brûlé quasi-totalement par la lave, mais survit. Dark Sidious vient en secours et lui fait installer une combinaison de survie. Quand il reprend conscience sur la table du laboratoire de Sidious, il apprend que Padmé est morte. Le hurlement qu'il pousse détruit en partie le laboratoire et les médidroïdes. Il restera hanté pour le restant de ses jours par le fait d'avoir tué celle qu'il aimait plus que tout, rendant ainsi son passage du côté obscur inutile, c'est une source inépuisable de colère pour son maître. Vador brûle de haine envers lui mais il se rend compte qu'il est tout ce qu'il lui reste.

Sidious constate avec plaisir que sa rage est demeurée intacte : Dark Vador rêve de retrouver Obi-Wan et de le faire payer. Mais il n'est pourtant pas le parfait apprenti destiné à perpétuer l'héritage des Sith. Il ne pourra jamais employer la Foudre Sith ni y être insensible à cause de ses bras artificiels.

La Guerre Civile GalactiqueModifier

Le commencement de la guerreModifier

Plusieurs années plus tard, la rébellion a grandi, menée à l'origine par plusieurs sénateurs dont Bail Organa et Mon Mothma. Ces mouvements sans cesse grandissants cette dernière, surtout à ses débuts, savait pertinemment qu'il serait vain d'affronter la Flotte Impériale en terrain découvert. Ses commandants préférèrent fort judicieusement mener des opérations de guérilla sur des convois faiblement protégés ou des bases isolées. Les batailles impliquant de vastes flottes furent donc totalement absentes dans ce contexte, et Vador perdit finalement beaucoup de temps dans des recherches longues et difficiles. Les quelques escarmouches auxquelles il participa se concrétisèrent néanmoins toujours par une victoire impériale, mais les impacts stratégiques à long terme furent pour ainsi dire inexistants.

Traquant les rebellesModifier

Après qu'il ait capturé la princesse Leia Organa en possession des plans secrets de l'Étoile Noire, Vador tenta de faire parler la jeune espionne pour lui faire avouer le lieu de la base secrète de l'Alliance Rebelle. Pour des raisons qui lui apparaissaient comme inconnues à l'époque, le Seigneur Noir des Sith trouva en la princesse une résistance incroyable. Il était cependant loin de se douter qu'il faisait face à sa propre fille, adoptée par Bail Organa et élevée sur Alderaan. Face à son entêtement, le Grand Moff Tarkin, qui commandait la station spatiale impériale, menaça de faire exploser Alderaan. La princesse céda au chantage, mais donna de fausses informations aux Impériaux. Néanmoins, sans même attendre les résultats des investigations, Tarkin ordonna de détruire la pacifique planète.

Sauvetage de la Première Étoile de la Mort

Duel contre son ancien maître.

Lorsqu'un petit commando parvint juste après ces événements à s'infiltrer à bord de l'Étoile Noire et à délivrer la princesse Leia, Vador ressentit une présence dans la Force qu'il n'avait pas ressentie depuis fort longtemps. Au détour d'un des nombreux couloirs de la station de combat, il fit face à son ancien mentor, Obi-Wan Kenobi. Trop âgé pour mener un tel affrontement, Kenobi se sacrifia pour laisser le temps à Luke Skywalker et à ses amis de s'enfuir ; Dark Vador vint facilement à bout de son pire ennemi et Obi-Wan ne fit plus qu'un avec la Force.

La bataille de YavinModifier

Utilisant les plans dérobés à l'Empire Galactique, les rebelles parvinrent à déceler une faille dans l'Étoile Noire. Quand la gigantesque station spatiale entra dans le système Yavin et repéra la base rebelle sur Yavin 4, les pilotes de l'Alliance Rebelle n'eurent d'autre choix que d'affronter l'Empire. Le rapport de force était ridicule : une trentaine de chasseurs stellaires légers contre la plus puissante station de combat jamais construite dans l'Histoire. Curieusement, c'est peut-être ce déséquilibre qui joua en faveur de l'Alliance : les officiers impériaux, étaient trop sûrs de leur avantage et seule une poignée de chasseurs TIE fut envoyée pour neutraliser les chasseurs X-Wings et Y-Wings de l'Alliance Rebelle.
TIE Étoile de la Mort

Vador poursuit les rebelles.

Mais quand il s'avéra que plusieurs chasseurs rebelles quittaient la formation principale pour s'engager dans une tranchée de la station, avec pour objectif un puits d'aération vulnérable, Dark Vador ressentit une menace dans la Force : il décida alors de prendre les commandes de son TIE Avancé x1 personnel, accompagné de ses deux ailiers, les pilotes DS-61-2 et DS-61-3. Dans l'espace, le Seigneur Sith élimina les rebelles les uns après les autres, pour se retrouver finalement en lutte avec Luke Skywalker. A ce moment, il ignorait qu'il poursuivait son propre fils. Seule l'intervention inopinée de Han Solo, qui détruisit l'un des ailiers de Vador, empêcha ce dernier de presser la gâchette et de tuer le jeune rebelle. Son vaisseau endommagé par l'impact de son second ailier qui vint le percuter sous le coup de la surprise, le Seigneur Noir mit quelques secondes à reprendre le contrôle de son appareil parti en vrille. Un temps que mit à profit Luke Skywalker, qui tira ses torpilles dans l'objectif. L'Étoile Noire et son commandant, ainsi qu'un grand nombre de soldats, d'officiers et de vaisseaux disparurent dans l'explosion. Cette bataille marqua le tournant de la Guerre Civile Galactique.

La quête de VadorModifier

Après l'échec de Yavin, Dark Vador se mit en quête du pilote rebelle responsable de la destruction de l'Étoile Noire. Il engagea alors plusieurs équipes de chasseurs de primes pour découvrir par tous les moyens l'identité de son nouvel ennemi. Finalement, cette mission fut accomplie sur Centarès lorsque des chasseurs de primes mirent la main sur un pilote rebelle qui s'était vanté imprudemment de connaître le héros de l'Alliance. Sous la torture, il céda et révéla à ses bourreaux le nom de ce dernier : Luke Skywalker. Pour tous, ce nom ne signifiait rien de spécial. Mais le Seigneur Noir comprit immédiatement qu'il s'agissait de son fils. Afin de ne pas ébruiter cette nouvelle, il fit exterminer tous les chasseurs de primes présents sur place, dont une seule représentante, Mala Mala, survécut finalement à la trahison de Vador et parvint, moyennant rétribution, à communiquer cette information à l'Empereur, sur Coruscant. Dès cet instant, Vador se mit en quête de ce fils inconnu, et la poursuite tourna vite à l'obsession.

Un blocus autour de YavinModifier

Alors que l'Empire venait de subir sa plus importante défaite, l'Empereur insista lourdement pour que les rebelles soient anéantis. Ces derniers étaient encore sur Yavin 4, et commençaient en hâte à se préparer pour repousser un assaut inévitable. En effet, le Destroyer Stellaire Conqueror, commandé par l'Amiral Quist, fit irruption dans le Système Yavin à la recherche de vaisseaux rebelles. Et ce fut bientôt un véritable blocus organisé qui enserra les rebelles. Vador, qui était finalement parvenu à rejoindre les lignes impériales malgré les avaries de son appareil, empêcha ses officiers de raser la base rebelle depuis l'orbite, pour des raisons apparaissant floues à ces hommes habitués à faire parler les turbolasers avant de réfléchir. A la place, le Seigneur Sith ordonna un blocus total du système. La base rebelle fut alors presque totalement coupée du reste de la galaxie. Durant les mois que dura le blocus, les forces rebelles tentèrent plusieurs sorties de manière très discrète. Au cours de l'une de ces missions, le Faucon Millenium, pris en chasse par le Conqueror, échappa à ses poursuivants en s'enfuyant dans un champ d'astéroïdes. L'Amiral Quist subit alors la colère de Vador, qui l'exécuta. Une autre sortie permit à Luke Skywalker de découvrir, presque par hasard, une planète inhabitée et gelée, qui devint par la suite la nouvelle base de l'Alliance après Yavin 4 : Hoth. Les raisons pour lesquelles l'Empire n'attaqua pas la base rebelle pendant de longs mois restent à ce jour indéterminées. Dark Vador voulait probablement à tout prix s'emparer de son fils dans le but de le rallier à sa cause, et qu'il voulait éviter au maximum un engagement massif de ses troupes terrestres. Cette hypothèse reste bien sûr incertaine, mais le fait est que, durant le siège du Système Yavin, il élabora un plan pour attirer Luke dans un piège et l'obliger à quitter Yavin 4. Pour ce faire, il laissa courir le bruit que l'Amiral Griff, en charge de la construction du Super Destroyer Stellaire Executor, alors en phase finale d'élaboration dans les chantiers navals de Fondor, cherchait à rallier l'Alliance et à divulguer les plans de construction du gigantesque vaisseau amiral aux rebelles. Malgré les risques évidents, Luke décida néanmoins de rejoindre Fondor et de participer à une soi-disant réunion de conspirateurs. Mais si ces derniers étaient bien réels, certains officiers souhaitant réellement trahir l'Empire, il en était tout autrement de Griff, qui prévint Vador de la venue de Luke Skywalker sur Fondor. Le Seigneur Sith rata là sa première occasion de capturer son fils : alors qu'il surprit les conspirateurs avec ses troupes, Luke parvint à s'enfuir avec des plans techniques détaillés de l'Executor. Le jeune héros de l'Alliance parvint en plus à forcer une fois encore le blocus impérial et à retourner sur Yavin 4 avec sa précieuse prise de guerre. Vador n'eut pas le temps de penser longtemps à cet échec car l'Executor était enfin opérationnel et il en fit son vaisseau amiral, bien décidé cette fois à prendre la base rebelle de force. Sur le trajet, l'Executor pulvérisa la petite base rebelle installée sur Laakteen, une planète de moindre importance située près de Fondor, et que l'Alliance Rebelle avait investie pour espionner les chantiers navals. Largement surpassés par ce gigantesque vaisseau, les rebelles furent rapidement anéantis, et l'Executor reprit ensuite sa route vers le Système Yavin pour s'occuper de la base rebelle qui s'y trouvait.

Sur Yavin 4, les rebelles savaient que leurs jours étaient comptés, et que l'heure de la retraite avait sonné. Pour forcer le blocus impérial, désormais renforcé par la présence du Super Star Destroyer, ils durent faire davantage usage de ruse et de diversion plutôt que de force. Et de manière pour le moins ironique, c'est l'officier en charge des opérations, l'Amiral Griff, qui leur donna leur meilleure chance de fuite : en tentant une manœuvre risquée qui s'avéra catastrophique, il fit sortir plusieurs destroyers de l'hyperespace trop près de l'Executor, qui fut percuté par les vaisseaux en approche. Les dégâts furent immenses : plusieurs destroyers Stellaires furent instantanément vaporisés, et l'Executor subit d'importantes avaries et ses boucliers furent rendus non-opérationnels. Fort heureusement pour lui, si l'on peut dire, l'Amiral Griff échappa au courroux de Vador car il fut tué dans l'accident. Pour les rebelles, l'occasion était inespérée : profitant de ces quelques moments de désorganisation totale des forces impériales, ils forcèrent le blocus et parvinrent pour la plupart à s'échapper. Malgré tout, les pertes de l'Alliance ne furent pas négligeables. On pensait alors que le général Jan Dodonna lui-même fut au nombre des tués, mais on apprit plus tard qu'il avait en fait été capturé par les troupes de l'Empire et transféré à bord de la prison Lusankya (qui est en fait un Super Star Destroyer caché dans un vaste hangar souterrain, sur Coruscant). Une fois de plus, Vador avait laissé son fils lui échapper, et les rebelles se regroupèrent pour établir leur nouvelle base sur Hoth. Il fallut à l'Empire de longs mois pour en découvrir la localisation.

Contre-attaque de l'Empire sur HothModifier

Trois années après la déroute que les Impériaux avaient subi à Yavin 4, l'Empereur était plus que jamais décidé à venir à bout de la rébellion. Il ordonna une fois de plus à Vador de faire le maximum pour retrouver la trace de la nouvelle base rebelle et d'en exterminer tous les occupants. Toujours obnubilé par son fils, Vador n'en était pas moins conscient de ses devoirs envers Palpatine. Il ordonna que soient déployés des millions de droïdes sondes Vipère à travers la galaxie pour en explorer chaque système. C'est ainsi qu'il découvrit une présence non répertoriée sur la lointaine et glaciale planète Hoth. Bien que les signes de vie repérés pouvaient aussi bien appartenir à des colons ou des contrebandiers, le Seigneur Sith vit dans la Force qu'il s'agissait bien les rebelles, dont faisait partie son fils, qui s'y cachaient.

Une fois arrivé dans le système Hoth, Dark Vador et son Escadron de la Mort, composé de plusieurs destroyers stellaires et de son vaisseau amiral, le Super Star Destroyer Executor, entamèrent la bataille de Hoth. Vador n'était pas prêt à renouveler l'échec du blocus de Yavin, et il espérait bien mener une attaque-éclair pour s'emparer de la base rebelle. Malheureusement, ses plans furent contrecarrés par l'incompétent Amiral Kendal Ozzel, qui remplaçait l'Amiral Griff depuis la mort de ce dernier. Ozzel, en ordonnant un retour en espace normal trop près de la planète, alerta les rebelles de la présence de la flotte impériale, qui déployèrent instantanément leur bouclier planétaire, empêchant ainsi tout bombardement.
Vador sur Hoth

Vador sur Hoth.

Pour cet ultime acte d'incompétence, Ozzel fut exécuté par Vador. Le capitaine Firmus Piett, qui commandait l'Executor, devint amiral en l'espace d'une seconde. Totalement surpassées par les forces impériales, les troupes de l'Alliance Rebelle tentèrent néanmoins une résistance courageuse à terre. Mais les puissants TB-TT du général Maximilian Veers maîtrisèrent le champ de bataille et enfoncèrent les lignes rebelles. Lorsque les Snowtroopers pénétrèrent dans la Base Echo, c'est le Seigneur Sith en personne qui dirigea ses hommes. Malheureusement pour lui, ses principales cibles, et notamment les occupants du Faucon Millenium, lui filèrent entre les doigts à la dernière minute.

La traque de son filsModifier

"Non. Je suis ton père."
―Dark Vador à Luke[src]
Après que les derniers vaisseaux rebelles en fuite se soient échappés ou aient été détruits par le blocus Impérial, Dark Vador reçut dans ses quartiers une communication personnelle de l'Empereur, qui lui annonça la venue d'un nouvel ennemi : le fils de Skywalker. Pour de multiples raisons, Dark Vador avait caché la découverte de Luke à son maître. Mis cette fois au pied du mur, il ne put qu'acquiescer lorsque Palpatine lui donna l'ordre de le capturer et de le lui remettre afin qu'il devienne leur allié. A ce moment, Vador ne savait pas que son fils était parti sur Dagobah pour suivre l'enseignement de Yoda, qui vivait reclus depuis la Guerre des Clones. Il décida alors de retrouver les amis de son fils, Leia Organa et Han Solo, pour qu'ils lui servent d'appât. Il mandata pour cela une fois de plus des chasseurs de primes pour retrouver leur trace. Il ne fallut pas longtemps à Boba Fett pour découvrir la localisation des fugitifs, sur Bespin. Leia et ses amis y avaient en effet trouvé refuge, dans la Cité des Nuages administrée par un vieil ami de Solo, Lando Calrissian. Vador se rendit à son tour sur Bespin et captura facilement le petit groupe de rebelles. Au même moment, Luke, en plein entraînement sur Dagobah, perçut que Leia était en danger. Contre l'avis de Yoda, il décida de se rendre sur Bespin pour lui venir en aide, mais tomba dans le piège que lui avait tendu son père.
Je suis ton père

Dark Vador révèle la vérité à Luke: il est son père.

Les deux combattants s'engagèrent dans un affrontement au sabre laser. Bien que moins expérimenté que Vador, Luke parvint à accomplir quelques prouesses. Mais face à la puissance du Côté Obscur, il se fit trancher la main droite. Vador lui révéla alors sa réelle identité. En lui révélant qu'il était son père, il lui proposa également de le rejoindre pour terminer sa formation. Ensemble, dit-il, ils pourraient renverser l'Empereur et régner sur la galaxie. Effondré par cette accablante information, Luke décida de se jeter dans le vide, peut-être poussé par une soudaine intuition. Vador assista à la chute, impuissant puis regagna son vaisseau. Mais Luke n'était pas mort, et le Faucon Millenium arriva à son secours. Lorsque ce dernier sauta dans l'hyperespace, Vador ressentit dans la Force la présence de son fils, mais ne put l'arrêter.

L'organisation du Soleil NoirModifier

Vador dut à ce moment faire face à un nouvel ennemi beaucoup plus rusé et machiavélique qu'à l'ordinaire : le prince Xizor, chef du Soleil Noir, la plus importante organisation criminelle de la galaxie, lui vouait une haine dont les motifs échappaient totalement au Seigneur Noir. Xizor, qui cherchait à s'attirer les faveurs de l'Empereur, voulait non seulement discréditer Vador aux yeux de son maître en le faisant passer pour un incompétent, mais aussi et surtout le tuer. Il avait perdu une bonne partie de sa famille lorsque Vador avait ordonné le bombardement planétaire de sa planète natale, Falleen, afin de masquer les effets d'un accident chimique survenu quelques temps avant dans un laboratoire secret de l'Empire. Pour le chef du Soleil Noir, la mort de son pire ennemi était devenue sa vraie raison de vivre, et les immenses ressources de son organisation pouvaient l'aider à atteindre son but. Vador, de son côté, savait que le prince Xizor était un personnage dangereux mais, ignorant ses vraies motivations, le sous-estima et prit presque leur rivalité comme un jeu, persuadé lui-même qu'il aurait sa peau un jour ou l'autre. L'Empereur était lui plutôt amusé de les voir s'affronter pour s'attirer ses faveurs et se faire plonger l'un l'autre.

Afin d'éloigner Vador et de s'attirer les faveurs de l'Empereur, Xizor informa ce dernier qu'il connaissait la localisation d'une importante base rebelle, dans la ceinture d'astéroïdes de Vergesso. Il passa sous silence que cette base était principalement occupée par la société des Transports Ororo, qui était à cette époque l'un de ses concurrents les plus gênants. Il fit ainsi exécuter la sale besogne par Vador, et ce dernier ne put qu'obéir à l'Empereur, qui lui ordonna de commander l'attaque. La bataille qui s'ensuivit fut un véritable carnage : les forces rebelles, en sous-effectif et prises par surprise, furent décimées au cours d'une bataille spatiale dominée par l'Executor et par Vador en personne, qui avait pris les commandes de son chasseur personnel. Mais très rapidement, il se lassa de ces pitoyables adversaires et regagna l'Executor pour laisser ses troupes finir le sale boulot. La bataille de Vergesso fut un coup terrible porté à l'Alliance, qui ne fut éclipsé que par la cuisante défaite subie quelques temps auparavant sur Hoth. Après cette campagne aussi rapide que victorieuse, Vador regagna Coruscant pour reprendre le cours de ses investigations. Ce fut finalement le Seigneur Sith qui eut le dernier mot. Alors qu'il se trouvait dans l'orbite de Coruscant à bord de l'Executor, il capta une communication venant de la station spatiale de Xizor, le Poing du Falleen, et ordonnant que Luke Skywalker soit tué. Cet ordre contrevenait directement aux directives de Vador, qui avait précisé à Xizor de ne pas se mêler de cette affaire et surtout pas d'attenter à la vie de son fils. Trop heureux d'avoir enfin l'opportunité de neutraliser son ennemi, Vador ordonna à Xizor de cesser le feu et de se rendre. Après l'expiration du court ultimatum fixé par les forces impériales, et en l'absence de réponse, le Seigneur Sith ordonna à son vaisseau de faire feu sur la station spatiale, qui fut vaporisée. Le prince Xizor, malgré l'absence de preuve indéniable, fut alors considéré comme mort et on n'entendit plus jamais parler de lui. Avec la mort de cet adversaire, et la débandade de son organisation, Vador put s'estimer satisfait, même si Luke était une fois de plus parvenu à lui filer entre les mains.

La fin de l'EmpireModifier

Loupe Article détaillé : Duel sur l'Etoile de la Mort.

En coulissesModifier

  • Anakin est surnommé "Ani" par ses proches.
  • Dark Vador se dit Darth Vader en anglais, "Vader" signifiant "père" en néérlandais
  • Il porte une armure noire qui le maintient en vie depuis qu'il a été brûlé par les laves de Mustafar. Son trait caractéristique est sa respiration sonore, provoquée par la combinaison pour le maintenir en vie.

ApparitionsModifier

Mini logo wiki2
Star Wars Wiki possède 92 images en lien avec Anakin Skywalker/Légendes.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.