Fandom

Wiki Star Wars

Aayla Secura

8 099pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Aayla Secura, née Aaylas'ecura, était une maître Jedi Twi'lek qui vécut durant les dernières années de la République Galactique et servit en tant que général pendant la Guerre des Clones. Elle fut la Padawan de Quinlan Vos et plus tard du maître de celui-ci, Tholme. Comme Vos, elle faillit sombrer du Côté Obscur de la Force pendant sa formation, mais parvint à prouver sa valeur et fut nommée chevalier.

C'est après cette promotion que la guerre éclata et elle participa comme de nombreux Jedi à la bataille de Géonosis. Elle prit part à de nombreuses campagnes, survivant à des batailles aussi violentes que celles de Hypori et Kamino. C'est grâce à ces exploits que Secura fut promue au rang de maître Jedi.

Malgré ces prouesses, elle trouva la mort sur Felucia lors de l'exécution de l'Ordre 66 par ses soldats. Maître Secura fut révérée pendant des générations par les peuples qu'elle avait aidés et des légendes à son sujet entrèrent dans leurs cultures.

BiographieModifier

EnfanceModifier

"- Maître, cette fille - Aayla - elle m'a appelé par le biais de la Force. Elle m'a aidé à me calmer au cours du combat contre le wampa. Pourrait-elle être...
- ...une Jedi? Peut-être...
"
―Quinlan Vos et Tholme[src]
Young Aayla and Padawan Quinlan.jpg

Aayla et Quinlan contre le wampa

Née sur Ryloth sous l'Ancienne République, elle n'était qu'une petite fille destinée à être vendue comme esclave (comme la plupart des femmes de son espèce) par son oncle Pol Secura, quand elle fut sauvée de l'attaque d'un wampa par un jeune Padawan Kiffar, Quinlan Vos, qui découvrit son potentiel dans la Force. Ramenée au Temple Jedi par le Maître de celui-ci, Maître Tholme, elle fut formée pour devenir Jedi, et devint l'apprentie de Vos, qui lui enseigna la maîtrise de la Force et le maniement du sabre laser[1].

Une des leçons de son maître lui fut donnée lorsqu'elle eut, petite fille, sa première expérience de la mort. Quand T'Da, son animal de compagnie, mourut, son maître lui enseigna le cinquième précepte du Code Jedi : « Il n'y a pas de mort, il y a la Force ». Elle comprit qu'un être cher continuait de vivre dans le cœur de ses proches et à travers la Force[2].

Comme le veut la tradition, Quinlan lui offrit un cadeau pour son treizième anniversaire : une pierre appelée « Coeur de Feu », réputée pour conserver une part de l'esprit du donneur et du receveur[3].

Premières missionsModifier

"Difficile de vous ignorer, Maître Vos ! Vous me semblez parfois aussi grand qu'une montagne."
―Aayla Secura[src]
Aayla développa un lien très fort avec son maître, et accomplit de nombreuses missions à ses côtés. L'une d'elle, en 32 av.BY, les amena sur Tatooine, au moment même où Qui-Gon Jinn découvrait le jeune Anakin Skywalker, et le retour des Sith. Ensemble, ils délivrèrent également la jeune princesse de Xoman Free capturée par des pirates, combattirent des terbeasts, monstres tricéphales, sur Ogden Minor[4], et retrouvèrent le prisme de Shu-Wang sur Solibus IV. Aayla se lia d'amitié avec Xiaan Amersu, une jeune Padawan Twi'lek du Temple Jedi, qu'elle considérait comme une petite sœur, et à qui elle offrit son « Coeur de Feu ».[3]

Descente en enfer sur KiffuModifier

AaylaKaarko-SWREP34.png

Sous l'emprise de Karkko

"J'ai dû lui donner tous les jours un peu plus de glitteryll ! Son esprit se réaffirmait sans cesse ! Oui ! Pas malléable, pas docile comme les autres ! Non !"
―Pol Secura[src]
Lors d'une enquête sur un trafic de drogue sur Kiffu, en 30 av.BY, Aayla et son maître tombèrent dans le piège tendu par Pol Secura et Asanté Vos, la cousine de Quinlan, qui les capturèrent et leur effacèrent la mémoire en leur administrant du Glitteryll, une nouvelle drogue aux effets amnésiants. Pol Secura récupéra ainsi sa nièce qui avait oublié sa nature de Jedi, faisant d'elle son esclave. Mais Quinlan Vos retrouva et affronta l'oncle de son apprentie. C'est alors qu'Aayla, involontairement, fit déferler une vague de Force sur les combattants, ce qui eut pour conséquence la mort de Pol Secura. La Twi'lek, désorientée, s'enfuit alors de Kiffu et jura la mort de Quinlan, qu'elle tenait pour responsable de celle de son oncle.[5]

Son vaisseau détruit par les gardiens de Kiffu, elle s'écrasa à bord d'une nacelle de survie sur Kiffex, la planète prison, et ressentit un appel qui l'amena à un ancien édifice où, depuis des temps immémoriaux, le Jedi Noir Volfe Karkko (un vampire Anzat, qui tue en aspirant l'essence vitale des êtres pensants) était emprisonné dans un champ de stase. Tombée sous son emprise, elle le libéra et bascula du côté obscur de la Force, devenant son apprentie[6].

Pendant ce temps, alors que Quinlan Vos recherchait sa Padawan, la petite Xiaan Amersu lui remit le Cœur de Feu, ce qui lui permit de retrouver une partie de ses souvenirs liés à Aayla, grâce à ses capacités à « lire » les objets[3].

Rédemption sur KiffexModifier

"Si seul mon sang peut calmer ta colère, Aayla, alors frappe. Je ne t'arrêterai pas. Frappe, si ta main te le permet. Au-delà de la mémoire, au-delà de la colère, de l'espoir, ou de la peur, il y a ce qui nous lie. Maître et Padawan, nous sommes Jedi ensemble. Rien, dans la vie ni dans la mort, ne peut couper ce lien."
―Quinlan Vos[src]
Sous le contrôle de Karkko, et à la tête d'une armée d'Anzati dégénérés par le pouvoir du Jedi Noir, Aayla mena des attaques destinées à capturer des victimes pour nourrir son nouveau maître. Lors d'un de ces raids, elle rencontra et affronta Quinlan Vos, avant de s'enfuir en lui promettant la mort. Vos se rendit donc, avec d'autres Jedi, à la base de Karkko pour le combattre, et affronta de nouveau son ancienne Padawan. Il réussit à rompre l'emprise du Jedi Noir sur l'esprit de la Twi'lek et tua Karkko[6]. Libérée, Aayla retrouva ses souvenirs, conservés dans ses lekkus (les tentacules crâniens propres aux Twi'leks), que Maître Plo Koon, grâce à ses dons de télépathie, l'aida à réorganiser, et embrassa de nouveau la voie des Jedi.[4]

AdoubementModifier

"Prenez votre sabre, Aayla Secura, Chevalier Jedi. Que la Force soit avec vous."
―Mace Windu[src]
Adoubement aayla.jpg

Adoubement

Quinlan et Aayla ayant tous les deux goûté au pouvoir du côté obscur avant de s'en détourner, le Conseil Jedi préféra les séparer pour un temps, et la formation de la Twi'lek fut confiée à Maître Tholme. Avec lui, elle fut envoyée sur Ryloth pour enquêter sur un complot ourdi par un renégat Twi'lek, Kh'aris Fenn, sous les ordres du Comte Dooku, pour enlever le jeune Nat Secura, cousin d'Aayla et héritier du clan régnant de Ryloth. Tsyr et Bok, les deux guerriers morgukais chargés d'accomplir ce forfait, parvinrent à capturer Tholme et à s'enfuir. Avec l'aide de Quinlan Vos, Aayla vainquit les Morgukais et délivra son maître et le jeune héritier. À son retour au Temple Jedi, elle fut adoubée par Mace Windu, et accéda ainsi au rang de Chevalier Jedi.[1]

Guerre des ClonesModifier

Sauvetage sur GéonosisModifier

En 22 av.BY, Aayla fut envoyée sur Géonosis avec environ 200 Jedi au secours d'Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, capturés par le Comte Dooku, et participa à la bataille de l'arène contre les droïdes de combat séparatistes. Ayant survécu au premier assaut, elle prit la tête d'un détachement de clones et se lança dans ce qui fut la première bataille de la Guerre des Clones.[7]

Traquenard sur CorelliaModifier

"C'est une mission délicate, Aayla, qui requiert de la ruse et de l'intelligence, pas seulement des prouesses martiales. Tu as fait preuves de ces dernières à Géonosis."
―Mace Windu (traduit de l'anglais)[src]
Une semaine après, elle fut envoyée, avec Ylenic It'kla, un Jedi Caamasi, sur Corellia, une planète neutre, pour retrouver Ratri Tane, un scientifique recherché par le Techno-Syndicat pour avoir volé les plans et le prototype d'une nouvelle arme séparatiste. Durant cette mission, le scientifique fut kidnappé et tué par Tendir Blue, un chef de bande à la solde des séparatistes, qui récupéra les plans. Mais ce qui apparaissait comme un échec se révéla en fait être un coup monté par le Conseil Jedi pour faire croire aux séparatistes qu'ils avaient éliminé Tane. En réalité, il avait été remplacé par Nejaa Halcyon, un Jedi capable d'absorber les traits de blaster. Le rôle involontaire d'Aayla avait été, en tant qu'héroïne de Géonosis, d'attirer l'attention de la bande de Blue sur Halcyon et ainsi de faire croire aux séparatistes que le scientifique avait été tué et que les plans avaient été récupérés. Bien que cette mission fût en définitive un succès, Aayla n'apprécia guère d'avoir été manipulée par le Conseil.[8]

Infiltration sur la RoueModifier

"Tu dois affronter deux Jedi, Falleen. Puis-je suggérer que la reddition est la meilleure alternative?"
―Aayla Secura[src]
Aayla zennex.jpg

Aayla tue Zenex

Un mois plus tard, elle fut envoyée sur la station spatiale de la Roue, sous l'identité d'une mécanicienne nommée Jayzaa, pour retrouver Quinlan Vos infiltré depuis deux ans pour constituer un réseau d'espionnage. Avec lui, elle mit la main sur une disquette contenant des informations primordiales sur la future bataille de Kamino. Elle affronta et tua Zenex, un mercenaire Falleen à la solde de Dooku, à qui la disquette était destinée. Puis elle retourna au Temple, laissant Quinlan poursuivre sa mission d'infiltration.[9]

Romance sur KaminoModifier

"- Général Fisto... Je tiens à vous remercier de m'avoir sauvé la vie. Sans vous, je me serais noyée.
- A votre service, général Secura... Ce fut un plaisir.
"
―Aayla Secura et Kit Fisto[src]
Aayla kit.jpg

Aayla et Kit Fisto

Par la suite, elle fut nommée Général de la République, et fut envoyée sur Kamino, d'abord comme chef de l'escadron rouge dans la bataille de Kamino[10], puis comme formateur de soldats clones aux côtés du maître Jedi Kit Fisto, avec qui elle entretenait un rapport privilégié, voire ambigu. Mais, durant un entraînement, tous les clones succombèrent à un nano-virus fatal développé par une Kaminoenne en quête de gloire, financée par les séparatistes. Celle-ci lâcha des super droïdes de combat B2 sur les Jedi. Dans le combat, Aayla tomba à l'eau et Kit, amphibie comme tous les Nautolans, lui sauva la vie en respirant pour elle dans un long baiser sous-marin. Puis, Aayla affronta la Kaminoenne, qui dans le combat, s'injecta par accident le nano-virus et mourut, laissant aux Jedi un échantillon pur de l'arme biologique qui leur permit de créer un vaccin.[11]

Duel sur DevaronModifier

"En toi, je vois ce que j'aurais pu devenir. En moi, tu dois regarder en face ce que tu aurais pu être."
―Aayla Secura à Aurra Sing[src]
Aayla aurra.jpg

Aayla et Aurra

Environ six mois après la bataille de Géonosis, Aayla reçut un message de Quinlan lui expliquant qu'il avait rejoint l'ennemi et lui demandant de l'oublier. Elle décida d'aller le chercher, mais Maître Tholme le lui interdit, et elle fut envoyée en mission sur Devaron, pour démanteler une base de raiders au service des séparatistes, en compagnie de ce dernier et des maîtres Jedi T'ra Saa, Kit Fisto, et la Femme sombre. Elle démasqua la sénatrice Vien'sai'Malloc, le contact des pirates au gouvernement, et affronta Aurra Sing, une ancienne Jedi passée du côté obscur et devenue chasseuse de primes. Au terme d'un long et difficile combat, elle la vainquit et l'envoya dans une colonie pénitentiaire. Elle put alors récupérer, dans les affaires de la tueuse, le sabre laser du maître de Xiaan Amersu, J'Mikel, assassiné par Aurra, et le remettre à la jeune Twi'lek.[12]

Défaite sur HyporiModifier

Aayla grievous.jpg

Aayla et Ki-Adi contre Grievous

Plus tard, lors d'une mission sur la planète Hypori, avec un détachement de Jedi parmi lesquels Ki-Adi-Mundi et Shaak Ti, elle se retrouva prise au piège d'un bataillon de super droïdes de combat. Les Jedi se réfugièrent alors dans une grotte, et durent affronter le général Grievous, qui les vainquit facilement, tuant même plusieurs d'entre eux. Aayla, quant à elle, fut grièvement blessée. Sauvée par un détachement de clones, elle fut évacuée dans une cuve à bacta.

Quelques temps plus tard, en mission avec Agen Kolar et Voolvif Monn, elle affronta des droïdes crabes, qui emprisonnèrent les Jedi dans des champs de force sphériques. Mais Anakin Skywalker surgit alors, détruisit les droïdes et fit éclater ces bulles d'énergie à l'aide de la Force, libérant ses compagnons.[13]

Manipulation sur HitakaModifier

En mission sur Hitaka avec Ki-Adi Mundi, et malgré sa rancune pour avoir été manipulée par ses maîtres lors de la mission de Corellia, elle envoya Anise I'zak, une jeune Jedi impulsive, jouer les leurres, lui faisant croire qu'elle devait livrer un document top secret à travers les lignes ennemies. En réalité le rôle involontaire d'Anise, peu discrète, était de distraire les droïdes séparatistes tandis qu'Aayla et Ki-Adi livraient eux-mêmes le document secret.[14]

Trahison sur HonoghrModifier

"J'ai été assigné au Général Aayla Secura.(...)C'est un bon général. Elle connaît son boulot et agit sans perdre de temps. Ca mérite le respect."
―Bly[src]
Aayla honoghr.jpg

Trahison sur Honoghr

Dix-huit mois après la bataille de Géonosis, Tholme lui révéla que Quinlan Vos n'avait pas vraiment trahi les Jedi, mais était un agent double infiltré auprès de Dooku, mais qu'il craignait que Vos ait basculé du côté obscur.[15]

Puis elle fut envoyée, à la tête d'un commando de clones et secondée par le commandant clone Bly, sur Honoghr pour récupérer le Pack d'Instruments Scientifiques (PIS) contenant toutes les données sur un gaz mortel de la Confédération des Systèmes Indépendants, et tombé aux mains des guerriers Noghris. Elle dut livrer bataille contre les féroces autochtones, quand une aide inespérée survint : celle de son ancien maître Quinlan Vos. Mais lorsqu'ils eurent récupéré le PIS, Quinlan se retourna contre Aayla pour le ramener à Dooku. Aayla fut de nouveau obligée de combattre Vos. Mais elle fut vaincue, et ne dut la vie sauve qu'à l'intervention de Bly qui tira sur le Jedi, le faisant fuir.[16]

Résistance sur MaridunModifier

"Tu n'as absolument aucune raison d'avoir honte, Ahsoka. J'ai vécu exactement la même chose que toi à ton âge avec mon propre maître. Je le considérais comme un père. J'ai réalisé que pour le bien du plus grand nombre, je devais le laisser partir. Nous n'avons pas le droit de perdre des milliers de vies pour n'en sauver qu'une seule."
―Aayla Secura à Ahsoka Tano[src]
Aayla Maridun.jpg

La bataille de Maridun

En orbite de la planète Quell et aux commandes d'un croiseur de la République, Aayla, toujours secondée de Bly, fut prise en tenaille par l'armée séparatiste, qui envoya des droïdes fusée à l'abordage de son vaisseau. Alors que la situation semblait désespérée, Anakin Skywalker et sa Padawan Ahsoka Tano accompagné du capitaine clone Rex, embarquèrent sur le vaisseau et parvinrent à évacuer Aayla et Bly sur un chasseur, juste avant l'explosion du croiseur. Mais Anakin fut grièvement blessé, et le transport, endommagé, s'écrasa sur la planète sauvage Maridun. Aayla, Ahsoka et Bly y trouvèrent un village peuplé de Lurmens, des colons pacifiques qui s'étaient installés sur Maridun pour fuir la guerre. Leur chef, Tee Watt Kaa, refusa de prendre parti et de les aider, mais accepta de soigner Anakin, dans le coma.[17]

Alors que Skywalker se remettait de ses blessures, une division séparatiste menée par Lok Durd, attaqua le village, et s'apprêta à tester sur les habitants une nouvelle super-arme décimant toute forme de vie biologique en épargnant les droïdes. Aayla, Ahsoka et Anakin s'infiltrèrent dans la base ennemie, volèrent une navette et des générateurs de boucliers énergétiques, et organisèrent la défense du village autochtone. Au bout d'un combat acharné et déséquilibré (trois Jedi et deux clones contre une armée de droïde), et avec l'aide inespérée des jeunes villageois qui s'opposèrent à l'immobilisme de leur chef, ils parvinrent à détruire les droïdes et la super-arme, et à capturer Lok Durd. Cette mission aura permis à Aayla d'enseigner pour la première fois à une Padawan, pendant le coma d'Anakin.[18]

Enquête sur EndorModifier

"Dites, je ne suis pas votre droïde de protocole attitré... Mais je crois qu'ils ont l'intention de vous manger. Qu'ils le fassent !"
―Droïde de combat séparatiste à Aayla Secura à propos des Ewoks[src]
Aayla ewoks001.jpg

Aayla et les Ewoks

Aayla fut envoyée sur la lune forestière d'Endor avec Bly et ses hommes, où clones de la république et droïdes séparatistes avaient succombé à une force gigantesque. Elle fut capturée par une tribu d'Ewoks, qui lui demandèrent de les aider à éliminer la « bête » qui avait tué les clones. Aayla, accompagné d'un droïde séparatiste démembré et bavard, débusqua le monstre (une araignée géante), et l'élimina.[19]

Le siège de SaleucamiModifier

"La lumière est plus grande que la colère des ténèbres, Quin. Je le sais... Parce que tu me l'as expliqué il y a longtemps... Maître."
―Aayla Secura[src]
Quelques mois plus tard, elle accompagna Tholme sur la planète Anzat, pour enquêter sur le Jedi renégat Sora Bulq, le second de Dooku. Elle retrouva le vaisseau de Bulq, affronta un guerrier morgukai, et vola les journaux de bord, qui révélèrent une activité séparatiste sur Saleucami.[20]

Puis, le Conseil l'envoya diriger des troupes sur Trigalis. Elle y rencontra Obi-Wan, obnubilé par sa traque d'Asajj Ventress, et lui offrit son chasseur Jedi[21].Elle reçut alors une transmission de Tholme lui apprenant que les Séparatistes avaient créé sur Saleucami une armée de clones de Bok, le guerrier Morgukai qu'Aayla avait vaincu des années auparavant, entraînés spécialement par les Anzati pour tuer les Jedi.[20]

La République envoya donc une armée faire le siège de la planète, appuyée par de nombreux Jedi dont Quinlan Vos, apparemment repenti mais jouant toujours un double jeu, et Aayla. Ils combattirent côte à côte les clones morgukai, détruisirent le bouclier planétaire qui empêchait les forces républicaines de bombarder la planète, et détruisirent l'usine de clones. Puis Aayla dut affronter une nouvelle fois Bok et le tua, tandis que Vos affrontait Sora Bulq en duel, glissant de plus en plus vers le côté obscur de la Force. Aayla et Tholme entrèrent en méditation et arrachèrent Quinlan à l'obscurité, lui permettant de terrasser son adversaire.[22]

MortModifier

"- Alors, commandant Bly, que ferez-vous quand la guerre sera finie?
- Ce qu'on m'ordonnera de faire, bien sûr
"
―Aayla Secura et Bly (traduit de l'anglais)[src]
BlyShootsAayla.png

Mort sur Felucia

Elle fut alors envoyée sur Felucia[23] avec Bly et Ekria, une Padawan spécialiste en informatique qu'on lui assigna, afin de capturer Shu Mai, la Présidente de la Guilde du Commerce, et de délivrer Barriss Offee et son Padawan, prisonniers des séparatistes. Mais leur cible avait déjà quitté la planète. Ekria découvrit dans la résidence de Shu Mai, qu'une toxine avait été versée dans l'eau de Felucia, mettant en danger la survie de toutes les espèces vivantes, quand la résidence de Shu Mai s'autodétruisit. Les Jedi s'enfuirent de justesse.

Aayla contacta Coruscant pour demander un nouveau détachement de clones sur Felucia afin de délivrer la planète.[24] Mais alors qu'Aayla marchait en tête de sa troupe de clones à travers la jungle, Bly reçut l'Ordre 66. Les clones tirèrent dans le dos de la Twi'lek, la laissant pour morte.[25]

L'Empire justifia son exécution par un faux rapport stipulant qu'elle avait empoisonné l'eau de Felucia[26]. Mais elle resta pour de nombreuses personnes une héroïne de légende, à tel point que de nombreux auteurs ont écrit des fictions sur elle (souvent érotiques).[27]

Personnalité et pouvoirsModifier

Aayla's lightsaber.png

Le sabre laser d'Aayla

"- Un truc de Jedi?
- Toute mon influence n'est pas basée sur la Force, Bly.
"
―Bly et Aayla Secura (traduit de l'anglais)[src]
Aayla Secura est une jeune femme athlétique et naturellement très sensuelle, comme la plupart des femelles de son espèce, dont les courbes parfaites sont soulignées par sa tenue de combat très près du corps et très décolletée (lorsque ce n'est pas sous la tenue d'infiltration très légère d'une danseuse esclave…[12]). Cette beauté naturelle lui permet d'obtenir beaucoup de choses, et de renforcer son talent de persuasion Jedi, surtout auprès de la gent masculine.[9]

Elle est également très à cheval sur le Code Jedi, suivant à la lettre les directives et la voie du côté lumineux, surtout après son passage du côté obscur, ce qui peut la faire paraître froide parfois. C'est une bonne élève, attentive et obéissante (sous la férule de Quinlan Vos), et un bon professeur, douce et ferme à la fois (lorsqu'elle prend en charge Ahsoka Tano).

Elle se permet un petit écart cependant quant à l'interdiction de l'attachement Jedi. Bien qu'elle fasse passer sa mission avant tout, elle a du mal à laisser son maître s'enfoncer du côté obscur sans intervenir. Elle s'attache également à son commandant clone Bly (le général Jedi Arligan Zey dira d'elle : "Une distance est indispensable envers nos troupes, clones ou non. Le général Secura devient un peu trop proche du commandant Bly, et bien que j'applaudisse à son dévouement pour les hommes placés sous sa responsabilité, ceci ne peut que mal se terminer..."[28] Et bien entendu, elle est très attachée à Kit Fisto, avec qui elle entretient des rapports très ambigus, et peut-être même amoureux.[11][12]

Elle fut formée comme gardien Jedi.[29] Outre ses talents de bretteuse (spécialisée dans les formes IV et V, ainsi que le Jar'Kai[29]), Aayla maîtrisait la télékinésie Jedi[17], la persuasion Jedi, le camouflage de Force, et est capable de survivre à l'explosion d'un détonateur thermique ou à une chute de plusieurs dizaines de mètres.[12] Elle combat d'abord avec un sabre laser à lame rouge[5][6], puis avec un sabre à lame bleue,[7] voire avec deux sabres, l'un vert, l'autre bleu.[29]

En coulissesModifier

"La popularité du personnage est immense et vraiment spéciale. Je ne suis pas vraiment sûre de pouvoir l'expliquer. Je me sens tellement chanceuse de faire partie de Star Wars. Ça fait partie de l'Histoire !"
―Amy Allen (traduit de l'anglais)[src]
As2.jpg

La couverture de Jon Foster.

Aayla Secura est née sous le crayon de Jan Duursema dans le comic « Twilight » (Mémoire obscure), scénarisé par John Ostrander. À l'origine, elle devait être une femme d'une espèce aquatique, mais rapidement, Duursema a opté pour une femelle Twi'lek, inspirée de Oola, la danseuse de Jabba le Hutt dans Le Retour du Jedi.[30]

Pour l'intégrer à l'univers déjà existant et la relier aux autres Twi'leks déjà décrits, il fut décidé de lui donner le nom de famille d'un des personnages twi'leks dont l'histoire est narrée dans une nouvelle de M. Shayne Bell du recueil Tales from Jabba's Palace : Nat Secura.[31] On apprendra plus tard qu'elle est sa cousine.

Dans les premières ébauches du scénario, elle devait mourir dans le premier épisode, mais la fille de Jan Duursema avait senti le potentiel de charisme qu'un personnage féminin tel qu'Aayla pourrait avoir dans l'univers Star Wars et demanda à sa mère de l'épargner et développer ce personnage. Le scénario a donc été réécrit pour que la Twi'lek survive.[32]

C'est alors que George Lucas vit une couverture de Jon Foster représentant Aayla et tomba amoureux de ce personnage, décidant lui-même de l'intégrer à L'Attaque des clones, et faisant d'elle le tout premier personnage de l'Univers étendu à intégrer la saga cinématographique. Il choisit de l'intégrer à la bataille de l'arène de Geonosis, alors que cette scène était déjà en post-production, et fit créer son costume, exacte réplique de celui créé par Jan Duursema, en seulement deux semaines, par Gillian Libbert (à noter que certains morceaux du costume de Jar Jar Binks serviront à ce costume).

Il engagea alors une assistante de production stagiaire d'Industrial Light Magic pour endosser les lekkus de la Jedi : Amy Allen, qui se retrouvait devant la caméra et non plus derrière (Amy avait déjà joué une Twi'lek dans une scène aditionnelle du Sénat, dans le DVD de l'Episode I).[33] Quatre heures de maquillage avec Lauren Vogt furent nécessaires pour transformer la jeune femme en Twi'lek, puis quatre jours de tournage. Amy Allen reprendra le rôle d'Aayla pour Star Wars épisode III : La Revanche des Sith. Si à l'origine, le script prévoyait qu'elle aurait du texte, le scénario final lui donne à nouveau un rôle muet, ainsi qu'une fin peu glorieuse, tuée dans le dos par ses soldats clones.[30]

La série d'animation The Clone Wars permit à ce personnage de trouver enfin une voix : celle de la canadienne Jennifer Hale, qui lui donna un accent français, (selon le désir de Dave Filoni, qui voulait qu'elle ait un accent rappelant les résistants de la seconde guerre mondiale), dans le double épisode qui lui fut consacré, scénarisé par Katie Lucas (la fille de George) et Bill Canterbury.[34]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0 et 1,1 John Ostrander et Jan Duursema, Jedi 3 : Rite de passage, Delcourt, 2004
  2. John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 10 : Epilogue, Delcourt, 2006, Trahison
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 John Ostrander et Jan Duursema, Star Wars BD Magazine #3, Delcourt, 2006, coeur de feu
  4. 4,0 et 4,1 John Ostrander et Davidé Fabbri, Jedi 4 : La guerre de Stark, Delcourt, 2006
  5. 5,0 et 5,1 John Ostrander et Jan Duursema, Jedi 1 : Mémoire obscure, Delcourt, 2003
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 John Ostrander et Jan Duursema , Jedi 2 : Ténèbres, Delcourt , 2004
  7. 7,0 et 7,1 Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones
  8. Michael Stackpole, Elusion Illusion, Star Wars Insider #66, 2003
  9. 9,0 et 9,1 John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 1 : la défense de Kamino, Delcourt, 2004, Le sacrifice
  10. John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 1 : la défense de Kamino, Delcourt, 2004, La bataille de Kamino
  11. 11,0 et 11,1 Milton Freewater et Adriana Melo, Clone Wars 7 : les cuirassés de Rendili, Delcourt, 2005, Vagues de Terreur
  12. 12,0, 12,1, 12,2 et 12,3 John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 4 : Lumière et Ténèbres, Delcourt, 2004, Mission sur Devaron
  13. Genndy Tartakowsky, Clone Wars: épisodes 20, 21, 22, série, Cartoon Network, 2004
  14. Jason Hall et Ehten Beavers : Clone Wars Episodes 10 : Jedi, clones et droïdes, Delcourt, 2008, Chaîne de commandement
  15. John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 6 : Démonstration de Force, Delcourt, 2005, Démonstration de Force
  16. John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 6 : Démonstration de Force, Delcourt, 2005, L'armure
  17. 17,0 et 17,1 Rob Coleman : The Clone Wars, saison 1, épisode 13 : "Le crash, série, Cartoon Network, 2009
  18. Steward Lee : The Clone Wars, saison 1, épisode 14 : Les défenseurs de la paix, série, Cartoon Network, 2009
  19. Les frères Fillbach et Stewart McKenney, Clone Wars Episodes 5 : Jedi en danger, Delcourt, 2006, A coeur vaillant...
  20. 20,0 et 20,1 John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 9 : Le Siège de Saleucami, Delcourt, 2005, Traqués
  21. Haden Blackman et Brian Ching, Clone Wars 8 : Obsession, Delcourt, 2005, Obsession
  22. John Ostrander et Jan Duursema, Clone Wars 9 : Le Siège de Saleucami, Delcourt, 2005, Le siège de Saleucami
  23. Mick Harrison, Dave Ross et Lui Antonio, Dark Times 2 : Parallèles, Delcourt, 2008
  24. Paul Ens et Thomas Hodges, Reversal of Fortune, webstrip, Hyperspace
  25. Star Wars épisode III : La Revanche des Sith
  26. Karen Traviss, Republic Commando 4 : Order 66, Del Rey, 2008
  27. Karen Traviss, L'héritage de la Force 2 : Descendances, Fleuve Noir, 2008
  28. Karen Traviss, Republic Commando 3 : True Colors, Fleuve Noir, 2008
  29. 29,0, 29,1 et 29,2 Battlefront II, Lucasart, 2005
  30. 30,0 et 30,1 From EU to Episode II: Aayla Secura sur starwars.com
  31. M. Shayne Bell, Tales from Jabba's Palace, Bantam Books, 1995, Of the Day's Annoyance
  32. Interview de John Ostrander sur Jedi Council
  33. Interview d'Amy Allen sur Jedi Council
  34. Jennifer Hale : Twi'lek Time sur starwars.com

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard